Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 12:06
La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

  La Cap Iroise 

(451 ème course)

La Cap Iroise est une course nature organisée sur la commune de Ploudalmézeau. 2 distances : 20 km ou 10 km

Départ et arrivée sur le port de Portsall, 9h30 pour le 20 km  et 10h pour le 10 km. Les circuits empruntent différents types de surfaces : chemins, dunes, sable, routes.

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

L'association « Courir à Ploudal » organise la sixième édition de la Cap Iroise.

Un peu plus de 500 coureurs répartis sur les deux distances, vont prendre le départ. Cette année, je suis inscrit sur le parcours de 10 kms, 1 kilo de plus que l'année dernière, au programme, faire un peu de vitesse. Le départ et l'arrivée se font toujours sur le port de Portsall.

Il y a deux jours, je courais sous une chaleur tropicale, aujourd'hui c'est sous un froid polaire et pluvieux que je vais récupérer mon dossard.

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

Après récupération du dossard, je pars pour un petit échauffement. Le départ de la première course est donné. Les coureurs effectuent le tour du bourg de Portsall avant de partir vers les plages et la pointe de Penvir.

Je comptais reprendre un peu l’échauffement en pensant avoir le temps mais non… du coup cela fait déjà un bon moment que je me suis arrêté.

Pas de pression pour moi aujourd'hui. 

Lorsque le départ est donné, la pluie cesse. Je suis un groupe, ils ont plutôt une bonne foulée, je préfère les laisser partir. On verra si j’ai l’occasion de revenir sur eux.

 

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

C'est le même parcours ou quasiment que les autres années. On commence par 600 m de légère montée  dans le bourg jusqu'à l'église cette fois avant de descendre sur la première plage. Premier contact avec le sable, un peu enfermé dans un gros peloton, je profite de ce plus grand espace pour essayer de gagner quelques places.

Je quitte le sable pour un chemin jusqu'à Porsguen, et c'est une nouvelle portion de sable à traverser.

S'en suit, 1 km de chemin côtier sans difficulté, les deux tronçons de sable ne m'ont pas trop marqués cette année. Jusqu'au kilomètre 5, c'est une succession de sentiers côtiers et de petits tronçons de sable fin et de rochers. Qui n'a pas couru dans le sable, ne peut le savoir, c'est l'enfer pour les mollets et les cuisses. 

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

En sortant de la plage, un peu d'escalade, et nous voilà sur le sentier côtier. Dur pour les jambes mais également pour le souffle, ce sable mou.

La montée ne fût pas terrible, je garde mon petit rythme de croisière car de toute manière, je ne peux pas aller plus vite, je suis un peu essoufflé. Je suis parti beaucoup trop vite, il faut calmer le jeu pour aller au bout.  C'est une succession de plages et de dunes. 

Sur la plage suivante, je rejoins deux coureurs. Je reste tranquillement derrière eux, et même avec notre rythme rando on double quelques coureurs.
Après la mer et le sable ce sont de longues portions de chemins dans la campagne. Cette partie du parcours permet de récupérer. 

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

Après l'arrêt au stand rafraîchissement, je repars derrière deux grands gaillards, je reste patiemment calé dans leurs foulées, puis les sentant plus en difficulté que moi, je décide de les dépasser doucement. Tentant de s'accrocher, ils restent quelques centaines de mètres avec moi, mais se voient contraints de céder progressivement du terrain. Il pleut de plus en plus.

Puis arrive la montée vers la croix qui surplombe Portsall, le Rocher du Guilliguy qui domine le port au Sud.

Je m'accroche, il pleut toujours et les cailloux sont très glissants. Je vois un paquet de gens qui marchent. Cool, j'arrive, j'ai les jambes pour grimper.

Arrivé au sommet, la vue est magnifique. Franchement, il faut y faire un tour quand il fait beau. 

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

C'est la descente vers le port. Je reprends mes esprits et poursuis l’effort tentant d’accélérer. J'aperçois l'arche final, j’ai encore des chances de rattraper quelqu’un… J’attaque les derniers mètres au mieux, encouragé par les spectateurs et promeneurs cachés sous les parapluies et enfin la ligne d’arrivée, que je franchis en 53 mn et 41 secondes.

Tout en profitant du ravito final, je fais un brin de causette avec Christiane et mon filleul qui m'ont rejoint.

Un profil sympathique et varié avec de belles vues, mais un temps minable qui gâche tout. 

La Cap Iroise 2017
La Cap Iroise 2017

Résultats officiels :

Temps: 00h53'41"

118 ème sur 299

4 ème M3h sur 17

Moyenne 09,94 km/h

soit 6'02" au kilo

Un sac, un gobelet et un bandeau multi fonction en souvenir.

La Cap Iroise 2017

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le

« Trail du Méné Bré»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 07:18
La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne

La Presqu'îlienne

(450 ème Course)

La devise de l'association Presqu'île de Crozon Jogging club est  « Courir comme on aime » et le plus bel exemple de sa vitalité est la réalisation de la course pédestre « La Presqu'îlienne », connue et reconnue par tous les coureurs débutants et avertis.

Pour sa 35 ème édition la Presqu’îlienne nous propose 2 courses nature, La Capiste  de 8 km et la Presqu'îlienne de 15 km, sur l’un des sites majeurs de la Presqu’île de Crozon.

La Presqu'ilienne

Avis aux mauvaises langues, c’est sous un magnifique soleil que j'arrive dans cette terre du bout du monde, en ce long pont de l’Ascension. C'est pour moi une « première », puisque je découvrais cette petite bourgade de Saint -Hernot.  

C'est sous une chaleur écrasante, que je vais prendre le départ de la 35 ème édition de la Presqu'îlienne et me frotter  au tracé composé essentiellement de sentiers côtiers bien techniques. 

La Presqu'ilienne

Ça part vite comme d’hab, au début, c’est du goudron, il faut sortir du village. Au bout du premier kilomètre, j'aperçois déjà des coureurs torse nu, qui discutent "tranquillou"  pendant que j’essaye de suivre.
La raison prend rapidement le dessus, je les laisse partir. 

On enchaîne avec des chemins forestiers. Ça monte tranquillement, rien d’excitant, je reste sage, je ne veux pas m'emballer.

A la sortie, on emprunte un single en bord de mer. Il fait super chaud.

La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne

Le parcours est comme je l’aime, variant chemins à travers bois, champs, petites montées, descentes, le tout bordant des paysages de côte bretonne sauvage et escarpée, de mer bleue et verte.

Superbe, j’ai souvent eu envie de m’arrêter pour savourer ces paysages magnifiques. Mais la chèvre du cap et les oiseaux de mer me donnent l’énergie pour continuer, d’autant que j’aime courir sur ce type de sol.

J’éprouve de belles sensations, pour moi c'est le principal.  Au premier ravito, accueil adorable des bénévoles. 

La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne

Je prends du plaisir, la montée est droit devant.
6 ème kilomètre, la montée est belle, mais jusqu'au 10 ème, c'est hyper long. 

Je rumine un peu au sommet, puis on enchaîne avec un joli single.

On bascule et on descend droit sur Menesguen.
Je descends avec prudence, pas envie de me griller.
Je me fais doubler plusieurs fois, je m’inquiète de mon faible rythme.
Un gars n’est pas bien au bord du chemin, je l’encourage.
On enquille avec un chemin dans les bois, c’est ludique.

La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne

Plus loin, un bonhomme qui n’avance plus, la déception se lit sur son visage.
Au ravito, je me rafraîchis au maximum et je repars avec un immense sourire.
Le final est euphorique, j'avance bien. Le soleil brûle et je me retrouve tout seul au milieu d'un paysage magnifique.

Puis je faiblis un peu au 14 ème, je trouve que les pieds tapent, le soleil chauffe, les jambes hésitent.
J'interroge un randonneur sur les difficultés à venir. J'ai passé le plus dur semble-t-il.

La Presqu'ilienne
La Presqu'ilienne

La fin de la course est proche et je termine en 1h 40, ravi, heureux, sans douleurs musculaires que je craignais voir apparaître après les 19 km de Plabennec effectués il y a trois jours.

J’ai éprouvé de belles sensations, c’est pour moi le principal. Accueil adorable des organisateurs, très beau cadeau souvenir. Une belle course à refaire

L’organisation de cette course est sans failles, bénévoles présents à toutes les intersections, bons ravitaillements. 

La Presqu'ilienne

Encore un succès sportif et populaire mené de main de maître par le Jogging-club de la Presqu'île de Crozon. Le temps a été superbe et les bénévoles sympa plus que jamais mobilisés .

Résultats officiels :

Temps: 01h29'17"

180 ème sur 340

6 ème M3H sur 17

Moyenne 10,10 km/h

soit 6'00" au kilo

Un Sac, une crêpe et deux entrées au musée des minéraux en souvenir.

La Presqu'ilienne

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les 10 kms de « La Cap Iroise »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 10:02
4 ème Course du Train Patates
4 ème Course du Train Patates
4 ème Course du Train Patates

La course du Train Patates

Aber-Wrac'h - Plabennec

(449 ème Course)

6 ème épreuve du Challenge de l'Elorn

Challenge de l'Elorn

La joie de courir organise la quatrième édition de la course du train-patates.
Une course en ligne sur l'ancienne voie ferrée entre l'Aber-Wrac'h et Plabennec devenue en 2012 une portion de la véloroute des Abers. L'organisation de course est pilotée par la joie de courir à Plabennec en partenariat avec le souffle des Abers à Lannilis, EOL à Landéda et les randonneurs du pays de l'Aber de Plouvien. 4 Communes traversées, 4 associations du pays des abers qui coopèrent pour une journée de fête... La nouveauté 2017 sera un développement de la partie animation avec la participation de l'Aberwrac'h à Plabennec du Train-patates...

4 ème Course du Train Patates
4 ème Course du Train Patates

Bon ce compte-rendu date un peu mais je reprends doucement le rythme du blog.

Arrivé à 08h00 salle du complexe sportif de Kerveguen à Plabennec pour retirer mon dossard le "121".

Direction la gare routière où j'embarque dans l'un des cars mis à notre disposition pour rejoindre la ligne de départ à l'Aber-wrac'h.

Aujourd'hui, le soleil est présent, c'est bien sympa, une motivation de plus.

4 ème Course du Train Patates
4 ème Course du Train Patates

Au pied de l'abbaye des Anges, se rassemblent petit à petit les 500 participants du 19 km, et les 80 du relais.

Le départ est à 10h00, et pour moi aujourd’hui, balade tranquille aux environs de 11 km/h, ma montre est réglée pour du 5'30" au kilo.

La course s'annonce bien, avec une vue exceptionnelle sur les abers.

4 ème Course du Train Patates
4 ème Course du Train Patates

Porteur du tee-shirt rouge," Promotion du Don du Sang" je rejoins l'équipe et c'est parti pour rallier Plabennec via Lannilis et Plouvien.

Je pars un peu vite mais très bonne surprise : j’ai les jambes et je peux tenir autour de 5'30 au km sans forcer. Olalala je suis heureux à ce moment-là. Je fais donc les 3 premiers kilomètres à cette allure, avant de réaliser que j'avais perdu Bernard et sa goutte de sang.

Un peu avant Lannilis, je rejoins Isa. Je décide de rester en sa compagnie en attendant la goutte de sang.

4 ème Course du Train Patates

Le parcours est sympa, mais vraiment pas évident, beaucoup de vent. Je ne suis pas ici pour chercher un record, mais simplement pour admirer et prendre du plaisir. 

4 ème Course du Train Patates

Bernard me rejoint, les 10 kms qui suivent sont agréables, tout est relativement plat ou en faux-plat montant. Rien de bien méchant. La course à cette allure est bien plus facile que je ne l’imaginais et quand la bise est trop forte, j'essaie de protéger la goutte de sang qui a une bonne prise au vent, je vous laisse imaginer.

4 ème Course du Train Patates

Les km défilent et l'annonce des 2 derniers me redonne plus de force. J'entre dans le stade et je retrouve mes complices de course au tee shirt rouge. C'est un immense bonheur d'atteindre la ligne d'arrivée tous ensemble.

Les encouragements des spectateurs n'ont jamais été aussi importants.

Je franchis la ligne après 1h46 de course sans, je crois, me rendre compte que c'est fini.

Une photo finish devant le train patates après un bon ravito final.

Joie, Bonheur, Fierté et Satisfaction, je quitte Plabennec avec un mélange de tout ça. 

4 ème Course du Train Patates

6 coureurs sur le 19 km, 2 équipes de 3 coureurs sur le relai et 8 marcheurs  étaient porteurs du tee-shirt aux couleurs du don de sang. Ce fut une bien belle journée pour sensibiliser au don du sang, les très nombreux spectateurs sur le bord de la route.

Les organisateurs de la course ont été une nouvelle fois au top. 

Un temps superbe sur un beau parcours avec des bénévoles efficaces qui ont mis une ambiance de fête.

Merci à tous

Résultats officiels :

Temps: 01h46'13"

343 ème sur 458

27 ème M3h sur 47

Moyenne 10,80 km/h

soit 5'35" au kilo

 

Un lot gastronomique local en souvenir.

4 ème Course du Train Patates

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour la

« Presqu'ilienne»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 08:11
La Plougastell 2017
La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

La Plougastell

448 ème course

Les courses partent du bourg de Plougastel, au pied du calvaire du XVII siècle qui fait la réputation architecturale de la commune, la randonnée et la marche nordique partent de la salle de sport Avel Sport. Les parcours sont ceux d'une course nature, ils empruntent à la fois chemins ruraux et routes campagnardes. Les itinéraires sont vallonnés et permettent de dégager des points de vue sur la rade et de longer chapelles, fontaines nichées au creux d'un chemin et bord de mer.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Aujourd’hui tous les records d’affluence sont largement battus, car outre les habituels coureurs, les marcheurs nordiques, les promeneurs et les enfants, s'ajoutent de nombreux spectateurs. Il y a plus de 1 180 inscrits sur l'ensemble des épreuves. C'est donc une vague de sportifs qui a déferlé, ce matin, à la salle Avel Sport.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Sérieusement, après le semi d'hier, je n'ai pas mal aux jambes et je pense pouvoir réaliser facilement avec mon petit groupe un temps inférieur à 01h30 comme prévu.

Après une petite séance d'échauffement, nous rejoignons la ligne pour prendre le départ des 14 bornes. Une chance pour nous le beau temps est de mise.

Même si l’objectif du jour est de faire un bon entraînement, j’essaye de nous placer au milieu du peloton. Je connais le parcours et je ne veux pas me retrouver enfermé dès le départ.

Go ! Ça démarre sur une descente. Il ne faut pas s’emballer. Le départ est assez rapide, le premier kilo en 5'45".

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Après avoir traversé le "Rosier" direction " Kéroullé" où un groupe de musique nous salue au passage. Je passe le kilomètre 3 en 16'50".  C’est bien parti sur les 3 premiers kilomètres de bitume à plus de 10,5 km/h.

Le  rythme est bon, malgré les quelques petites montées.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Il faut maintenant entamer une partie montante au 4ème après le village de «Kereuneud ».

Je regarde derrière en espérant ne pas mettre mes compagnes dans le rouge. Je m’étais fixé l'objectif de passer le cinquième kilomètre aux alentours de 28 minutes, ce sera finalement presque 29. Je trouve tout mon petit monde étonnement frais, ça discute, je décide de prendre le risque de forcer un peu l'allure.

J’accélère conformément au plan et passe les sixième et septième kilomètres à 10 de moyenne.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

La première grosse montée passe comme une lettre à la poste, même si tout de même les filles sont contentes que ça cesse.

Après Lanrivoas, c'est une longue descente vers la mer. On reprend 1, puis 2 groupes de coureurs sur des parties un peu plus roulantes. Nous traversons rapidement le petit village de Saint Trémeur.

Détrompez-vous, ce n’est pas un parcours facile, ça monte et descend régulièrement.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

L' anse du Moulin neuf, il faut profiter rapidement du spectacle, car maintenant il faut remonter vers Penn an Neac'h Tanguy, où un ravitaillement est proposé aux coureurs. Après une rapide petite descente le chemin s’élève à nouveau.

Un passage au village de Bréleis et de nouveau une descente vers l'anse du Moulin neuf.

Puis ce sont les villages de Penn a Lein, Beuzid et Kerzinaou que nous traversons. Au détour d'un chemin surgit un village de hippies. Tout le monde  passe "Coatmandou" avec le sourire. 

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

J'essaye de reconcentrer mon petit groupe sur la course, un oeil au chrono. Allez, faut monter maintenant, 100 m de dénivelé en 4 km. On aborde une montée que je pratique souvent, assez technique. Dans cette dernière ascension nous reprenons quelques coureurs qui marchent là où la pente est la plus forte. 

Quel plaisir, à la croix de la Fontaine Blanche, j’aperçois l'arche final et voyant que tout le monde suit, j'accélère l’allure sur le dernier plat avant l’arrivée. Après un peu moins de 1h30, nous franchissons la ligne d’arrivée. Super, mission accomplie.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Un 14 km nature, dur mais sympathique.

Coup de chapeau, pour les animations, le long du parcours.

La Plougastell 2017
La Plougastell 2017

Résultats officiels :

Temps: 01h29'03"

422 ème sur 457

32 ème M3H sur 35

Moyenne 09,50 km/h

soit 6'20" au kilo

 

Un mug en souvenir.

La Plougastell 2017

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour 

« La course du Train Patates »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 07:05
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Semi Marathon Huelgoat-Carhaix

447 ème course

Parfait compromis entre distance et vitesse, le semi-marathon est l'épreuve populaire par excellence. Longue de 21,100 km, elle ne requiert pas nécessairement la préparation sérieuse et éprouvante du marathon mais constitue tout de même un très beau défi. Le semi-marathon Huelgoat-Carhaix, au parcours en ligne très rapide, emprunte routes bitumées et sentiers ombragés. Il conjuguera, cette année encore, tourisme sportif et chronos de haut niveau.

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Semi Huelgoat-Carhaix en mode meneur d'allure.

Le trajet vers Carhaix commençait à faire monter un doute, réussir ou pas. 2 heures c'est l’objectif de presque 50 personnes qui vont me suivre. On me fait confiance pour la troisième fois je vais tenter de faire au mieux. Rencontre avec les  autres meneurs à Huelgoat pour s’équiper du fanion. L’occasion de croiser un paquet de monde. Allez il faut s’échauffer avec cette tige dans le dos, en mode auto tamponneuse.

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Le soleil est bien présent mais accompagné de son ami le vent, et le parcours venteux peut être très difficile. La stratégie est simple, partir un poil plus vite dans la longue descente.

Équipé de ma flamme rouge "2h00" et accompagné d'Alexandra et Yvon, je prends ma place au milieu d’une foule sympathique de 400 futurs semi-marathoniens aux larges sourires venus en découdre avec le chrono. Des sourires de mon côté également mais surtout du stress. Tous ces coureurs qui vont me suivre pour accomplir leur objectif. Les copains sont également là près à en découdre avec leur chrono. Top c’est parti, pris par l’élan le chrono annonce 5’10", ok, je réduis, ne pas oublier " je cours pour les autres ". Je passe au 2 ème kilo en 10’30. Je me dis que le temps gagné sur les premiers kilos devrait égaliser avec le temps perdu dans la montée, dans une demi heure.

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

km 4 , je commence alors à lancer des encouragements et à haranguer ceux qui sont à mes côtés. Je reste concentré sur la vitesse et avec le vent de côté, je réussis à garder l’allure à 5'35". Depuis le début j’ai un assistant précieux, Yvon qui m’accompagne sur ce parcours, il encourage également les coureurs, super appréciable. Il faut surveiller le temps, contrôler l'allure, parler et encourager le groupe. On arrive au km 8, on profite des applaudissements des quelques spectateurs. Avec l'agglutination autour de moi, par 2 fois je vais taper la chaussure d’une fille. C’est là que tu mesures qu'il y a un paquet de monde qui ne voit que par toi et ton ballon pour atteindre les 02h00.

On quitte la D769, et une longue montée commence dans un large chemin ombragé. Je rappelle à cet instant à mes partenaires de course, de penser à maintenir en permanence une allure constante et de ne pas tomber dans le piège de l’accélération. Mieux vaut faire un effort à la montée pour garder l'allure et se servir de la descente pour se refaire une santé. 9 ème kilomètre le peloton derrière s'étire. Un rapide coup d’oeil à ma montre au km 10: 55’40", 1 minute d'avance "parfait".

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Km 14, là on est dans la partie dure, le vent a forci, je sens que ça commence à souffrir derrière. Je prends une allure légèrement plus lente à 5'50" pour que certains puissent recoller et se refaire dans la descente.

Km 15, on reprend le vent de trois quart face, c’est là que j'ai des difficultés à rester droit. Pris par le vent et toujours suivi de très près, je décide d'accélérer un peu pour ne pas perdre trop de secondes.

La dernière difficulté se présente. « Allez on s’accroche, le ravito nous attend au bout de la montée ! ». Au km 16 , j'ai perdu quelques guerriers dans la bataille. Un peloton se reforme après le ravito : « Allez c’est bien ! on a fait le plus dur ». Dans la descente qui suit, on récupère quelques coureurs qui s’étaient brûlés les ailes un peu plus tôt dans la montée.

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Allez ça descend, je décide d’allonger la foulée, de profiter du vent dans le dos pour récupérer. Quelques coureurs reviennent, les filles et les gars s’accrochent, on va y aller en moins de deux heures.

20 ème kilo, 01h51'02" , avec plus de deux minutes d'avance, on laisse partir le groupe, pour eux c'est gagné.

A l'entrée du camping on est pratiquement stoppé pour attendre quelques concurrents et concurrentes qui reviennent.

« Bravo, on y est»

Un nouveau petit peloton se forme, j'accélère la cadence et hurle des encouragements aux coureurs. Je passe la ligne d’arrivée en 01 h 59 mn 36 s. Sous l’arche, je croise des coureurs qui me remercient, ça fait vraiment chaud au cœur.

Il est temps de rentrer se changer. Je retire ma flamme, un pincement au cœur. Un grand merci à Yvon.

C’était top, objectif rempli.

On retrouve les copains au ravito, les chronos sont atteints, on voit le sourire sur tous ces runners réunis autour du buffet final, un plaisir encore de partage.

Résultats officiels :

Temps: 01h59'36"

262 ème sur 372

26 ème M3h sur 35

Moyenne 10,60 km/h

soit 5'40" au kilo

Un tee shirt en souvenir et un panier garni pour les meneurs.

13 ème Semi Huelgoat-Carhaix
13 ème Semi Huelgoat-Carhaix

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à demain pour les 14 kms de la

« Plougastell »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 16:18
Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

Course du pays Glazik 

446 ème course

Cette course habituellement courue en juin se déplace exceptionnellement au mois de mai pour éviter la concurrence des Foulées de Poullan (Pentecôte début juin en 2017)

5 ème épreuve du Challenge Penn Ar Bed

Résultat de recherche d'images pour "penn ar bed logo"

Course de 10 km à 50 % route et 50% chemin.

Départ du Stade Ty Eugène Briec

Les Galouperien BRIEC reversent une partie des inscriptions à l'association " Céline et Stéphane " .

Tirage au sort  après la remise des prix .

Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

Sous un ciel menaçant, j'arrive à Briec pour ma première participation aux 10 kms de la course du pays Glazik organisée par les Galouperiens, 5 ème étape du Challenge Penn Ar Bed. Depuis Belle Isle en Terre, je mise sur la récup et la fraîcheur physique pour être prêt dimanche prochain à Carhaix.

La matinée a commencé par la course des enfants avec près de 100 participants qui ont été médaillés. Ensuite une soixantaine d'adeptes était rassemblée sur le parcours de marche.

Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

Après une bonne demi-heure de bavardage, me voici enfin à l’échauffement. Je fais une légère reconnaissance de parcours sur le premier kilomètre. Quelques gammes très rapides sur la piste à côté de l’arche de départ puis 3 accélérations.

Au haut-parleur, l'animateur de la course annonce une participation de 400 coureurs sur la distance reine, les 10 kilomètres.
Il me reste moins de dix minutes avant le coup d’envoi. Je me glisse donc dans la foule des coureurs sur la zone de départ. Cela me permet de me protéger un peu du vent. Je discute d’ailleurs à ce sujet en plaisantant avec les coureurs locaux.

PAN c’est parti, sans que je m'y attende le départ est donné, c'est pire que ce que je pensais, ça joue grave des coudes, je suis poussé par le concurrent de derrière. Bon ben le ton est donné, y a plus qu'à. Je me mets en tête de ne pas partir trop vite afin d'éviter de me cramer. Dans le tour de piste, je suis surpris de devoir doubler plusieurs participants, sans doute partis en surrégime.

Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

Sans montre, je n’arrête pas de penser "pas trop vite".
Ne pas me laisser emporter par le peloton, je regarde à droite à gauche en espérant ne pas me mettre dans le rouge. Je m’étais fixé un objectif de passer le premier kilomètre aux alentours de 5 minutes, ce sera finalement un peu moins je pense. J’essaie donc de ralentir et passe les deuxième et troisième kilomètres dans un petit groupe, avec un allure confortable. Enfin arrive le début du quatrième kilomètre je me donne le droit de me faire un peu plus mal. C’est cool je commence à remonter des coureurs. Mais finalement ce quatrième kilomètre était peut-être un peu trop rapide. Et puis il y a ce vent qui décuple les efforts. Il me tarde déjà de voir la fin du premier tour. Je crois que j’ai vraiment trop accéléré sur ce dernier kilomètre. Tant pis pour moi maintenant il faut que je m’accroche. Finalement je continue quand même à remonter des personnes, les autres doivent peut-être être encore plus mal que moi. C’est un petit peu rassurant. 

Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

Le deuxième tour se passe plutôt bien. Les kilomètres défilent mais l’allure devient plus faible.

Le mental prend le relais du physique, les douleurs musculaires se font légèrement sentir. Je me rapproche petit à petit de l’arrivée, je passe le 8 ème puis enfin le 9 ème. Je n’ai aucune idée du rythme, mais je sais d’ores et déjà que la mission est accomplie et que les quelques secondes grappillées d’ici à l’arrivée ne seront que du bonus si je force un peu. En vue de l’arrivée on retrouve un peu de public. J’ai l’arche en ligne de mire, je tente un sprint. Et voilà j’arrive enfin au bout de ce 10 km. Je passe finalement la ligne en 50 minutes et quelques secondes. Satisfait de mon temps et rassuré sur mon état de forme et d’entraînement.

Course du Pays Glazik à Briec
Course du Pays Glazik à Briec

A l'arrivée, je retire mon dossard 69, je serre les mains de mes compagnons de course, des amis me félicitent, je suis complètement ravi. Tous les participants reçoivent un superbe débardeur aux couleurs de l'événement, un joli cadeau.

Pour une première à Briec, je suis pleinement satisfait du résultat mais je n'en garderai pas un précieux souvenir. Pas de photo et un mic-mac pour le classement.
Mon objectif maintenant le semi marathon Huelgoat-Carhaix.

Merci aux organisateurs, aux bénévoles qui permettent à des centaines de coureurs et fans de running de tous âges de courir dans une bonne ambiance.

Résultats officiels :

Temps: 00h50'27"

219 ème sur 361

20 ème V3h sur 40

Moyenne 11,94 km/h

soit 5'02" au kilo

 

Un débardeur en souvenir.

Course du Pays Glazik à Briec

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le

semi marathon 

« Huelgoat-Carhaix»

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:47
Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

L'Intégrale du Léguer

Belle Isle en Terre (43 km)

445 ème course

L'intégrale du Léguer, entre terre et mer, un trail en ligne inédit de 43km avec 800m de dénivelé positif, qui nous fera remonter le Léguer de son estuaire "Ploulec'h" à sa zone de confluence à Belle-Isle-en-Terre, découvrir la très belle Vallée du Léguer, ses nombreux moulins et passerelles. L'intégrale du Léguer c'est seulement en 2017 à l'occasion des 20 ans de la Rando Muco. Une édition unique à ne pas rater pour les passionnés de trail.

Départ dimanche à 9h30 du site de Pont Rous à Ploulec'h/Ploumilliau

De 7h30 à 8h00, navettes gratuites place de l'église pour se rendre au départ  « Pont Rous »

JEZEQUEL-TOURISME

3 ravitaillements au km 16,5 - 30 - 38

Fourgon navette pour ramener nos affaires personnelles à l'arrivée (Belle-Isle-en-Terre).

Engagement: 29 € (repas d'arrivée et navette incluse)

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Dans le cadre du challenge de la Solidarité, je me suis rendu à Belle Isle en Terre, dans les Côtes d’Armor pour les 20 ans de la Rando Muco. Inscrit au Trail « L’Intégrale du Léguer » une distance de 43 km avec 800 m de dénivelé positif annoncé.

Résultat de recherche d'images pour "rando muco photos"

La météo était à nouveau des plus chaotiques, avec du vent, de la pluie... Je crois que c'est la thématique des trails que je fais dans la région. En tout cas, ce matin, je ne suis pas transporté par la motivation au moment de sortir de la voiture pour aller chercher mon dossard sur le site de départ.

Je suis frigorifié, ça promet. Heureusement, un fois entré dans le barnum des dossards, les bénévoles avaient préparé du café pour les âmes refroidies...

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Direction le centre bourg pour prendre place dans les cars mis à notre disposition pour rejoindre, après trois quart d'heure, un joli petit village au bord de la mer.

Une fois prêt, je me rends sur la ligne de départ, peu de visages connus. Je me place dans le milieu du peloton pour écouter le briefing.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Le départ est donné, comme d'habitude, je m'échaufferai sur les premiers kilomètres de course. Allez c'est parti pour 43 km et secrètement 5 h ce serait pas mal.

Nous sommes 540 à prendre le départ de l'Intégrale du Léguer. La bosse du Pont-Roux pour commencer, du 15% sur une borne. Ca pique déjà, allez courage il ne me reste plus que 42 km.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Les premiers kilomètres passent vite, la météo nous gratifie d'une légère accalmie, ce qui est fort appréciable. Le parcours est assez roulant, seules quelques montées courtes viennent casser un peu le rythme. Les écarts se creusent déjà. Je me rends compte que je plafonne sur le plat, je suis bloqué à 10 km/h, impossible d'aller plus vite. On arrive à Lannion, j’en profite pour ôter mon coupe vent.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Le tracé majoritairement sur le GR 34, nous permet de découvrir  la vallée du Léguer, de ses nombreux moulins et passerelles en passant par  différentes communes.  J'avale les 7 kilomètres suivants en un peu moins de 50 minutes, le rythme va être dur à tenir mais je me sens bien. Le château de Tonquédec, au 17 ème c'est le premier ravitaillement , j'avale juste un verre d'eau et me voilà reparti. Il y a une belle montée après et pour la première fois je dois me résoudre à alterner course et marche.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

La mi course est passée, ça commence à être dur, l’euphorie du départ est passée et pour couronner le tout il tombe des cordes. Je passe en mode tchétchène. Une belle montée sur un sentier en lacets avec des marches calme l'entrain du petit groupe dans lequel je suis, ça explose de toutes parts. Je double quelques imprudents qui sont partis trop vite et qui paient leur pêché d’orgueil. Je suis dans le dur, mais c’est super. Je ne suis pas inquiet, je sais qu’une fois arrivé en haut la pression va redescendre, je gère.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Sur les sentiers, on croise parfois des randonneurs, ils sont sympas ils s’écartent, certains même se sont assis et nous regardent passer. Il y a des applaudissements et parfois des remarques, je me souviens d’une " Allez plus que 50 bornes " qui m’a fait beaucoup rire.

Je reconnais le parcours et le passage sous le viaduc de Trégrom, emprunté il y a deux mois lors d'un trail.

A la sortie du tunnel, deuxième ravito, il y a peu de monde, pas grave, j’ai le moral, je sais que la véritable course commence ici avec un important dénivelé. Je suis entamé mais pas de gros pépin, tout va bien, je suis ok pour poursuivre. Je me suis bien organisé tout le long du trajet pour manger, boire. Allez c'est reparti.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Je relance en haut des montées, je grappille une ou deux places. J'aperçois deux coureurs devant moi, ils seront mon objectif pour la fin de course, allez. Une fois de plus, Black Out pour la montre, il va falloir investir. Les kilomètres défilent beaucoup moins vite, c'est pas bon signe. Une descente rapide et un enchaînements de petits raidards, descentes, remontées, pour arriver au barrage de Kernansquillec, dernier ravito. Je passe devant sans vraiment m'arrêter, j'attrape un biscuit et quelques fruits secs ( le grand classique de ce genre de course), il me reste assez d'eau et encore deux gels. Le parcours nous fait traverser la vallée des papeteries, c'est assez sympa.

Ca pleut de plus en plus, les chemins commencent à être gorgés d’eau, ça patine, ça glisse. Je passerai sur les deux gamelles que je prends, je ne me fais pas mal, ça me fait presque marrer. Les jambes répondent encore assez bien. J’irai jusqu’au bout.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Il doit rester deux ou trois kilomètres et je rejoins enfin le coureur que j'avais en point de mire depuis quelque temps. Nous finissons la course ensemble en nous relayant, ce qui permet de garder une bonne allure.

J'arrive à la 400 ème place en 5h 29mn. Ce fût une belle virée dominicale de 43km, sur un parcours chouette et avec une belle organisation. ! Alors bravo .

Une fois changé et au sec , direction la salle de sport où un repas nous est offert.

Trail de  Belle Isle en Terre

Résultats officiels :

Temps: 05h29'38"

400 ème sur 530

Moyenne 07,94 km/h

soit 7'40" au kilo

 

Cadeau souvenir.

Trail de  Belle Isle en Terre
Trail de  Belle Isle en Terre

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

« 10 km de Briec »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 15:40
Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie

Semi Marathon de la Baie

444 ème course

Retour du Semi-Marathon Carantec-Plouézoc’h. La très regrettée épreuve nord-finistérienne avait disparue du calendrier après 11 éditions organisées entre 1995 et 2005.

Le parcours s’étirant sur les deux rives opposées de la rivière de Morlaix, entre Carantec et le port du Dourduff, est à classer parmi les plus beaux parcours de l’Ouest. Et si jamais Eole a la bonne idée de ne pas s’inviter, le parcours charmeur se révèle par ailleurs propice à la performance, en témoigne le record de l’épreuve en 1h03'32", établi par le Kényan Wilson Onsare en 1999.

Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie

Bien remis de mon marathon de la semaine dernière, je me présente à Carantec pour le semi de la Baie, sans grande prétention.

L’objectif du jour : Réaliser moins de deux heures en vue du semi d’Huelgoat-Carhaix dans trois semaines.

La remise des dossards a lieu au complexe sportif "Maurice-Guyomarch" par une équipe de bénévoles à laquelle se sont joints, une forte délégation d'ados du local jeunes.

L’ambiance est très sympa et le retrait des dossards, fluide et rapide.

Prêt, je prends la direction de la ligne de départ. Beaucoup de discussions concernant le parcours, certains essaient de trouver des coureurs qui le connaissent déjà.

Je sympathise avec Bruno de Morlaix, dont c’est le 1er semi-marathon.

Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie

Pour économiser mes forces au maximum, je me suis très peu échauffé. 

À 11 h précises l'adjointe aux sports à la mairie de Carantec, a donné le départ et les 600 semi-marathoniens ont alors déployé une impressionnante colonne qui a fait résonner le bitume. 

 Je pars porté par le peloton sur des bases de 5’ au km. Les 3 premiers kilos se passent en ville sur une boucle qui nous fait repasser sur la ligne de  départ.

Cette boucle, je pensais la parcourir en mode découverte et détente, finalement je ne l'ai pas vue passer.

Je sais qu’il faut un peu de temps pour que mes jambes se mettent en marche et que la machine du corps s’active mais je  me sens à l’aise depuis le départ. J'ai trouvé mon rythme et j’ai l’impression que c’est facile d’avancer. Je m’efforce de ne pas regarder ma montre. Moi qui pensais pouvoir maîtriser mon allure sur les premiers kilomètres, je me suis fait aspirer par le peloton.

Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie

Après la boucle dans la commune, le cap est mis vers Locquénolé, une longue descente de trois kilomètres, le long de la Baie de Morlaix.

Je me laisse passer par un train de coureurs en furie. Je descends à mon rythme.

30 minutes de course et nous venons de passer le kilomètre 6.

Dans la descente, je profite du paysage. La balade est presque bucolique, il fait beau, c’est très calme. Mais pas trop le temps de profiter car très vite, ça remonte, un faux plat pour arriver sur les berges de la rivière. Sachant maintenant à quoi m’attendre, je gère ma course.

Semi marathon de la Baie

Après Locquenolé, c’est parti pour un long tronçon, le long de la rivière de Morlaix avec le vent en pleine face.

Je passe les 10 kms en 50'17". Il est presque midi et le soleil tape fort. Certains coureurs commencent à se plaindre de la chaleur.

L’envie de continuer sur ce rythme est forte mais je suis venu ici en récupération. Je décide au ravitaillement de bien m'hydrater, et de laisser partir les coureurs en quête d'un chrono.

Je passe donc en mode touriste avec, en prime, un cadre idyllique à admirer.

Kilomètre 11, le château de Lannuguy, et me voilà sur une partie bien connue, le final de St Pol-Morlaix. Le fameux "S" de la manufacture des Tabacs, le siège du Télégramme, avec il faut l'avouer beaucoup moins de monde que lors du St Pol.

Au rond point on fait un 180 pour changer de rive.

Semi marathon de la Baie
Semi marathon de la Baie

Je cours derrière deux coureurs depuis quelques temps, je finis par les dépasser juste après le rond point, ils ont explosés.

Le long du port de plaisance, je double une bonne vingtaine de coureurs à bout de souffle. J'ai de la vitesse dans les jambes, et du boost dans le mental. Plus personne me double. Je passe sous le viaduc au km 16 en 01h25'.

Devant moi, à une centaine de mètres, un petit groupe de cinq coureurs, ce sera ma cible avec pour objectif les dépasser.

Les 3 kilomètres suivants se passent plutôt bien. Je cherche les portions de route ombragée.

Il reste 2 km avant l’arrivée, ça va, je prends donc mon temps histoire de ne pas me cramer. Je double 6 personnes dans les 800 derniers mètres, il y a bien un autre gars devant, mais je n'arriverai pas à le gratter, malgré un dernier élan de courage pour faire un sprint sur les 100 derniers mètres.

La ligne d’arrivée franchie, un petit salut à quelques potes et me voilà satisfait de mon chrono (1h55). J’ai beaucoup apprécié ce parcours varié sur lequel je ne me suis pas ennuyé une seconde.

Semi marathon de la Baie

Une fois la course terminée et bien restauré, des navettes nous permettent de rejoindre le site de départ. Petite erreur, le chauffeur nous a largué à plus d'un kilomètre de la salle.

L'ensemble des participants semblait satisfait de l'organisation, du parcours et de l'accueil. Tout au long du parcours, le public aussi était au rendez-vous et encourageait les participants. Ambiance familiale, conviviale et détendue qui donne envie de revenir en 2018, si l'épreuve est reconduite.
Bref, une belle matinée de sport et de convivialité! Merci à toute l’équipe organisatrice ainsi qu’aux nombreux bénévoles.

Semi marathon de la Baie

Résultats officiels :

Temps: 01h55'18"

314 ème sur 550

29 ème V3h sur 53

Moyenne 11,00 km/h

soit 5'30" au kilo

 

Un tee-shirt en souvenir

Semi marathon de la Baie

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les 

43 kms du trail de 

« Belle Isle en Terre »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 17:27
Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Marathon de la Loire

"Saumur"

443 ème course

Pour son édition inaugurale, le Marathon de la Loire nous invite à vivre une expérience unique. Plus de 2000 coureurs, compétiteurs et amateurs de course à pied à la recherche d’excellence, sont attendus afin de se confronter à la plus mythique des épreuves que propose l’athlétisme.

Le Marathon de la Loire est avant tout la promesse d’un souvenir et d’une expérience inoubliable. A l’issue d’une épreuve exigeante mais également riche en émotions, franchissez l’excellence et inscrivez votre nom au palmarès du 1er Marathon de la Loire.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Le marathon n’est ni plus ni moins que l’épreuve reine de l’athlétisme. C‘est l’épreuve où l’on doit se dépasser, aller au delà de la douleur et de la fatigue pour montrer toute l’étendue de son opiniâtreté et de ses capacités physiques.

Mais ce n’est pas parce que l’on doit courir 42 km que l’on ne doit pas profiter du cadre particulier que nous proposent les bords de Loire et Saumur.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Samedi après midi, visite du village marathon, balade dans les rues de Saumur, petite escapade à l'entrée du château et un impressionnant passage au manège des Ecuyers pour assister au concours international de voltige équestre.

Il se fait tard, il est tant d'aller manger une bonne assiette de pâtes "al dente" avant d'aller dormir.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Aujourd'hui l'objectif, après les 80 bornes de Paris, il y a un mois est simple "Terminer en moins de 4 heures".

La physiologie a ses lois, et on paye toujours l’addition, tôt ou tard. La fatigue est arrivée durant le cycle de récup. A l’entrainement, sur les simples footings, je me sentais lourd, collé. La vitesse des footings était normale, mais les sensations, vraiment dégueulasses. Après l'Urban trail et le trail de l'Hermine la semaine dernière, mon état d’esprit conquérant a laissé place aux doutes et aux craintes. 

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Bon, allez, commençons par le commencement. Le jour dit, il est 6h00 du matin, le réveil sonne. J’ouvre un œil, puis deux (oui, car je n’ai rien d’un extra-terrestre, je suis comme tout le monde, j’ai deux yeux ). Je m’envoie un bon petit déjeuner Gâteau sport, café. Tartinage de crème sur les pieds, tartinage de vaseline partout où ça frotte, puis habillage. Je rejoins Monique et Eric à Saumur. Je pense n'avoir rien laissé au hasard y compris au niveau tenue et gel. Petit footing jusqu'à la ligne de départ, il fait beau mais pas très chaud, le cadre est magnifique, les conditions idéales et l'ambiance de folie.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Nous entrons dans le sas, 3h45 pour Monique et moi, c'est impressionnant, la musique et la foule particulièrement joyeuse, c’est un moment fort où je ressens vraiment que ça y est.
Avant le départ, l'ambiance est électrique, tant chez les coureurs que dans le public, après une holà d’enfer, le départ est donné à 8h45.

Le maire de Saumur lâche les 2000 coureurs multicolores partageant le même rêve idiot que moi : courir 42,195 km.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Boom ! C’est parti croyez moi, ces premiers hectomètres sont toujours une expérience inoubliable. Sur un marathon, les premières décisions comptent beaucoup. Il faut s’adapter vite, trouver l’allure et voir vite si ça vaut la peine de partir 1 ou 2 kilomètres un poil vite pour pouvoir ensuite évoluer dans un bon groupe, régulier aux bonnes allures. Mais il faut rester relax. Km 1 : 5’01. Un poil vite, je devais partir sur un rythme de 5’20" au kilo et faire le point sur mon niveau du jour au km 10.
Je suis bien, tout roule, je me retiens, c’est dur parce que l’envie me pousse réellement. Je suis quand même un peu rapide car je passe le km 2 en 10’22 au lieu de 10’40". Oui je sais, c’est mal, mais je n’ai vraiment pas l’impression de forcer, du coup j’essaie d’ajuster un peu et passe le km 4 en 20’25. C’est pas mieux, je n’arrive pas à ralentir. J'attends le premier ravitaillement qui va sans doute casser l'allure : 1'20" d'avance au kilomètre 5. Je suis ensuite méga régulier, je parcours en effet chacun des kilomètres suivants en 5’25" tout pile, ce qui me permet d'arriver au 10 ème avec 12" d'avance, c'est mieux. Je check la machine, pas de fatigue, pas d’essoufflement, pas de point de côté, pas de douleur. Ok on continue.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Je suis au kilomètre 15 et je réalise que je vais bien. Je scanne mentalement mes sensations et mon corps, de bas en haut et de haut en bas, tout va bien. Ma montre m’indique moins de 5’20’’ et je me demande « Irais-je trop vite ? ».  Comment savoir si la décision est la bonne? . Durant ce dialogue intérieur, très intense dans ma tête, se dégage cette notion de « sagesse intérieure ». Cette sagesse est nécessaire pour entrer dans la zone de confort et aborder une nouvelle cadence, peut-être pleines de promesses. Mon corps et mon esprit savent que je dois atteindre l'arrivée. En ce moment, je peux continuer sur ce rythme, mais!!!.

J'écoute cette petite voix qui me dit " Les plans et les calculs sont une chose, savoir écouter sa sagesse intérieure en est une autre". Cette force bienveillante me fait prendre la décision de rester à cette allure avec Monique jusqu'au semi, après j'aviserai.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

On passe par les villages de Tréves, Cunault et Gennes, les gens nous encouragent par les prénoms, je tape dans les mains des gamins. On traverse le pont suspendu au dessus de la Loire pour rejoindre "Les Rosiers sur Loire " au 20 ème kilomètre. C'est parti pour le chemin du retour. Le semi arrive déjà, je franchis la ligne en 1h52'14". Je suis toujours bien, mes cannes tiennent le coup et je continue mon petit bonhomme de chemin, sur ce parcours qui me plaît bien.

Km 25, "St Clément des Levées" un joli village particulièrement mobilisé, c'est là qu'à lieu le passage du relais pour le duo. Une distraction faisant presque oublier que je suis en train de courir depuis 2h12min. Je suis toujours bien. Cela me donne du tonus pour ne rien lâcher. Je profite des encouragements du public massé sur le bord de la route pour positiver. Puis nous enchaînons avec du moins drôle, un léger faux-plat défavorable, et je ne pense pas qu’il s’agisse uniquement de la sensation de fatigue.

L'allure commence à baisser légèrement à partir du km 26. On passe par le village "La Croix Rouge". Le soleil tape plus fort, et sur ce léger faux plat montant  mes jambes deviennent 2 poteaux qui n'obéissent plus.

Mon prochain objectif est de passer les 30 km sans encombre.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Les kilomètres passent. La transmission d’énergie du public est fabuleuse dans un marathon. Le public envoie une énergie productive.

« Allez Dominique ! C’est merveilleux ce que tu fais ! »

La vague de soutien sur le bord de la route stimule le progrès, marque les étapes et occupe la tête quelques hectomètres.

Les douleurs musculaires commencent à se faire sentir au km 35. Je fixe mon regard au loin dans cette ligne droite le long de la gare.

36 ème, j'aperçois Christiane à l'entrée du pont qui nous emmène pour deux bornes sur "l'Ile Offard. Je vois la ligne d'arrivée juste de l'autre coté de la Loire mais il me reste encore 5 km pour la rejoindre.

Nous passons ensuite sur le pont Cessard qui nous ouvre les portes du centre ville de Saumur.

Dans un virage au 39 ème kilo, je vois plusieurs personnes avec des drapeaux Bretons, de l’autre côté de la route, redoublement d’applaudissements et de cris à mon passage “Allez la Bretagne”. Je n'ai pas la force de les remercier.

Nous sommes en plein cœur de la ville, nous serpentons vers l'arrivée.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Quand je franchis le panneau du 40 ème km, je ne me dis pas "c’est bientôt la fin". En fait, j'ai le sentiment très précis qu’il me faudra autant d’énergie pour franchir les deux derniers kilos que celle qu’il m'a fallu pour arriver ici.

Tout le monde met sa fierté dans des défis absurdes. La mienne est de ne pas m’arrêter de courir avant la ligne d’arrivée. Quoi qu’il arrive, ne pas marcher, ne pas m’arrêter. Et j’en vois des coureurs marchant, voire arrêtés.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Mes jambes s’entrechoquent sur les pavés de la cité Saumuroise, je lutte. Je trouve les 2000 mètres restants très longs. La chaussée se resserre par endroit. Nous passons au pied de la forteresse royales possession des comtes d’Anjou au xv ème siècle. Il y a de plus en plus de spectateurs, ça fait du bien. Un ultime virage et c'est la longue ligne droite en bord de Loire, vent de face, in.ter.mi.na.ble. J’aperçois l'arche au loin, l’arrivée enfin.

Allez, il reste 195 mètres, un homme est à côté de moi, on se soutient mutuellement pour finir.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

J’accélère pour faire une belle foulée, des fois que des photographes soient dans le coin. Je passe la ligne d’arrivée, très fier de moi. Je stoppe le sablier électronique que je porte au poignet, il indique 3h 58mn, mais peu importe le temps. Pas de larmes, mais une émotion intérieure assez forte. Oui, 17 ème fois marathonien, et je n’ai pas vu le mur, pas de crampe, pas de gros coup de pompe.

Je suis satisfait car, au final, j'ai une fois encore bien géré la distance et réalisé un chrono correct.

Je reçois ma médaille et je suis fier. Je la contemple avec le regard d’un enfant.

Je me traîne pendant quelques mètres, jouant des coudes parmi les coureurs, résistant à la tentation de m'allonger par terre.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Pour le retrait des dotations après course, il a fallu attendre debout pendant plus d'1h, alors qu'après 42 bornes on n'a qu'une seule envie, poser son cul pour récupérer.

Point noir à revoir absolument.

Plus de 400 bénévoles se sont mobilisés pour contribuer au succès de cet événement.
Pour vos sourires, vos encouragements, votre disponibilité : un immense merci.

S'en est suivi de bons moments entre amis, avec un bon petit apéro et un pic nique au bord du fleuve. La simple joie de se retrouver, ensemble, à partager de bons moments, tous satisfaits de l'instant présent quelque soit le chrono.

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Un magnifique week-end de Pâques, merci à tous..

 

Mon dix septième marathon : Saumur

Résultats officiels :

Temps officiel : 03h59'29"

Temps réel : 03h58'14"

1015 ème sur 1822

51 ème V3h sur 106

Moyenne 10,70 km/h

soit 5'40" au kilo

 

Cadeau souvenir 

Mon dix septième marathon : Saumur
Mon dix septième marathon : Saumur

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le 

« Semi Marathon de la Baie »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Marathons
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 09:08
L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

Trail de l'Aberwrac'h

Hermine Trail (18 km)

442 ème course

Résultat de recherche d'images pour "hermine trail 2017"

Pour répondre aux attentes et aux demandes, l’Hermine Trail est une nouvelle épreuve. Elle est organisée sous la houlette du club du même nom.
Nouveau parcours en boucle accessible à tous, avec un peu d'entrainement, très ludique, semé d'embûches, naturelles ou pas, à travers prairies et bois ; elle vous fera découvrir la vallée des moulins et ses pièges.
Aucun ravitaillement sur le parcours.

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

J’arrive sans stress, salle polyvalente de Kernilis, pour récupérer mon dossard (n°3066). Côté météo, le printemps qui évite scrupuleusement les épreuves ces derniers week-end, sera bien présent. Ce qui laisse présager un petit coup de chaud.

Il est temps d'aller me préparer, d'entrer dans ma bulle doucement, mais avant petit coucou aux copains/copines. Ce sont les bons amis sur les routes de la vie qui vous aident à apprécier le voyage.
 Place à l'échauffement, je le fais sérieusement car ça va partir assez vite, et surtout pas de blessures. Le départ approche, je file donc me placer sur la ligne.

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

A 18 h, après un court briefing, les quasi 450 coureurs sont lâchés. Devant ça file déjà bien vite. Départ que je prends très cool. Je ne suis pas pressé : la route va être longue, il va faire chaud, le terrain va être terrible à partir du 5 ème kilo, Il faut donc rester sage. J'aurai tout le temps de m’énerver plus tard. Les premiers kilomètres sont roulants, c’est parfait pour étaler le peloton. Le premier kilo est passé en 5'15", j’adopte un rythme pépère en balade « champignons » à la sortie de Kernilis. J’affine le réglage de ma ceinture. On quitte la route et on s’engage sur les chemins de campagne. Les coureurs sont en file indienne, chacun prend son rythme. C’est fou car j’entends déjà certains coureurs souffler fort, en souffrance dans ce début course.

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

Au 5 ème kilomètre, la forêt nous engloutit. Voilà, l’excitation du départ est passée et commencent les premières grosses difficultés, amplifiées par la chaleur.
Une longue file indienne s’est formée. C’est chouette tous ces coureurs multicolores. Il fait chaud, je suis bien. Un passage dans la boue, mince on a à peine fait 7 bornes et on a déjà les pieds trempés et de la gadoue plein les chaussettes. J’ai déjà mal au dos, probablement parce que je cours la tête penchée en avant pour bien voir où je mets les pieds (il est hors de question que je me fasse une cheville avant Saumur).

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

Les 10 premiers kilomètres se passent pas trop mal en 1 heure 05'. Je ne pense pas pouvoir maintenir cette allure pendant toute la course.

Au 11 ème arrivé au point d'eau (Moulin de Carman), je fais le plein, vu la chaleur je ne vais pas me rationner. Il ne faut pas trop s’attarder ici et je décide donc de repartir très rapidement. Les sensations sont vraiment bof, bof, il reste 8 bornes à accomplir et à l’évocation de cette idée, je ne suis pas porté par l’enthousiasme. Alors je temporise, je n’allonge pas la foulée, je ne grille pas les rares cartouches du jour et progresse tranquillement. On franchit l'Aber Wrac'h.

L'Hermine Trail

On longe l'Aber pendant quelques kilomètres jusque Loc Brevallaire.

Ma légère douleur dorsale est toujours présente alors j’essaye de gainer au maximum le haut du corps pour qu’elle disparaisse et je tente de feinter mon cerveau en lui disant que je ne sens plus rien.

Les jambes répondent très moyennement, je cours à une vitesse qui oscille entre 8 et 9 km/h en moyenne, et je puise déjà un peu par endroits. On change de rive, il va falloir tenir, car il reste 4 bornes. Par chance, je suis accompagné de deux traileurs de "Belbeuf" (pas loin de Rouen), avec qui je partage un bon bout de route. C’est très sympa, on échange nos divers projets, et, chemin faisant, les kilomètres défilent tranquillement.

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

Nouveau passage au point d'eau vers le 16 ème kilomètre.

L'arrivée n'est plus très loin, donc patience. Je suis mieux, les jambes sont en pilotage automatique, ça déroule pas très vite, mais ça déroule. Sur le plat, j'ai des difficultés à suivre l'allure de mes compères de course mais dès que ça grimpe, comme je m'efforce à trottiner régulièrement je parviens à reboucher le trou et reprendre des coureurs. Je continue ma progression, le parcours avec ce soleil est vraiment sympa.

L'Hermine Trail
L'Hermine Trail

J’avance maintenant sur un bon rythme et je suis surpris de voir que j’arrive à encaisser les dernières montées et même à y dépasser quelques coureurs qui sont clairement piqués au vif. Je suis plutôt amusé et je crois que ça me booste encore plus pour avancer et ne rien lâcher.

Je termine ce formidable parcours en 02h11'.

Je constate en attendant mes amis que tout le monde a souffert. La chaleur et le parcours assez sélectif n'étaient pas propices à battre des records.
Si je suis un peu déçu du résultat, je suis quand même content de l’avoir fait.

Quand à l’organisation, elle était top, rien à redire, les bénévoles étaient adorables, le parcours très bien indiqué, et le lieu est vraiment super pour ce type d’événement .

Maintenant place à la récupération, avant le marathon de Saumur.

Résultats officiels :

Temps: 02h11'22"

299 ème sur 443

10 ème V3h sur 16

Moyenne 08,54 km/h

soit 7'06" au kilo

 

Un chapeau en souvenir.

L'Hermine Trail

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour 

le Marathon de la Loire à

« Saumur »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique