Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 15:45
Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Semi Marathon

"Marseille"

(381 ème Course)

« Run In » est plus qu’une simple course, c’est un concept.

Un peu comme certaines œuvres d’art contemporaines,

mais en beaucoup plus simple à comprendre. « Run In »,

c’est en effet un Festival de Running qui se déroule dans

une des plus belles villes de France.

Pour cette troisième édition de « Run in Marseille »

trois parcours ont été pensés pour répondre aux envies

et aux capacités de chacun : un 10 kilomètres,

un Semi-Marathon et un Marathon.

La Marraine de cette troisième édition Nathalie Simon,

est inscrite sur le semi-marathon.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

J'ai préparé mon déplacement avec minutie, 

le jour "J" approche et la pression monte. Le stress

ne cesse de grimper et le sommeil devient de plus en plus

dur à trouver. J'espère que les bobos me laisseront

tranquille, je me persuade d’être physiquement au top

 et je refais des centaines de fois la liste de ce que je

doit à tout prix emmener.

Avec Christiane direction "Planète Marseille".

Vendredi matin cap sur l'aéroport, c'est parti.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Un deuxième semi au programme, pour finir ma

préparation, 15 jours avant le trail de l'Aberwrac'h.

Les objectifs, finir en moins de deux heures, prendre

du plaisir et fignoler la gestion d’une course longue.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Samedi matin retrait des dossards et un petit tour au

village avec toute l'équipe, une formidable ambiance de fête

règne dans le groupe, plus tard les précieux sésames

sont dans la poche avec un tee shirt Puma. 

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

L'après-midi est consacrée à la visite de la ville, 

et dans la soirée, la pasta party dans notre chambre.

Avant de se coucher, préparation du matériel et les

premiers frissons de veille de course.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Après une courte nuit, levé 5 h, ça pique un peu, je serais

bien resté sous ma couette. Douche, petit déjeuner et je

rejoins mes compagnons pour prendre le taxi à 06h45.

C’est le grand jour et je me sens finalement assez bien.

Après 15 minutes notre chauffeur nous dépose sur

la ligne d'arrivée. On finit par déposer nos sacs à la

 consigne, puis direction la ligne de départ au pied

de la cathédrale de la Major.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

A peine le temps de rejoindre la ligne en s'échauffant qu'il

faut se glisser dans les sas. Pour moi, c'est celui de 1h40.

J'ai l'impression d'être un peu à l'étroit, je me retourne

et me rends compte qu'il y a beaucoup de monde.

Mes voisines de départ sont pleines d'énergie et créent

un brouhaha chimérique dans le corridor bleu.

Beaucoup sont là comme moi, pour le plaisir. 

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Un généreux soleil célébrant l’arrivée du printemps 

nous accompagne sur cette troisième édition.

Le départ est frissonnant, inspirant et grisant.

"H" moins une minute, les sonos crachent de la musique

qui me donnent la chair de poule, des frissons me parcourent

de la tête au pied, je n’ai qu’une envie aller courir,

lâcher le fauve. 

8h15 : Au loin j'entends le "PAN" du départ.

Comme toute course qui se respecte, je piétine 

je fais l’accordéon. Je zigzague pour maintenir une

allure correcte. Ça devient fluide assez rapidement

malgré le nombre de participants. 

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Ca monte, ça descend, ça tourne, le début est plutôt

plaisant. Pourtant j'ai la sensation de ne pas être à

mon aise au niveau du rythme. Un manque de

confiance sans doute, pour finir  je me cale sur l’allure

à laquelle je me suis entraîné, 5’ au km. Je prends

mon mal en patience il reste environ 18 bornes à faire.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Les kms défilent tranquillement je me sens maintenant

super bien, je suis contraint de mettre le frein car mon

corps a envie d’aller plus vite mais la raison est là

pour le discipliner. Un semi-marathon commence

au 10ème km….donc, « take it easy ! ».

Je passe le Km 5 après 24 minutes de course. 

A partir de maintenant je n’ai plus qu’une obsession

éviter le mobilier urbain, trottoirs, plots et rails qui

jalonnent le parcours. Les kilomètres s’enchaînent dans

la cité phocéenne, le profil n’est pas tout plat, nous

remontons tranquillement vers la Place Castellane.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Les longues avenues se succèdent, une enfilade

rectiligne de faux plats et de pentes douces.

Je tape la discute avec les coureurs qui m'entourent.

Puis c'est la place du Prado,  suivie de sa longue avenue.

Le panneau Km 10 est franchi après 48 min un

peu avant l'entrée dans le parc du château de Borely.

A cet instant, grand moment de joie intérieure, petit calcul

rapide dans ma tête, avec ce temps aux 10 kilomètres et

en négative split, je devrais faire moins de 1h50'.

Tout roule j’ai toujours la main sur le frein, j’ai

de bonnes sensations.  Le pack de coureurs  s’effiloche

 de plus en plus et je commence à courir avec

le champ plus libre.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Le parcours s’ensuit de petites montées et descentes en

faux plats mais pour le moment mon corps ne faillit

pas, il répond docilement à la moindre de mes

sollicitations, c’est impressionnant.

Je n’ai jamais vécu une course aussi sereinement,

sans souffrir. Au ravito, je prends mon temps

pour boire et engloutir un gel.

On débouche finalement sur la fameuse Corniche

et là le spectacle est merveilleux, la mer à perte de vue,

soleil, un peu de vent. Qu’est ce que je suis bien.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Les sensations sont bonnes, les jambes répondent bien,

je suis plutôt confiant pour la suite. Les kilomètres 

continuent de s’enchaîner tranquillement sur le bord

de mer. Ces derniers kilomètres se passent très bien,

surtout psychologiquement où je commence à doubler

pas mal de monde.  Tous les runners que je dépasse

semblent être en difficulté : visages crispés, beaucoup

marchent ou s'arrêtent. Fini la Corniche,

au 19 ème kilomètre j'aperçois mon fan-club sur

le bord de la route, 3 petites photos, arrêt bisous

 et je repars avec Didier.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Ma prépa depuis ces longs mois est là, le dénivelé

ne résiste pas. Mon allure pour les derniers kilos 

oscille entre 4’30 et 4’45 mes jambes fonctionnent

à merveille. Quelle machine, les kilomètres filent à toute

allure, le Vieux Port approche, une petite descente de

quoi relancer la bécane et accélérer encore un peu

la cadence. Je regarde ma montre, plus de 13km/h, 

et je vois  la ligne d’arrivée.

A ce moment dans ma tête une seule chose, un seul

objectif, finir en dessous des 1h45. J’accélère.

Je franchis la ligne d’arrivée, j’éteins mon chrono et

découvre un très beau temps de 1h43’58" à la seconde

prêt le même temps que la semaine dernière.

A ce moment là un grand sentiment de satisfaction,

finir ce deuxième semi en moins de 1h45 était un objectif,

qui paraissait irréalisable, et pourtant je l’ai fait.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Un excellent moment donc pour moi.

Un grand merci à l’organisation, à l’ensemble des

bénévoles, service de sécurité, signaleurs, groupes

de musique, et spectateurs sans qui toute cette

aventure ne serait pas possible.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Je rejoins Christiane et les supporters de la Forest.

Cette course me plait, j’adore cette distance !!!!

Marseille tu m’as ébloui. 

 Je suis tombé sous le charme de cette ville.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

On effectue la traditionnelle photo pour immortaliser

l’instant puis on file se doucher et récupérer un peu.

Pas le temps de trainer, une balade de récup, et le soir,

très attendu par mon estomac, nous sommes allés

gueuletonner tous ensemble chez  "Angèle" que

je vous recommande si vous êtes dans le coin.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Le lendemain visite des Callanques, et pique-nique

sur les hauteurs de Goudes.

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Nous ne  pouvions pas quitter la cité Phocéenne,

sans une visite sur le site de "Plus Belle La Vie", et de 

monter à "Notre Dame de la Garde".

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

 ésultats officiels :

Temps: 01h43'58"

970 ème sur 3802

18 ème V3h sur 112

Moyenne 12,18 km/h

soit 4'56" au kilo

Semi Marathon de Marseille
Semi Marathon de Marseille

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour les

15 kms du Trail de Trégunc

" La Trace "

Vitesse

Vitesse

Dénivellé

Dénivellé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:44
Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Semi Marathon

"Locronan - Quimper"

(380 ème Course)

L’Association Kemper Kerne Sports a été créée pour

organiser un nouveau semi-marathon en Bretagne dont

l’ambition est de grandir et de devenir une référence.

L’association aura à cœur de nous placer au cœur d’un

événement convivial et festif proposant de nombreuses

animations, réunissant 200 bénévoles et un public

nombreux pour encourager les 1300 coureurs sur le 21 km

et 750 participants sur le 10 km.

Relier Locronan à Quimper, en passant par Plogonnec,

trois communes offrant de très beaux sites

Départ (église St Ronan de Locronan),

Passage (église St Thurien de Plogonnec)

Arrivée (rues piétonnes et cathédrale St Corentin).

Le parcours est arboré, verdoyant, et avis aux coureurs en

recherche de performance, quel que soit leur niveau,

il est très roulant, très rapide, propice à la réalisation

de jolis temps.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Au départ, j'étais parti pour donneur d'allure 02h00.

A Locronan, on m'a demandé de faire le troisième

meneur pour 01h45. J'ai dit oui sachant que ce ne serait

pas facile. J’étais un peu stressé par le rôle qui m’était confié.

Meneur c’est simple… que nenni ! C’est un sacré job et

en 01h45, chrono sur lequel je devais me caler me faisait

 un peu peur. Je fais le choix de ne pas trop m’échauffer

pour ne pas partir vite, je dois suivre un rythme de 5’

au kilomètre. Pour m’aider, j’ai un timer qui sonne tous

les 5’ me permettant d’ajuster mon retard ou avance

éventuelle. J’ai préparé également une tablette sur laquelle

sont indiqués tous les temps de passages. Si avec ça

je n’y arrive pas, je veux bien manger mon maillot.

 Il est déjà l’heure de rejoindre le bloc de départ.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Énorme succès populaire pour cette première édition,

1300 sportifs ont accroché un dossard, pour le semi.

 Les rues de Locronan s'offrent aux coureurs à pied,

qui du débutant au plus aguerri, trouvent le site

pittoresque.   4, 3, 2, 1, Boum !!!

Le coup de feu est donné par Ludovic Jolivet, le maire

de Quimper à 14h30 précise, libérant

l'imposant cortège multicolore.

Les ruelles parsemées de pavés n'ont jamais vu

 autant de personnes s’époumoner en même temps,

sous le regard de Saint Ronan.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Depuis le début de saison, je me suis consacré aux trails

ou aux courses natures, la course sur route n'a pas trop

eu mes faveurs. Je ne suis donc pas spécialement préparé

pour courir 21,1 km sur du bitume. Mais, heureusement

pour moi, les vieux réflexes ne s'oublient pas. 

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Au fur et à mesure, les pavés disparaissent et la bande

de bitume défile. J'attends impatiemment de voir ce que

dit ma montre au 1 er km. 4’55’’ je suis bien dans ma

tranche chronométrique. 

Un peu plus loin, la borne du 2 ème se pointe.

Coup d'œil à ma montre: 9'58.

Ça signifie que je suis un poil trop vite

(12,1km/h au lieu de 12km/h). Mais comme je n'ai

pas l'impression de mettre ma troupe en surrégime,

je ne m'affole pas.

Au 5e kilomètre (24'30) le rythme de croisière s'installe

doucement.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Tout ce que je peux dire, c’est que les 6 premiers kilomètres

sont passés à la vitesse de la lumière. Ensuite, les choses

vont se corser, autour de moi beaucoup ont commencé

à peiner et à ralentir, je rattrape du monde. 

Dans les deux kilos de montée, je suis en dedans mais

c’est voulu. Je me focalise sur le chrono. J’en profite

pour apprécier le parcours en prenant le temps de

lever la tête. Quel plaisir de courir avec une sensation

de facilité. Je rassure mes troupes, « raccourcissez votre

foulée, et tirez sur les bras » le groupe reste compact,

c’est dans un silence religieux que nous effectuons notre

ascension. Les kilomètres défilent, vers le 8ème kilomètre

c’est la bascule. Le parcours nous offre maintenant

4 kilomètres de récup,  la descente du Croëzou.

Première moitié de course avalée en passant sous l’arche

des 10 kms en 00h50’09’’. Le rythme est toujours bon,

le moral est au beau fixe.   

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

La moitié du parcours est fait, et les jambes répondent

plutôt bien à cette allure.

Un peu samaritain dans l’âme j’ai été attentif aux coureurs

autour de moi dans la descente.

Je franchis le 12 ème après 1h00 de course. Je suis

toujours bien. Je reste concentré. Je me dis que ça va

le faire si je continue sur cette allure.  Venant des

courses longues, j’ai été surpris que les

participants ne s’hydratent pas au ravito, et ma foi

l’addition ne se fit pas attendre très longtemps.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Les kms s’accumulent et je suis toujours aussi bien.

Je fais quand même un constat, il y a de moins en

moins de monde derrière moi.

Le 15 ème s'affiche sur le bord de la route, il correspond

avec l'entrée dans la banlieue de Quimper. Très vite je

reconnais le parcours des boucles du Steir. 

Nous tournons et retournons dans Quimper, enchaînant

les virages et les relances. Je perds un peu mon sens

de l’orientation, mais surtout je perds quelques membres

de ma secte.  Mon groupe est encore conséquent, mais

il y a beaucoup de nouvelles têtes, certains ont jeté l’éponge

ou au contraire mis en confiance, ils tentent en solo.

Quel plaisir de doubler des concurrents, de les encourager

et de voir que certains emboitent mon pas et se remettent à

courir alors qu’ils sont prêts à lâcher. Les aider à

tenir restera pour moi un joli souvenir.

Au-delà du rythme à imprimer, je dois rester vigilant

devant les dangers potentiels (trottoirs, rond point, virages)

qui pourraient être fatals pour certains coureurs peu

attentifs ou manquant de lucidité.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Un dernier faux plat, auquel je ne m’attendais pas

du tout. Je ralentis l’allure pour ne pas perdre mes

camarades. Une fois en haut de la bosse, je relance mais

dans un virage, deux coureuses à l’arrêt surgissent

 devant moi. J’arrive à les éviter mais elles se font percuter

par quelques coureurs qui étaient derrière moi.

Je me remets immédiatement à mon allure, histoire

de ne pas perdre de temps dans le dernier kilomètre.

Dernier virage et nous voici sur l'ultime ligne droite

vers l’arche d’arrivée. J’accélère, je récupère au passage

un coureur qui avait la respiration très courte et qui

avait de la peine à terminer.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

L’euphorie de la ligne d’arrivée est incroyable et

lorsque je franchis l'arche, je mets un peu

de temps avant de stopper le chrono de ma montre.

 Je suis content de ce chrono 01h43'58" pour une course

que je devais faire au départ en 02h00.

Heureux d’avoir rendu heureux.

C’est très impressionnant le nombre de remerciements

qui déferlent après la ligne d’arrivée.

J’espère renouveler l’expérience, fort de 

l'enseignement que j’ai pu tirer de ce nouveau semi.

 

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Direction le ravitaillement final, là encore à plusieurs

reprises des gens viennent me féliciter pour la cadence.

Ils ont le sourire, la satisfaction du travail accompli, mais

ce n’est rien à côté de ma joie, je viens de partager un

grand moment, une belle expérience.

Semi Locronan - Quimper
Semi Locronan - Quimper

Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps : 01h44'37"

Temps Réel : 01h43'58"

556 ème sur 1276

16 ème V3h sur 60

Moyenne 12,04 km/h

soit 5'01" au kilo

 

Un tee-shirt en Cadeau

Semi Locronan - Quimper

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour le 

«Semi Marathon de Marseille»  

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 13:19
Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

"Les Foulées des 2 Rives"

(379 ème Course)

3 ème épreuve du Challenge de l'Elorn

Challenge de l'Elorn

La 33 ème édition du challenge de l'élorn fait escale

au Relecq-Kerhuon et pour l'occasion, « Entre terre

et Mer » devient « Les foulées des 2 Rives ».

Au programme, une nouvelle boucle qui passe par

 Plougastel-Daoulas, histoire de traverser le pont

Albert Louppe et d'apprécier la beauté de la rade

du Passage. Réunis sous l'appellation des Koala,

les Kerhorres, organisent la troisième des douze

courses comptant pour le challenge. 

L'épreuve des 13 km fera une incursion sur la

presqu'île de Plougastel. Les participants s'élanceront

comme d'habitude de la piste d'athlétisme de

Kerzincuff pour rejoindre le pont Albert-Louppe

via le bois de Sapins. Sur l'autre rive de l'Élorn, ils

grimperont la route du rocher de la Croix, poursuivront

jusqu'à Coat-Pehen. Arrivés au port du Passage, ils

emprunteront le chemin qui longe le bord de mer,

remonteront jusqu'au Cap-Huella avant de retrouver

le pont et l'itinéraire de retour.

Le départ est prévu à 10 h 15.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Je sais ce que beaucoup doivent penser. Encore

une course ? Pourquoi en faire autant ? D’autant

plus que j’ai réalisé un temps qui me convient tout

à fait à Quimper la semaine précédente.

Alors, pourquoi ai-je choisi cette course ?

Tout simplement parce que c’est chez moi.

Le départ a lieu où je me suis entraîné des dizaines

et des dizaines de fois. Ce n’est pas compliqué, je pense

que j’en connais chaque recoin. Cette course est donc

avant tout une course de coeur, une course plaisir.

Je rejoins Kerhuon avec Ghislaine et Alain, bien

accompagné donc.  La météo ? Idéale cette fois! Et je

pars donc dans l’optique de prendre le plus de plaisir

possible. Objectif temps : du 5' au kilo soit du 12km/h. 

Toutes les conditions sont réunies,

il n’y a plus qu’à se lancer…

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Près de 600 participants, et la bonne humeur règne sur

la ligne de départ pour cette étape du challenge.

J'ai hâte d'entendre le coup de starter, mais déjà il faut

prendre garde à ne pas partir trop vite lors du tour de

stade et bien appréhender les 2 difficultés du jour

au 6 ème, et au 8 ème km, la seconde côte étant

particulièrement difficile.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

J’ai de bonnes sensations dans la traversée du parc,

et déjà j'ai adopté mon rythme. La 1ère montée

arrive dans un chemin légèrement glissant, je reste

prudent et en garde sous le pied, la route est longue,

les compétiteurs qui m’accompagnent semblent faire

de même. 1 er kilo en 4'40" puis c'est un long faux-plat

en direction du Pont en passant par la venelle du Mendy.

Je rejoins quelques sympathiques coureurs, avec qui je

suis souvent à la lutte. Nous échangeons quelques mots,

puis je remets un peu plus de rythme dans ma foulée,

pour la boucle dans le bois de sapin.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Premier ravito avec un accueil très sympa et chaleureux, 

merci aux Bénévoles toujours là pour des petits mots

sympas avec les rafraichissements.

Traversée du pont, on sent par moment le vent.

 Je gambade avec aisance. Les kilomètres passent vite

et je double du monde. Sortie du pont au

kilomètre 5 en 24'50", la première longue côte est

pour tout de suite. Je profite de ce passage pour faire

un clin d’œil à Albert avec qui j’ai échangé quelques

foulées, réflexions, et rires.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

C'est parti pour 600 mètres de montée. A l’expérience,

 je me cale au seuil, 170 pulsations/minutes. Je sais

qu'à ce rythme, je peux tenir une borne environ quand

ça monte légèrement, là pour moins de 10 minutes

j’espère rester au dessus de 11,5 km/h, tout va bien.

Pour me motiver je compte les coureurs que je double,

je reviens sur Laeticia et c’est ensemble que nous

finirons la montée. Surprise, Christiane est sur le

bord de la route, elle m’encourage et me prend en photo,

ce n’était pas prévu.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Me voilà lancé vers le "Passage", un kilomètre de descente.

 Je décide de ne pas chômer dans cette déclivité, j’aime.

Je vais passer toute cette partie à surveiller ma montre et à

faire des calculs. La fatigue est présente mais je m’efforce

de courir plus vite que l’allure prévue. On est un petit groupe

de 5-6 coureurs dans ce cas, à avancer ensemble en

échangeant nos impressions pour nous motiver et garder ce

bon rythme. J’adore cette solidarité que je retrouve plutôt

dans les trails, c’est sympa.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Puis, le chemin du bord de mer, j’ai toujours l’espoir

en tête de poursuivre sur cette lancée, bien que des

signes de fatigue physique se présentent. Mes cuisses

deviennent douloureuses mais, porté par la dynamique

du moment, j’ignore leur message. La montée qui

arrive va littéralement me brûler les jambes. 

 Je sais ce qui m'attend et ça me motive. Un petit groupe

se greffe autour de moi, on sent que tout le monde a

envie de vaincre ce mur. Les 50 derniers mètres

 seront les plus longs. Je n’ai plus de jus, j’ai l’impression

de courir de travers. Heureusement l’envie d’en finir

est plus forte, j’ai décidé de tout donner.

J’ai l’impression de m’être brûlé plus qu’il n’en fallait

pour finir la course confortablement.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Retour sur le pont, je rejoins Guillaume et nous

ferons la traversée ensemble.

Un arrêt buffet au ravitaillement du kilomètre 10.

50'40" de course et plus de difficulté notoire.

Après le ravito, il ne reste plus que

4 km et il faut s‘accrocher, je repars plutôt bien.

On descend sur la rivière par le parc des Carmels puis

c'est un petit tronçon sur la rive droite de l'élorn.

Je profite du paysage, et discute avec d'autres coureurs

qui comme moi apprécient le décor.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Quand je regarde le chrono, je suis plutôt content,

pour le moment je suis, à très peu de chose, dans mon

objectif, si je ne traîne pas, ça devrait passer.

Direction le camping municipal de Camfrout, je préfère

réduire un peu l'allure et rester à l’écoute de mes jambes. 

Je débouche enfin sur le stade, j'ai la pêche, le sourire,

le souffle et l'énergie. J’accélère un peu, je suis galvanisé par 

la vue de l'arche d'arrivée. Je franchis la ligne, ouf……

Objectif atteint, les 13,7 kms en 01h08'30" moyenne 12km/h.

Arrivée en pleine forme, avec la sensation d'avoir bien couru.

Le ravitaillement de fin est de taille : fruits secs, pain 

d’épices, gâteaux , eau, thé et sourires. 

Ahhh Bravo les Kerhorres.

Les Foulées des 2 Rives
Les Foulées des 2 Rives

Je retiens de cette aventure un parcours plaisant

mais relativement exigeant, avec des organisateurs

soucieux de satisfaire les coureurs.

En conclusion, une course que l’on ne peut que

recommander. Tout le monde était content en ce jour

de fête des grand-mères, du premier au dernier. 

Bravo et surtout merci à tous ceux qui ont organisé

cette belle ballade.

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 01h08'30"

284 ème sur 573

20 ème V3h sur 54

Moyenne 12,00/h

soit 5'00" au kilo

 

Une paire de Chaussettes en cadeau

Les Foulées des 2 Rives

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

le semi marathon

« Locronan - Quimper »  

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 14:21
Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

"Les Boucles du Steir"

(378 ème Course)

2 ème épreuve du Challenge Penn Ar Bed

 

L'association Quimper Footing Loisirs organise,

une journée sportive, qui a pour ambition de rassembler

plus de 700 sportifs et autant de spectateurs dans

diverses épreuves de course à pied empruntant les 

plus beaux chemins du quartier du MoulinVert

à Quimper. Nous avons choisi de l’appeler

« les boucles du Steir » pour les sentiers qu’elle

emprunte le long de cette rivière.

Le site est vaste, il permet d’accueillir un public

nombreux, qui peut aisément suivre l’évolution

des coureurs de part et d’autre de la plaine qui est le

point central des courses.

L’épreuve principale est un 10 km basé sur un circuit

de 5 km à parcourir 2 fois. 

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Je me suis fixé comme objectif de finir dans un temps

de 50 mn, avec une marge de + ou – 2 mn, 

(ce but étant fixé, sans prendre en

compte une légère toux). Les conditions météo sont

nickel pour cette "compèt", un temps bien ensoleillé

avec un vent froid mais assez fort.

Nous sommes 550 à prendre le départ du 10 km et

pas loin de 120 bénévoles souriants et disponibles

pour nous satisfaire.

15h15 - Le départ est donné.

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Après la ligne droite de lancement, le peloton prend

à gauche l’avenue des Prés puis rejoint la route de

Locronan en légère montée, jusqu’au rond point qui

marque le premier kilo que je passe en 4’53".

On plonge ensuite vers l’allée de Kergolvez jusqu’à un

chemin de terre parsemé de pierres. En bas, le chemin

part à droite sur un mono trace vers le Moulin Vert en

traversant la prairie en bordure du Steir. On rejoint

la promenade du Manoir des Salles. Nous voilà déjà

sous le viaduc et sa passerelle métallique qui résonne

sous nos pas.

Ici le chemin est étroit et la pente un peu raide, ça ne

dure pas et au sortir du chemin de randonnée,

la plaine s’ouvre devant nous. 

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Nous serrons toujours la rivière pour la traverser

sur l’écluse du Prateyer, pas le temps d’admirer

l’ouvrage. Il faut attaquer ensuite le raidillon avant

de replonger près du Steir sur la promenade

du Manoir des Salles sur près d'un kilomètre, 

jusqu'au rond-point. Un virage sec sur la droite puis

c'est un long tronçon urbain avant de retrouver le

cours d'eau et le chemin piétonnier.

On traverse la plaine en ligne droite jusqu’à

l’écluse qui  marque la fin de la 1ère boucle.

Passage à la mi course en 23'53". 

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Il reste à refaire cette même boucle pour couvrir la

distance de 10km. 

Bien qu’étant plutôt mal placé au départ, je me retrouve

à l’entame du 5 ème kilo, avec un temps qui me satisfait.

Cela a le mérite de me bouster un peu pour sortir

du parc. Au bout on attaque la deuxième montée,

je suis vite essoufflé, mes poumons me brûlent un peu.

Je n’ai aucune envie de me mettre dans le rouge écarlate.

Je décide de poursuivre la montée un ton plus bas.

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

A la bascule, j’allonge ma foulée,  je double quelques

concurrents, mais les jambes sont un peu lourdes.

Heureusement tout ce qui se monte, se descend,

je dévale rapidement la route qui nous ramène au

bord de la rivière, avec une pointe à 14Km/h.

J’essaye de profiter au maximum de l’ambiance et

je me force à lever un peu les yeux.

Je parviens à trouver un groupe avec qui rester

jusqu'au ravito.

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Sans m’en rendre compte, peut être poussé par l’ambiance

et le public qui se fait dense, tout le long du parcours,

j’accélère. Fidèle à ma stratégie habituelle, je m'arrête

au ravitaillement mis à disposition par l’organisation.

Au 7ème Km, j’aperçois Christiane, je m’extrais un

peu du peloton pour la photo au passage. Quelques

centaines de mètres après, on échappe de peu au drame,

un chien qui a faussé compagnie à ses maitres se retrouve

en plein milieu des coureurs manquant d’en

renverser plusieurs.

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Le parcours est sympa, pas mal de relance, un peu 

casse pattes quand même. Dernière bosse, je préfère 

ralentir et me caler sur du 5 min/km.

Je continue mon petit bonhomme de chemin et me

retrouve dans le faux plat à doubler un à un des

concurrents qui n’arrivent pas à me suivre. 

Bizarre cette sensation.

Je passe le 9ème, tout va bien.

Ca commence à être dur, la foulée est de plus en plus

heurtée, mes bras bougent de moins en moins, je fais 

carrément moins le malin.

Près de l’écluse, il faut rejoindre l’arche d’arrivée par

une petite boucle sur la gauche jusqu’à la Maison de Quartier.

Dernier virage serré sur la gauche et dans l'ultime ligne

droite je livre mes dernières forces pour sprinter et

reprendre un V3 de Châteaulin  qui finira 3 secondes

derrière moi.

Je franchis la ligne d’arrivée et claque un 48’48" à mon chrono,

plutôt satisfait et surpris, en bref trop la classe.

Direction le ravito final, puis la remise des prix et le

tirage de la tombola.

Les 3 ème Boucles du Steir
Les 3 ème Boucles du Steir

Afficher l'image d'origine ésultats officiels :

Temps: 00h 48'48"

259 ème sur 531

14 ème V3h sur 47

Moyenne 12,30 km/h

soit 4'53" au kilo

 

Une serviette éponge en cadeau

Les 3 ème Boucles du Steir

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Les Foulées des 2 Rives »  

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 08:43
Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

"Le Trail de Guengat"

(377 ème Course)

2 ème épreuve de l'Armor Argoat

Afficher l'image d'origine

Les Foulées Nature Gwengad organisent pour la

6ème année une course sur la commune de Guengat.

Une semaine après Trévarez, et pour sa seconde

participation au Challenge Armor Argoat

les organisateurs des Foulées ont

mis au point deux Trails un 23 km et un 13 km. 

Foulées nature de Guengat 13 km

Le circuit 2016 comporte plusieurs nouveautés qui

embellissent encore un peu plus la boucle

du circuit court. Principales nouveautés :

 un nouveau passage dans les sous bois et

les feuilles mortes vers le km 6 correspondra avec

le début de la première et seule véritable 

difficulté du 13 km. Ensuite après le km 10,

vous longerez plan d'eau et ruisseaux,

l'arrivée ne sera déjà plus très loin.

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Encore un dimanche magique !

C’est sous un méchant crachin que nous sommes arrivéS

à Guengat pour retirer, Ghislaine, Alain et moi

nos dossards pour les foulées nature (13 kms).

Malgré ce temps mausade, nous étions très nombreux à

venir sur la commune, et c'est finalement sans pluie

que va se dérouler la course.

Arrivé sur le site une heure avant le départ,

nous avions largement le temps d'assister au départ

du 23 kms, d'aller se préparer, de passer au pipiroom

 et de trottiner un petit peu avant de nous rendre sur la

ligne de départ rejoindre les 350 participants,

où je retrouve quelques connaissances...

On peut voir dans les yeux de certains coureurs,

l'excitation de la compétition.

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

L'objectif de la journée est uniquement d'emmagasiner

du volume et de faire une dernière sortie trail

avant d'attaquer un mois de course sur route.

L'heure aura passé très vite.

Le décompte est donné. Une petite ascension dans le

bourg et nous voilà partis.

Je me retrouve au devant de la course très rapidement,

le premier quart du peloton ayant pris à gauche dans

le bourg, au lieu d'aller tout droit.

Je vous rassure, j'ai vite été dépassé par les ténors

qui sont revenus, d'ailleurs je crois que c'est lors de leurs

passages que je me suis enrhumé.

 Comme presque à chaque fois, je prends un départ

rapide. Les kilomètres s'avalent assez rapidement et

je me retrouve à travers des chemins inconnus

menant dans la forêt.

Les Foulées nature de Guengat

4'30" pour le premier kilo, 4'20" pour le second, 

je suis avec Philou, un coureur de la région.

Je connais son niveau et je sais qu'il est au dessus de moi.

 Je décide de calmer le jeu, il prend quelques mètres,

je sais que je ne peux le suivre ainsi. Je ne m'affole pas

et continue mon chemin à bon rythme. Le début de la

descente s’annonce un peu technique, je me laisse

glisser derrière deux coureurs, pour voir où je mets les

pieds. Je prends mon temps, ce serait dommage de

me faire une entorse. Puis le chemin s’élargit pour

arriver sur la voie verte. On croise les

concurrents du 23 en sens inverse.  C'est 

une grande portion de plat, où l’on peut dérouler

jusqu'à l'entrée dans un magnifique bois.

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Je profite des longs sentiers en forêt jusqu’au 6 ème

kilomètre pour récupérer un peu mon souffle et me

relancer, en doublant un certain nombre de participants.

Je parviens à bien appréhender les petites bosses,

elles présentent des pourcentages assez faibles. C’est

cette fois les descentes qui vont me poser problème, elles

se déroulent sur des chemins entièrement boueux,

je manque plusieurs fois de tomber. Je me suis même

retrouvé à un moment à l'entrée d’un champ n’ayant

pas réussi à prendre un virage… 

Je parviens à lâcher mes compagnons de route bien

que j’ai cru un moment avoir emprunté

un mauvais sentier. 

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Je mène un petit groupe de 5 coureurs à fond dans

une partie sinueuse de plus d’un km.

Je me sens bien, la température est  idéale et je garde

mon rythme sans m'occuper des autres.

J’augmente le rythme, sur un faux plat descendant à

 la sortie du bois, personne ne me doublera.

Ma montre indique une moyenne de 11km/h,

je suis satisfait et j’ai de bonnes sensations.

En revanche dès que le parcours devient glissant, je fais

attention à mes chevilles et je me fais doubler.

Tant pis je préfère être prudent et ne pas me blesser.

Les kilos s’enchaînent, ils ne sont pas trop  pentus.

Les jambes vont bien, le souffle aussi, niquel.

On traverse un petit ruisseau assez sympathique,

je manque de glisser sur les pierres. 

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Puis arrive aux alentours du 9 ème kilomètre la

dernière côte. Je souffre et me fait doubler par une

 participante qui semble plus habituée que moi à ce

genre de grosses montées. Mais je résiste sur la fin

et nous basculons ensemble dans la descente.

Nous arrivons sur le même sentier que nous avons

emprunté tout à l'heure. Cette  partie est plate et en

stabilisé, ce qui est parfait pour récupérer, mais au

kilomètre 10, on quitte la belle voie verte pour reprendre

un chemin boueux. Je tiens sur mes jambes, j'arrive à 

courir sur ce tronçon détrempé, ça glisse, obligé de

m’accrocher à des branches parfois.

Je parviens toutefois à m’extirper de cette portion à

 bonne allure.

Le dernier kilomètre se fera en ville à plus de 11 km/h.

Je franchis la ligne d’arrivée en forme, en 1h 08' et à la

3 ème place en V3 sur 25,  fier d’avoir terminé ce

trail, sans doute l’un des plus rapides auquel j’ai

participé. En somme une expérience à part entière.

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Je retrouve Ghislaine et Alain au ravitaillement final.

Nous sommes tous les trois contents du résultat.

Au final, une belle course que j'ai découverte, que je

recommande et à laquelle je reviendrai pour la bonne

organisation d'une part mais aussi le parcours en forêt. 

Je suis satisfait du travail réalisé, cette balade me réconforte

sur ma forme du moment.

Classement provisoire Armor Argoat

2 ème V3

102 ème sur 893 

Bravo à Sylvie qui est sur le podium.

 alpha 18ésultats officiels :

Temps: 01h08'42"

110 ème sur 323

3ème V3h sur 23

Moyenne 10,90 km/h

soit 5'30" au kilo

 

En Cadeau

Une bouteille de jus de pomme 

Les Foulées nature de Guengat
Les Foulées nature de Guengat

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Les Boucles du Steir»  

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 18:09
Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

"Le Trail de Trévarez"

(376 ème Course)

1 ère épreuve de l'Armor Argoat

Résultat de recherche d'images pour "trail de trevarez 2016"

La 9 ème édition du Trail de Trévarez organisée par

le Mil’Pat de l’Aulne, nous propose deux circuits :

 un 22 km départ à 9h15 et un 13,5 km départ à 10h.

Les conditions météorologiques ont rendu les circuits

assez techniques. Le trail de Trévarez, une course entre

nature et culture. Les circuits trail sont redessinés chaque

année, sur de petits tronçons, pour permettre aux

participants de découvrir de nouveaux points de vue

sur la vallée de l’Aulne et le château de Trévarez.

Les terrains traversés sont variés, chacun s’y

procurera des sensations agréables, de l’amateur de

larges sentiers forestiers, aux petits chemins en

dévers, au contact d’une nature qui se prépare à

rentrer dans le printemps. Vous traverserez le

magnifique parc du château.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

C'est la Saint Valentin et comme je ne suis ni

Shakespeare, ni Rimbaud, je ne peux vous dire

qu'une seule chose aujourd'hui :

Afficher l'image d'origine

Cette manifestation est solidaire des associations

Vaincre la Mucoviscidose, Céline & Stéphane, 

Secours Populaire et Secours Catholique.

Un euro sera prélevé sur chaque inscription. 

Fédération du FinistèreSECOURS CATHOLIQUE - Faire un donvaincre la mucoviscidose

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

08h00 : Avec Ghislaine direction Chateauneuf du Faou,

pour prendre le départ du trail de 13,5 kms.

Déjà beaucoup de monde à notre arrivée.

09h00 : nous voilà dans la salle des fêtes pour

récupérer les dossards : Aujourd'hui ce sera le

numéro "109". On a largement le temps de saluer

les ami(e)s et de se rendre sur la ligne pour le

départ du 22 kms, puis retour à la voiture pour se

préparer. Il faut bien l’admettre, si la pluie semble vouloir

épargner la course, il a beaucoup plu durant toute la semaine,

rendant les chemins et sentiers à peine praticables,

très glissants et dangereux.....

Des conditions particulièrement difficiles aujourd'hui, 

ce sera un peu le Paris-Roubaix du trail Breton.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Le trail de Trévarez donne le coup d'envoi du Challenge.

Objectif, moins de 1h30mn serait très bien. 

L'an dernier ça s'est fait en 01h29'13" et pour ce type

de course nature grasse, c'est assez rapide.

Après un échauffement on se place sur la ligne de

départ pour le briefing, 3-2 -1 et c'est parti .

Le départ est donné à 10h aux 470 courageux. J'ai essayé

d'écrire ce compte rendu en supprimant le plus possible

 les mots et adjectifs boueux, glissants, difficiles etc...

Ils revenaient trop souvent, alors que les  photos

glanées montrent mieux la course.

Dès le premier kilomètre le peloton s'est étiré dans

la première montée, je ne suis pas parti trop vite,

il ne s'agit pas de se griller dès la première bosse.

Il faut être prudent avec des appuis aléatoires. C'est

par des chemins creux, sentiers et sous-bois que nous

grimpons jusqu’au château.

Beaucoup d'enchaînements de montées sur terrain

très boueux... Bref, une première partie assez compliquée

que ce soit au niveau cardio ou jambes...

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Les trois premiers kilos sont parcourus en 16'50". 

Je suis calé dans un petit groupe, bien au chaud.

Les 2 premiers prennent le large au début de la

montée et nous mettent plus de 100 mètres dans la vue.

Pour ma part dès l'ascension, je décide de sortir

aussi du groupe et de suivre les deux fuyards

 dans les sentiers et les sapinières.

Pas trop le temps de regarder le paysage c'est bien

dommage. Ca sent bon le sapin fraîchement coupé.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Un petit passage devant les écuries et direction le château.

La montée est rude, nous avons droit à la visite du parc

avec une grande boucle à effectuer dans les allées de

rhododendrons et de bruyères. 

La majestueuse batisse rose dresse sa silhouette au loin.

La vue est somptueuse par endroit et malgré l’effort,

j’en prends plein les yeux. Je veux savourer ces moments,

 un mélange de bien-être mental et de douleurs physiques.

Mon cardio s’affole, la pente se fait de plus en plus dure,

 je dois me résigner à ralentirr un moment puis je repars.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Je passe sur l'esplanade à allure réduite,

prenant le temps de contempler le château.

Impressionné à chaque fois par la couleur rouge-rosée

des briques ainsi que de l'architecture élancée du bâtiment.

Après le passage devant la citadelle, il faut grimper un

sacré raidillon, je ralentis d'entrée de jeu,

ne me remettant à accélérer que lorsque la pente devient

plus douce. De nombreux concurrents que je dépasse

 marchent. Je suis arrivé au point culminant de l'épreuve,

et je ne pouvais que descendre dans la vallée,

ce qui me rassurait quand à mes chances de

faire un bon temps.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Je m'amuse comme un fou dans la déclivité.

 Je suis détendu et relâché sans crispation

ainsi je gère beaucoup mieux l’équilibre et j’anticipe

l’environnement, ma foulée est souple.

Je ne freine pas de trop, car c’est de l’effort

contre-productif qui fatigue et qui engendre la chute.

 Se retenir trop en descente entraîne une débauche

d’énergie et une crispation qui fait tomber. 

 Le parcours est superbe, je le connais bien maintenant.

Après plusieurs participations, nul doute que cet

itinéraire gagne en charme, chaque année je voie

les sapins grandir. 

Le temps est au beau fixe, que demander de plus.

Ce sont ces moments ineffaçables qui font que j'aime courir.

Je suis juste bien, tout simplement. Sur cette portion glissante

de 3 bornes en descente, je vais faire des pointes à presque

13km/h, ça c'est le pieeeeed....... Je me fais plaisir,

je double, je double..... mais les bonnes choses ne durent

pas et vers le 11e kilomètre ça remonte à nouveau,

une petite bosse cassante.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Le final, c'est-à-dire les trois derniers kilomètres sont

plus tranquilles, carrément un parcours de cross le

long de l'Aulne avec beaucoup de boue, la foulée devient

pesante, difficile d'accélérer, ça glisse énormément par

endroit. C’est le dernier kilomètre, quelques spectateurs

sont là, je prends leur énergie positive pour accélérer

entre les maisons qui mènent à l’arche. Le public

est nombreux à l’arrivée, ça fait plaisir.

C’est fini, j’améliore mon temps de 12'12" avec une

troisième place en V3.

Je reste persuadé que, je suis plus taillé pour le trail

que pour la route.  Je me suis bien régalé sur

cette course.  Doudieu!!!! c'est la forme. 

Ghislaine, fait un excellent temps également.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Les femmes reçoivent une rose sur la ligne. 

A l’arrivée, ravitaillement chaud avec une soupe maison.

Après la course, papotage  où chacun évoque ses projets.

Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles

pour cette belle matinée de sport.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Tout en chemins, sous bois et prairies, le parcours

est exigeant, mais accessible à tous.

Bravo à Sylvie pour son Podium.

Merci à Nadine pour les photos.

Vers midi nous quittons Chateauneuf du Faou avec

le plein de sensations sportives et visuelles. 

 

 

Une magnifique vidéo de Laurent Hall.

Trail de Trévarez
Trail de Trévarez

Afficher l'image d'origine ésultats officiels :

Temps: 01h17'02"

169 ème sur 457

3 ème V3h sur 20

Moyenne 10,51 km/h

soit 5'42" au kilo

 

Des produits régionaux, cidre et

pommes de terre en cadeau.

Trail de Trévarez

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour le

« Trail de Guengat ». 

Vitesse

Vitesse

Denivelé

Denivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 20:06
Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

"Le Trail 45 km du Glazig"

(375 ème Course)

1 ère épreuve du Ouest Trail Tour

Un pur trail avec tout ce que cela comporte d’exigences

physiques, techniques, et morales, mais aussi de pur

plaisir, tant le spectacle pour les yeux et l’esprit est

grandiose. Totalement redessiné aussi, avec un départ

vraiment roulant, puis au bout de 10 km, les difficultés

s’enchaînent. Il faut en garder sous le pied, car après

Binic, le retour s’avère délicat.  A tenter absolument,

mais préparé. Dénivelé : + 1 300 m - Départ à 8h30.

3 ravitaillements et 3 barrières horaires.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

La nuit fut bonne et longue.

Un réveil à 6h30, en souriant, parce que je sais que

quelque part la journée ne sera pas facile.

Un copieux petit déjeuner avec Nico et direction Plourhan.

On rejoint Philippe et direction le boulodrome pour

saluer les ami(e)s.

Le fait de n'avoir pas couru hier soir, a changé la "donne".

Je pense pouvoir tenir un objectif inférieur à 06h00. 

La première partie du parcours, plus roulante que l'année

dernière m'encourage à changer mon objectif.

La météo clémente de ce matin permet de nous

rassembler sous l'arche pour le départ du 45 kms,et,

à voir la photo de départ, les 700 coureurs remercient le

Dieu du vent d'avoir économisé leurs forces en les privant

d'un noz trail, qui aurait sans doute laissé des traces

dans les organismes.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

J'avais rarement vu une telle densité de talents au

mètre carré, tous les ténors étaient là, le plateau élite

présentait un savoureux mélange de coureurs d'expérience

 et de jeunes pousses de la génération montante, bref,

tout le gratin du trail breton qui à priori n'avait pas

fait le déplacement pour ramasser des pâquerettes. 

8h30, c’est le départ. On part dans le sens inverse par

rapport à l’année dernière. Cette année j'avais la

volonté de bien me placer avant les monotraces,

pour éviter les bouchons de l'année dernière.

Comme attendu, les chemins sont détrempés et un

rien glissant, jonchés de branches et d'arbres tombés.

Une coureuse de "Plérin" en fera d’ailleurs les frais,

devant moi, elle lui prendra l’envie de communier avec

la terre en embrassant le sol. Chute sans gravité

fort heureusement. Les premiers Kms empruntent des

chemins de campagne et quelques bouts de route

qui nous amènent rapidement sur Tréveneuc. 

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

 Je me suis élancé à une vitesse un peu surprenante

pour un 45 kms, les dix premiers kms, roulant certes,

sont couverts en moins de 54 minutes.

On arrive tranquillement et boueusement vers la mer, 

les difficultés s’enchaînent. 

 Sur le chemin côtier, je reviens sur quelques coureurs,

je passe sur le tapis pour le puçage 

(1 ère barrière), là on m'annonce que je suis 396 ème.

Passage au 15 ème kilo en 01h24' je me dis qu'il y a

quelque chose à faire, les jambes sont là, cool. 

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

L’arrivée sur la pointe du "Bec de Vir" est magnifique avec

une vue du soleil levant sur les vagues. S’arrêter et 

prendre des photos, ce qu’ont fait de nombreux coureurs.

On descend vers la mer et on quitte un moment le sentier

des douaniers pour un bain de pied rafraîchissant en

traversant la plage, quelques passages de rochers.

Et nous voici de retour sur une longue portion du

GR 34 que je trouve assez roulante.  "Roulante" n’est

pas exactement le terme que j’aurais dû employer, car

mes cuisses se souviennent des nombreuses marches.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Sur le trajet vers St Quay Portrieux, j'en prends plein les

yeux, le parcours est vraiment plaisant, le paysage

somptueux me ferait presque oublier qu’il s’agit d’une

course. Même si j'envisage d'améliorer mon chrono,

je pense avant tout à prendre du plaisir, tout est parfait

jusqu’à présent. Je n'irais pas dire que c'est une

promenade de santé, le profil du trail est bien là pour

nous le rappeler. Le dénivelé positif reste important et

gravir les nombreuses marches présentes sur le

parcours laisse des traces.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

On rejoint "Etaple/mer" par la côte, c’est 

exactement le parcours de l’année dernière, à l’envers.

Après avoir traversé une autre plage, on part à l’assaut 

d’une espèce de falaise en bord de plage. Puis c'est le 

passage sur les hauteurs de Binic, ça grimpe dur.

Au niveau de la table d'orientation, je retrouve Nico, 

 avant de redescendre sur le port et entamer la partie plate,

en direction du deuxième ravitaillement-pointage

qui se profile à l'horizon.

 Le nombreux public à Binic nous encourage tout en

profitant des morceaux de musique bretonne joués

par le Bagad San Ké.

On est au km 29, ça fait 3h05 que je cours maintenant.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Le rythme est pris, je sais à peu près ce qui nous attend 

maintenant, une grosse boucle très technique de 8 kms 

pour revenir à Binic.  Il y a du soleil, pas de pluie. 

J'ai ôté mon coupe-vent au ravitaillement, mais un

léger vent  frais de face, m'a forcé à m'arrêter 

pour le remettre. Un petit salut à Nadine qui est venue 

nous encourager et prendre des photos.

On traverse la plage de la Banche, une agréable étendue

de sable blanc et fin. Puis c'est une longue partie glissante

dans les galets et rochers, je fais très attention

où je mets les pieds.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Cette partie est superbe. Le sentier des douaniers avec

la mer à gauche. La crête qui se profile au loin, et la

file de coureurs qui la gravit…lentement. Ca ressemble

à un paysage de montagne, en plus court quand même.

Au sommet le spectacle est grandiose, des moments

comme cela ne s'achètent pas, ils se méritent.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Je me donne la peine de m’arrêter, à  la fois pour

reprendre mon souffle, mais surtout pour admirer

le panorama. En contrebas, sur le chemin du retour,

  les coureurs sont peu nombreux. Cette partie du 

 parcours est merveilleuse. La côte rocheuse est

élevée et le panorama est à la hauteur. Après deux

bons kilos en descente sur le Gr, on quitte le sentier 

 pour obliquer à droite  par  un raidillon qui  nous amène

 dans Binic. De nouveau, nous voilà sur la plage puis le

 port. J’arrive au rond-point  où Nadine frigorifiée m’attend

pour la photo.Un bisou et  je repars. 

C'était le dernier ravitaillement et la dernière barrière

horaire, c'est presque gagné, 03h49'56".

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Il ne reste plus qu'à quitter la mer à regret pour

retourner sur la terre fermeIl ne reste que 10 kms

à faire mais ce ne sont pas les plus facile.

Beaucoup de dénivelé et un terrain gras pour remonter

le cours de L’Ic.

L'Ic est une rivière d'une longueur de 17,3 kilomètres traversant le

département des Côtes-d'Armor. Elle prend sa source à Plouvara

et rejoint la mer à Binic.

C’est une nouvelle portion que

 je ne connais pas. Le début n’est pas terrible, des

zones en friches très boueuses, puis un chemin qui

remonte une vallée ombragée. J’ai toujours des jambes

et  je me surprends à courir dans les portions à fort

pourcentage. Pour me motiver, je me fixe comme

challenge de rattraper les concurrents qui me

devancent. Un par un, je vais les remonter, pour la

plupart il s'agit de concurrents du 25 kms. Le chemin

déroule tranquillement ses  kilomètres. Les courtes  

montées succèdent aux descentes. Voilà la belle chapelle

"Saint Gilles" au kilomètre 40.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Comme je n’ai pas étudié le parcours, je ne sais

  pas trop où j’en suis, je crois qu’on doit remonter

  plein nord sur Plourhan. Je continue mon chemin 

 plutôt bien. On continue à couvert dans un single

qui ondule bien entre les arbustes. Je suis

assez perturbé par le parcours. Le terrain est plus

roulant et la vision de plus en plus fréquente de

coureurs calcinés me pousse à accélérer.

De nouveau, une montée rude, j’ai de la ressource,

  bon souffle et bonnes jambes. Je reprends encore

quelques concurrents qui marchent.

 Le parcours touche à son terme. J’aperçois le

clocher de Plourhan. Un petit bois reste  à

traverser mais ce n’est plus un chemin mais un

immense bourbier. Plus la force de le contourner,

je passe au milieu, je patauge une dernière fois, non, mais !

Hum, reste le dernier kilomètre. Je le savoure, 

j'entre dans le chapiteau puis j’aperçois

 l’arche d’arrivée. Voilà, encore une ligne d’arrivée

que je franchis avec  bonheur.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Je boucle les 45 kms - 1300m D+ en 5h12'13" et me

classe 370/623 (729 au départ). Un nouveau tracé pour

cette 15ème édition qui fut plus technique, plus costaud,

que l'année dernière. Une fin de parcours vraiment usante.

Un pur trail avec une superbe météo et très beau cadre

comme toujours. Une vitesse moyenne de 8,7 Km/h qui

fait vraiment plaisir sur un trail de cette distance, un bon

chrono qui motive pour la suite. Je vais continuer à bosser

pour progresser, prochaine étape, l'Xtrème Trail de

L'Aber Wrac'h (54 Kms) en avril prochain. 

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Et maintenant, une collation bien méritée. 

En guise de fin, un grand merci à tous les bénévoles

et à Nadine pour les photos. 

Les 45 kms du Défi Glazig (2)

 ésultats officiels :

Temps: 05h12'13"

370 ème sur 623

3 ème V3h sur 15

Moyenne 08,70 km/h

soit 6'50" au kilo

 

Cadeau un tee shirt manche longue.

Les 45 kms du Défi Glazig (2)
Les 45 kms du Défi Glazig (2)

Le tracé était au 2/3 en bord de mer et le reste en

landes et campagnes d’où l’appellation Glazig, qui en

Breton désigne la couleur bleu vert.

Je referais certainement cette course. L’organisation

fut parfaite et le nombre de bénévoles impressionnants.

Je tiens à souligner l’accueil chaleureux et les encouragements

aux ravitaillements, sur le parcours, la présence du public

et une météo clémente, ce qui n’était pas gagné d’avance.

Rendez vous à Plourhan en 2017.

Le depart

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 15 kms du 

« Trail de Trévarez » 

Vitesse

Vitesse

dénivelé

dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 08:58
Défi Glazig 2016 (1)

Ouest Trail Tour

En 2015, je termine 1er V3 du challenge

l'Ouest Trail Tour avec 4 courses sur 7.

Trail Glazig : 18 kms + 45 kms

Guerlédan : 56 kms

Vallée du Scorff  :  42 kms

Ménestrail : 54 kms

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Et comme me le disait un ami "le challenge 2016

sera une bonne année". Un bon OTT 2016 en profitant

de chaque course comme source de plaisir.

Je remets donc le couvert cette année.

Le challenge aura toujours lieu sur les distances

les plus longues des 7 épreuves avec toujours

 4 épreuves minimum pour figurer

au classement général. 

Mes prévisions :

Trail Glazig : 6 et 7 février : 18 kms + 45 kms

Aberwrac'h : 3 avril : 54 kms

Le Bout du Monde : 10 juillet : 57 kms

Brocéliande : 11 septembre : 45 kms

Vallée du Scorff  : 23 octobre : 42 kms

Menestrail  :  4 décembre : 54 kms

Défi Glazig 2016 (1)

La volonté de vraiment relever ce défi m'a fait suivre

 une préparation assez spécifique. D’ailleurs, si je crois

que l’on peut courir un 10 km voire un semi sans

préparation particulière, le Défi Glazig est vraiment

un autre univers. Je m’en suis rendu compte au

fil des semaines, et aujourd’hui, je me dis que 

"peut-être bien que je vais y arriver…! ".

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Ne rien oublier, un ultime contrôle du matériel

et des tenues avant le départ. 

J'ai donné rendez-vous à Nico sur le

parking d'Ikéa à 13h00.

De mauvaises langues ont annoncé un déluge sur

la Bretagne, des bourrasques de 100 km/heure,

de l’orage, une mer déchaînée, un raz de marée,

une tempête tropicale, bref l’apocalypse. C’est donc

un peu inquiets que nous prenons la direction de

Plourhan. Un périple de 150 kms, avec une arrivée  

dans les Côtes d’Armor vers 15h, pour récupérer

nos puces et dossards.

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Le spectacle qui nous accueille à l'arrivée

semble confirmer les prédictions de fin du monde

 de météo france. 

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Nous récupérons nos dossards pour les deux courses.

Je profite pour prendre connaissance en détail du

parcours. L’organisation semble sereine à ce moment

de la journée : petits cadeaux de bienvenue

 (un magazine, quelques publicités et

échantillons de produits…).

Le temps de déguster un petit café sous le chapiteau et

nous prenons la direction de Tréveneuc pour l'installation.

Hébergé dans le Centre de vacances de l’ANAS, situé en

bordure du Crapaud Rouge, à l’aplomb de la plage de

Port Goret, cet espace est connu dans la région

pour son panorama exceptionnel.

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Une petite chambre sympa pour épingler mon premier

dossard du week-end.

Dans  l’ensemble, je suis assez détendu. Il est vrai

que l’enjeu n’est pas d’importance ce soir.

La sortie de 18 kilomètres de nuit dans la campagne

du Sud Goëlo ne me fait pas trop peur,

en  préambule du grand trail de demain.

Vers 17h15, nous prenons la direction du  site du départ

à dix minutes en voiture.

Il  pleut  avec un vent fort qui souffle en rafale.

Gants, bonnet, et coupe-vent seront de la sortie.

Défi Glazig 2016 (1)

17h30, nous voilà de retour sur le site de départ,

la tempête s'est renforcée, et là on apprend que les

courses nocturnes sont annulées. Grosse déception pour

nous et de nombreux amoureux de Noz trail.  

Les organisateurs ont été, à contre cœur, obligés

d’annuler les épreuves du samedi soir.

Selon Béatrice Séveno, marraine de la course :

"C’était une obligation. Il s’agissait d’une question de

sécurité". L'organisation ne pouvait pas prendre de risque.

On ne sait jamais si un arbre tombe ou tout autre objet.

C’est dans une ambiance morose que nous faisons le

tour du site. Le chapiteau a été évacué. 

 Le village et les bénévoles ont été dirigé vers le

boulodrome. On nous remet le cadeau contre la puce.

Philippe nous rejoint dans la soirée et c'est devant une

bière que nous apprenons que la  tempête a arraché la 

toiture de la piscine de Binic et que de nombreux arbres sont

tombés sur le parcours.

Défi Glazig 2016 (1)
Défi Glazig 2016 (1)

Nous nous mettons à table pour la Pasta Party,

un moment d’échanges privilégiés.

On y parle de tout et surtout de course à pied.

Pendant ce doux moment, nous faisons le plein en

sucres lents accompagnés d’un bon jus de houblon.

Une bonne nouvelle avant de quitter le site,

« Toutes les courses du dimanche matin sont maintenues »

 commente le président Samuel Bourges.

« Le vent l'emportera » chantait Noir Désir, ce pourrait

être le résumé de ce samedi soir.

Eole, un peu taquin, ayant décidé de jouer le trouble fête.

Mais ce n'est que partie remise, direction le lit....

Bonnet, gants et écharpe polaire en cadeau.

Bonnet, gants et écharpe polaire en cadeau.

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à demain 

pour les 45 kms du 

« Trail Glazig» 

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 09:07
23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

"Les Foulées de Saint Divy"

(374 ème Course)

1 ère course du Challenge de L'élorn

                           

Courir à Saint-Divy organise la 23ème édition des foulées,

1ère étape du challenge de l’Elorn.

Deux distances sont proposées : 6,1 km et 15 km.

Seront également organisés, des circuits pour les plus

jeunes. Nouveauté cette année l'inscription

augmente d'1 euro. Prix de l’engagement 8 €.

Dossards à retirer le jour de la course.

 2 ravitaillements sont prévus sur la course longue

et 1 après la ligne d’arrivée. 

Récompense à tous les inscrits.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Début du challenge de l'Elorn 2016 avec sa première

course les Foulées de Saint-Divy. Comme l'année dernière

le circuit était à parcourir dans le sens inverse.

 Un parcours bien vallonné et venteux, composé d'une

petite boucle de 6 km et d'une deuxième de 9 km.

Avant d’aller récupérer mon dossard, je me suis dérouillé

les jambes avec une petite balade d’un peu plus de 2 km

bien compliquée et assez douloureuse. Pas de bonne augure

pour la suite. Non, je ne suis pas en train de me chercher

des excuses pour la suite de ce compte rendu.

De retour à la salle, me voilà donc en possession du

dossard 143. 

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Ce matin, comme à peu près tous les dimanches matin

depuis cinq ans, je me suis aligné au départ d’une course.

Encore, le challenge de l'élorn n'étant pas prévu

dans mon programme.

La course à pied, c’est aussi ça, se décider au dernier

moment de participer à une course et donc de ne pas hésiter

à bouleverser son programme. Sur la course

elle-même, il n’y a pas grand chose à raconter car il ne

s’y est pas passé grand chose. Je trouve ces courses sur

route de plus en plus monotones.

Objectif rester tranquille à 12km/h, et terminer sans

blessure, tranquille.

10h30 Le départ est donné.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Pour une fois je me suis positionné dans le premier quart

du peloton avant le départ. 

Contrairement aux apparences, je ne suis pas prétentieux,

 cela me gène de me placer trop à l’avant de la course.

Je me sens en flagrant délit d’imposture. 

Alors, la plupart du temps, je pars plutôt à mi peloton.

Je suis parti assez rapidement, assez surpris par mon allure

(quasiment 4’30 sur les premiers 1000 mètres). J’ai en

fait eu envie de me mettre au rythme des autres participants

dès le début, ce qui a rendu mes premiers kilomètres rapides,

 je passe en 13’40“ au km 3. 

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

C’est bon j’ai joué un peu dans la cour des grands, il est

temps de réduire mon allure. Je règle à 12km/h jusqu’au

6 ème kilomètre. Retour dans le bourg, c'est parti

pour attaquer la deuxième boucle.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Du 6ème au 10ème, c'est une portion assez facile, malgré

un fort vent de face par moment.

J’avais à l’esprit le Glazig qui se déroulera  le week-end

prochain et donc j’ai avant tout considéré cette course

comme un dernier entraînement. Je prends quand même

l’initiative de réaccelérer sur cette partie, pour me motiver,

car le parcours est triste.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Je suis dans les clous, moyenne toujours supérieure

à 12, les sensations sont bonnes, aucune douleur.

Je m’accroche à quatre coureurs qui semblent être

dans mon allure. Je ne réfléchis pas et suis le premier

du groupe qui lâche les deux autres coureurs

après le ravitaillement.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

11 ème kilo, virage à droite et début de la montée vers

le bourg. Bien vite, je n’arrive plus à suivre mon coéquipier

et me retrouve moi aussi décramponné. C’est pas grave,

je paie peut être ce que j’ai fait dans les 3 premiers

kilomètres. Pour le 12 et le 13 ème kilomètre, je me secoues 

un peu, et je recommence à doubler un certain nombre

de participants. Globalement, je n’ai pas l’impression

de forcer. J’ai donc accéléreé progressivement à

l’entame des deux derniers kilo, aidé par un autre

coureur qui m’a rejoint et avec lequel on s’est relayé

jusqu’à 500m de l'arrivée, ce qui nous a permis de

doubler 7 autres coureurs.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

’ai réussi à hausser le rythme sur les 500 derniers mètres,

en finissant en trombe. Le dernier kilomètre en 4'33",

preuve que j’en avais encore sous le pied et que ma

préparation est aboutie pour la semaine prochaine.

Au final, je passe sous l'arche en 1h13mn46s à ma montre.

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

Assez fier de moi, ayant battu mon record.

 J’étais d’autant plus content lorsque j’ai appris par la suite

que  le temps officiel 01h12'58" est inférieure,

 (une fois n'est pas coutume), soit exactement 4 minutes de moins 

 que l'année dernière.

C'est une performance plus que modeste mais l'essentiel

était de finir la course et en bon état.

Et maintenant, une collation bien méritée. 

En guise de fin, un grand merci à tous les bénévoles. 

Quelque soit le temps réalisé, bravo à tous les coureurs

pour leur participation.

Merci aux photographes pour leurs reportages

23 ème Foulées de Saint Divy
23 ème Foulées de Saint Divy

                                                       Afficher l'image d'origine 

Temps: 01h12'57"

307 ème sur 548

21 ème v3h sur 48

Moyenne 12,40 km/h

soit 4'50" au kilo

 

Une paire de Chaussettes en cadeau.

23 ème Foulées de Saint Divy

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 18+45 kms du 

« Défi Glazig» 

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 11:24
Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

"Les Foulées de la Baie"

(373 ème Course)

Cette course populaire organisée par la flèche guissénienne

 marque la fin de la trêve hivernale et rassemble nombre

d’habitués piaffant d’impatience d’en découdre à l’ouverture

de la nouvelle saison de « courses sur route » ainsi que

ceux et celles qui ne font qu’une épreuve dans l’année

et qui choisissent cette course pour ses magnifiques

paysages et sa convivialité.  

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Le circuit : Départ et arrivée à la salle omnisports Jean Fily.

Le parcours est sans difficulté si ce n’est celle de savoir

s’adapter aux différentes natures du terrain.

Les coureurs évolueront tantôt sur route, tantôt sur

sentiers côtiers avec quelques passages sur des

chemins de randonnée.

Fidèles aux éditions précédentes, vous pourrez déguster

à l'arrivée une part de far breton et découvrir le cadeau

offert à tous les participants.

Cette année, les Foulées de la baie de Guissény  

soutiennent l'association 

"Les Papillons de Charcot"

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Oublié, la couette et la grasse matinée, me voilà parti

pour rejoindre la côte nord et réaliser mes huitièmes

foulées de la baie.

Ce dimanche dès 9h, le bourg de Guissény n'avait plus

sa physionomie ordinaire : Des voitures partout le long

des routes, des bénévoles en gilet jaune, des dizaines de

coureurs en tenues bariolées convergeant  vers la salle

omnisport « Jean Fily », qui connaissait une

activité inhabituelle. C'est la première course de l’année pour

beaucoup. Avec 1000 participants, cette épreuve abordable

et très agréable en bord de mer séduit un large peloton.

Le temps est de la partie, soleil, douceur, pas de vent

toutes les conditions sont réunies pour une belle balade.

Direction  la remise du dossard n°23 pour moi, et  cette

année une puce à scratcher à la cheville.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

« Ambitieux, ambitieux ». Aujourd’hui, l’ objectif de

45 mn sur 10 km est envisagé.

C’est parti pour l'échauffement. En s’élançant à froid,

on s’expose à des accidents musculaires et articulaires.

S’échauffer est donc indispensable. De plus avec l’âge,

l’échauffement doit particulièrement être soigné pour

éviter une blessure. En effet, les tendons deviennent moins

élastiques avec le temps, et les muscles sont également moins

résistants.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Terminer sans blessure, le défi Glazig approche.

Je rejoins la ligne de départ, c'est l'affluence et

avec une météo au beau fixe, les choses se présentaient

plutôt bien pour cette 22 ème édition.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

A 10h le départ est donné sous les applaudissements du public.

Les favoris s'étaient placés évidemment au premier rang

et donnaient tout de suite le ton avec une vitesse qui

laissait présager de bons chronos. 

Au bout de quelques hectomètres, ma tête, mes jambes

et moi on s’est vite rendu compte que la forme avait pris

le pouvoir. Je crois bien que je vais prendre mon pied.

 Les sensations sont bonnes en ce début de course au niveau

des jambes, au niveau respiratoire c’est un peu plus difficile.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Le premier kilomètre se passe trop rapidement (4'16").

 Je réduis ma foulée progressivement et trouve mon

rythme de croisière (12,5 km/h) que je tiens même

lorsqu'une légère côte pointe le bout de son nez.

Je double quelques personnes et, comme  je suis là dans

un esprit de compétition aujourd'hui, ça me met en

confiance. Sur les 3 kilomètres suivants, je me balade.

Je suis parti dans un bon groupe, et ayant foi en

mon prochain, je reste blotti au milieu.

Je sais que les coureurs autour de moi sont dans le bon

tempo. Je suis bien, j’ai le souffle maintenant contrôlé.

Un peu trop contrôlé, pour tout vous dire.

Je double un peu encore, bref, ça va. 

Pendant la partie sur route, j’ai  beaucoup bavardé.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Kilomètre 5,.le ravitaillement, je ralentis pour

attraper à boire. J'ai pas soif, mais je me force. 

J'ai un peu de mal, ensuite, à reprendre le rythme que

j'avais juste avant et peine pendant 1 minute. 

Mais je retrouve mon rythme de croisière. 

La fatigue commence a très légèrement se faire sentir.

Mais je tiens bon et retrouve du jus. C'est aussi à ce 

moment là que je commence à regretter de n’avoir pas 

pris un regime légèrement supérieur.

Après notre petit tour dans les terres (hé oui), nous 

arrivons sur le bord de mer, pas de vent, pour cette

 deuxième partie. Ca va toujours bien.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Sur le chemin côtier, sans l’expliquer, je respire plus

facilement et le reste va suivre. Le moral est au beau

fixe, les jambes répondent.

Le parcours est varié mais assez casse patte,

avec une grosse bosse en final.

Les kilomètres s’enchaînent, la vue est magnifique et

 l’ambiance est conviviale.

Je suis donc bien en terme d'allure. Je ne cours qu'aux

sensations et me fixant "un dos" à rattraper, tranquillement,

sans grosse accélération. Le 6 ème kilomètre passe vite.

Au début du 7 ème, je récupère un petit groupe.

Nous échangeons quelques mots et chouette

des connaissances. Bon, je me dis que je vais courir

avec eux du coup.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

8 ème kilomètre 38'04" aie aie aie, retard retard,

 je me décide à accélèrer un peu et je me retrouve

encore une fois complètement seul.

J'essaye d'utiliser la même technique en me fixant

un "dos" à récupérer. Mais évidemment, je n'y arrive plus,

 c'est à ce moment, en tout cas pour moi, un moment

difficile où il faut "taper dedans", pour ne pas lâcher.

Difficile de négocier les derniers kilomètres.

Ma tête est basse et ma foulée n’est plus aérienne mais

bien la plus rasante possible. Petites foulées avec de

la fréquence, à l’économie je franchis le 9ème kilomètre.

On  n'est plus qu’à 1km de l’arrivée.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

 J 'accélère tout en sachant que le dernier kilo est

malgré tout assez dur. J’ai confiance, je sais que la fin

est proche et il me reste un fond de jus. 

Je reviens tout doucement sur Yolande,

nous terminerons les 500 derniers mètres ensemble.

Je serre les dents et passe sous l'arche en 47’45",

loin de mon plan très ambitieux de départ.

Un dernier kilomètre en moins de 4’33 quand même.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

Bon voilà, je vous épargne les détails, je finis en 47’45’’,

soit 50 secondes de plus que ma meilleure performance,

mais 2 minutes de mieux que l’année dernière.

C’est ma première déception cette année,

fallait bien que ça arrive. 

Je suis un peu déçu parce que mes fractionnés passaient

très bien, que j’avais fait du travail qualitatif et quantitatif

et que j’avais tenté de me donner les moyens de bien faire.

Mais bon, ça marche pas toujours, malheureusement.

Pas de quoi en faire un plat, c’est pas grave.

Une petite leçon d’humilité, ça ne fait jamais de mal

et ça me permet d’appréhender avec un peu plus de

réalisme mon 15 bornes de la semaine prochaine.

 Je me console avec une 10ème place sur 90

en Vétéran 3, heu! heu! en Master 3.

Je repasse donc en mode  sans pression, avec

le plaisir pour seul objectif.

Si je fais moins de 01h20’, ce sera très bien.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 00h47'45"

175 ème sur 950

10 ème V3h sur 87

Moyenne 12,70 km/h

soit 4'44" au kilo

 

Une bouteille de vin (rouge ou rosé) en

cadeau aux couleurs "des Foulées de la Baie".

Et une part de Far Breton.

Les 22 ème Foulées de la Baie
Les 22 ème Foulées de la Baie

L'organisation est huilée, sans problème. On a affaire

à une course parfaitement maîtrisée, les organisateurs

connaîssent bien leur affaire. Tout ce qu'il faut est là.

Quelque soit le temps réalisé, bravo à tous les coureurs.

Merci à tous les excellents photographes.

Et pour terminer un grand merci au président

des semelles Douarnenistes, qui malgré notre

absence sur l'épreuve, nous a remis quand même

 le tee-shirt 2016.

                                                           logo_semelles

Les 22 ème Foulées de la Baie

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Les Foulées de St Divy» 

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

509 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique