Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 07:48
Trail de Guerledan
Trail de Guerledan
Trail de Guerledan
Trail de Guerledan
Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

Trail de Guerledan

(344 ème course)

3 ème épreuve du Ouest Trail Tour

Championnat de Bretagne de Trail Long.

Le Trail de Guerlédan une grande manifestation

(15000 personnes) qui se déroule tous les ans à

la Pentecôte à l'Abbaye de Bon-Repos.

Le trail de Guerlédan est une belle aventure qui s'adresse aux

coureurs de bons niveaux. Selon les capacités et les

motivations de chacun, l'épreuve peut en effet être abordée

comme une compétition plus ou moins exigeante.

C'est un parcours de 58 km autour du lac.

Le trail emprunte en partie des chemins de randonnée

technique, le dénivelé de l'épreuve étant d'environ

1900 mètres positif.

Le trail se termine par un repas où tous les concurrents

et les bénévoles sont invités.

Durant les deux jours sur le site, un village sport nature est

proposé aux familles. Il permet de participer à de nombreuses

activités gratuites comme l'escalade, le tir à l'arc,

le canoë ou l'accrobranche.

Photos prises du même endroit   Lac plein - Lac vide
Photos prises du même endroit   Lac plein - Lac vide

Photos prises du même endroit Lac plein - Lac vide

Le lac de Guerlédan est un lac artificiel aménagé entre

1920 et 1930 pour en exploiter l'énergie hydraulique.

 La vallée du Blavet, insérée au XIXe siècle dans le canal

de Nantes à Brest, est cette fois noyée dans cette retenue

d'eau. Les ardoisières locales traditionnelles sont elles

aussi immergées.

Photos prises du même endroit avec le barrage à gauche   Lac plein - Lac vide
Photos prises du même endroit avec le barrage à gauche   Lac plein - Lac vide

Photos prises du même endroit avec le barrage à gauche Lac plein - Lac vide

La vidange du lac de Guerlédan laisse apparaître une

vallée engloutie montrant des paysages quasiment

désertiques, uniques, avant d’être ensuite recouverte

pour plusieurs décennies. 

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

Arrivé samedi en début d'après-midi sur le site,

je prends la direction du village. Il fait beau, et chaud.

Normalement, le temps devrait être encore plus chaud

demain dimanche. Je récupère mon dossard.

Puis j'assiste à l'arrivée de Peggy sur le 26 kms.

20h00 je vais manger une paëlla avec Philippe,

et direction la voiture. Je prépare mes affaires de course.

Pour le petit déjeuner ce sera gâteau sport,

bananes le tout arrosé de jus d'orange avec un gel

anti oxydant (20 min avant le départ). 

Pour la course, j'ai opté pour la boisson

Hydrixir longue distance en stick, plus 8 sticks en réserve

pour les 4 ravitaillements en eau.

J'ai également 7 barres Overstim's (2 salés et 5 sucrés)

qui passent très bien pendant l'effort, 4 gels d'endurance,

et un gel coup de fouet pour la fin de course et 

de la sporténine en réserve (anti crampes).

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

Départ.

6h00 réveil, j'ai pas très bien dormi, j’inaugurai mon « F1 ».

Je me prépare et je pars m'échauffer vers 7h35,

les coureurs commencent à affluer. Il fait un temps superbe

ce matin. Je cours environ 10 min, puis je viens me placer

dans l'aire de départ, plutôt vers la fin du peloton.

8H00, c'est le départ ! Tout le monde s'élance pour 58 km

de course plutôt difficile avec un très beau parcours

toujours en relance qui use rapidement.

Nous rentrons tout de suite dans le vif du sujet avec une

montée sèche de plus d’1km, au début sur route et

ensuite sur des sentiers. Le peloton s’étire progressivement

et je monte à ma main pour ne pas me mettre dans le rouge.

Je m’attèle juste à ne pas être enfermé et toujours voir

où je mets les pieds dans les singles techniques. 

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

La première partie est très roulante m’a t'on dit,

que nenni..... on est parti en sens inverse

des autres années. Je suis à 8km/h de moyenne, l'objectif

est de garder du jus pour passer toutes les barrières

horaires. Durant les 20 premiers kms, nous avons eu à

passer des grosses  bosses, j'ai des jambes, j'ai donc

décidé de monter en trottinant, parfois en marchant

en fonction du cardio, en dosant mon effort pour ne

pas monter trop vite dans le rouge. Je double des

coureurs quand le chemin s’élargit, c'est bien, cela me

met en confiance, mais il faut poursuivre

ma gestion de l'effort, et l'hydratation.

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

1er ravitaillement au km 21.

Rapidement, je me retrouve au premier ravitaillement, 

je me sens très bien.  Au ravito 1 (km 21 - 02h30 de course),

je suis dans les temps, je prends quelques minutes pour bien

m'alimenter et boire.

Heureusement que j'ai des barres énergétiques avec moi

 car le ravitaillement proposé est très très léger,

 je remplis mon camel-back avant de repartir,

ce que beaucoup de coureurs ne font pas. Il commence

déjà à faire chaud et certains coureurs vont le payer très

cher un peu plus tard. Puis je reprends mon allure de course

sur une portion très agréable, vallonnée certes,

il faut bien doser l'allure car on a vite fait de monter

dans les tours, emporté par les coureurs qui vous

dépassent. Nous passons par l'anse de Landroanec 

avant de remonter quelques temps dans la forêt de

Caurel par un chemin très piégeux et technique.

 Un passage vraiment très sympa, avant de remonter

un peu plus tard sur un sentier forestier qui fait

très mal aux jambes,  puis retour sur les bords

de l'ex Lac par un sentier technique.

Celui-ci nous entraîne jusqu'au ravito 2.

Je suis en compagnie

de 3 coureurs sympathiques qui ont le même objectif

que moi « Terminer la course ! »

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

2 ème ravitaillement au km 32.

Des chemins de randonnée technique, avec toujours du

 dénivelé nous entraîne jusqu'au pied de l'embarcadaire

de Beau Rivage lieu du ravito 2 (32 km). J'en suis à un peu

plus de 4h20' de course. Je me sens toujours bien,

mais je sais que le plus dur reste à faire. Il va falloir du

mental pour terminer, le parcours est très exigeant pour

des organismes déjà soumis à rude épreuve.

Je repars du ravito 2 sur le même rythme, mais

j'appréhende cette partie, j'ai peur du gros coup

de barre. Jusqu'à présent, j'ai bien géré la course,

l'alimentation, la boisson, ça devrait aller.

Je reste tranquille, je continue à mon allure sans me

préoccuper des autres, d'ailleurs personne me double

depuis un bout de temps et je remonte petit à petit plusieurs

coureurs qui semblent câler. Je garde toujours un oeil

sur la moyenne et sur le chrono, je perds un peu en vitesse.

La course se poursuit, il fait de plus en plus chaud,

je trouve le parcours au bord du lac de moins en

moins agréable, le paysage est triste. Je remonte

encore quelques coureurs, je suis seul, mais ça me convient

tout à fait j'avance à mon rythme. Un peu avant

le ravito 3, je me fais reprendre par deux féminines,

je décide d'emboîter leurs pas sans trop forcer jusqu'au

3ème ravito.

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

3 ème ravitaillement au km 40.

Au 3 ème ravito, 6 ou 7 coureurs décident d'abandonner,

 ils ne sont pas dans un bon jour, sans doute à cause de

la chaleur. Sandwich jambon, saucisson et plein de bonnes

choses, voilà enfin un ravitaillement digne d'un grand trail,

mais il aura fallu attendre le 40 ème kilomètre. Ca fait du

bien de manger un peu de salé, sous cette chaleur le sucré

devient très vite ecoeurant, il faudra que j'en tienne compte

pour le raid du golfe. Je fais quand même attention de ne

pas trop me goinfrer.

Je poursuis, la forme est toujours là et je suis toujours

dans les temps. Je fais le yoyo avec un coureur de Pornichet.

Maintenant il faut bien gérer l'effort, bien boire et manger

régulièrement pour passer cette zone très cassante et

particulièrement éprouvante, je poursuis mon effort au

train en limitant au maximum les accélérations, tout en

gardant un bon rythme. Depuis quelques kms je double

des concurrents stoppés par des crampes ou autres

problèmes physiques.

Je passe la barrière horaire du 42 ème kilomètre avec

45 minutes d'avance.

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

4 ème ravitaillement au km 48.

 Le ravitaillement 4 (48 km) se profile à son tour toujours

sous le soleil et la chaleur, je prends le temps de bien

m'alimenter et de me poser 5 min avant de repartir.

L'expérience m'a appris une chose: il faut prendre son

temps au ravito pour en gagner après dans la course. 

Nous sommes une petite dizaine de coureurs au ravito.

La discussion principale : la barrière horaire dans 2 bornes.

Je repars et je donne tout ce que je peux, ou pour être plus

précis tout ce qu'il me reste. J’atteinds assez facilement la

route de Gouarec qui fait office de barrière horaire avec 10’

d’avance sur le temps maximum autorisé.

Je ne m'attarde pas en ce lieu afin d’en finir au plus vite.

Il me reste 8 km à parcourir, mais il s'agit de la partie

la plus difficile avec l'ascension des crêtes, des 

pourcentages de plus de 15% en plein soleil.

Ce n’est pas grand chose me direz-vous, 8 km d’enfer

après 50 km de course sans un moment pour vraiment

récupérer. J'enchaîne les montées courtes et abruptes

et les descentes caillouteuses. Bref, cela nécessite une

attention de tous les instants afin de ne pas trébucher.

Le moral n'y est plus, je chemine bêtement sur le tracé

vers le haut des crêtes.

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

Le final un enfer.

Je viens de doubler 2 coureurs qui marchent, ils ne sont

plus pressés d'en finir. Je ne suis sûr de rien à ce moment-là

mais j'espère retrouver les sensations avant la

 fin de course. Plus de batterie, ma montre est devenue

muette. J' atteinds le sommet et je me lance dans la

descente pour affronter ces 6 derniers km au mental.

 Ils ne me plaisent pas du tout, comme beaucoup de coureurs

je les trouve très difficile et dangereux.

Je cours quand même, je n'hésite pas à faire tourner les

bras pour rester debout. Mes efforts sont vite récompensés,

je double les coureurs qui sont passés quand j'étais

au ravito 3, ils semblent scotchés et épuisés.

Finalement, je gère plutôt bien mon affaire les kilomètres

défilent. Je commence à emmagasiner un peu d’expérience

sur ce type d’épreuve… la suite me prouvera que rien

n’est jamais acquis.

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

L'Arrivée.

Vers le 56 ème km, alors que j'étais persuadé que le

quota de dénivelé positif était atteint, on attaque une

nouvelle escalade. Le terme me semble tout à fait adapté

à la situation. D’ailleurs, l’organisation a installé un

bénévole à cet endroit en raison de sa difficulté.

J’avance à 4 pattes sur ce passage improbable lorsque

mes 2 quadriceps se tétanisent simultanément !!

ouille ouille… Je ne vais quand même pas rester coincé

au milieu de la pente. Je rassemble alors mes forces,

mon énergie, ma volonté et doucement mais sûrement,

j’avance petit à petit sans mouvements brusques,

et je m’extirpe péniblement de cet endroit maléfique.

 J’opte à présent pour une nouvelle tactique, trottiner

et attendre que la douleur disparaisse.

Le monotrace qui suit recèle autant de pièges et de difficultés

cailloux, rochers boueux et racines. Bref, tout ce qui peut 

contrarier la progression d’un coureur fatigué semble

s’être concentré sur ce final. J'entends au loin le speaker

de l'arrivée, je double 3 coureurs au bas de la descente,

 enfin j'arrive au niveau de l'abbaye, j'ai un coureur en point

de mire, je reviens sur lui au passage de la rivière

et je le double avant de rejoindre la ligne d'arrivée.

Enfin, voilà je passe l'arche après 10 heures d'efforts 

ça fait plaisir.

Je ne signerais pas pour l'année prochaine ! 

Trail de Guerledan
Trail de Guerledan

ésultats officiels :

Temps: 09h56'54"

1034 ème sur 1090

23 ème V3h sur 28

Moyenne 6,24 km/h

 

 

Un MINABLE tee shirt en coton en cadeau.

Indigne d'un finisher, c'était quand même

le Championnat de Bretagne.

Et pour couronner le tout une seule taille M.

La prochaine fois ne donnez rien, ce sera moins humiliant.

Trail de GuerledanTrail de Guerledan

Conclusion.

On aura beau dire, courir, suer, en baver…

quand t’as fait Guerlédan, tu l’as fait !!

Ce trail mérite sa réputation : il est très dur.

Rien que de le terminer dans les délais est déjà une

performance honorable : c’était mon objectif.

C’est un autre sport par rapport aux courses sur route.

Après presque 60 km et 1900 m de dénivelé + je termine

en 9 H 56' à la 1034 ème place sur 1090 finishers.

C’est une course pour gros costauds donc je suis à ma place.

Du coup un certain nombre de courses me paraissent plus

simples maintenant : les 86 km du Golfe par exemple me

paraissent tout à fait accessibles à la fin du mois.

 

Le lot finisher n’est pas à la hauteur de l'évènement,

c'est dommage.

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien

"écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

le Trail « de l'Elorn »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Trail de Guerledan

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article

commentaires

sylvie 03/06/2015 19:08

super résumé dom bravo pour cette perf

Healthy Body 03/06/2015 10:40

waw !! super article on s'y croirai !! bravo

bruno 02/06/2015 18:49

Chapeau Dominique!

Tu as vraiment du courage ou tu es complètement fêlé, de faire ses courses de titan., mais cela ne m'étonne pas trop de ta part.
Bravo!!!!
Amicalement
Bruno

hall laurent 02/06/2015 18:30

bravo Dominique .

Robin nicolas 02/06/2015 18:24

Grand bravo Dom , que dis-je Énorme bravo, cette course est vraiment la plus dure en Bretagne, La finir est vraiment une belle ligne sur ton CV de coureur après le temps on s'en fou ! pour moi faudra la retenter l'année prochaine car j ai été arrêté pas la barrière horaire au 50 ...

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique