Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 09:25
Conquet000.jpg
    Conquet035.pngConquet031.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  L'Enduro du Conquet
    (189 ème Course)
Le désormais traditionnel Enduro du Conquet se déroule aujourd'hui    dimanche 26 août 2012. 
Conquet039.JPGDépart à 10h15 pour un parcours allant du Parc de Beauséjour au Parc de Beauséjour via plage des Blancs Sablons. Distance : 12.8km 

Organisée par le Stade Brestois Athlétisme, en collaboration avec la ville du Conquet.
Prise du dossard j'épingle le numéro "4"    Conquet022.JPG

A 10H15 la course s’élance du parc de Beauséjour au centre du bourg du Conquet pour rejoindre la magnifique plage des Blancs Sablons par la passerelle du port ensuite on emprunte plusieurs sentiers côtiers jusqu’à apercevoir le phare de la Pointe Saint-Mathieu avant de revenir via les chemins creux de Lochrist vers Beauséjour.

Des paysages somptueux nous attendent sous un beau soleil.      Conquet026.JPG

 Christiane est venue ce matin au Conquet, pour nous encourager.     

Tout le monde est là, Sylvie, Serge, René, Jean-noël et Eric.   

Pour moi ce sera une course de récupération, car hier après-midi j'ai couru les 15 kms du trail de Plougastel. 
Conquet023.JPG
La chaleur va nous obliger à bien gérer l' hydratation.
L’expérience acquise, avec tous les trails de  cette année, m’a permis de faire cette course. C’est peut-être le message que je retiens "pour apprécier" toujours courir à son allure et non contre ou après un autre coureur. Ça permet d’être à l’écoute de  mon corps.
Conquet021.JPGJe suis parti en fin de peloton, et je remonte tout doucement des coureurs jusqu'au premier passage sur la passerelle. Dès que ça accélère je suis le mouvement, mais rapidement mon cardio s'accélère de manière inhabituelle et surtout, en levant le pied ça ne baisse pas. En associant ce visuel électronique et les jambes qui n’avancent pas au rythme qui aurait dû être les leurs à une telle FC, il faut que je me raisonne à ralentir encore un peu plus. Alors Eric disparaît à l’horizon et c’est  à 10 km/h que je vais traverser les parties sableuses de la plage des Blancs Sablons. Je tente ensuite de m’accrocher mais je crains d’être déraisonnable compte tenu du profil. Je préfère courir aux sensations.
Conquet020.jpg
 Les entraînements m'ont appris à gérer et surtout éviter l’accumulation excessive de lactique en côte, cette accumulation qui me coupe les jambes méchamment. J’ai donc géré ce début de course pour mieux encaisser le dénivelé de la deuxième partie. 
Conquet019.jpg Ça n’a pas a été facile mentalement d’accepter de me faire doubler mais cela
m’a permis de récupérer, et de pouvoir attaquer la montée vers Lochrist sans problème..
J’avoue que le moral n’était pas au top au ravitaillement, situé avant la montée du Conquet, mais maintenant tout tourne bien. Je me trouvais poussif, mais je crois surtout que c’est l’idée de savoir que j'avais perdu beaucoup de temps sur les premiers 5 kilomètres, qui m’affectait le plus. Dans cette deuxième partie ma stratégie a été de maintenir une allure constante et surtout de ne pas forcer dans la longue montée. Ne   pas courir les derniers kilomètres en souffrance, je Conquet016.JPGsouhaite au contraire tenter d'accélérer. Je passe le 8 ème kilomètre en 42'36" et je décide de me ravitailler car j'ai chaud et soif. La dernière partie du parcours n'est pas facile car si on regarde le profil c'est presque tout en montée mais je continue à avoir de bonnes sensations. Au 10 ème kilomètre je retrouve des coureurs qui m'avaient doublé dans la première partie, j'avance toujours bien avec une moyenne de 11,5 km/h et je leur mets très vite une centaine de mètre, à ce moment là je me suis dit que ma stratégie a été payante. Je savais que j' allais faire un bon temps et de retrouver mes jambes pour les derniers kilomètres m'a rassuré. Il y a eu ensuite la dernière montée au 11 ème kilo, facile mais coûteuse d’un point de vue physique, puis ce fut terrible pour le dernier kilomètre ! A partir de ce moment là, je me suis liquéfié progressivement, m’accrochant malgré tout, un coup de fringale je pense mais il faut finir !
Le pilote automatique était alors enclenché, et c’est au courage que j’ai effectué les derniers mètres dans le parc  en finissant au sprint en
 1h 09'03".

Conquet0028.JPG Je franchissais la ligne au bord de l'épuisement, vite direction le ravitaillement pour faire le plein de carburant.
 Conquet017

 
    Une gourde hysotherme en cadeau
                                       ani018-R.gifésultats Conquet038.JPG
Temps : 1h09’03"    
123ème sur 111    
 23 ème V2h sur 34    
Moyenne 11,10 km/h    
soit 5'50" au kilo    
Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter
 (c'est gratuit)    

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"    

Merci d'être venu passer un moment avec moi    

et à la semaine prochaine pour    

      " les Foulées Châteaulinoises "      

Conquet034.png

    Vitesse       

Conquet033.png        Cardio       

Conquet032.png

      Dénivelé   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2012
commenter cet article

commentaires

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique