Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 12:06
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Trail Glazig (2)

Défi Daunat = Noz 9 km + 25 km

433 ème course

Ce véritable trail constitue déjà un très beau challenge pour tout trailer qui se respecte. Cette année un parcours nouveau a été repensé par l'équipe : très bien équilibré, plus technique, et qui comporte tous les échantillons du panorama que peut offrir la situation géographique privilégiée, un trail nature à l'état pur.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kmsLe Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Hier                                          Aujourd'hui

Le départ de la course est à 9h30, j’ai mis le réveil à 6h00 pour avoir au moins 2h30 de digestion et si possible aller voir le départ à 08h00 des ami(e)s sur le 54 kms. Pas grand monde à cette heure ci, sympa le petit déjeuner.

Résultat de recherche d'images pour "gif vent pluie"

 J’ai mis le nez dehors pour prendre la température. Il pleut et les rafales de vent atteignent les 70 km/h. Il fait vraiment froid, il va falloir se couvrir.

J'opte pour le corsaire, avec manchons de compression pour les mollets, débardeur, plus tee-shirt manche longue, buff, gants, bonnet, le tout emballé dans un coupe vent. 

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Nous arrivons sur le site de départ, pour voir passer les 950 costaux du 54 kms. Il fait nuit et sous cette pluie battante, je ne reconnais personne.

Après les traditionnelles photos, nous prenons la direction de l'arche, c'est dur de sortir du chapiteau, on était bien à l'abri et au chaud, quand il faut y aller faut y aller.

Le speaker annonce près de 1.100 coureurs prêts à braver la tempête, le froid et la pluie.

Au départ, l'objectif est simple "finir", même si j'aimerais passer sous les 2h45'.

9h30 : le départ est donné, je suis au milieu du peloton, à peine la ligne passée, la couleur est annoncée, nous attaquons déjà dans la boue, quelques centaines de mètres plus loin le chemin est carrément inondé.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Les cadorts ont pris les choses en main, ils s’échappent en tête de course. Je n’essaye pas de les suivre même si je me sens plutôt pas mal lors de ces premières foulées. J’ai déjà l’impression d’aller bien assez vite. Premier kilomètre passé en 5'40", le second à 10’54", on a entamé la première grimpette, le rythme se calme naturellement et les respirations se font plus bruyantes. La route a laissé place aux sentiers boueux et le terrain alterne, larges sentiers transformés en mare à cochons, et singles étroits où il faut être vigilant sur la pose de pieds. Au        5 ème kilo, on rejoint la départementale, j'aperçois Henri, un adepte de l'OTT, je le garde en ligne de mire un bon moment et parviens même à recoller en restant sur ses talons avant de bifurquer à droite. Je constate rapidement qu’il est beaucoup plus facile que moi dans ce chemin gras qui nous emmène au       1 er ravitaillement, je finis par perdre le contact pour finalement ne plus le voir du tout.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Après le ravito, rapidement un petit groupe de cinq se forme. Nous attaquons le GR 34 et la première montée sur le chemin côtier. Les uns à la suite des autres, pas un mot n’est échangé, seul le bruit de la tempête rythme nos pas. L’ambiance est hypnotisante, quasi religieuse, nous progressons tels des moines la tête baissée. La force du vent et la pluie m’empêche de distinguer les traits de visage de mes camarades.

Nous dominons la côte et le vent me pétrifie littéralement. Je suis déséquilibré dans ma progression et il devient impossible de courir dans les tronçons face au vent. C'est dantesque. Je suis concentré sur chacune de mes foulées, le cœur ne s’emballe pas, je suis à l’aise et me paye même le luxe de mener le groupe par instant. Tout se passe comme dans un songe, je ne vois pas les kilomètres défiler. Les paysages restent bien cachés dans la mélasse. La pluie qui tombe en continu se transforme en grêle par moment, le vent en pleine figure n’arrange pas la situation.

Au 10 ème kilo, j'aperçois le sémaphore de St Quay. Je trouve que cette première heure de course s'est plutôt bien passée....

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Nous entrons dans la ville, le paysage change radicalement. Nous traversons la plage à marée basse, face au Casino, c'est magnifique mais la foulée devient plus difficile sur le sable. Une deuxième portion de plage nous emmène jusqu'au sémaphore. Le parcours est entrecoupé d'escaliers et il faut rester très vigilant pour ne pas glisser. Un dernier tronçon de sable nous fait quitter la ville vers le 12 ème km. C'est reparti sur le secteur côtier, c'est de plus en plus dur d'affronter les éléments, sur ce secteur particulièrement exposé. Le parcours ne monte pas vraiment, je ne sais pas trop si je dois accélérer. C'est roulant et je ne veux pas me griller dans les faux plats, je garde donc un bon rythme sans passer le « seuil » sur ces sentiers pas trop larges.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Deuxième ravitaillement à Etables/mer, je m'arrête pour prendre avec beaucoup de difficulté un gel, j'ai les mains engourdies. 

Le vent vient du Nord Est, ça brûle la peau. Je suis trempé, j'ai les mains et les pieds gelés. Nous quittons la mer au 15 ème kilomètre.  Au niveau de la forme, ça va, presque 1h30' de course et je me sens bien, même si j'ai l'impression de me fossiliser tout doucement. 

Ca pleut de plus en plus, les chemins sont gorgés d’eau, ça patine, ça glisse. Je passerai sur la bonne dizaine de gamelles que je me prends, je ne me fais pas mal, ça me ferait presque marrer. J’arrive déjà au km 18,5 : un portique chrono, passage en 01h55'. Les jambes répondent toujours. Je suis largement dans les temps. J’irai jusqu’au bout.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Mais ils sont fous, devaient penser les spectateurs en cirés et les automobilistes sur la départementale que nous longeons.

On alterne chemins boueux et quelques portions de route sans grandes difficultés jusqu'au 19 ème km. L'entrée dans le bois annonce la couleur avec ce temps de dingue nous allons affronter une partie de montagnes russes hyper glissantes.

Je suis seul depuis quelques minutes déjà, j'ai perdu mes compères et j'avance à un rythme régulier, environ 9 km/h sur le plat. J'arrive en bas d'une côte qui m'amène tranquillement et boueusement au 22 ème kilomètre. Les chemins sont de plus en plus détrempés et glissants. J'en ferai encore une fois les frais, dans un virage en embrassant le sol.

Une fois en haut, le sentier devient pénible, il alterne entre montées et descentes, j'ai énormément de mal à gérer ces portions "casse pattes" qui laissent des traces. Et quelques minutes plus bas, nouvelle chute ! Ok, je vais assurer la fin de course en la jouant sécurité à fond parce que je sens que je manque de lucidité pour le coup.

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

Singles, chemins, montées, cailloux, superbes relances se succèdent, je remonte quelques places, ce qui me sur-motive. Des concurrents marchent, je fais l'effort de les passer en courant.

Il reste à peine 1 km avant d’arriver, je suis aussi excité qu'un acarien au salon de la moquette, je me dis que je vais bientôt vivre un super moment, d'une très grande intensité.

Le parcours devient plus roulant, mes jambes courent toutes seules, ça y est, droit devant, la fin du calvaire.

J'avance doucement mais surement, les derniers mètres sont longs, même s'il n'y a pas de difficulté, j'ai toujours le souffle pour courir mais j'ai l'impression de ne plus avoir de doigts.

C'est avec de la boue jusqu'aux chevilles, voire jusqu'aux genoux que j'entre dans le chapiteau, je suis ému et super content d'arriver et d'avoir réussi ce challenge.

Je trouve la force de sourire aux spectateurs entassés autour de la ligne que je franchis avec un "ouf "de soulagement en entendant le bip de ma puce qui enregistre mon temps. 02h48'23"

Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms
Le Défi Glazig 2017 - Les 25 kms

J’en termine, à la 241 ème place et sur la deuxième marche en Master 3 au général.

L'effort aura été intense mais à la hauteur du résultat, il me faudra près de 2 jours avant de pouvoir envisager un petit footing de décrassage. Le jeu en valait la chandelle puisque je m'offre le troisième podium en Master 3 de l'année.

Je vais mettre plus de quarante minutes avant de retrouver de la force dans les doigts.

Réchauffer le corps devient urgent.

Heureusement nous attend une collation qui en dit long sur l’hospitalité costarmoricaine : soupe, mini-sandwiches, tartare de Saint-Jacques, roulés au chocolat… Gargantuesque !

Les coureurs tentent de se réchauffer avec les soupes servies.

Sans chauvinisme aucun, il faut avouer qu’ils savent accueillir à Plourhan.

Résultats officiels :

Temps: 02h48'23"

671 ème sur 996

14 ème M3 sur 30

Moyenne 08,94 km/h

soit 6'40" au kilo

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif coupe"

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

22 kms du Trail « de Trévarez »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article

commentaires

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

916 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique