Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 15:25
Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le Marathon du Lac d'Annecy

(386 ème Course)

C’est quand tu penses que tu ne peux plus…

que tu te rends compte que tu peux encore.

 

Le Marathon du lac d’Annecy fête son 37 ème

anniversaire, entre lac et montagnes. 

Organisé par une équipe de bénévoles, le marathon

international du lac d’Annecy s'est imposé comme une

épreuve incontournable. Près de 8000 participants,

en Avril 2015, ont profité d’un des plus

beaux parcours de France.

La qualité de son organisation, les performances des

participants lui permettent de figurer dans le "Top 10"

des marathons français.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Avant Course

Pour mon 15 ème marathon j’avais choisi Annecy,

plutôt plat et réputé roulant avec comme objectif

initial de passer sous la barre des 3 h 45.

Le gros de la préparation s’est très bien passé.

J’ai essayé de penser à tout dans ma planification.

J’ai réalisé ma programmation progressivement, d’une

semaine sur l’autre, en fonction des besoins ressentis,

des compétitions qui arrivaient et de ce qui me motivait. 

J’ai essayé de ne rien négliger : VMA, seuil, endurance

critique, sorties à jeun, côtes, compétitions de rodage,

compétition test, gainage ... Je me suis senti monter

en puissance linéairement. Depuis début février, après

le Défi Glazic, l’entrainement et mon rapport

sensations/chronos est vraiment bon.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le samedi, sous un soleil magnifique, visite de la ville, 

une balade dans le vieux Annecy s’imposait

c’est vraiment très joli. Direction le Gymnase des Soeurs

Blanches pour récupérer mon dossard. 

Le retrait du sésame se fait en un rien de temps.

(belle organisation).

Ensuite réception d'un  joli T-shirt, et d'un

fromage (odorant !). Pour l'anecdote, voilà pourquoi

en entrant dans la salle j'ai trouvé l'air lourd,

chaud et malodorant. (4000 fromages seront

distribués aux concurrents)

Nous faisons le tour des stands dans le village avant

d'aller sur la  zone de départ, avenue d'Albigny.

Soirée pâtes chez mon frère, avant d'aller s'abandonner

aux bras de Morphée.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Nous voilà le jour j, le jour tant attendu. Je me suis couché

 vers 23h, dur de trouver le sommeil, réveil prévu à 5h du mat

mais je suis déjà réveillé à 4h50. J’avale mon gâteau de l’effort,

un café, un jus d’orange, puis j’essaie de me destresser.

Allez hop, ce n’est pas la peine. Je vérifie une énième fois

mon sac. 10 minutes de voiture et me voilà rendu à proximité

de la ligne d'envol.

Le départ est à 8H30. Il a plu toute la nuit, et même neigé

sur les hauteurs. M….  ça caille, il fait 7 degrés environ,

glagla, du vent et de la pluie.

Un tout petit échauffement avant course, il pleut de plus

en plus, je rêve, il faisait si beau hier. 

Bon "ben" tant pis on fera avec.

Mon Quinzième Marathon : AnnecyMon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le départ: vers l’infini et au-delààààà

Au départ, c’est l’euphorie. L’ambiance est à son comble.

J’ai l’impression de faire partie d’une grande famille

avec des runners tous aussi motivés les uns que les autres.

Je suis au milieu du sas des 03h45.

Une boucle de 2 kms en ville est prévu pour étirer

 le peloton des 3050 forçats du bitume.

 Boom, c’est parti. Je démarre cool, l'oriflamme

jaune des 3h45 est environ 100m devant moi, tant pis,

j’ai dit que je démarrais cool alors je continue comme çà, 

11 à 11.3 de moyenne et tout doucement je refais

mon retard sur eux. Je ne m'affole pas pour le rattraper,

je l'ai en ligne de mire. Après un tour en ville permettant

de se faire applaudir et d'allonger le peloton,

nous commençons à longer le lac.

 Il faut rester relax. Km 1 : 5’33. Un poil vite,

je fais le point sur mon niveau du jour au km 3 que je

passe en 15'30je continue.  Je remonte lentement

au niveau du meneur et j’accroche le wagon. 

 J'ai l'impression d'être en footing, comme quoi la

préparation ça doit quand même bien aider. Bon, je me

doute bien que ça ne sera pas aussi facile tout le long.

J’essaye de bien me relâcher et de rester calé

sur la plume des 03h45  pour « amortir » ce départ un

peu rapide.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Depuis quelques kilomètres, je me sens porté par le

public et je suis calé sur le rythme prévu.

Je me sens bien. Les 10 premiers kilomètres sont

avalés en moins de 52 minutes. Le parcours est

vraiment agréable et assez roulant sur la première partie.

Le tracé de ce marathon est en fait un aller/retour

sur la rive droite du lac. Il fait froid, mais la pluie s’est calmée

un peu et en levant la tête, j'avais l’impression de courir

en montagne, Génial.

Nous sommes toujours groupés au ravitaillement

du 15 ème kilo, il est difficile de caser autant de coureurs

sur les sentiers pédestres et cyclistes empruntés.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

C’est vrai que ce parcours aller-retour peut paraître lassant

mais l’ambiance tout au long du chemin est tellement

fabuleuse malgré le temps pourri,

que vous en oubliez de penser à cela.

Ca me plait. De plus, cela permet de voir les coureurs

de tête sur le chemin retour. (Ils vont tellement vite,

"Africains Oui" mais je n’ai pas eu le temps de voir la

couleur des maillots).

La pluie se renforce, et malgré cela beaucoup de monde

à nous encourager en arrivant à Doussard.

Au 20ème kilomètre, les sensations sont toujours aussi

bonnes. Porté par le public, le semi est bouclé en 1h54'.

Le retour risque cependant d’être un peu plus compliqué

car un peu moins roulant et le vent s'est renforcé.

A la mi-course je suis pour le moment très satisfait.

Un chrono en moins de 4h  est toujours

largement envisageable, bien que sur un marathon

rien n'est gagné.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

A mi-parours, nous faisons une petite boucle avant de

repartir dans l'autre sens, la pluie redouble.

Ce n'est qu'à partir de ce moment que je perds le contact

avec le meneur d'allure. 

Les kilos s'égrainent tranquillement et ce n'est vraiment

qu'à partir du 25 ème que je rentre dans

ma bulle pour rester connecté.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

30 ème Le mur.

Le mur c'est l'instant où le corps ne répond plus, un instant

où, les réserves sont épuisées " Il n'y a plus de bois dans

la cheminée", il ne reste que les lipides qui ne suffisent

pas à fournir assez d'énergie. 

Un marathon commence au 30ème kilomètre. Je confirme

que c’est à partir d'ici que tu réalises le défi que tu es en

train de relever. Mes jambes sont de plus en plus dures,

et les 2km après le ravitaillement ont été difficiles, gêné

et freiné par des personnes qui marchaient, j’ai eu du

mal à repartir avec 2 kilos consécutifs à 5’45.  C'est le

moment où l'on voit des gens qui s'arrêtent au bord de la route,

qui pleurent, qui vomissent, qui sont dans des états seconds.

Les supporters se font de moins en moins nombreux au

moment où l’on entre dans la partie la plus difficile du

marathon. Malgré tout, j’arrive à retrouver mon rythme

jusqu’au 33ème, puis le 34 et 35ème km, ce passage en

faux plat montant m’a cassé les jambes. Mais avec un passage

au 35 ème en 3h09' à ma montre, je m’imagine pouvoir

finir ce marathon en 3h50, je jubile! Je consomme

mon 7ème gel (coup de fouet) avec la totalité de la

bouteille d’eau, « hydratation, hydratation! ».

Le faux plat descendant suivant me permettra de me

relancer et récupérer mon allure cible de 5’10 en

serrant les dents, je ne voulais rien lâcher, j’avais fait

le plus dur, n’ayant pas subi le « mur », j’ai décidé de

faire mon possible pour finir. 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Les kilomètres semblent de plus en plus longs, les jambes

crient leur douleur de plus en plus fort. Je m'applique

à les pousser au maximum de ce que je sens être possible

sans déclencher de crampe. Je n'en ai jamais eu en course

jusqu'à présent, mais sur cet effort de fou rien ne semble

impossible. 37, 38ème, pas facile de faire du calcul mental

dans ces conditions, mais moins de 04h00 me semble

encore possible. Il faut juste que je reste autour de cette

allure magique de 5'30/km. 40 ème, on se dit qu'une fois-là,

on doit forcément pouvoir finir au mental. Sauf qu'en fait

ça n'a rien d'évident lorsqu'on tient justement au mental

depuis plus de 5 km. 41 ème, cette fois ça y est, je sais que ça

va le faire pour 3h55, je me dis "allez, t'es sur le point de

finir ton 15 ème marathon!". Mon expression se change

en un mélange de sourire et rictus de souffrance, ça

devait être un peu bizarre à voir.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

J’ai encore cette lucidité qui me permet de consulter

mon chrono et maintenir une allure de 10 km/h.

J’ai aussi cette lueur d’espoir et l’ambition d’approcher

les 3h50'… Alors, je m’accroche comme je peux et

les nombreux applaudissements et mots d’encouragement

du public à l’approche de la ville d’Annecy qui est en

pleine effervescence me sont d’un grand réconfort:

  « Allez Dominique… » 

 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Argghhhh, j’aperçois l'arche face à moi, mais le

parcours nous oblige à suivre les canaux qui nous éloignent

à n’en plus finir. L’horloge tourne et les secondes

deviennent de plus en plus interminables. Je ne relâche

rien, n’écoutant que mon courage, je poursuis l’effort

sachant que les 3h49 sont engagées.

Ca y est, je vais rentrer dans l’arène, mon arrivée est

imminente. Il faut suivre le parcours encadré par les 

barrières, le public en masse est là pour vous applaudir.

200 métres, je serre les dents, je redouble d’effort et

parvient enfin à poser le pied sur ce magnifique tapis rouge.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

C'est bon, ça sent la fin.

L'arrivée devant moi.

Je vais faire moins de 4h c'est sûr.

J’arrive trempé, sur le tapis rouge, pour passer sous l'arche 

d'arrivée, le public bruyant me donne des forces dans ces

derniers mètres,  je regarde une dernière fois mon chrono,

être dans les 3h50 sera difficile.  Finalement à l’arrivée,

ce sera 3h 54 min 33 sec à mon chrono,

3h 56min 03 sec en temps réel. L’émotion

et une grande satisfaction m’envahissent, "Ca y est,

c’est fait! Je suis une nouvelle fois FINISHER!"

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Je marche doucement, une jeune fille me passe la médaille

autour du cou. Et là je me sens libéré, j’ai réussi à

atteindre la ligne d’arrivée. C’est très bizarre comme

sensation. Je suis submergé d’un tas d’émotions.

Toute la fatigue endurée durant ces 42 kilomètres s’envole

 face à l’immense joie d’avoir réussi.

Je regarde les gens autour de moi. Il y a une émotion

incroyable sur la ligne d’arrivée. Des larmes, de la fierté,

un sentiment d’accomplissement de soi. Je suis fier de

moi. Je regarde ma médaille et je me dis que c’est la plus

belle du monde.

Voilà c'est (déjà) fini, des semaines d'entrainements

pour une demi journée qui passe à une vitesse folle !

Et dire qu'il va falloir patienter jusqu'au 12 novembre

pour prendre le départ de mon 16 ème marathon "Cognac".

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Je suis épuisé, musculairement mais aussi nerveusement.

Je cherche ma famille pour partager cette joie.

C’est pour toutes ces raisons que j’aime le marathon,

il représente une aventure, sportive et humaine.

En conclusion, et pour ceux et celles qui envisageraient

de participer, je vous encourage à venir et je tire mon

chapeau aux organisateurs, tout y était :

- un super T-shirt et un fromage en cadeau

- des ravitos fournis tous les 5 km,

- un  parcours sympa le long du lac, un aller-retour

pour profiter du paysage dans les deux sens.

- une très belle médaille avec le petit sac

« collation » à l’arrivée. 

 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 03h54'33"

1398 ème sur 2545

44 ème M3h sur 118

Moyenne 10,80 km/h

soit 5'35" au kilo

 

En cadeau un joli tee-shirt

et un succulent fromage.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Vidéo du marathon 2016

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

 prochaine pour

le Trail de 15 kms

« An Henchou Treuz»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Marathons
commenter cet article

commentaires

Serge 19/05/2016 13:05

Salut Dominique,
Annecy comme terrain de jeu, il y a pire mon pote !
Et puis Annecy, c'est un peu comme la Bretagne : Il ne pleut qu'une seule fois par jour et chez eux aussi ça dure 24h00.
Bravo pour ton chrono pour ce 15ème marathon.

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique