Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 20:26
Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

La 20 ème Foulée de la Baie de Guissény

 (262 ème course)

6 ème participation

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

Cette course populaire nord-finistérienne marque la fin de la trêve hivernale et rassemble nombre d’habitués piaffant

d’impatience d’en découdre à l’ouverture de la nouvelle saison de « courses sur route » ainsi que ceux et celles qui ne font qu’une épreuve dans l’année et qui choisissent cette course pour ses magnifiques paysages et sa convivialité.

L’équipe organisatrice limite le nombre de participants à 1000 dossards.

Le circuit : Départ et arrivée à la salle omnisports Jean Fily. Le parcours est sans difficulté si ce n’est celle de savoir s’adapter aux différentes natures du terrain. Les coureurs évolueront

tantôt sur sols durs (route), tantôt sur terrains meubles et boueux (sentiers côtiers) avec quelques passages sur des

chemins de randonnée rendus glissant par les fortes pluies.

Fidèle aux éditions précédentes, à l'arrivée une part de far

breton est offert à tous les participants.

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

L’énorme masse de participants s’agglutine sur la ligne de départ et après 5 mn de piétinements, les fauves sont lachés dans les rues du bourg.  Je me cale sur un petit rythme d’environ 10 km/h, le but étant de courir sans produire trop d’effort, je ne me suis pratiquement pas échauffé. Impressionnante cette foule qui a envahi la rue et les trottoirs de Guissény. Quelques rares passants, qui ne semblent même pas surpris de voir ce groupe bigarré  qui déambule au petit trot dans les rues sous une pluie battante.

 

Les 20èmes Foulées de Guissény

La grêle, le vent et la pluie ne nous ont pas épargnés pour notre premier rendez-vous de l’année, pour certains d’entre nous c’était l’écœurement.

Je me cale dans un peloton, étant à priori un des doyens du groupe, je vais déjà essayer de suivre leur rythme avant de faire quelque plan ou projet de timing sur cette course. La course pour l'instant est fluide, l’allure de ceux qui m’entourent

correspond plus ou moins à mon rythme et je ne suis pas gêné par des ralentissements ou des bouchons.

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

Ravitaillement au kilomètre 5 et début du chemin côtier.

24'22" à la mi-course, ce n'est pas aujourd'hui, avec ce temps exécrable et ce fort vent de face, que les records vont tomber.

L'état des chemins ne nous permet pas de lever trop les yeux et de profiter du paysage. A la faveur d'une partie moins boueuse, chacun exprime le bonheur et la chance de pouvoir profiter du spectacle de la mer agitée et de le partager.

Pour l'instant, la cadence est orchestrée par une jeune fille de Guilers, ça me convient tout à fait avec un trot tranquille face au vent. Le groupe s'est étiré sur une longue partie en mono-trace, je me retourne soucieux de rester au contact du  groupe avant d'attaquer une partie plus difficile. Celà me rassure sur le fait que je ne vais pas me retrouver  isolé en pleine tempête.

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

Au 8ème kilomètre, on rattrape et on double un groupe de 7 coureurs. La fierté de démontrer notre statut de coureur plus en jambe, entraîne chacun à pousser la cadence. Il en va de notre réputation, c'est dur, la pluie nous fouette le visage, mais je garde l'allure.

Au niveau de l'ensemble rocheux des Barrachou, le chemin n'est pas linéaire, et il faut éviter flaques d'eau, trous et cailloux, le tout caché par le coureur qui me précède.

Les 20èmes Foulées de Guissény

Il fallait en avoir garder sous le pied, on arrive au virage de la Croix, je sais qu'il nous reste une borne de goudron pour remonter vers le bourg, avec les deux belles montées.

 

 

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

La montée me tracassait depuis un bon 5 minutes.

Arrivé dans les faubourgs de Guissény, on découvre la longue côte, qui nous attend, la pluie redouble, le dernier kilomètre va être très dur.

J'ai senti que la première partie de la montée se passait plutôt bien. A une dizaine de mètres du sommet, j'ai accéléré pour dépasser  une jeune fille qui semblait être rendue au bout de ses réserves. Cette accélération m'a fait prendre conscience qu'il me restait  plus d'essence dans le réservoir que j'avais cru.

 

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

Je reprends un peu de vitesse dans le faux plat, mais fléchis énormément dans la côte suivante avant de me ressaisir dans les ultimes 200 derniers mètres.

J'ai finalement franchi l'arche d'arrivée en 51'11" , mon plus mauvais temps.

Un peu déçu mais content d'avoir terminé, avec de telles conditions, le plaisir disparait et fait place à la douleur.

 

Les 20èmes Foulées de Guissény
Les 20èmes Foulées de Guissény

Un petit salut à mon ami "Fabrice" de la Croix rouge et direction le buffet pour avaler une boisson chaude avec une bonne part de far.

Puis se sécher, se changer pour ne pas prendre froid.

 

Merci à tous les bénévoles et aux photographes présents.

 

Les 20èmes Foulées de Guissény

En cadeau un tee-shirt technique de qualité et une bonne part de Far.

Temps : 00h51'11"

378 ème sur 962

 42 ème V2H sur 196

Moyenne 11,85 km/h

soit 5,04 ' au kilo

Vitesse

Vitesse

Cardio

Cardio

Dénivelé

Dénivelé

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2014
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 11:46
Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes

Les Foulées Douarnenistes

(261 ème course)

1ère épreuve du Challenge Penn Ar Bed

La 29ème édition des foulées douarnenistes.

Il s’agira, pour bien débuter l’année, non seulement de la première course sur route et nature organisée dans le département mais aussi de la première étape incontournable du challenge Penn Ar Bed.

Au-delà de l’enjeu sportif et de la découverte d’un superbe parcours maritime autour du port de plaisance de Tréboul et de la ria du Port Rhu, cette manifestation sportive est avant tout l’occasion d’une fête placée sous le signe de la convivialité avec pour objectif d’offrir à tous les participants une organisation sans faille.

Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes

Départ et arrivée Salle des sports Jules Verne - Douarnenez Tréboul. Le parcours se déroule sur un très agréable circuit maritime. Il est sans difficulté majeure et constitué de deux boucles de 5 km.

Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes

Un peu submergée par le nombre d'inscrits, la direction de course a dû retarder le départ de  quelques minutes.

Beau temps ensoleillé avec un magnifique ciel bleu en ce dimanche, le fond de l'air est frais (2 degrés à l'ombre), mais on va pas se plaindre.

Un échauffement écourté faute de temps, mais je suis prêt sur la ligne de départ. Pas de pression et un objectif prévu et crédible de 50 minutes.

C'est à 10h25 que les 700 participants, sportifs aguerris, joggeurs avertis et coureurs occasionnels sont lachés dans la descente vers le port de plaisance.

Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes

La première boucle se passe bien, les sensations sont bonnes malgré des doigts gelés, j'aurais du prendre une paire de gant, il fait froid dans les parties à l'ombre. Je maintiens le rythme autour de 5 minutes au kilo. Je ralentis un peu dans les parties montantes pour ne pas exploser et je lâche un peu les chevaux sur le reste du parcours. Je me dis que je vais pouvoir tenir jusqu'au bout comme ça sans  prendre de risque.

Passage à la mi-course en 25'11", moyenne 11,9 .

Au ravitaillement, je suis caché par le numèro 352
Au ravitaillement, je suis caché par le numèro 352

Au ravitaillement, je suis caché par le numèro 352

Début du deuxième tour, les muscles ainsi que les doigts sont  chauds, il va falloir rattraper les 11 secondes de retard. La descente vers le port se fait à 13km/h, un petit regard sur l'ile Tristan au loin, et direction la passerelle pour le dernier passage.

Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées Douarnenistes

Sortie de la passerelle, j'attaque la longue ligne droite, sur le quai du port Rhu jusquà Henharo. Je me fais doubler par seulement un gars, il m'encourage, j'essaie de m'accrocher derrière. Je vais rester au contact un moment avant de lâcher en passant sous le pont neuf. Je manque un peu de vitesse et je n'ai pas la possibilité d'accélérer plus.

Je récupère dans la traversée du bois, je retrouve mon rythme de départ.

Je donne tout ce qui me reste dans le dernier kilo. J'arrive à maintenir l'allure, je rattrape quelques coureurs dans la dernière côte, je me dis alors qu'il me reste moins de 5 minutes à souffrir avant la délivrance. A ce moment, je sais qu'à moins de faire un malaise je vais pouvoir réaliser l'objectif prévu.

Les Foulées Douarnenistes

Je passe la ligne, le chrono officiel indique 50'51", je vais mettre quelques secondes à couper celui de ma montre qui affiche 51'04".

Vraiment ravi de cette première course de l'année. Je n'avais aucune idée de mon état de forme sur route et je suis vraiment satisfait de ma course. Je ne suis pas parti trop vite et j'ai géré ma course du mieux possible. Prochain rendez-vous la semaine prochaine à Guissény, il va falloir que je revois mes ambitions à la hausse...

Les Foulées Douarnenistes
Les Foulées DouarnenistesLes Foulées Douarnenistes

En cadeau un tee-shirt technique de qualité et une bonne part de Kouign amann.

Temps : 00h50'51"

400 ème sur 635

87 ème V2H sur 150

Moyenne 11,8 km/h

soit 5,05 ' au kilo

Vitesse

Vitesse

Cardio

Cardio

Dénivelé

Dénivelé

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2014
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 14:33

Clique pour la musique

Plouneventer
Plouneventer

 

Plouneventer Trail 15 km

(260 ème course)

Pas d'inscription, don libre au profit de la lutte

contre la leucémie.

Pas de classement, pas de dossard.

Plouneventer
Plouneventer

L'inscription se fait par un don pour "la lutte contre

la Leucémie". Les organisateurs ont placé une boite où chacun met la somme qu'il veut.

Plouneventer

Nous nous sommes retrouvés tous dans un grand hangar au lieu-dit de Locmélar (SARL Roudaut) dans le fin fond de la campagne. Il fait "frisquet" et le petit café qui nous est servi dans cette immense hangar à pommes de terre, est très apprécié. Juste le temps de serrer quelques mains, de se souhaiter le traditionnel "Bloavez Mad", qu'il faut se préparer pour le départ.

Plouneventer

Je prends le départ du 15 km avec Ghislaine, une allure modérée en groupe très sympa jusqu'au premier ravitaillement (7ème km environ) et après chacun va partir à son rythme. Les chemins sont assez boueux par endroit et après le trail de la semaine dernière, les jambes vont être encore bien sollicitées. La chance était de notre côté car la pluie n'a fait que de petites apparitions, cela devient rare depuis un certain temps, par contre le vent était froid et assez fort.

Plouneventer

Plutôt que l' entraînement du dimanche matin à la Forest, nous sommes une petite dizaine à avoir fait le déplacement à Plounéventer pour continuer, chacun sur les différentes distances, sa  préparation. Dans la campagne de Plounéventer et sur les chemins de la vallée des moulins, il y a du vent, un peu de boue mais au final des conditions bien agréables pour ce parcours sympa qui, de surcroit, avait un but humanitaire.

Plouneventer

Le  parcours de 15 kms ne présentait pas de difficultés majeures, avec cependant un profil vallonné très apprécié des coureurs pour une reprise en milieu naturel après les fêtes.
Je repars après le ravito, et c'est une belle grimpette !!!  J'adopte un bon rythme et commence à rattraper des coureurs dans la montée. Finalement je ne suis pas si mal, je discute avec certains, les encourage à faire la montée avec moi, à deux c’est plus facile on peut se relayer. Je rattrape des filles qui m'avaient doublé au début, je suis plus à l’aise quelles dans cette portion !! Il n'y a pas lieu d'en faire un vélo me direz-vous, ce n'est qu'une rando.

Plouneventer

Je n'y crois pas, plus que deux kilos. Bref, un très beau parcours, entre champs et forêts, où l’on ne s’ennuie jamais,  il y en a pour tous les goûts : un peu de grimpette, de bonnes sections roulantes, du sentier, du caillou, de la boue, de l’herbe, bref, tout ce qu'il faut pour passer un bon moment. En haut de la dernière côte, Didier prend en photos tous les participants un par un. Merci pour ce magnifique reportage "photos souvenirs". Après quelques minutes de bavardage, je reprends la route avec un gars très sympa à peu près dans le même rythme que moi et on décide donc de finir la course ensemble et franchement pour le moral c'est vraiment top. C'est ainsi qu'après quelques minutes nous voilà dans la dernière ligne droite. Quel bonheur!!!. Les regrets d'avoir loupé une "grasse mat" sont loin et je suis d'autant plus ravi que j'ai couru commme un chef.

Temps : 01h35'42"

Moyenne 9,66 km/h

soit 6,18 ' au kilo

 

Plouneventer
Plouneventer
Plouneventer
Plouneventer
Plouneventer
Plouneventer

Bien sûr, comme souvent en trail, il a fallu être vigilant au balisage.

Pour conclure ce petit compte-rendu, je voudrai rendre hommage à tous les bénévoles qui ont fait vivre cette rando qui a plu aux nombreux participants, et qui je l'espère aura également rempli la petite caisse. Il manque peut être un bilan de la part des organisateurs de cette matinée. ( nombre de participants, don...etc)

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit).

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien en bas à gauche "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la prochaine pour les "Foulées Douarnenistes"

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2014
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 14:12

Clique pour la musique

Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014

Entre Chien et Loup

Noz Trail 15 km

3 ème participation

(259 ème course)

Entre Chien et Loup 2014

Première épreuve du Challenge Armorik Trail.

Voilà le premier compte rendu de l'année, il m'a fallu du temps car maintenant je travaille avec la nouvelle version d'Overblog.

Beaucoup de choses ont changé et j'ai vraiment du mal à m'y faire, mais ça viendra.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Pour ce premier Trail de l'année, il nous faudra trаvеrsеr des forêts jadis оссupéеs pаr dеs lоups еt sі on a dе lа сhаnсе оu dе lа mаlсhаnсе, on pourrait bіеn еn еntеndrе quеlquеs uns, rаvіs dе vоіr pаssеr dе bеаux pеtіts mоllеts. Il еst dоnс соnsеіllé dе nе pаs trоp trаînеr еt dе nе pаs s'éсаrtеr du bаlіsаgе.

Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Ce Trail fait partie de ces courses mythiques qui font rêver. L’organisation « XXL » mise en place pour accompagner les concurrents est à la hauteur de l’évènement. Durant un soir, le Cloître Saint Thégonnec devient l'immense carrefour des traileurs nocturnes. Côté météo, ce n’est pas le beau fixe, le plafond est bas mais heureusement il ne pleut pas, la température est idéale pour courir. La grosse quantité d'eau et de boue présente sur le parcours, nous réserve quelques surprises.

Une lampe frontale et un sifflet seront nos seuls alliés pour vaincre ce parcours de 15 km, assez technique et gras.

Dans le hall de la salle des sports après avoir récupéré mon dossard, je retrouve Peggy, nous ferons les 15 bornes ensemble.

Brieffing avant le départBrieffing avant le départ

Brieffing avant le départ

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

18h00 c'est parti pour les 400 concurrents. Après un petit tour dans le bourg au milieu des flambeaux rouges, une petite portion de route et nous attaquons un single ou l'affluence sera de mise jusqu’au premier passage boueux. Là j'ai été obligé de rire, j'ai vu quelques coureurs qui essayaient de ne pas trop se mouiller les pieds, alors que d'autres sans hésitation ont traversé cette mare sans ralentir. Deuxième mare et là tout le monde a eu droit aux vertus thérapeutiques de la Pélothérapie. Sans exception tout le monde s'est retrouvé plongé (jusqu'à la taille pour certains(es)) dans une immense et profonde mare de boue liquide. A la sortie de cet épisode qui soigne l'arthose, je me retrouve à une cinquantaine de mètres derrière Peggy. Je continue à la suivre, elle a un rythme qui me convenait parfaitement pour ce début de course.

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Le parcours est génial, je prends beaucoup de plaisir et le balisage phosphorescent impeccable (des petits yeux de loup). Le profil est vallonné à souhait avec des relances incessantes ; du coup la première partie avance vite. J’effectue une course sérieuse, je suis sur un rythme pas trop soutenu mais résonné et remonte petit à petit quelques concurrents. 37 minutes de course, kilomètre 5, je suis au sommet de la première grande difficulté. C'est la bascule, et dans cette descente glissante à souhait, nous allons revenir sur 3 concurrentes avant d'attaquer une partie tortueuse entre les sapins dans la forêt. Je vois quelques frontales au loin, je refais mon retard petit à petit sur eux.

Entre Chien et Loup 2014

Qui n’a pas couru une fois dans sa vie de coureur, en pleine nuit dans la boue a sûrement raté quelque chose. Je ne dis pas ça évidemment pour envoyer des fleurs aux organisateurs qui avaient d’ailleurs au passage hyper bien balisés tous le parcours, mais parce que l’on n’y court pas du tout de la même façon que partout ailleurs. Ainsi quand vous débarquez sur une énorme flaque au milieu du sentier, vous arrivez évidemment à la distinguer avec la frontale, mais vous ne savez pas forcément par où vous pouvez passer pour l’éviter et le temps d’arriver dessus, vous n’avez souvent pas d’autre choix que de foncer dedans. Rien de grave, me direz-vous dans la mesure où de toute façon vous serez mouillé, mais bon, il est difficile de juger du niveau de l’eau et parfois vous vous enfoncez d’un coup à mi-mollet et ça fait tout bizarre. Bonjour les déséquilibres ! Du coup c’est une sorte de jeu de piste où il faut être en permanence hyper vigilant…

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Je me sens bien, tout roule mais j’ai quand même l’impression qu’à ce rythme je ne suis pas dans mon objectif de temps prévu, comme à mon habitude aucun coup d’œil sur le chrono et donc aucune notion de l’heure. Un petit moment d'inattention et je rate un virage à droite. Les coureurs qui nous suivaient nous montre le chemin à prendre. Les kilomètres s'enchaînent et le dénivelé aussi. J'ai les cuisses qui commencent à chauffer, mais le mental est bon. Les montées ne me posent pas de problème particulier, mais j'enrage de ne pas pouvoir courir sur les quelques portions où il serait possible de le faire. Mais ce qui va réellement m'user, c'est la multitude de parties dans la boue où mes quadriceps ne répondent plus présents. J'en suis réduit à marcher même dans les descentes, en gardant l'équilibre comme je peux.

J'entends le speaker et la musique se rapprocher, plus qu'un km et c'est l'arrivée. Côte à côte avec Peggy nous entrons dans la salle. !  Quel finish!   Ca c'est cool....Pas de chute pour moi, juste une glissade dans un ruisseau et cinq kms plus loin le pied dans une souche.

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Au final , je prends la 322 ème place en 1h50 c'est pas mal du tout pour une course de préparation et compte tenu de l'état du terrain.est de bonne augure pour la suite. Les sensations ont été bonnes sur toute la course. Une course très sympathique avec un balisage impeccable et des benévoles nombreux et très sympathiques. A refaire.

Résultat Officiel :

Temps : 01h50'00"

322 ème sur 402

42 ème V2H sur 65

Moyenne 15 km/h

                     soit 5,08 ' au kilo

 

Entre Chien et Loup 2014Entre Chien et Loup 2014

Après un bon bol de soupe, et un ravitaillement XL, un petit passage au SPA pour le décrottage était de rigueur.

Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014
Entre Chien et Loup 2014

Le froid et l’humidité commencent à me pénétrer, un petit coucou à tous puis direction la voiture histoire de vite se mettre au chaud.

Conclusion :

Le trail nocturne est un moment de plaisir et doit le rester ! Passer sur des routes, trottiner sur les petits chemins de campagne même boueux, tout en respectant la nature sans savoir ou l'on se trouve. Sentir et se sentir en harmonie avec tous ces éléments dans la nuit noire. Aller d’un point A  et revenir à ce fameux point A uniquement grâce à notre physique et notre force mentale. Ca c’est le pied !

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la prochaine pour le trail " Plouneventer"

Vitesse

Vitesse

Cardio

Cardio

Dénivelé

Dénivelé

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2014
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 16:17

Clique sur le cercle pour la musique        

Quimper001-copie-1.jpgQuimper000.jpg 
La Corrida de Quimper
(258 ème course)
7 ème participation.
Courses pédestres dans les vieilles rues de Quimper. Vous prendrez plaisir à courir à travers le quartier aux rues pavées entre les rivières du Steir et de l'Odet. Vous circulerez parmi les anciennes demeures de Quimper : maisons à colombages du XV et XVIè siècles du centre ville qui s'étend jusqu'à la cathédrale St Corentin. Les courses sont des courses festives. Plus de 3000 spectateurs se déplacent dans les rues pour applaudir et encourager les candidats.  

Quimper007.jpgQuimper009.JPG 
Un inévitable déplacement à Quimper pour la Corrida. Comme les autres années (7ème participation), pas question d'y échapper, dernière course de l'année, sans pression, juste pour le plaisir de courir dans les rues illuminées, c'est devenu une grande classique. Cette année les amis d'Eric avaient fait le déplacement pour cette épreuve.
Quimper010.JPG
 Après avoir dégusté l'excellent "Thé de Noël" que nous avait préparé Christiane, une photo souvenir s'imposait.
      Quimper011.JPG
      17h00 - Course femme 5,6 kms - Belle prestation de Monique en terre Bretonne qui avalera les trois boucles en 26'47"
37 ème /140 au général - 11ème/40 V1F
      Quimper012.JPG
La nuit est tombée, et après un petit footing d'échauffement, il est temps de rejoindre la ligne de départ, et les 650 autres participants pour parcourir les 7,4 km dans les dédales du centre ville. 
 
   Quimper013.JPG
Attention au départ, pour quatre boucles.
Quimper014.jpg 

Je suis placé en fin de peloton avec mes camarades de club car comme toute les courses urbaines qui se respectent, le départ est assez large mais au bout de 300m dans le premier virage ce n’est plus du tout pareil. 18h00 : Le départ est violent mais j’ai décidé de rester avec François le plus longtemps possible, nous passons une première fois la ligne d'arrivée. 1er kilo en 5’05.
 Quimper015
Seul bémol à cette belle course, le sol est humide, glissant, et vu le nombre de coureurs dans les virages il faut ralentir fortement. Ce sera un mal pour un bien, pour éviter de nous griller trop tôt et moi le 1er ! Je ne verrai pas le 2éme kilo mais je passe au 3éme en 14’08.
J’arrive malgré tout à être à peu près régulier (11-11,5 km/h). Je rejoins un petit groupe au 5éme, passé en 24’17 mais une accélération dans la montée me laissera quelques mètres derrière eux. Je serai mieux à attendre François, qui n'est pas loin derrière.
Quimper017.JPG
 
J'ai presque oublié que j'étais en mode course, je profite des illuminations, je suis à une allure très (trop) confortable, loin d'une vitesse de compétition mais aujourd'hui ce n'est pas le but. Quelques centaines de mètres de plat où François me rejoint, il reste deux bornes. Arrive la petite montée vers la cathédrale, sympa mais glissante, le sol est très humide et il y a beaucoup de spectateurs, ce qui ralentit fortement les coureurs.
      Quimper019.JPG
      Quimper018.JPG
      Quimper021
Beaucoup de monde pour applaudir les coureurs.
          Quimper027.JPG 
     
 Devant nous quelques coureurs très fatigués, faciles à doubler. Grrr!! dernière fois qu'il faut monter la rue Verdelet (derrière la Mairie) heureusement cette partie n'est pas trop longue et après ça descend jusqu'à l'arrivée, on revient sur deux coureurs de Douarnenez, j'en profite pour accélérer et passer devant. Ah ça c'est le moment que je préfère : la descente vers l'arrivée. Je dois être aux alentours de 12 km/h (youhouuu!), je n'ose pas trop allonger car les derniers virages sont très prononcés. Du coup j'en profite pour discuter avec François. C'est l'embouteillage dans le sas d'arrivée.
Quimper023.JPG
  "Belle course" dit le contre-maître.
  Quimper024.JPG 
On retrouve Monique à la collation.
Quimper025.JPG
Quimper026.JPG
Merci à tous et à l'année prochaine
.   

  Quimper006.JPG      ani018-R.gifésultats officiels :

Temps: 00h38'26"

467 ème sur 543.

        62 ème V2h sur 78  

Moyenne 11,68 km/h

soit 5'08" au kilo      

Quimper.gif

51 COURSES en 2013

24 Trails  (7/7 à Armorik trail)

1 Ultra de 56 kms

6 Semi-Marathons

2 Marathons

18 courses sur route (11/11 au Challenge de l'Elorn)
*********
1811,96 Kilomètres de parcourus en 190 heures 45 minutes et 58 secondes - une moyenne de 11 km/h.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à l'année prochaine pour

 le trail " Entre chien et Loup"     

Quimper002.png

Vitesse

Quimper003.png

Cardio

Quimper004.png

Dénivelé

   
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 20:27

Clique sur le cercle pour la musique          

    Brest000
Brest006.png                 
Course nature de Brest 
  (257 ème course)   
1ère participation.    
        Le cross de Brest se déroule sur le site du Fort du Questel qui domine la Vallée de l'Allégouet, un ruisseau affluent de la Penfeld...
Evénement désormais bien installé dans le calendrier des manifestations brestoises, le cross de Brest va cette année encore animer le site du Questel .
Brest011.jpg
 L'entrée du Fort        
        Brest010.jpg     
        La remise des dossards se fait dans la casemate supérieure qui servait de logement aux officiers.    
              Brest015.jpg
10h00 : Le départ est donné aux 300 participants, il faut traverser le plateau du Questel,  pour aller ensuite dans la zone vallonnée des pâtures du centre hippique. Concentré sur ce début de course, je n'arrive pas à trouver mon allure.
 Brest008.JPG
          Ca monte, ça descend, c'est gras ça me plait. Dans la première grande descente qui nous envoie sur les berges de Penfeld, je me fais doubler par de nombreux concurrents, ils devaient connaître le parcours eux, car la descente était effectuée sur un chemin étroit, pentu, très glissant avec des pierres cachées dans un tapis de feuilles mortes.  Faire attention où je mettais les pieds était ma préoccupation première. Comme d’autres j’avais présent à l’esprit d'éviter la "Grosse gamelle".
Brest017.jpg
Je trouvais enfin mon rythme sur la partie plate le long de la Penfeld.  Le parcours débouche ensuite sur une montée qui commence sous le pont de la Villeneuve et qui nous fait traverser un champ parsemé de piéges. J'ai trouvé ce passage très difficile, l'herbe étant haute et humide, il fallait lever les genoux très haut.
Brest007
Puis c'est une excursion dans les sous-bois de la Penfeld. La ballade n'a pas duré très longtemps, il faut maintenant remonter par le parcours sportif, traverser un champ pour déboucher sur le complexe sportif de la Cavale Blanche. Une fois en haut, les organisateurs ont eu la bonne idée de nous faire redescendre, en bas une montée là encore pas évidente, suivie d'une autre descente vers les rives de Penfeld pour récupérer. Ca monte, ça descend, c'est gras ça ne me plait plus.
Brest016.jpg
 
Plus à l’aise sur le plat, je m’efforçais de reprendre une allure calme et régulière. Le tour de Penfeld rive gauche puis rive droite en passant sous le parc des expositions fut une véritable promenade de santé après un début de course difficile. Je pensais remonter directement vers le Fort, mais non pas encore, une succession de montées de descentes s'enchaînent, je regardais ma montre sans arrêt, je sentais l’arrivée proche, d’autant plus que j'entendais la sono de la ligne d'arrivée. La dernière montée là voilà, dès les premiers mètres de ce chemin très pentu, j'ai dû ralentir, je n'avais plus rien dans les jambes. 
Brest014
Brest012Brest013
Enfin, le fort du Questel, on le traverse, puis ce sont les marches. Je décide d'accélère pensant arriver directement devant le podium.
Brest019.jpg
 S
urprise, il reste huit cent mètres à faire sur le parcours de cross, un labyrinthe de barrières et de fils bleu qui me font tourner dans tous les sens. Puis quand même la dernière ligne droite. J’en frisonne encore ! La ligne d’arrivée est enfin franchie en 1h12'01". Dans cette course difficile, je voulais surtout me faire plaisir. Pari gagné ! Je n'ai pas le sentiment d’avoir eu la possibilité de faire un meilleur temps. Une épreuve que l’on savoure comme un bon gros gâteau et qui conforte tout le plaisir que l’on éprouve en pratiquant notre sport. Pour une première participation, je ne peux qu’être satisfait et encourager ceux qui le souhaitent à venir l’année prochaine.                
          Brest018.JPG           
        Un 12 km éxigent.      
J'ai pu également muscler ma langue au départ comme à l'arrivée avec tous les amis (es) présents ce dimanche matin.     
       
   CIMG1455.JPG     ani018-R.gifésultats officiels :

Temps: 01h12'01"

208 ème sur 286.

123 ème V2h sur 142  

Moyenne 10,01 km/h

soit 6'01" au kilo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à la prochaine pour

 la " Corrida de Quimper" 
Brest002.png
Vitesse
Brest005.png
Cardio
Brest004.png 
Dénivelé 

             
 
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 20:45

            Clique sur le cercle pour la musique      

                  Loperhethon000.jpg  

    Loperhethon001.png 

Le Loperhethon   

  (256 ème course)   

    Loperhethon012.jpg  

        3 semaines que j’ai couru le Trail du Téléthon à Loperhet et voilà seulement le compte-rendu. La faute au manque de temps comme chaque année au moment des fêtes.  Alors je vais essayer de vous faire vivre ce dimanche matin comme je l'ai vécu.  Revenons à la course : le trail du Téléthon à Loperhet. 5 €uros minimum l'inscription,  pas de chrono ni classement.   J’avais prévu initialement de participer aux 20 kms et m’amuser une dernière fois sur cette distance, voir même terminer l’année en beauté en faisant tomber mon record du monde personnel.  Mais non !, je me suis  inscrit aux 10 kms pour cette   quatrième édition du Loperhethon.      

    Loperhethon012.JPG
Les inscriptions pour la bonne cause. 

Loperhethon011.JPG

Beaucoup de monde pour prendre du plaisir.

Loperhethon013.JPG

Le départ est donné à 10h20, et ce sont pas moins de 395 braves, les deux distances confondues, qui affrontent la première descente, le soleil est là. La température fraiche et la gelée blanche dans les champs nous accompagnent sur cette première partie. Et tout cela dans la joie et la bonne humeur. Ont est là pour s’amuser, non ! , tout en se rappelant qu’il faut être prudent.

Loperhethon002

On longe ensuite un joli petit ruisseau pendant 1 km, avec des passages sur des petits ponts improvisés.  

Loperhethon006.JPG

Puis vient la montée et là... accès à un sentier! AAaaaah psychologiquement déjà, ça fait du mal, surtout que c'est un sentier qui monte. Bon ok, c'est pas une grosse montagne mais une montée régulière sur 1 km quand même. La cadence ralentit mais pas de marche. Désolé le remonte-pente est en panne, il faut pousser sur les jambes. Vient ensuite la descente sur un sentier large recouvert de feuilles. La vue est vraiment top par ici, mais la concentration reste tout de même de rigueur...

Loperhethon007.JPG

Je "zappe' le ravito, pour 10 km pas la peine de manger, et je n'ai pas soif. Ensuite une bonne partie de chemin en bordure de champs, et avec la météo plutôt ensoleillée de la semaine précédente, les chemins sont dans un état très praticable, ça glisse et ça colle juste ce qu'il faut pour un trail breton, début décembre…. 

Loperheton008.JPG

La bifurcation des 2 courses 

Loperhethon016.JPG

   Pour attaquer les choses sérieuses, 1 gros kilomètre bien sélectif qui nous amène au sommet du bois, attention çaaaaaaaaaaa glisse, trop tard ! Pourtant les bénévoles nous ont prévenu.

Loperhethon009.JPG

Panorama exceptionnel, mais bon pas trop le temps de flâner car la descente commence et je dois me mettre en mode aviation pour franchir les petits pièges de cette descente. Pour la suite une série de petits sentiers très sympa genre monotrace avec tout pleins de cailloux pour arriver sur le goudron et c'est reparti pour la montée vers le bourg. Ensuite plus rien de technique, du chemin large et une longue descente pour revenir sur Goarem Coz  et la route du Moulin de Parlavart, un petit raidillon au milieu des bois puis le stade pour rejoindre l'arrivée.
 Un chrono  de 1h22 pour 11,6 km, une ballade de santé.

   Loperhethon010.JPG

Lors de ce Téléthon, beaucoup de coureurs ont réalisé une bonne performance ce qui montre que course officielle ou pas, tout le monde a essayé de faire son maximum.  

    Loperhethon014.JPG  

L'arrivée sous un beau soleil.

Loperhethon017.JPG  

Après l'effort le réconfort.

A l'année prochaine pour la 5 ème édition.  

ani018-R.gifésultats:

Temps: 01h22'46"

Pas de Classement 

Moyenne 7,10 km/h

soit 8'42" au kilo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à la prochaine pour

 le "Cross de Brest"    

    Loperhethon003.png 

Vitesse

Loperhethon004.png

Cardio

Loperhethon005.png

Dénivelé

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 14:24
Clique sur le cercle pour la musique

Plouider000.png

Plouider002.png

Plouider001.png

Plouider Noz Trail 

  (255 ème course)   
3ème édition et 3 ème participation. 

Le départ de la course est fixé au lieu dit "Le Leïn" sur la commune de Plouider. La ferme qui nous accueille est située sur la route de Lanhouarneau. L'originalité de cette épreuve, c'est de découvrir la région... de nuit. En effet, le départ des 15kms est prévu à 18h30, on ne parle pas de classement ni de chrono.
Rendez-vous donc en fin d'après-midi dans la ferme de René & Gaël Paugam pour récupérer les dossards. C'est le "68" qui m'a été attribué.

Plouider019.JPG

Bon, passons aux choses un peu plus sérieuses. La course elle-même ! Nous savons tous qu'elle va être très physique. On nous annonce des monotraces à perte de vue et des successions de montées-descentes avec quelques surprises. Ca met en confiance et nous en rigolons tous bien, mais quelque part, bien enfouie dans un petit coin de notre tête, il y a cette petite appréhension qui monte tout doucement à la surface... C'est aussi ça qui fait le cachet du trail nocturne.

Plouider005.JPG

4 coureuses Ghislaine, Monique, Ghislaine et Nathalie et 4 coureurs Michel, André, Eric et moi (et oui la parité) motivés comme jamais. Objectif du jour ou plutôt de la nuit : partir ensemble et surtout franchir la ligne d'arrivée ensemble.

Plouider003

On se change, gros débats sur le nombre de couches à emporter. Finalement j'opte pour le mode léger avec bien sûr la frontale. Ambiance très champêtre, quand on arrive sur la ligne de départ, le vin chaud n'est pas encore tout à fait chaud, mais les Billig Krampouz sont brûlants.  

Plouider015.JPGPlouider014.JPG

Un échauffement collectif sous la forme d'une "Flash Mob"

(en vidéo plus bas)

Plouider016.JPG

Rendez-vous sur la ligne de départ : 5' avant, petit briefing pour les 300 concurrents.

Plouider017.JPG

18h45, nous voilà tous les huit partis pour deux heures de balade nocturne. Je me place assez vite en tête.

Plouider018.JPG

Mais au bout d'un kilomètre, je me rends compte que le l'allure est un peu trop rapide pour le groupe, je ralentis préférant garder un rythme qui conviendra à tout le monde, car cette partie est assez physique. On traverse alors un champ, puis on attaque la première montée.

Plouider013.JPG

Plouider020.JPG

Après un bout de piste un peu plus large en montée, qui se court tout le long, on se retrouve alors sur des monotraces ouverts au milieu des arbres et des genêts. Un petit air lugubre règne sur cette portion, il faut surveiller le parcours et les appuis.

Plouider021.JPG

Puis après un autre monotrace, on franchit le joli petit pont de Kwaï-Menac'h.... Le sentier est magnifique, avec un bois à droite que je ne voudrais pas visiter seul. Par contre je voudrais bien y revenir de jour.

Plouider022

La nuit est là, notre cerveau s'est habitué et il nous permet maintenant de voir enfin des paysages invisibles ! Côté parcours, on est sur un plateau, sans vraiment de grande végétation. Le sol est boueux et on sent qu'il fait frais. On court sur des portions qui nous font traverser les champs, mais dès qu'il y a de petites montées, certains ont un peu de mal à courir. Alors on marche un peu, histoire de rester ensemble.

Plouider007

Et voilà le moment très attendu, une petite pause pour la photo souvenir devant la maison ou est né Michel.

Plouider023.JPG

Passage du tobbogan.

Plouider025.JPG

Passage de la Grotte, avec une grosse butte à escalader, merci la corde. 

Plouider026.JPG

Il suffit de suivre le balisage pour ne pas se perdre. 

Plouider024.JPG

La suite est pour moi un long fleuve tranquille et je prends presque mon pied dans ces trajectoires sinueuses au milieu des arbres. Pas facile pourtant, car on est toujours en changement de direction pour éviter les troncs, quand il n'y en a pas un qui traverse au moment où tu passes ! Quelquefois, on donne un grand coup d'épaule contre un chêne car le virage est un peu serré. Il faut aussi savoir éviter les branches trop basses tout en montant bien les pieds afin de ne pas butter contre pierres ou racines. Ce qui m'est arrivé d'ailleurs, je repars en pestant un peu contre ma maladresse.    

Plouider008.JPG

Et le dernier ravito au kilomètre 13 pointe son nez au fond d'un bois. On nous attendait ! Super quelle ambiance!  On nous demande "Qu'est ce que vous prendrez ?, ici il n'y a pas d'eau, que du vin chaud ".  

Alors ce sera un vin chaud pour tout le monde.  

Plouider027.JPG

J’aime courir dans le noir, j’ai de bonnes sensations, je suis programmé pour courir, tel un automate, c’est du bonheur, c’est fantastique ! J’aperçois la ferme, j’entends la musique, je vois la lueur des projecteurs. On se regroupe et c'est main dans la main que tous les huit nous franchissons l'arche ! C’est du délire…  j’aime ça !

Plouider028.JPG

Les crêpes étaient bonnes, le kouign-aman excellent, le vin chaud, la soupe, les merguez, le tobbogan jaune, le bois de Coat Ménac'h raide, la musique sympa, bref un bon cocktail qui a fait que la fête fût belle. 

Plouider012.JPG

J’ai beaucoup aimé ce parcours, on en redemande et bravo à ceux qui l’ont tracé, un bon dosage entre la technique et le raisonnable. Le plein d’émotions, le plein de sensations, rien que du plaisir et en plus  le vin chaud est à l'arrivée dans une ambiance sympa et conviviale.

Une réussite.  

Un grand MERCI aux organisateurs et aux bénévoles.

A l'année prochaine.

 

ani018-R.gifésultats:

Temps: 01h56'46"

Pas de Classement 

Moyenne 7,86 km/h

soit 7'54" au kilo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à la prochaine pour

 le "Trail du Loperheton"   

Vidéo de la "Flash Mob"

Plouider010.png

Vitesse

Plouider009.png

Cardio

Plouider011.png

Denivelé    

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 11:41
Clique sur le cercle pour la musique

Seigneurs000.JPG

Seigneurs001.png

Trail des Seigneurs à St Renan

 (254 ème course)   
3 ème participation. 

Après le 12 en 2010, le 25 l'année dernière, je prends le départ du 23 kilomètres cette année. (En espérant ne pas en faire plus)

Seigneurs006.jpg

Couché à 01h00 après la soirée de "Remise des récompenses du Challenge de l'Elorn". 

Seigneurs007.jpg  et l'excellent repas, le reveil à 06h30 fût dès plus difficile.

Il n'aurait pas fallu grand chose pour que je reste dans les bras de Morphée.  Pas de stress et petit "déj" léger vite avalé. Toutes mes affaires sont prêtes depuis hier soir afin de gagner un maximum de temps. 08h00 route Saint Renan.

Seigneurs009.jpgCe n'était pas la grande foule sur le parking du lac 30 minutes avant le départ. Ce trail nous emmène visiter la campagne Renanaise avec le bois de Kerléan. Un Beau parcours campagnard, pas trop boueux cette année, mais parsemé de belles petites diffcultés. 

Seigneurs010.jpg

  C'est à 09h00 pétante que les 120 traileurs prennent le départ. A peine parti, je me trouve en queue de peloton, mais c'est le cadet de mes soucis, du moment que je passe du bon temps, ça devrait le faire sans problème. De toute façon, c'était pas la peine de dépenser de l'énergie inutilement car il y a un premier ralentissement. On se retrouve bien vite dans la première montée en single track. Je mets un point d'honneur à trottiner tout le temps, je ne suis pas venu faire de la rando non plus ! 

Seigneurs011

Une côte d'environ 1km mais pas bien méchante, en ralentit plus d'un. Puis c'est une succession de montées-descentes jusqu'au premier ravito. Un ravito bien fourni, des bénévoles sympas... je ne m'attarde pas et je reprends mon petit bonhomme de chemin.

Ca grimpe raide. Mais là  je suis presque sur que ça va le faire... le moral est au zénith et je trottine toujours à mon allure de croisière, sans jamais me mettre dans le rouge... le plaisir avant tout ! je  double deux ou trois coureurs en souffrance, une "tite" tape sur l'épaule, un p'tit mot d'encouragement et je continue ma route.

Seigneurs012.jpg

On sent que les coureurs commencent à souffrir. Moi, je suis bien (je ne force pas non plus). Seigneurs019.JPGNous entrons dans le vif du sujet avec le tour du terrain de moto cross, des montées qui nous vrillent les mollets et des descentes où j'attaque par le talon et où je me laisse glisser... j'adore. 

Seigneurs013.JPG

Les pieds sont mouillés mais c'est pas grave, c'est ça aussi le trail.

Je continue d'avancer en pleine forme, je réduis la cadence dans les montées et je repars sur le plat. Je me sens de mieux en mieux.

Seigneurs016

 Au kilomètre 20, j'attaque la descente… chouette !

J’y vais de bon cœur, les épaules dans la pente, légèrement en avant, et essayant d’amortir les chocs dus aux pierres cachées par le sol jonché de feuilles mortes.  Cela fait un moment que je suis complètement seul dans cette forêt.  

 Seigneurs015

Ca descend toujours, je ne lâche rien, je suis super bien, deux concurrents en vue, je double le premier à l’aise, puis le deuxième, et j’aperçois les berges du lac de la Laverie. Devant moi une féminine de "Courir à Ploudal" , je n’arriverai jamais à revenir sur elle, malgré mes efforts.

Seigneurs014Quelques centaines de mètres plus loin, après le pont, j'atteinds les rives de l'Aber Ildut cette partie m'avait semblé très longue l'an dernier, mais donc je sais désormais qu'il annonce les derniers hectomètres du parcours. J'accélère alors, doublant deux coureurs qui me prennent pour un cinglé. Eh, pour une fois que je reconnais un chemin sur une course, j'en profite !

Ca y est, je suis sur la dernière ligne droite. Le public est toujours là après plus de 2h 30 de course et il est châleureux.

J'arrive en même temps que des coureurs du 12 km. 

Vraiment une très belle course, organisation bien rôdée, décors somptueux avec un superbe balisage... à refaire sans modération.

Seigneurs017.JPG

Seigneurs020.jpg

Cadeau : Un tee shirt de plus 

Seigneurs005.JPGani018-R.gifésultats officiels :

Temps: 02h35'22"

145 ème sur 163.

.. ème V2h sur .. .

Moyenne 8,93 km/h

soit 6'46" au kilo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à la prochaine pour

 le " Noz Trail de Plouider " (15km)  

Seigneurs002.png

Vitesse

Seigneurs003.png

Cardio

Seigneurs004.png

Dénivelé

 

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 12:09
Clique sur le cercle pour la musique

 

Lanhouarneau00.jpg

Lanhouarneau018.jpg

Lanhouarneau019.jpg

Trail de Lanhouarneau

 (253 ème course)   
2 ème participation. 
Lanhouarneau vient du breton "lann" (ermitage) et de "Houarneo" (nom breton d'Hervé).

Lanhouarneau008

Le départ est lancé à 09h00. 
Je pars sur un train disons modéré, car la route est longue( très longue). A noter que je n'ai pas eu le temps de m'échauffer. Je suis au milieu des 120 courageux qui ont décidé de faire les 27 bornes. 

Lanhouarneau015En prime la traversée du terrain de foot.

Lanhouarneau009.JPG

La première côte arrive vite et ne permet le passage que d'un seul coureur, le peloton va s'étirer très vite.

Lanhouarneau010.JPG

Comme prévu je démarre doucement puisque je pense profiter au maximun des beaux décors de ce trail. Assez rapidement on se retrouve dans des paysages incroyables avec par exemple une petite vallée moussue digne de la forêt de Brocéliande. Le dénivelé est quasiment permanent avec beaucoup de longs faux plats (évidemment plutôt montant d’après mes souvenirs). Les points de vue sont très variés, c’est vraiment un trail d’envergure.

Lanhouarneau012.JPG

 Dixième kilomètre et un cours d'eau à franchir avec passage sous le pont. Des cordes et des bénévoles sont là pour nous aider. L'eau est  froide et  il me faudra plus d'un kilomètre pour me réchauffer les jambes.

Lanhouarneau013.JPG

J'arrive au premier ravitaillement, s’arrêter le moins longtemps possible aux ravitos. Quand on s’arrête trop, les jambes grossissent, le corps croit que c’est fini et il est plus difficile de repartir. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire, mais il faut y penser…  Je prends juste un peu d'eau et repars de suite.

Lanhouarneau011

On arrive en bas d'une forêt, et encore un passage sympa avec une traversée de ruisseau sur une passerelle. Quelques bénévoles sont  là Lanhouarneau016.JPGpour nous encourager. Le deuxième ravito est un peu plus loin. Après un grand verre d'eau je repars, mais dans la relance suivante, je sens que je n'ai plus de jambes, alors que je viens de passer seulement le 20ème km. Le moral tombe au plus bas, j'avale un gel. Plus de jambes, plus de tête, plus de plaisir et quelques douleurs qui ne sont pas celles que je pouvais craindre avant la course.  Une phrase me reviendra en tête et restera avec moi pendant les deux kilos suivants: " tu es là pour courir et prendre du plaisir, tu n'as pas le droit de flancher. "

Lanhouarneau014.JPG

Petit à petit tous les voyants reviennent au vert, dans une partie goudronnée, je peux recourir correctement. Le gel a fait son effet, et je retrouve de bonnes sensations. Je longe des serres avant de rejoindre un champ avec la jonction des coureurs du 15 et du 27 kilomètres. Je suis heureux, j'arrive à rester avec un petit groupe de six coureurs du 15.

Lanhouarneau017.JPG

Après 30 minutes de course en compagnie de mes camarades, je trouve que la portion bitumée sur laquelle on évolue, me dit quelque chose. Les serres sur le bord de la route, plus de doute je suis déjà passé ici.

On rejoint le champ avec la jonction, nous avons raté un balisage. 

Lanhouarneau020Après avoir effectué cette boucle supplémentaire de 4 kilomètres, je décide de continuer quand-même. Les coureurs du 15 me laissent littéralement sur place dans la montée. La descente qui suit me fait du bien mais il faut remonter puis traverser un nouveau champ de maïs coupé, je coince un peu, c'est dur, j'y ai laissé des plumes d'avoir fait le guignol en me trompant de route. Je prends le temps de me refaire une santé en marchant une centaine de mètres, et je cours à nouveau, même très bien d'ailleurs, encore une rivière à franchir, je double des marcheurs qui m'encouragent. Je traverse ensuite une route, il reste environ 2 kilomètres, je suis décidé à terminer même dans le dur. La douleur est présente mais je m'habitue, c'est exactement ce que j'étais venu chercher.

Lorsque finalement je rejoins notre point de départ, j' étais tout simplement repus et comblé.

Lanhouarneau006.JPG

Bref, un très beau parcours, entre champs et forêts, où l’on ne s’ennuie jamais car il y en a pour tous les goûts : un peu de grimpette, de bonnes sections roulantes, du sentier, du caillou, de la boue, de l’herbe, des cours d'eau, bref, tout ce qu'il faut pour passer un bon moment. Bien sûr, comme souvent en trail, il a fallu être vigilant au balisage, parfois léger, et parfois des « farceurs » nous donnent la mauvaise direction.

Lanhouarneau007.JPG Plus grand monde pour m'applaudir à l'arrivée.

Merci pour ce superbe trail, pour la gentillesse des bénévoles, la beauté du parcours, et les crêpes fraîches, sans oublier le carton de légumes, la cerise sur le gâteau ! Je suis sûr que ceux qui comme moi ont fait une boucle supplémentaire l'ont déjà oubliée. A l'année prochaine !

Magnifique Cadeau : Une caisse de légumes frais 

Lanhouarneau02.JPGani018-R.gifésultats officiels :

Temps: 03h19'22"

108 ème sur 109.

 16 ème V2h sur 16 .

Moyenne 9,33 km/h

soit 6'26" au kilo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter (c'est gratuit)

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le liens en bas à gauche "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec moi

et à la prochaine pour

 le "Trail des Seigneurs"(22km)  

Lanhouarneau003.png

Vitesse

Lanhouarneau004.png

Cardio

Lanhouarneau005.png

Dénivelé

 

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2013
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

509 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique