Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 15:05
16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

La Transléonarde en Duo

457 ème course

Se lancer dans un marathon n’est pas chose évidente, la distance reste mythique et motivante. Pour inciter les sportifs à franchir le pas, l’association a décidé de lancer le Marathon Duo, pour rentrer dans l’ambiance « marathon » et en partageant l’effort, pour une première approche du parcours. Trois catégories ont été définies, les duos : hommes, femmes et mixtes. Les 1ers coureurs s’élancent  des Halles de Plouescat pour la première partie du parcours. A Goulven (mi parcours) ils sont relayés par leur partenaire. Sur le dernier kilomètre, les duos se recomposent pour franchir, ensemble, la ligne d’arrivée.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Départ à 9H00.

Distance : 

      1 er   coureur : 19,5 Km      Roger MEROUR
                  2 ème coureur : 22,7 Km     Dominique DEBOEVRE

Ouvert à toutes équipes : hommes, femmes et mixtes à partir de la catégorie junior.
Cette épreuve réunit des amis, des couples et membres d'une même famille pour une course en relais à 2, entre Plouescat et Guissény. Le passage de témoin se fait dans le bourg de Goulven.

Aucun marathon ne ressemble aux autres, chacun possède sa personnalité, son identité, son caractère, un peu comme chacun d’entre nous. La Transléonarde, se court sur pratiquement toutes les types de sol, bitume bien sûr, sable et chemin côtier.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

10h49 Roger me passe le relai, mon départ est fluide, j'ai rapidement réussi à me mettre dans mon allure cible. Le fait de partir à mi course d'un marathon  y est évidement pour beaucoup, les coureurs sont bien espacés. Je me mets très vite sur la partie droite de la route qui est moins ventée.

J'ai donc essayé de me caler à 5 minutes de moyenne au kilomètre et j'ai mis en place ma "routine" de ravitaillement : un gel tous les 5 bornes, et un verre d'eau à chaque buvette. Routine que je suivrais scrupuleusement jusqu'à la fin.
Je m'aperçois que je suis calé plutôt vers les 4'55" et ce depuis mon départ. 

16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Du coup, je cours avec cette fois la volonté "consciente" de prendre un peu plus de risque que je ne l'avais envisagé au départ en restant calé sur une allure de 4'55". J'étais conscient que c'était peut être l'erreur à ne pas commettre mais la connaissance du parcours m'a incité à prendre le risque.
Mon estimation théorique "au taquet" d'un semi marathon est vers les 01h40,  j'ai donc envisagé 1h45 un peu pour "assurer".
Mon indice d'endurance "bas" corroboré par ma relative facilité à tenir 85% de ma vma lors des séances d'endurance, devrait évidemment être un atout majeur pour ce semi-marathon.
Malgré des indicateurs toujours au vert, j'espère à ce moment que je ne vais pas le payer dans le final. Je traverse le bourg de Plounéour Trez. 

16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Coté sensation, je me sentais vraiment facile. J'ai discuté de choses et d'autres pendant les kms suivants, avec les concurrents du  marathon que je doublais sans oublier le petit mot "courage"  mais cela toujours en contrôlant très régulièrement mon allure. Déjà Brignogan, les kms 10 à 15 se passeront très bien, sans à coup. Les allures (04'48", 04'56", 05'09", 05'06", 05'08"), je descends doucement à mon allure prévue initialement. J'espère simplement que la marge théorique que j'avais en visant 1h45 était réelle... et pas seulement théorique.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo

15 ème le bourg de Theven, les jambes deviennent lourdes mais le souffle est bon. Ce n’est donc pas le moment de lâcher, je suis toujours en avance et je n’ai pas l’intention de perdre cet acquis. Sur le côté, certains lâchent prise et stoppent leur élan, pliés en essayant de retrouver du souffle.

Le 17  et le 18 ème seront courus à 5'20", un "retour au calme" était nécessaire.

Je double de nombreux concurrents en leur donnant l'air de faire un petit footing, ça me permet de  garder le moral pour ne pas à mon tour lâcher l'affaire. Bon ça serait mal me connaître, je n'abandonne pas. Même si je dois finir en rampant je le ferai. 

16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Ma montre "bip" au passage du semi en 01h44', je suis satisfait.

Par mes foulées régulières et décidées, j'avale résolument le gros kilomètre restant. Dans la course, quand on commence à décompter la distance restante, on bénéficie souvent d’un surcroit d’adrénaline qui vient soutenir le rythme et stimuler la volonté de vaincre. 

Enfin le miracle attendu se produit, je retrouve Roger pour avaler les derniers mètres.

Je franchis l'arche après 01h54 de course, moyenne 11,8 km/h.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

A peine arrivés, on se retrouve avec une médaille autour du cou, et un super maillot technique, ainsi qu'une franche poignée de main d'un responsable qui nous félicite de nos efforts.

Après m' être requinqué au stand, je repars avec Christiane sur la fin de parcours pour encourager tous les concurrents, amis, camarades de club ou inconnus.

Dans un marathon relais, on ne court pas pour soi, on court pour l'équipe. Du coup on se surpasse, on donne encore plus que si on courait pour soi-même. Et le panache final, ce sont les derniers mètres que l'on parcourt  ensemble, en s'encourageant, sans esprit de compétition interne, mais avec une motivation particulière qui pousse chacun à se dépasser.
J'encourage tous ceux qui n'ont pas encore vécu cette expérience à s'inscrire l'an prochain.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Ce deuxième Duo restera pour moi une expérience extraordinaire, un moment de partage gravé dans ma mémoire.

Conclusion:

Ma perf est satisfaisante. J'ai fait preuve de volonté et je suis récompensé par un bon temps au passage du semi, mais je reste malgré cela un peu sur ma faim (et oui je deviens gourmand). A l'arrivée j'étais "relativement frais" et j’ai le sentiment qu’avec un peu plus de densité et moins d’hésitation dans mon allure, je pourrai encore grappiller de précieuses secondes... Le sentir c’est bien mais le faire c’est mieux.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Ensuite direction Plouguerneau où Régine nous avait préparé une belle surprise: un superbe "pique nique" qui a rassasié l'appétit des sportifs Forestois.  Merci Régine.

Résultats officiels :

Temps: 03h44'04"

73 ème sur 146

Moyenne 11,30 km/h

soit 5'20" au kilo

 

Médaille et tee-shirt en souvenir.

16 ème édition de la Transléonarde en Duo
16 ème édition de la Transléonarde en Duo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le

Semi marathon de

« L'île de Batz »

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article

commentaires

Serge 01/08/2017 20:39

Salut Dominique,
Le marathon de la Transléonarde en duo, o.k, mais quel duo !!!
Je suis fier de votre "réussissement".
Bravo les gars. Serge

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

916 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique