Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 13:53
Landerneau000.jpg
Landerneau001.jpg
Landerneau002.png
    Les Foulées Landernéennes
    (213 ème Course)
2 ème épreuve du challenge de l'Elorn 2013        

Les Foulées Landernéennes 2013 ont lieu ce Dimanche 17 Février. C'est une grande nouveauté ! Les Foulées ne changent pas de parcours mais les deux courses : la Marcel et les Foulées auront un départ commun.  Les organisateurs ont également décidé de changer l'horaire du départ  à 10h00. Les coureurs se sépareront au 5 ème kilomètre à Kerviniou. Comme chaque année, les membres du Footing Landernéen se mettront en quatre pour organiser une manifestation populaire et chaleureuse. Un lot sera offert à chaque coureur et 2 vtt seront à gagner à la Tombola ! Les dossards sont à retirer dans la salle des sports  "Mescoat".

Landerneau014.JPGMa course

Landerneau008Avec le dossard 144
Objectif 11,50 de moyenne. 
Arrivé sur place, l’ambiance est des plus sympathiques, on sent le côté familial de cette petite communauté. 
Les bénévoles toujours très agréables et au top pour les derniers détails.
J’aime ces moments de rencontre, chacun se renseigne sur tel ou tel personne, les chronos, en fait on est tous très compétiteurs même pour ceux qui le disent plus ou moins. Je rencontre des coureurs, coureuses connus et on discute un peu.  
Landerneau023.JPGL’échauffement est court ma foi, no stress ! Je me place au milieu de l'impressionnant peloton. Il fait assez froid mais le soleil que l'on croyait perdu, nous a fait le bonheur de briller sur tout le parcours, réchauffant les corps et les coeurs.   
Le compte à rebours est lancé avec 10 minutes de retard, c’est parti et vite, pouh !!!
Dès les premières foulées, j'ai eu à cœur de faire un bon départ, histoire de mettre une petite marge de quelques secondes de côté pour la fin. Je n'ai donc mis que 9 minutes 40 pour parcourir les 2 premiers kilomètres, prenant ainsi 20 secondes d'avance sur mon timing. Ensuite, j'avais pour idée de conserver cette avance, ni plus ni moins, aussi longtemps que possible.
Landerneau009
Les coureurs qui étaient devant moi prennent de l’avance malgré une allure assez soutenue. Et paf, on part dans la côte ; le souffle court, j'essaie de me rapprocher du groupe qui n’est pas très loin. Je me bagarre pour  réduire la distance mais ils restent toujours entre 5 et 10 mètres devant. Je ne vais les rejoindre qu'au premier ravitaillement, mais il faut tenir le choc, je me mets dans la tête de rester maintenant devant voilà tout.
Landerneau019Arrive la séparation des deux courses, je suis très content car plus de la moitié de notre groupe part à gauche, ils étaient inscrits sur la 7.5 km, nous voilà à six, pour continuer le pèriple landernéen.
Landerneau018.JPG
Je courrai donc, concentré sur moi-même, négligeant les ravitaillements. Au kilomètre 10, j'avais toujours 10 secondes d'avance, établissant un temps correct de 51'18.
Landerneau020.JPG Mais une certaine fatigue commençait à se faire sentir. Psychologiquement, j'ai toujours un barrage aux 3/4 de la course (au 15 ème kilo sur un semi, au 11ème kilo sur 15 km). C'est l'effet "mur du 30 ème" que connaissent les marathoniens, mais à l'échelle d'une distance moindre. Bref, au kilomètre 12, j'avais complètement perdu mon avance.
Dans le sentier, je me suis retrouvé un peu tout seul dans mon monde, loin derrière ceux qui me précédaient et loin devant ceux qui me suivaient. Dans cette partie descendante, j'allais tout de même à une bonne vitesse, ce qui m'a aidé à me rapprocher des coureurs devant moi. Je me ménageais tout de même un peu, car je savais que la montée finale allait frapper fort et faire très mal..
J'ai dépassé une jeune coureuse, et l'ascension jusqu'au pont de la voie express débuta. J'avais emprunté cette portion de route plusieurs fois auparavant, et selon mes souvenirs ça montait fort pendant un bon kilomètre. Malheureusement, l'exactitude de mes souvenirs s'est confirmée.
Landerneau021 Pendant cette montée qui nous a fait atteindre le stade, mon moral a suivi une trajectoire en légère montée également. J'ai couru tout le temps pendant que les autres devant moi marchaient. J'ai donc rattrapé de nombreux coureurs. Je me suis mis dans la tête que j'étais devenu un bon grimpeur. Mais bon!!!!!! . Au sommet, une descente et un demi-tour de stade m'attendent. J'espère que l'énergie sauvegardée durant la première partie va être payante en fin de parcours.Landerneau013.jpg

    J'ai été surpris par la force et l'assurance que je dégageais à l'entrée du stade. j'ai rattrapé un groupe d'une dizaine de coureurs. J'ai suivi le plus rapide du mieux que j'ai pu, y allant à fond sur la piste, j'avais une bonne chance de terminer en force. Mes jambes n'ont pas trop protesté...Dans l'avant dernier virage, je double tout le monde sur un dernier coup de reins. Encore 100 mètres, les pas derrière moi  commencent à se rapprocher. C'est l'orgueil qui m'a fait continuer à pousser à fond jusqu'à la fin, et rester devant le groupe. J'ai réussi à conserver ma position, et ce, sans même cracher mes poumons.   Landerneau016J'ai réussi à accélérer dans la dernière ligne droite, poussant même le culot mental jusqu'à me désoler de ne pas réussir à terminer sous les 01h 15 minutes. Ma raison a cependant vite repris le dessus, et j'ai été très content de voir les chiffres 01h15'45" sur ma montre après avoir passé l'arche d'arrivée. Mon temps officiel, 01h15'42", c'est une minute plus rapide que l'année dernière. Comme quoi de bonnes méthodes d'entraînement peuvent être plus fortes que les années qui passent... Et comme mon objectif pour ce matin était une moyenne de 11.5 ; avec une moyenne de 11.9 difficile pour moi de me plaindre...    Landerneau025.JPG

Un cadeau original pour garder les vitamines "k" au frais.   
Landerneau022.JPGC’est génial ce milieu dans lequel je me plais et j'évolue. Merci à tous.
J'ai été agréablement surpris de la rapidité avec laquelle mes mollets se sont remis. Et à part quelques petites douleurs quand je me penchais un peu rapidement, mon ischio gauche s'est tenu tranquille. Et mes jambes ont bien répondu quand je les ai testées dans les côtes.
Tout ça me rend optimiste pour la suite de ma préparation. Il ne reste plus qu'à confirmer dimanche prochain en soumettant mes jambes à un test plus difficile, une course de 12 kms en moins d'heure. A dimanche prochain !
Un grand merci à tous les photographes en particulier à Patou et Serge.
  ani018-R.gifésultats officiels :
Temps: 01h15'42"
314 ème sur 464.
61 ème V2h sur 100
Challenge V2h 101 ème
Moyenne 11,89 km/h
soit 5'03" au kilo
Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)
Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"
Merci d'être venu passer un moment avec moi
et à la prochaine pour
"la course du lac à Bourg-Blanc"
Landerneau004.png
Vitesse
Landerneau005.png
Cardio
ui aurait cr
u?
Landerneau006.png
  Denivelé
Landerneau007.png
    Parcours GPS

Partager cet article

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article

commentaires

ghislaine 04/03/2013 08:27

Super CR,Dominique..;j'aime te lire et voir la façon dont tu gére la course......
biz ghislaine

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique