Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 22:57
La Guingampaise
La Guingampaise
La Guingampaise

"La Guingampaise"

(370 ème Course)

L'association « Solidarité pour les timouns d'Haïti »

organise, un trail urbain de 21 km qui chemine à

travers la ville de Guingamp. Cette 1ère épreuve du

 Challenge de la Solidarité permet de reverser des fonds

à un orphelinat qui vient en aide aux enfants haïtiens

 victimes, aujourd'hui encore, du terrible tremblement

de terre de 2010. Une partie des bénéfices est également

reversée pour la lutte contre la mucoviscidose.

Cette manisfestation sportive permet aux participants

de découvrir le patrimoine naturel, historique et

architectural de Guingamp.

La Guingampaise, trail de 21 km en 2  boucles,

départ et arrivée au jardin public de Guingamp,

70 % de sentiers,  plats, 3 ravitaillements.

Le trail emprunte les berges du Trieux, traverse

le stade de Roudourou.

La Guingampaise
La Guingampaise

La course à pied doit rester un plaisir,

 une envie. 

Afficher l'image d'origine

Les conditions météo, en ce dimanche matin sont très

mauvaises je dirais même exécrable.

Les fortes pluies, les nuages et le vent  ne sont pas prêts à

quitter le ciel Guingampais et cela nous promet une matinée

désastreuse. J’arrive vers 9h00 sur le parking devant le jardin

public. Il y a pas mal de place sur ce parking, qui est à la

fois à proximité du départ, de l’arrivée, du retrait des dossards

et des commodités, bref ce parking est

idéalement bien placé. Je me dirige de suite vers le retrait

des dossards, après avoir repéré mon numéro sur la liste,

je me rends à la table où des supers bénévoles nous accueillent

tout sourire. Il est 9H20 je retourne à ma voiture, je suis

large niveau timing …

09h45, je suis quasiment prêt, reste plus qu’à accrocher

le dossard et sortir sous le déluge.

La Guingampaise
La Guingampaise

Vous allez peut être me prendre pour un fou, mais il faut

le reconnaître, le plus difficile lorsque qu’il faut courir

sous la pluie, c'est de se mouiller.

Une fois les vêtements et pieds trempés, la foulée est la

même par temps humide que par temps sec.

Je me surprends même à prendre un vrai plaisir à courir

dans les flaques alors que tant d’autres cherchent à les éviter.

On ne peut pas choisir les conditions météorologiques

de notre prochaine course. Autant donc s'habituer à

gambader sous la flotte.

Je rejoins mes camarades d'infortune sur la ligne de

départ, il m'aura fallu peu de temps pour être trempé. 

La Guingampaise
La Guingampaise

Les 270 inscrits sur le trail format long sont en place

sur la ligne de départ, devant le kiosque à musique pour

les dernières consignes.

Seul kiosque à musique conservé dans le département, il a été construit en 1913 à

l'occasion de l'inauguration du jardin public.

Quelques longues minutes à attendre et le départ est

enfin donné peu après 10h00.

Le tour du jardin public et direction le Théatre,

l’Hotel de Ville et la fameuse rue Notre Dame.

Un passage près de la basilique et la

fontaine de la Plomée avant la traversée 

d'un petit parc.

Le début de parcours est très agréable, les pavés

sont glissants, mais je n’ai pas vraiment le sentiment

de courir dans un milieu urbain.

Le parapluie et la capuche étaient les outils

indispensables pour les courageux spectateurs. 

La Guingampaise
La Guingampaise

Après 2km environ de bitume dans Guingamp, on monte

vers la chapelle St Léonard pour une

boucle dans les bois. On est dans l'ambiance trail

 puisqu'on évolue sur des chemins boueux, puis sur 

 les berges du Trieux avant de retrouver la ville.

4ème km, la montée de la rue du manoir, avec au bout

l'entrée dans le stade municipal du Roudourou.

 A la sortie du stade, c’est l’heure du ravitaillement.

Comme j’ai bien mangé avant, je me contente de boire

un peu d’eau et je repars.

La course est très fluide et comme je me sens bien je

décide de me lâcher un peu plus.

 J'ai un bon rythme, mais je fais attention tout de même

à ne pas chuter malencontreusement.

Il pleut toujours très fort et je prends de plus en plus

de plaisir sur le parcours.

La Guingampaise
La Guingampaise

Les relances sont nombreuses. Seules les jonctions

parcourues sur les berges du Trieux permettent de

reposer un peu les cuisses. 

Au 6 ème kilo, dans la partie méridionale du territoire

communal, aux portes de la cité, le château des Salles.

 Une boucle d'un bon kilomètre dans le parc sur un 

chemin très boueux.

Je retrouve ensuite les berges du Trieux, j' allonge

la foulée sur cette longue portion plate qui est moins

énergivore. Cela fonctionne plutôt pas mal car je

remonte régulièrement des coureurs avant le

retour en ville. La montée des remparts vers la place

du château, se fait sous une énième averse accompagnée

d'un vent fort et froid. Je retrouve ensuite la rue

piétonne du départ pour rejoindre le jardin public.

La Guingampaise
La Guingampaise

Au ravitaillement de mi-course, j'avale un gel et un

verre d'eau et je repars pour le deuxième tour.

53'24" à la mi course, la forme est toujours là,  il  pleut

un peu moins, bref tout va bien.  Les kilomètres de

course commencent à défiler et la fatigue s'installe

inexorablement. Le moral est bon car je ne

ressens pas de douleur et je remonte progressivement

des concurrents, ce qui moralement est salvateur.  

Je continue mon bonhomme de chemin. Cheminer dans

ces rues et ruelles est très agréable. Il faut cependant être

attentif aux trottoirs et autres mobiliers urbains qui

ponctuent le parcours.

La Guingampaise
La Guingampaise

Tout s'est enchaîné très vite. deuxième tour de la 

pelouse du Roudourou.

L’un des moments forts restera la traversée du stade de

 l’En Avant de Guingamp, on se sent tout petit, 

de plus les organisateurs avaient eu la bonne idée de 

diffuser l'ambiance qui règne lors des rencontres.

La Guingampaise
La Guingampaise

Deux kms maintenant pour temporiser, mais pas trop, 

avant d'attaquer le parc du Château des Salles et ses

chemins boueux, pas facile.

Les pieds, et même les mollets dans la boue,

de quoi rafraîchir les organismes en surchauffe. 

Je suis archi prudent sur cette portion là, je sais

qu’une chute peut vite arriver, et même parfois

très mal tourner. A la sortie du domaine,

j'ai la drôle d'impression qu'on vient juste de partir,

mais je suis dans l'effort depuis une heure trente,

c'est donc bon signe. Bref,  je me re-concentre vite sur la

longue partie plate le long du Trieux.

Au bout, la montée puis les marches des remparts, 

on change encore de décors, retour en pleine ville.

 Je retrouve le goudron et j'envoies un peu dans la descente.

La Guingampaise
La Guingampaise

L'arrivée est proche, je suis bien fatigué mais heureux

de ma stratégie de course où j'ai progressivement

remonté des places.

Voilà, j'aperçois la grille du jardin public au loin,

j'entends le speaker de plus en plus distinctement.

J'entre dans le parc, je termine avec de bonnes sensations.

A quelques mètres de l’arrivée je suis encouragé

par le speaker.  Je passe la ligne en 1h51. Objectif rempli.

Direction le buffet final pour une fin de matinée,

très chaleureuse, conviviale et gourmande avec le

bonheur de partager la galette des rois.

(sans oublier la soupe, les crêpes etc...)

La GuingampaiseLa Guingampaise
La Guingampaise

Bravo aux organisateurs d’avoir fait de cette course,

une belle grande fête sportive.

Un grand merci à tous les bénévoles qui ont su garder

le sourire malgré les conditions difficiles.

Pour conclure, c'est une belle épreuve, très bien organisée,

qui arrive certes tôt, mais qui n'a pour moi pas

franchement d'égale dans la région. Je pense être

au départ l'année prochaine.

La Guingampaise

      ésultats officiels :

Temps: 01h51'07"

128 ème sur 263

2 ème V3h sur 11

Moyenne 11,34 km/h

soit 5'17" au kilo

 

Un tee-shirt et un tour de cou en cadeau.

La Guingampaise
La Guingampaise

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 16 kms du 

« Trail entre Chien et Loup » 

Vitesse

Vitesse

Dénivellé

Dénivellé

Parcours

Parcours

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article

commentaires

Donval Monique 07/01/2016 10:27

Quel courage Dominique courir sous la pluie !!!
Dimanche matin nous avons pu profiter d'une éclaircie pour faire une sortie de 45 mn. Hier soir, j'ai décidé de rester au chaud. Sortie prévue cet après-midi.
Bisous

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique