Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 08:19
Kerhuon0001.jpg
Kerhuon0002.jpg
Kerhuon0004.jpg
    Entre Terre et Mer à Kerhuon
        (215 ème Course)
3 ème épreuve du challenge de l'Elorn 2013     
Un temps froid et couvert au départ de cette édition "Entre terre et mer" mais pas de pluie. La distance proposée par le club des Koala, est de 14,9 kms. Réellement le parcours fait 15,7 kms.  Un parcours très varié composé de passages de bitumes, sous-bois, grève et autres montées de marches. Bref, beaucoup de variations et un dénivelé globalement montant sur les 8 premiers kilomètres puis descendant jusqu'à la fin.
Kerhuon011.JPG
Nous étions quelques membres de " La forêts à petites foulées" sur ce 15 kms . Une ambiance chaleureuse malgré le froid de ce dimanche qui n'a pas découragé les 400 participants.Kerhuon012.JPG

10h15, le départ est lancé, je me règle immédiatement à mon rythme et Éric décide de faire sa course avec moi. Des concurrents pressés d’arriver nous doublent à l’enfilade. Bizarrement, la vitesse me parait pas trop élevée, le premier kilo en 5'05" et le deuxième en 5'00, l'allure est bonne, il faut en garder pour la suite.Kerhuon022 Le peloton s’étire, je suis bien placé au milieu d'un petit groupe. On attaque l’ascension. Je m’envole et je m’accroche au rythme de mon prédécesseur. Les 200 premiers mètres sont assez raides dans le chemin après le château d'eau. Nous formons un groupe étiré de quelques coureurs.Kerhuon019.JPG Bonne nouvelle pour moi, aujourd’hui, je grappille des mètres petit-à-petit sur des coureurs qui semblent accuser le coup du départ, partis trop vite surement. Je double, et je grimpe à un bon rythme sans laisser entrevoir une once de souffrance ! Les 5 premiers sont passés en 25'13" toujours dans les temps. Kerhuon020A mi-parcours, au km 8 je passe en mode récupération, pendant 500 mètres ce qui me permet de respirer profondément et d’en garder un peu pour poursuivre sans trop souffrir. Km 9 fin de la grosse partie ascensionnelle. Temps de passage au Km10 - 50'26" .    

Voilà maintenant le deuxième ravitaillement et le début de la descente. Kerhuon021-copie-1.JPGMon allure est assez soutenue. Je ne veux pas me fier à mon cardio, je veux continuer aux sensations, c’est ce qui finalement est le plus sûr.   
Décidé d’arriver dans les temps, je reste fidèle à ma vitesse de 5' au kilo et je me laisse porter par la descente. L’air est devenu agréable et le chemin dans le sous bois me semble assez souple. Ce rythme convient bien à mon type de course. Les kilomètres dansent sous mes baskets. Je n’ai mal nulle part, tout va bien. Éric me fait signe qu'il part, moi je préfère garder comme prévu ma vitesse de croisière honorable fixée au départ. Je m’en fiche, la forme est au rendez-vous et je pense déjà au marathon dans 3 mois. Je reste prudent et prévois que la prochaine portion en descente se fera sans accélérer, ne pas dépasser la vitesse affichée sur mon écran. Ainsi, je récupérerai et pourrai repartir de façon plus aisée sur la portion qui longe le lac. Kerhuon019-copie-1.JPG

J' attaque le plat sur les berges du lac, je relance la machine pour prendre les 26" de retard et rester dans le bon timing. J’en profite pour regarder un peu le paysage, magnifique vue sur le lac!!! Le temps s’y prête ! J’en ai pris plein les yeux. Je déroule très bien sur le plat, mais je persiste à ce rythme. Je me retourne, j’ai pris une bonne avance sur mes prédécesseurs. Ensuite la portion plage et là je lâche tous les chevaux, risque maximal dans cette partie technique, caillasses à souhait, j’adore !!! Gonflé à bloc, je garde ce rythme jusqu’au bout. J’envoie tout ce que je peux sur cette partie et frôle la correctionnelle à plusieurs reprises. Là un escalier "Horreur" grosse frayeur pour monter j'ai mal aux cuisses, aux mollets c'est dur. On récupère le bitume. Malgré tout, j’entame le 14 ème km avec un peu de fatigue.. Y aurait-il un microbe dans l’air.. Allez encore 1 gros kilo. Kerhuon025.JPGJe cours, je cours, mes jambes me font un peu mal.. Mon allure est assez soutenue. Ca doit être pour cela que c’est douloureux. Il y a quelques coureurs devant moi, je me rapproche, il faut les doubler, se lâcher. Mes jambes accélèrent enfin la cadence et soudain la vieille bagnole se métamorphose en formule1. J' ajuste mon approche et je me prépare à dépasser tout ce beau monde. Kerhuon014.JPGUne force inconnue m’entraîne, me pousse. J’entame alors un sprint d’enfer à la vue du boudin bleu de l’arrivée. Des étincelles de douleur jaillissent de mes cuisses mais je continue à courir de plus belle.Kerhuon015.JPG J’arrive ! Je m’envole alors, je décolle puis j’éclate : Je regarde la piste qui danse sous mes pas. Incrédule durant une demi seconde, j’ai peine à croire que je suis là! Que j’ai franchi la ligne. Puis je réalise : Génial....11,9 de moyenne. Très content donc, je rentre dans la salle pour me ravitailler. Je dois lutter contre une petite déception qui commence à s’installer du fait des secondes perdues dans les deux derniers kilomètres. Mais j’évacue assez vite ce sentiment : j’avais choisi la prudence, je suis passé légèrement sous l’objectif, j’ai eu du plaisir sur cette distance  et c’est sûr que j’ai une marge de progression.Kerhuon016 Une serviette en cadeau.

Courir est une des plus naturelles et des plus instinctives actions de l’être humain. Elle renvoie à nos origines quand nos ancêtres devaient chasser ou fuir les prédateurs. Et pourtant si… courir s’apprend. Courir vite, courir longtemps et même courir doucement s’apprend avec l'entraînement.
Cet acte si simple n'est pas réservé qu'à une élite, cet acte peut être pratiqué par tout le monde et donner beaucoup de plaisir et de joie.
ani018-R.gifésultats officiels :

  Temps: 01h19'24"
235 ème sur 402.
98 ème V2h sur 168
Challenge V2h 98 ème
Moyenne 11,86 km/h
soit 5'03" au kilo  
Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)
Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"
Merci d'être venu passer un moment avec moi
et à la semaine prochaine pour le trail de 26 kms
"Au pied des monts "   
  
Visible au départ de 00'45" à 00'49" et a l'arrivée de 09'17" à 09'22"
Kerhuon005.png
Vitesse
Kerhuon006.png
Cardio
Kerhuon007.png
Dénivelé   Kerhuon008.png
 

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article

commentaires

landry 11/03/2013 23:05

Salut Dominique, heureux de vous voir tous les deux en photo.
Une très belle course a priori. Bravo à vous tous
Bruno

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique