Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 22:36
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Les 6 heures de Plouvorn

(408 ème Course)

 

Les Foulées Plouvornéennes organisent la troisième

édition des 6 heures du plan d'eau autour du lac.

Le départ a lieu à 10h. La course par équipes, 

ou en individuel, se dispute sur un

circuit de deux kilomètres sans difficulté

particulière et totalement fermé à la

circulation. Plus de 300 coureurs sont attendus sur

le parcours : une soixantaine en individuel et une

quarantaine d’équipes de 6 coureurs.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Le concept de cette course est de courir le maximum de

kilomètres durant 6 heures. On court sur

une boucle de 2 kilomètres autour d'un lac.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire ce système

n’est pas chiant du tout. On s’arrête au ravito quand on

veut et on n’est jamais vraiment seul sur la piste.

Par contre j'ai un peu peur de la monotonie.

Cette course est une découverte.. Mon objectif

(et c’est bien le seul) est simple : 50 km minimum,

et le surplus sera du bonus ! Pour tout le reste, ce sera

selon les sensations et selon le bon vouloir de la carcasse

et des jambes. 

Avec Christiane, nous passons prendre Eric, inscrit

comme moi sur l'épreuve individuelle. Pendant le trajet,

la météo me donne quelques inquiétudes, de la bruine

avec un vent assez fort capable de tremper un coureur

en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire. 

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Arrivés sur les lieux vers 8h45 pour un départ fixé à 10h,

nous avons tout notre temps pour récupérer les dossards,

installer notre « stand » et passer la tenue de combat.

Evidemment, nous nous abstiendrons de tout échauffement

avant le coup de feu libérateur… J'en profite pour discuter

un peu avec les coureurs et organisateurs. Ce peloton 

est à la hauteur de sa réputation et je m’imprègne de 

toutes ces bonnes ondes positives à quelques 

minutes du départ.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

 Quelques gouttes continuent à arroser le parcours pendant

tout ce temps. Tout le monde se rassemble autour du

podium pour l’habituel briefing, puis vient l’heure du

départ. 10h00, c’est parti…. dans la tranche haute de

l’endurance fondamentale, à 5’30/km. Ca me fait tout

drôle de courir à cette allure, il faut reduire très vite pour

aller plus loin. Je n'ai  pas suivi de préparation spécifique,

je suis là uniquement pour le plaisir. Les premiers tours

sont consacrés à la prise de repères. Je craignais un peu de

vite m’ennuyer sur une boucle aussi courte. Mais le circuit

 est très agréable et je ne ressens ni lassitude ni effet

« hamster » en ce début d’épreuve. Le parcours est

roulant et la seule vraie difficulté est le virage de l'écluse

 suivie d’une petite côte et d'un faux plat montant face au

vent qu'il faudra reproduire à " x " reprises.

La première heure s’est assez bien passée, un peu en

dessous de 5’30 » au kilo avec un cardio assez faible.

Pas de problème de foulée, de douleurs

L’objectif de 60 kilomètres me semble facile à atteindre.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

La deuxième heure m’a déjà semblé beaucoup plus longue

avec quelques doutes sur ma capacité à tenir encore

4 heures à ce rythme. Ma vitesse commence à tomber.

Je suis désolé de voir qu’après 2 heures de course je n’ai

que 2 kilomètres d’avance par rapport à

l’objectif des 50 km. 

Je partage quelques foulées avec Pierre qui est quasi au

même rythme que moi, à la différence près que lui court

en relais. Les équipes de "la Forest" sont bien en place

également, sur le format plus rapide que moi.

Après environ 2 h de course, mon fan-club qui a fait le

déplacement est venu m' encourager et courir un peu avec

moi.  J’avoue manquer d’un peu de concentration sur

cette course mais l’allure cible est peu ou prou respectée.

Il est maintenant midi ça sent bon les merguez frites en

passant devant le camion pointage. Je retrouve un pur

instant de bonheur à chaque passage au stand. 

Côté ravito, je m’hydrate de façon régulière et absorbe

un gel liquide toutes les 30’. Dans cette ambiance,

je préfèrerais un bon barbecue et une bière bien fraîche.

Ce sera pour plus tard.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

La troisième heure se passe selon le même tempo,

et la routine s’est progressivement mise en place en ce

qui me concerne. Je savoure chaque instant, chaque échange

avec les autres coureurs sur le parcours, chaque passage

au ravitaillement avec mes proches.

J'ai  l’occasion d’échanger quelques mots avec mes amis

de club, manifestement ravis d’être là aussi . Lors des

passages sur la ligne d’arrivée, je jette de temps à autre

un œil sur ma montre pour savoir où j’en suis en nombre

de tours et en distance parcourue. Après 3h00 de course

(16 tours et environ 32 km). Passage à la tente, pour prendre

une barre énergétique et 2 grandes gorgées de boisson.

Le redémarrage s’effectue en marchant, je ne tiens pas à

faire des misères à l’appareil digestif, qui me fichera

d’ailleurs une paix royale pendant les 06h00 à ma plus

grande satisfaction. La ligne d'arrivée ressemble à un

immense barbecue, des fumées et des odeurs alléchantes

s’échappent de partout, et le chrono sur le podium tourne

lentement. Je continue de  courir pratiquement tout le

circuit, sauf la montée de l'écluse,

 je vais la surnommer « la bosse qui tue ».

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

La quatrième heure se passe bien mais à la fin j’ai beaucoup

de mal à tenir une vitesse supérieure à 6' du

kilo. Au 40 ème kilomètre je commence à marcher

et mon moral s’effondre. J'adopte la méthode Cyrano

(alternance course-marche).

Je termine mon 20 ème tour et je décide de changer

de chaussures. J'effectue un arrêt prolongé au stand. 

Difficile de rester concentré sur mon objectif dans de

telles conditions, mais je sens qu’être ici, au milieu de

ma famille, regonfle le moral et me met du

baume au cœur pour continuer. 

Mais revenons à nos moutons.

Je repars, ça ne se bouscule guère devant.

C’est même plutôt très calme. Je sais qu’il va falloir

économiser mes forces, rester sur la réserve au maximum

parce que les 2 heures restantes seront délicates.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Cinquième heure, la monotonie s’installe, la zone de relais

 est toujours aussi agitée, et en passant au pointage,

je vois de nouvelles têtes venues m'encourager,

une belle surprise. 

Chaque fois que je passe au bivouac, le moral repart,

 ça fait énormément plaisir.

Au départ d'un nouveau tour mes petits enfants

m'escortent sur une centaine de mètres, que du plaisir.

Le temps passe, les km défilent et je fais des pauses

de plus en plus longues, pour avaler un gel et laisser

reposer les jambes ; l’arrêt est bénéfique pour le corps,

je n’ai aucune envie d'abandonner, et je repars en

prenant rendez-vous pour le tour suivant. Il y a de

moins en moins de monde sur le circuit, la température

est fraiche, le vent assez fort avec de temps en temps un

peu de bruine. Le silence règne quand je me trouve sur  

l'autre rive du lac. Je commence à ressentir les premières

douleurs dues à la fatigue musculaire.

J’effectuerai désormais « la côte qui tue ! » en marchant,

et continuerai à courir sur le plat et dans les descentes

tant que c’est possible ; de temps à  autre, un coureur

qui me dépasse m’encourage, sinon ce sont parfois des

longues minutes de solitude. Je m’arrête toujours au

ravito. J’en suis à plus de 45  km, normalement les 50 km

seront atteints.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Un nouveau tour commence le 26 ème, la sono qui

crache les décibels au niveau de la zone relais ça

booste. L’estomac se réveille et commence à crier famine. 

Avec mes 50 bornes au compteur, je commence à avoir de

plus en plus de mal à courir, et la « côte qui tue ! » et que

j’ai déjà montée au moins 25 fois commence à laisser

des traces ; je m’adapte en prenant un rythme encore

plus cool, afin atteindre les 6h. Les encouragements

reprennent, il y a aussi de plus en plus d’agitation,

l’ambiance monte aussi au fur et à mesure que les minutes

s'égrainent. De mon côté je cours de moins en moins vite

 mais je continue d’avancer, et je réalise seulement à ce

moment que j'ai couru six heures.

C’est dur pour moi, ça l’est tout autant pour les autres,

qui continuent d’avancer.

Dernier  arrêt prolongé au ravito, mais cette fois dans

le but d'attendre Isa et Albert.

Avec le temps qui passe, les concurrents du relais

commencent aussi à  ressentir la fatigue, et certains se

mettent à notre rythme pour échanger quelques

mots, transformant ces instants de partage en

moments privilégiés.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Toutes les bonnes choses ont cependant une fin, et même

si je suis à 20 % en mode marche  et 80 % en mode

trottinage depuis quelques tours, je resterai sur le circuit

jusqu’à ce que les 06h00 soient atteintes, ce qui sera fait

après ce dernier tour. J’en étais alors à plus de 15 mn

pour boucler un tour, avec en plus une halte de 4 à 5 mn

au ravitaillement. Vu ma préparation, et ma condition

physique actuelle, ce résultat est tout simplement inespéré

pour moi, le vent et la pluie ont rendu le parcours un peu

plus difficile que prévu.

C’est le dernier tour, je trottine tranquille, pour les

100 derniers mètres je suis accompagné par mes

quatre petits enfants ....du bonheur. Les spectateurs

applaudissent et nous félicitent, c’est grisant. Nous faisons

les derniers mètres main dans la main, rien que pour ce

moment je serais prêt à recommencer. Chaque équipe 

franchit la ligne d’arrivée sous les vivas et applaudissements

des spectateurs et des accompagnants. Une grande

émotion envahit tout le monde en voyant défiler ces forçats

de running.  Même la météo ne peut retenir ses larmes

devant ces exploits et c’est une petite bruine qui tombe

sur Plouvorn. Encore une sacrée aventure où l’effort

physique, les plaisirs de la course à pied se mêlaient

aux émotions et aux moments de partage.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

 

 

 

Ici tout est fait pour que les coureurs s’y sentent au mieux et toutes les conditions réunies pour que l’ambiance les amène à se dépasser. Alors pour terminer, un grand MERCI à tous ceux qui rendent possible cette grande fête populaire de la course à pied, et un grand BRAVO à tous ceux qui y ont participé. Le mot de la fin (qui ne surprendra personne) : « Je reviendrais dans deux ans mais en relais, je ne suis pas fait pour tourner en rond !»

Ici tout est fait pour que les coureurs s’y sentent au
mieux et toutes les conditions réunies pour que l’ambiance
les amène à se dépasser. Alors pour terminer, un grand
MERCI à tous ceux qui rendent possible cette grande fête
populaire de la course à pied, et un grand BRAVO à tous
ceux qui y ont participé. Le mot de la fin
(qui ne surprendra personne) : « Je reviendrais dans
deux ans mais en relais, je ne suis pas fait pour tourner
 en rond tout seul !»
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Résultats officiels :

Temps: 06h06'59"

40 ème sur 63

3 ème V3h sur 6

Moyenne 9,01 km/h

soit 6'40" au kilo

Distance : 54,2 km

 

En souvenir un coupe vent sans manche

et quelques tomates.

Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn
Les 6 heures du Plan D'eau de Plouvorn

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 10 kms des

« Foulées Châteaulinoises»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article

commentaires

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

916 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique