Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 16:31
La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

La course du Train Patates

Aber-Wrac'h - Plabennec

(391 ème Course)

6 ème épreuve du Challenge de l'Elorn

Challenge de l'Elorn 

La joie de courir organise cette année la troisième édition

de la course du train-patates.

Une course en ligne de 19 kms sur l'ancienne voie ferrée

entre l'Aber-Wrac'h et Plabennec devenue en 2012 une

portion de la véloroute des Abers. Ce fût un succès avec

plus de 850 participants en 2014 et 930 en 2015.

L' organisation de course est pilotée par la joie de courir

Plabennec en partenariat avec le souffle des Abers à Lannilis,

EOL à Landéda. Les randonneurs du pays de l'Aber

de Plouvien nous rejoignent cette année.

4 Communes traversées, 4 associations du pays des

abers qui coopèrent pour une journée de fête.

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Arrivé à 08h00 salle du complexe sportif de Kerveguen

à Plabennec pour retirer mon dossard le "148". 

 Ensuite avec Ghislaine direction la gare routière

pour embarquer dans l'un des cars mis à notre

disposition pour rejoindre la ligne de départ à l'Aberwrac'h.

Aujourd'hui, le soleil est  présent, c'est bien sympa,

une motivation de plus. 

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Après l'aubade du Strollad Bro Léon, je rejoins

les 650 coureurs de la course devant l'abbaye

des Anges, à l'Aber-Wrac'h, avec une vue

exceptionnelle sur les abers.

Objectif du jour: faire mieux que l'année dernière en

gardant une moyenne de 12 km/h. 

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

3, 2,1 C’est parti. Je ne suis pas très bien placé.

Je suis vraiment surpris par la vitesse et je suis

vite dépassé par des bolides, très pressés. 

Je me plonge tout de suite

dans ma course. Je me dis qu’il ne faut pas

partir trop vite et en garder sous le pied.

Les trois premiers kilomètres sont en montée.

Le premier est passé en 4’57″. 

Il y a du monde sur cette première partie du parcours.

Je ne m’affole pas car cela était prévisible. 

 Après avoir longé le port de l'Aber-Wrac'h 

nous prenons, sur la véloroute aménagée, la 

direction de Lannilis. 

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Malgré ce départ en montée, je sens tout de suite

 que j’ai des jambes et que je vais pouvoir faire

 un truc sur ces 19 bornes. La montée

 est rude, elle oblige déjà des coureurs à marcher. 

Je parviens à gérer mon souffle et je double une foule 

de concurrents partis trop vite. passage au

 3 ème kilo en 15'10".

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Le passage au 5ème kilomètre en 25'04 me permet toujours

de rêver à un chrono autour de 1h35.

 Ca me paraît vraiment prétentieux de pouvoir

espérer ça mais bon, je me sens pousser des ailes ce matin.

La gare de Lannilis, j'avale un gel Energy et je profite du

ravitaillement proposé pour le faire passer avec un peu

d’eau. Je ne me pose pas trop de questions sur mon état

physique.  Je cours aux sensations et pour le

moment ça me réussit.

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Un long faux plat montant au 8ème kilomètre ne me

fait même pas douter, je ralentis à peine.

Les habitués de la route tirent un peu la langue.

A ce moment, je suis bien content de faire du trail

et de m’entrainer en côtes.

Je passe au 10ème kilomètre en 50'10".

Le seul problème c’est qu'il fait chaud et j'ai soif. 

Une seule chose compte, arriver au ravitaillement.

 Il y a du monde sur le bord de la route.

Ils ne sont pas très démonstratifs

mais leur présence suffit à me motiver davantage.

J'aperçois le ravitaillement, un frisson me parcourt 

le corps tout entier. Vite boire et me rafraichir......

 

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

Le coup de chaud est passé, je retrouve mon allure.

J'arrive bientôt au 15ème km, je cours majoritairement

où il y a de l'ombre. Je suis de plus en plus confiant

 ma forme est revenue, je sens l’objectif se rapprocher,

je suis tout de même prudent car une autre défaillance

peut vite arriver. Je passe le 15ème km en 1h 16'.

Je pense pouvoir engloutir les 16, 17 et 18ème kilomètres

sans trop de difficultés, ça sent bon la fin.

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

La longue côte avant le 17ème kilomètre va vite me ramener

à la réalité. Je lutte pour que l'allure ne chute pas.

Que c'est difficile.

Du premier au dernier, je crois que tous les coureurs

souffrent sur ce passage.

Je serre les dents, j'y suis presque, je ne peux pas

lâcher maintenant. Je double quelques coureurs,

j'encourage ceux qui craquent, je tape dans le dos

d'un concurrent terrassé par une crampe au mollet.

Ca sent bon, je suis à moins de 500 mêtres du bonheur.

Je me dis que je vais m'offrir un sprint de 200 mètres

en entrant sur la piste du stade. Finalement, il n'y a que

dans ma tête que je vais sprinter mais la petite accélération

va me permettre de reprendre quelques places.

Je passe la ligne en 01 heure 35 minutes et 38 secondes.

 soit une moyenne de 11,9 km/h.

6'30" de moins que l'année dernière.

La performance, l'émotion et le plaisir

sont au rendez-vous, que demander de plus ?

Le ravitaillement final est très bien fourni.

Plus j'y pense et plus je suis satisfait de mon temps

au vu des conditions et du parcours.

La course du train-patates 2016
La course du train-patates 2016

                                                  

Temps : 01h35'38"

276 ème sur 533

16ème M3H sur 40

271 ème au Challenge

Moyenne 11,9 km/h

soit 5,02 ' au kilo

 

Je tiens à remercier les organisateurs,

les bénévoles et les photographes

qui ont vraiment été à la hauteur.

 

Le cadeau : Une bière avec un kilo de patates.

La course du train-patates 2016

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 9 kms du Trail

« La Cap Iroise »

Vitesse

Vitesse

Denivelé

Denivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 07:44
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Semi-Marathon

Huelgoat-Carhaix

(390 ème Course)

Huelgoat-Carhaix 2016 est support du championnat

de Bretagne de semi-marathon. Un champion de Bretagne

sera désigné par catégorie hommes et femmes. 

Parfait compromis entre distance et vitesse, le

semi-marathon est l'épreuve populaire par excellence.

Longue de 21,100 km, elle ne requiert pas nécessairement

la préparation sérieuse et éprouvante du marathon

mais constitue tout de même un très beau défi.

Le semi-marathon Huelgoat-Carhaix, au parcours en

ligne très rapide, emprunte routes bitumées et sentiers

ombragés. Il conjuguera cette année encore tourisme

sportif et chronos de haut niveau.

 

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

J’ai eu la chance d’être meneur d’allure 02h00 pour la

deuxième fois sur le semi-marathon Huelgoat Carhaix.

Être meneur d’allure consiste à réaliser un certain chrono

sur une certaine distance. Mais ce n’est pas tout.

Être meneur d’allure c’est courir pour soi certes mais

avant tout pour les autres.

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Je prend la navette direction Huelgoat. Le temps est idéal,

 le soleil est là malgré quelques nuages moutonnants.

Un léger vent... de bonnes conditions de course.

L'heure du départ approche. Je me mets en tenue.

Une dizaine de minutes d'échauffement, à un rythme

tranquille avec Fabrice. Une petite côte pour chauffer

les muscles, quelques talons-fesses. Ça ira comme ça.

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Équipé de ma flamme rouge 2h00 et accompagné de

Noellie et Pierre Alexandre, je prends ma place au milieu

d’une foule sympathique de runners aux larges sourires

venus en découdre avec le chrono. Des sourires de mon

côté également mais surtout du stress. Tous ces coureurs

qui vont me suivre pour accomplir leur objectif.

Tous ces gens qui comptent sur moi…

Je ne sens d’ailleurs plus cette flamme qui me gênait

quelques instants auparavant.

Des poignées de main, des mots d’encouragements,

je suis prêt. Je sais, connaissant déjà ce parcours,

qu’il va falloir bien gérer l’effort de course.

Partir et poursuivre à allure constante comme je l’ai

annoncé en suivant mon plan.

15h30 c’est parti.

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Départ rue du Général De Gaulle puis c’est la longue

descente rue du docteur Jacq, je n’engage pas la

conversation de crainte de perturber les coureurs.

Je me souviens « tu es là pour courir mais surtout

pour les motiver et influer sur leur mental ».

Je commence alors à lancer des encouragements et

à haranguer ceux qui sont à mes côtés. Je suis parti un

peu plus rapidement que prévu dans cette longue

descente, je ralentirai au 5 ème kilo.

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Au km 8, on quitte la D769, et une longue montée

commence dans un large chemin ombragé.

Je rappelle à cet instant à mes partenaires de course,

 de penser à maintenir en permanence une allure constante

et de ne pas tomber dans le piège de l’accélération.

Mieux vaut faire un effort à la montée pour garder l'allure

et se servir de la descente pour se refaire une santé. 

9ème kilomètre le peloton derrière s'étire.

Un rapide coup d’oeil à ma montre au km 9: 51’27", 

30 secondes d'avance "parfait".

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Ravitaillement de la mi course sans encombre,

je prends au passage un verre d’eau car il fait vraiment

chaud. J’aime bien le parcours mais par contre, je

trouve ça un peu calme, les spectateurs sont peu

nombreux cette année. Je regarde régulièrement ma

montre pour vérifier l’allure, je veux emmener le plus

de gens à Carhaix en moins de 2h00.

 On arrive à Poullaouen, magnifique. 11, 12ème km,

je sens que tout le monde suit l’allure et moi j’ai

envie d’accélérer.  Un peu égoïstement, mes jambes et

mon esprit de compétition voudraient prendre le dessus,

mais non, c'est très agréable et  gratifiant d’avoir un

groupe de coureurs qui s’accroche derrière vous.

Je fais de mon mieux pour distribuer de la bonne

humeur, et des encouragements

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

 La dernière difficulté se présente. « Allez on s’accroche,

le ravito nous attend au bout de la montée ! ». 

Au km 16 , j'ai perdu quelques soldats dans la bataille.

Un peloton se reforme après le ravito : « Allez c’est bien !

on a fait  le plus dur  »

Dans la descente qui suit, j'ai récupéré quelques coureurs 

 qui s’étaient brûlés les ailes un peu plus tôt devant. 

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

20 ème kilo, Fabrice nous rejoint pour terminer ce semi.

C’est bien la 1ère course où je râle d'avoir vu défiler aussi

vite les kilomètres. J’ai envie d’arrêter le temps, de prolonger

le plaisir…

 « Bravo, on y est, si vous en avez sous le pied lâchez-tout »

Ah… le peloton est en forme car je me retrouve en moins

de deux seul sur les derniers mètres. J'accélère la cadence

et hurle des encouragements aux coureurs. Je passe

la ligne d’arrivée en 01h58mn30s. 

Sous l’arche, je croise des coureurs qui me

remercient, ça fait vraiment chaud au cœur.

Il est temps de rentrer se changer. Je retire ma flamme

un pincement au cœur.

Un grand merci à Noellie, Pierre Alexandre, et à Fabrice

 de m’avoir permis de vivre cette super expérience.

C’était top.

Et pour finir, la photo, excusez la parenthèse narcissique

mais pour une fois que je ne suis pas en train de perdre

un poumon, la langue pendante sur des photos de

course, j’en profite.

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

                                                      RESULTAT.gif

Temps: 01h58'29"

333 ème sur 427

23 ème V3h sur 31

Moyenne 10,70 km/h

soit 5'37" au kilo

 

Un tee-shirt en cadeau 

Huelgoat-Carhaix 12 ème édition
Huelgoat-Carhaix 12 ème édition

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

la course du Train Patates

« Aber-Wrac'h - Plabennec »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 08:18
La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

La Plougastell

(389 ème Course)

La course de 14 kms part du bourg de Plougastel,

 au pied du calvaire du XVII siècle qui fait la réputation

architecturale de la commune. Le parcours est celui

d'une course nature, il emprunte à la fois chemins

ruraux et routes campagnardes. L' itinéraire

est vallonné et permet de dégager des points de vue

sur la rade et de longer chapelles, fontaines nichées au

creux d'un chemin et bord de mer. Le parcours traverse

 quelques uns des 162 hameaux de la commune, notamment

ceux qui ont été pionniers dans la culture de la fraise.

S'il n'y a pas de difficultés notoires, la course est loin

d'être monotone et a du caractère comme la commune

qui l’accueille.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Après deux jours sans dossard, il était temps de

remettre les épingles, c'est avec les

mollets un peu durs que je prends la direction de la salle

Avel sport. Je vais faire cette course avec l'association des

donneurs de sang bénévoles de Daoulas et sa région.

 Il y a plus de 1 000 inscrits sur l'ensemble des

épreuves. C'est donc une vague de sportifs qui  déferle,

ce matin, à la salle Avel Sport.

Une fois mon dossard, la puce, et mon tee-shirt rouge

  récupérés, je retourne à la voiture pour m’équiper.

Un rapide échauffement et  je me dirige vers la

ligne de départ au centre du bourg.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Sérieusement, avec les temps realisés sur les deux

derniers trails, je peux  pulvériser le temps

 de 01h26' de l'année dernière.

Je vise un chrono 01h15'… moins me remplirait de bonheur. 

Après ma séance d'échauffement, je rejoins les gouttes

de sang pour prendre le départ des 14 bornes.

Une chance pour nous le beau temps est de mise.

Même si l’objectif du jour est de faire un bon entraînement,

j’essaye de me placer à l’avant. Je connais le parcours et ne

voudrais pas me retrouver enfermé dès le départ.

Go ! Ça démarre sur une descente. Je ne veux pas

m’emballer. Le départ est rapide, le premier kilo en 4'04".

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Après avoir traversé le "Rosier" direction " Kéroullé"

Un groupe de musique nous salue au passage.

 Je passe le kilomètre 3 en 13'06".

Je garde un bon rythme, quelques petites montées

me mettent à l’épreuve.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

C’est parti très vite sur les 3 premiers kilomètres

de bitume à plus de 12,5 km/h.

Je me trouve étonnement frais, et décide de prendre

le risque d’accélérer un peu. 

Il faut maintenant entamer une partie montante

au 4ème après le village de «Kereuneud ».

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

La première côte passe comme une lettre à la poste,

mais je suis tout de même content que ça cesse. 

Après Lanrivoas, c'est une longue descente vers la mer.

Je reprends 1, puis 2 groupes de coureurs sur des parties

un peu plus roulantes. Nous traversons rapidement

le petit village de Saint Trémeur.

Détrompez-vous, ce n’est pas un parcours facile, ça

 monte et descend régulièrement.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Kilomètre 8 , l' anse du Moulin neuf, il faut profiter

rapidement du spectacle, car maintenant il faut

remonter vers Penn an Neac'h Tanguy, où un ravitaillement

est proposé aux coureurs par les habitants costumés.

Après une rapide petite descente le chemin s’élève à nouveau.

Les cuissots sifflent et j’ai l’impression d’être bridé.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Un passage au village de Bréleis et de nouveau une

descente vers l'anse du Moulin neuf.

Puis ce sont les villages de Penn a Lein, Beuzid et

Kerzinaou que nous traversons.

Au détour d'un chemin surgit un  village Gaulois.

Je passe "Coatargix" avec le sourire.

Je suis dans un groupe qui relance.

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Allez, faut monter maintenant, 100 m de dénivelé en 4 km. 

On aborde une montée que je pratique souvent,

assez techniqueDans cette dernière ascension je

reprends un coureur qui vient de casser l’élastique qui

le raccordait au groupe se trouvant devant moi. Je le voyais

commencer à marcher là où la pente était plus forte.

Là où je m’étais dit "tu fais toute la course en courant,

t’es pas un randonneur ".

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

J'essaye de me reconcentrer sur la course, un oeil au

chrono, un état de joie m'envahit, et j'accélere encore

 "fais toi ami avec la douleur et tu ne seras plus jamais seul ".

Je décide donc de maintenir l'allure et rejoindre l'arrivée

 en me faisant mal.

Quel plaisir, à la croix de la Fontaine Blanche,

j’aperçois l'arche final et ne voyant personne derrière

moi, je réduis l’allure sur le dernier plat avant l’arrivée.

Après un peu moins de 1h12, je franchis la ligne d’arrivée.

Super temps, mission accomplie.

 

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Dégustation de fraises à l'arrivée.

Au final, une 3 ème "Plougastell" réussie qui deviendra

certainement un rendez-vous incontournable pour

beaucoup de sportifs.

Un 14 km nature, dur mais sympathique.

Coup de chapeau, pour les animations, le long du parcours.

 

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Afficher l'image d'origine ésultats officiels :

Temps: 01h11'58"

197 ème sur 511

7 ème V3h sur 32

Moyenne 11,70 km/h

soit 5'08" au kilo

 

En cadeau un tee shirt

La Plougastell 2016
La Plougastell 2016

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

le Semi Marathon

« Huelgoat-Carhaix»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 15:48
Trail du Faouet
Trail du Faouet

Trail des Chaos

(388 ème Course)

6ème épreuve du challenge Armor-Argoat

                                  logochalllogo_rzbt

Pour tous les passionnés de Trail et de courses nature

le « pont » de l’Ascension est une excellente occasion

pour aller découvrir les sentiers escarpés de la vallée

de l’Ellé rivière naturelle et sauvage qui s’écoule au

milieu des Chaos, au Faouët (56).

Organisée par l'association "Les Ruz Botou",

le parcours permet de découvrir de beaux sentiers menant

à la chapelle Ste Barbe (+180m), ornée à cette période d'une

espèce végétale rare et unique, l 'Asphodéle.

Pour ceux qui l'ignorent, Ruz Botou est une expression Bretonne signifiant traîne savates.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

 Aprés 1h30 de route, nous voilà rendu dans le Morbihan.

Avec Ghislaine nous sommes inscrit sur le trail court pour

 faire un peu de tourisme en centre Bretagne.

 Le retrait des dossards se fait au stade de Kerosa  sur le

site de départ et d'arrivée.

Après avoir récupérer les sésames et saluer quelques

connaissances, il est grand temps d'aller s'échauffer.

Trail du Faouet

Je débute ma préparation pour les 56 kms du Bout du

Monde, début juillet, le trail du Faouet tombe pile poil

en début de la phase de "Développement général" surtout

axé sur la vitesse et  le travail en côtes.

Pour la 18 ème édition le soleil est présent et plus

de 300 concurrents se concentrent sur la ligne de départ.

10h00 -  C’est parti pour découvrir les sentiers et

sous-bois au coeur desquels se niche la mystérieuse

chapelle de Ste Barbe surplombant les Chaos de

la vallée de l'Ellé...12,5 kms et 400m de dénivelé.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

On commence par un tour de piste histoire de vérifier

si les chaussures sont bien lacées avant de retrouver

un large chemin, ça se bouscule un peu, avant d'attaquer

les sentiers, une première bosse (déjà !!!) permet d'étaler

le peloton.

C'est parti très vite, le premier kilo en moins de 5 minutes.

Je suis bien en jambes à l'entrée du premier monotrace

 et pour une fois c'est moi qui donne le rythme a un petit

groupe de dix courreurs. Les premières montées

s'enchaînent assez bien, la forme est là. 

Trail du Faouet
Trail du Faouet

Derrière, le peloton s'étire et dans cette portion, pas

question de doubler mais plutôt de marcher pour la

plupart de concurrents.

Le parcours est vallonné offrant de beaux points de vues.

Après la mise en jambe c'est la descente au pied de la

colline de Ste Barbe.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

 Là commence le premier pétard, une montée en sous

 bois sur 500 m, je monte au train, sans forcer et j'avale

cette première côte sans soucis pour arriver sur le plateau. 

Le ravito, suivi de la montée de quelques marches, et enfin

 la chapelle.

Un passage qui surplombe la vallée, le paysage est magnifique.

Bon ça c'est fait, maintenant y a plus qu'à laisser dérouler

jusqu'au bas de la vallée et rejoindre les Chaos par un

sentier pentu et très technique dans un bois.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

Tout le parcours en forêt est splendide, du "single track"

à gogo, des relances, très peu de lignes droites et de plat,

soit des petites montées ou descentes qui s'enchainent,

et qui casse les pattes, ou alors des gros pétards velus. 

Trail du Faouet
Trail du Faouet

Nous continuons sur une magnifique monotrace qui

sillonne dans une verdure luxuriante la rivière Ellé.

Au bout d’un km nous sommes confrontés à des

montagnes russes avec des descentes très techniques

et des montées très raides. Une nouvelle patate

" la montée du trou au lutins" qui se termine à l'aide

d'une corde.

Au sommet nous  attends un groupe de menestrels

qui donnent une aubade, mais il faut y arriver.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

 Pas le temps d'écouter la musique, il faut redescendre 

vers le Faouet.

Je continue mon chemin en essayant de garder un

bon rythme dans la descente, je passe par le 2ème ravito,

je prends quelques mythiques raisins, un verre d’eau,

et reprends la course avec un peu de mal, pourtant

l'arrêt a été court. Nous repartons à 3.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

Le final n'est pas vraiment plat mais roulant et je double

certains coureurs qui sont raplapla.

Une succession de sentiers, emprunter à l'aller, me

ramène vers le site d'arrivée, un dernier

100 m de piste et je passe la ligne en 1h22'13",  où un

accueil des plus chaleureux nous attend.

Mission accomplie, je me retrouve 5ème au classement

V3 avec pas mal de coureurs derrière moi....

Je reste réaliste, je commence ma préparation, mais

je suis content de ma course et des sensations plutôt

très bonne. Reste maintenant à prolonger pendant

un mois la phase "Rapide", avant d’ allonger les

distances pour la 3ème étapes du O.T.T. 

Trail du Faouet
Trail du Faouet

Bref, un trail, un vrai, avec des bosses, des passages

techniques et de la bonne humeur.

Il y a vraiment en Bretagne de très beaux paysages.

Il faut être, ou se sentir, ou, tout au moins, se croire un

peu fou pour souffrir dans de si beaux

panoramas printaniers.

Trail du Faouet
Trail du Faouet

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 01h22'13"

132 ème sur 302

5 ème V3h sur 32

Moyenne 09,85 km/h

soit 6'05" au kilo

 

En cadeau encore un sac

mais avec une bière artisanale cette fois.

Trail du Faouet

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

la course nature de 14 kms

«  La Plougastell »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 15:42
An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

An Henchou Treuz

(387 ème Course)

5ème épreuve du challenge Armorik Trail

Rien de tel pour commencer le mois de mai qu'une

course nature pour venir en aide à une association

"Faites Sourire Nos Nuits".

Après le noz trail "entre chien et loup" début janvier,

REDEG 29 organise la 10 ème édition du trail

"An Henchou Treuz".

8 ème édition " An Henchou Treuz "
An Henchou Treuz 10 éditionAn Henchou Treuz 10 édition

Dimanche 1er mai direction Plourin les Morlaix,

petite commune proche de Morlaix. 

Pour la dixième édition, les Redeg 29

ont bien fait les choses : accueil au top, une déco

sympa, un joli parcours, du soleil avec un fond d'air

assez fraisJe suis inscrit avec Ghislaine sur le 15 kms

 qui compte pour le challenge Armorik.

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

Les parcours sont gardés secrets pour éviter les

reconnaissances d'avant course car nous traversons

de nombreuses propriétés privées.

Normalement, dans le petit monde des coureurs,

après un marathon y’a la récup, après la récup y’a

la reprise. Là j’ai bien récupéré. Aucun souci là dessus,

les muscles sont frais. La reprise, elle s’est faite

rapidement avec toujours la même envie de courir.

Mais c’est marrant mes comptes rendus traînent

en home depuis des semaines. 

Vous savez quoi ? En fait,

je n’avais plus l’envie, plus le temps....... 

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

Le blog n'a un intérêt que si j’y mets du cœur.

Certains, particulièrement clairvoyants, ont bien perçu

que mes derniers articles tardaient. Je traine, alors qu’avant,

je trépignais d’aller raconter ma course avec foule de

petits détails que j’arrivais presque à rendre intéressants

(j’ai dit presque, hein !).

En tout cas merci à tous ceux qui ont un jour pris le temps

de me lire et surtout d’avoir attendu. 

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

C'est ma sixième participation. Pas d’objectif si ce n’est

de faire une deuxième partie un peu plus rapide pour faire

un peu de rythme.

A 09h30 le départ est donné aux 350 concurrents.

 Aujourd'hui je vais gérer aux sensations et le reste

devrait suivre. D'entrée de jeu, ça part très vite,

je reste avec Ghislaine qui a pris également un départ

rapide, je suis bien et je reste à son allure.

Vers le 3 ème km, c'est un peu le tournant de la course,

j'ai les jambes qui me démangent et je quitte ma compagne

de route. Je cours sur un rythme élevé, doublant pas mal

de monde dans des passages étroits. En me frayant un

passage pour doubler, je manque de faire tomber un

concurrent en lui touchant l'arrière du pied avec mon

bout de chaussure, je m'excuse aussitôt.

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

Le terrain est vallonné mais très abordable.

Au bout de quarante minutes de course, on repasse

par la case départ pour un ravito.

Après celui-ci je vais hausser un peu le rythme

pendant 2 kilomètres et reprendre quelques coureurs.

 Aux alentours du 8 ème kilo, on rentre dans une

zone plus difficile, des chemins étroits et humides,

je me retourne et surprise derrière moi plus personne.

Les kms passent et j'aperçois pas très loin devant quelques

coureurs, je décide de les rejoindre.

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

Nous empruntons des parcours campagnards, des

chemins creux et des sentiers en sous-bois, deux  

rivières à traverser pour se rafraichir les pieds et

quelques passages originaux,des tunnels, le deuxième

était tellement bas que l'on courait  à quatre pattes !!!

Je me retrouve dans un petit groupe de cinq, mais les

traversées de champs sont assez difficiles, on ne voit pas

bien où l'on met les pieds, le groupe va très vite s'étirer. 

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

 A l'entrée du bois je me retrouve avec un autre gars,

et notre allure est correcte.  Il n'y a que 8 km de fait

et maintenant il ne reste plus qu'à garder cette allure

et assurer. Au km 9,  on se retrouve sur un large

chemin stabilisé, une petite inquiétude, ma cheville

droite me fait légèrement mal,  je décide de continuer à

cette allure et de voir au fil des bornes. La gène diminue

petit à petit  pour disparaitre totalement. 

Ouf plus de peur que de mal.

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

3 kms de bois  avec quelques passages dans l'eau "le Jarlot".

 La forêt est superbe, habitée par de magnifiques chênes

et traversée tantôt par de larges chemins, tantôt par des

sentiers monotraces. Un vrai régal pour des trailers

d’autant plus que le sol est meuble à souhait.

Pas trop dur ni trop boueux, juste quelques passages

bien gras pas très confortables pour les chevilles. 

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

Les derniers kilomètres ne posent pas beaucoup de

problèmes. Deux kilomètres avant l'arrivée j'aperçois

un maillot des semelles du vent de Bohars, je décide

d'accelérer pour revenir à sa hauteur et si possible le 

doubler. Il reste 1000 mètres, je donne tout et j'arrive

 à sa hauteur. Dans un léger faux plat montant,

un dernier coup de reins et je lui passe devant.

La ligne d'arrivée est là, je déroule dans un bon état de

fraîcheur. 

Je franchis l'arche avec un temps

 correct pour une reprise, je suis content de ma course.

Le but est atteint pour Ghislaine également.

Un trail bien organisé, dans un cadre magnifique par

une belle matinée printanière.

An Henchou Treuz 10 édition
An Henchou Treuz 10 édition

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 01h40'04"

226 ème sur 348

16 ème V3h sur 30

Moyenne 09,01 km/h

soit 6'40" au kilo

 

Un sac en cadeau

An Henchou Treuz 10 édition

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 13 kms du Faouet

« Le Trail des Chaos »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 15:25
Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le Marathon du Lac d'Annecy

(386 ème Course)

C’est quand tu penses que tu ne peux plus…

que tu te rends compte que tu peux encore.

 

Le Marathon du lac d’Annecy fête son 37 ème

anniversaire, entre lac et montagnes. 

Organisé par une équipe de bénévoles, le marathon

international du lac d’Annecy s'est imposé comme une

épreuve incontournable. Près de 8000 participants,

en Avril 2015, ont profité d’un des plus

beaux parcours de France.

La qualité de son organisation, les performances des

participants lui permettent de figurer dans le "Top 10"

des marathons français.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Avant Course

Pour mon 15 ème marathon j’avais choisi Annecy,

plutôt plat et réputé roulant avec comme objectif

initial de passer sous la barre des 3 h 45.

Le gros de la préparation s’est très bien passé.

J’ai essayé de penser à tout dans ma planification.

J’ai réalisé ma programmation progressivement, d’une

semaine sur l’autre, en fonction des besoins ressentis,

des compétitions qui arrivaient et de ce qui me motivait. 

J’ai essayé de ne rien négliger : VMA, seuil, endurance

critique, sorties à jeun, côtes, compétitions de rodage,

compétition test, gainage ... Je me suis senti monter

en puissance linéairement. Depuis début février, après

le Défi Glazic, l’entrainement et mon rapport

sensations/chronos est vraiment bon.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le samedi, sous un soleil magnifique, visite de la ville, 

une balade dans le vieux Annecy s’imposait

c’est vraiment très joli. Direction le Gymnase des Soeurs

Blanches pour récupérer mon dossard. 

Le retrait du sésame se fait en un rien de temps.

(belle organisation).

Ensuite réception d'un  joli T-shirt, et d'un

fromage (odorant !). Pour l'anecdote, voilà pourquoi

en entrant dans la salle j'ai trouvé l'air lourd,

chaud et malodorant. (4000 fromages seront

distribués aux concurrents)

Nous faisons le tour des stands dans le village avant

d'aller sur la  zone de départ, avenue d'Albigny.

Soirée pâtes chez mon frère, avant d'aller s'abandonner

aux bras de Morphée.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Nous voilà le jour j, le jour tant attendu. Je me suis couché

 vers 23h, dur de trouver le sommeil, réveil prévu à 5h du mat

mais je suis déjà réveillé à 4h50. J’avale mon gâteau de l’effort,

un café, un jus d’orange, puis j’essaie de me destresser.

Allez hop, ce n’est pas la peine. Je vérifie une énième fois

mon sac. 10 minutes de voiture et me voilà rendu à proximité

de la ligne d'envol.

Le départ est à 8H30. Il a plu toute la nuit, et même neigé

sur les hauteurs. M….  ça caille, il fait 7 degrés environ,

glagla, du vent et de la pluie.

Un tout petit échauffement avant course, il pleut de plus

en plus, je rêve, il faisait si beau hier. 

Bon "ben" tant pis on fera avec.

Mon Quinzième Marathon : AnnecyMon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Le départ: vers l’infini et au-delààààà

Au départ, c’est l’euphorie. L’ambiance est à son comble.

J’ai l’impression de faire partie d’une grande famille

avec des runners tous aussi motivés les uns que les autres.

Je suis au milieu du sas des 03h45.

Une boucle de 2 kms en ville est prévu pour étirer

 le peloton des 3050 forçats du bitume.

 Boom, c’est parti. Je démarre cool, l'oriflamme

jaune des 3h45 est environ 100m devant moi, tant pis,

j’ai dit que je démarrais cool alors je continue comme çà, 

11 à 11.3 de moyenne et tout doucement je refais

mon retard sur eux. Je ne m'affole pas pour le rattraper,

je l'ai en ligne de mire. Après un tour en ville permettant

de se faire applaudir et d'allonger le peloton,

nous commençons à longer le lac.

 Il faut rester relax. Km 1 : 5’33. Un poil vite,

je fais le point sur mon niveau du jour au km 3 que je

passe en 15'30je continue.  Je remonte lentement

au niveau du meneur et j’accroche le wagon. 

 J'ai l'impression d'être en footing, comme quoi la

préparation ça doit quand même bien aider. Bon, je me

doute bien que ça ne sera pas aussi facile tout le long.

J’essaye de bien me relâcher et de rester calé

sur la plume des 03h45  pour « amortir » ce départ un

peu rapide.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Depuis quelques kilomètres, je me sens porté par le

public et je suis calé sur le rythme prévu.

Je me sens bien. Les 10 premiers kilomètres sont

avalés en moins de 52 minutes. Le parcours est

vraiment agréable et assez roulant sur la première partie.

Le tracé de ce marathon est en fait un aller/retour

sur la rive droite du lac. Il fait froid, mais la pluie s’est calmée

un peu et en levant la tête, j'avais l’impression de courir

en montagne, Génial.

Nous sommes toujours groupés au ravitaillement

du 15 ème kilo, il est difficile de caser autant de coureurs

sur les sentiers pédestres et cyclistes empruntés.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

C’est vrai que ce parcours aller-retour peut paraître lassant

mais l’ambiance tout au long du chemin est tellement

fabuleuse malgré le temps pourri,

que vous en oubliez de penser à cela.

Ca me plait. De plus, cela permet de voir les coureurs

de tête sur le chemin retour. (Ils vont tellement vite,

"Africains Oui" mais je n’ai pas eu le temps de voir la

couleur des maillots).

La pluie se renforce, et malgré cela beaucoup de monde

à nous encourager en arrivant à Doussard.

Au 20ème kilomètre, les sensations sont toujours aussi

bonnes. Porté par le public, le semi est bouclé en 1h54'.

Le retour risque cependant d’être un peu plus compliqué

car un peu moins roulant et le vent s'est renforcé.

A la mi-course je suis pour le moment très satisfait.

Un chrono en moins de 4h  est toujours

largement envisageable, bien que sur un marathon

rien n'est gagné.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

A mi-parours, nous faisons une petite boucle avant de

repartir dans l'autre sens, la pluie redouble.

Ce n'est qu'à partir de ce moment que je perds le contact

avec le meneur d'allure. 

Les kilos s'égrainent tranquillement et ce n'est vraiment

qu'à partir du 25 ème que je rentre dans

ma bulle pour rester connecté.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

30 ème Le mur.

Le mur c'est l'instant où le corps ne répond plus, un instant

où, les réserves sont épuisées " Il n'y a plus de bois dans

la cheminée", il ne reste que les lipides qui ne suffisent

pas à fournir assez d'énergie. 

Un marathon commence au 30ème kilomètre. Je confirme

que c’est à partir d'ici que tu réalises le défi que tu es en

train de relever. Mes jambes sont de plus en plus dures,

et les 2km après le ravitaillement ont été difficiles, gêné

et freiné par des personnes qui marchaient, j’ai eu du

mal à repartir avec 2 kilos consécutifs à 5’45.  C'est le

moment où l'on voit des gens qui s'arrêtent au bord de la route,

qui pleurent, qui vomissent, qui sont dans des états seconds.

Les supporters se font de moins en moins nombreux au

moment où l’on entre dans la partie la plus difficile du

marathon. Malgré tout, j’arrive à retrouver mon rythme

jusqu’au 33ème, puis le 34 et 35ème km, ce passage en

faux plat montant m’a cassé les jambes. Mais avec un passage

au 35 ème en 3h09' à ma montre, je m’imagine pouvoir

finir ce marathon en 3h50, je jubile! Je consomme

mon 7ème gel (coup de fouet) avec la totalité de la

bouteille d’eau, « hydratation, hydratation! ».

Le faux plat descendant suivant me permettra de me

relancer et récupérer mon allure cible de 5’10 en

serrant les dents, je ne voulais rien lâcher, j’avais fait

le plus dur, n’ayant pas subi le « mur », j’ai décidé de

faire mon possible pour finir. 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Les kilomètres semblent de plus en plus longs, les jambes

crient leur douleur de plus en plus fort. Je m'applique

à les pousser au maximum de ce que je sens être possible

sans déclencher de crampe. Je n'en ai jamais eu en course

jusqu'à présent, mais sur cet effort de fou rien ne semble

impossible. 37, 38ème, pas facile de faire du calcul mental

dans ces conditions, mais moins de 04h00 me semble

encore possible. Il faut juste que je reste autour de cette

allure magique de 5'30/km. 40 ème, on se dit qu'une fois-là,

on doit forcément pouvoir finir au mental. Sauf qu'en fait

ça n'a rien d'évident lorsqu'on tient justement au mental

depuis plus de 5 km. 41 ème, cette fois ça y est, je sais que ça

va le faire pour 3h55, je me dis "allez, t'es sur le point de

finir ton 15 ème marathon!". Mon expression se change

en un mélange de sourire et rictus de souffrance, ça

devait être un peu bizarre à voir.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

J’ai encore cette lucidité qui me permet de consulter

mon chrono et maintenir une allure de 10 km/h.

J’ai aussi cette lueur d’espoir et l’ambition d’approcher

les 3h50'… Alors, je m’accroche comme je peux et

les nombreux applaudissements et mots d’encouragement

du public à l’approche de la ville d’Annecy qui est en

pleine effervescence me sont d’un grand réconfort:

  « Allez Dominique… » 

 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Argghhhh, j’aperçois l'arche face à moi, mais le

parcours nous oblige à suivre les canaux qui nous éloignent

à n’en plus finir. L’horloge tourne et les secondes

deviennent de plus en plus interminables. Je ne relâche

rien, n’écoutant que mon courage, je poursuis l’effort

sachant que les 3h49 sont engagées.

Ca y est, je vais rentrer dans l’arène, mon arrivée est

imminente. Il faut suivre le parcours encadré par les 

barrières, le public en masse est là pour vous applaudir.

200 métres, je serre les dents, je redouble d’effort et

parvient enfin à poser le pied sur ce magnifique tapis rouge.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

C'est bon, ça sent la fin.

L'arrivée devant moi.

Je vais faire moins de 4h c'est sûr.

J’arrive trempé, sur le tapis rouge, pour passer sous l'arche 

d'arrivée, le public bruyant me donne des forces dans ces

derniers mètres,  je regarde une dernière fois mon chrono,

être dans les 3h50 sera difficile.  Finalement à l’arrivée,

ce sera 3h 54 min 33 sec à mon chrono,

3h 56min 03 sec en temps réel. L’émotion

et une grande satisfaction m’envahissent, "Ca y est,

c’est fait! Je suis une nouvelle fois FINISHER!"

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Je marche doucement, une jeune fille me passe la médaille

autour du cou. Et là je me sens libéré, j’ai réussi à

atteindre la ligne d’arrivée. C’est très bizarre comme

sensation. Je suis submergé d’un tas d’émotions.

Toute la fatigue endurée durant ces 42 kilomètres s’envole

 face à l’immense joie d’avoir réussi.

Je regarde les gens autour de moi. Il y a une émotion

incroyable sur la ligne d’arrivée. Des larmes, de la fierté,

un sentiment d’accomplissement de soi. Je suis fier de

moi. Je regarde ma médaille et je me dis que c’est la plus

belle du monde.

Voilà c'est (déjà) fini, des semaines d'entrainements

pour une demi journée qui passe à une vitesse folle !

Et dire qu'il va falloir patienter jusqu'au 12 novembre

pour prendre le départ de mon 16 ème marathon "Cognac".

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Je suis épuisé, musculairement mais aussi nerveusement.

Je cherche ma famille pour partager cette joie.

C’est pour toutes ces raisons que j’aime le marathon,

il représente une aventure, sportive et humaine.

En conclusion, et pour ceux et celles qui envisageraient

de participer, je vous encourage à venir et je tire mon

chapeau aux organisateurs, tout y était :

- un super T-shirt et un fromage en cadeau

- des ravitos fournis tous les 5 km,

- un  parcours sympa le long du lac, un aller-retour

pour profiter du paysage dans les deux sens.

- une très belle médaille avec le petit sac

« collation » à l’arrivée. 

 

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

 Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 03h54'33"

1398 ème sur 2545

44 ème M3h sur 118

Moyenne 10,80 km/h

soit 5'35" au kilo

 

En cadeau un joli tee-shirt

et un succulent fromage.

Mon Quinzième Marathon : Annecy
Mon Quinzième Marathon : Annecy

Vidéo du marathon 2016

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

 prochaine pour

le Trail de 15 kms

« An Henchou Treuz»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Marathons
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 18:16
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

 Foulée verte de Ploudaniel

(385 ème Course)

Entre routes et chemins.

Pour sa 18 ème édition de La Foulée Verte,

"Plaisir de courir Ploudaniel" nous a concocté

plusieurs circuits de courses et de marche :

Pour les coureurs, un circuit de 6Kms (1 boucle) ou 

de 12Kms (2 boucles) sur les sentiers de Langazel

et du château de Trébodenic. Un parcours composé

à 2/3 de chemins stabilisés en lisière des bois et à 1/3

de route. Départs du complexe sportif de Kermaellan. 

Pour les enfants plusieurs courses sont organisées.

Les distances vont de 650m à 1200m en fonction des âges.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

1 euro par inscription est reversé à l'association

"Un rêve, un Sourire".

Une nouvelle fois Plaisir de Courir Ploudaniel soutient

l'association " Un Rêve, Un Sourire ".

L'association a pour but de réaliser par surprise,

les rêves des enfants souffrant de pathologies chroniques

pour leur permettre de retrouver le sourire et l'espoir.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

A vrai dire, je n'ai pas hésité une seule seconde à

m’inscrire,  on est toujours très bien reçu ici.

Une semaine après les 56 kms de l’Aber Wrach et une

semaine avant le Marathon d’Annecy, me voilà en ce

dimanche matin avec un dossard sur le ventre.  Cette fois,

c'est à Ploudaniel que je me retrouve pour courir

les 12 kilomètres de la foulée verte. Inscrit il y a un bon

moment, c'est le dossard N°056 qui m'est

attribué. Le départ est prévu à 10h30, le temps est

correct mais le soleil joue tout de même à cache-cache.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

Je me rends sur la ligne de départ en me mettant tout de

même devant. Je regarde autour de moi, tout le monde

est excité, le sourire aux lèvres, la joie et la bonne

ambiance sont de la partie.

Je vais gérer cette course sans accélération

en restant le plus possible à 12km/h.

C'est parti ! Nous sommes un peu moins de 250 coureurs

à prendre le départ de la deuxième course de la journée

(elle succède à un 6km). Le parcours est très roulant,

sur des chemins forestiers assez plats. Ca part très vite sur

les 2 premiers kilomètres en bitume, je suis à plus

de 13 km/h avant d'entamer le bois et  les chemins.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

 Le passage dans le bois me motive.

Avant d'arriver le long du stade, 

je me cale à 5 minutes/kilo.

Le parcours est superbe, de  plus je le connais bien

et les conditions météo sont idéales.

L'ambiance est très bonne, il y a du monde autour

du stade pour nous encourager. 

Je décide qu'au fil des kilomètres, je garderai cette allure,

en essayant de rester le plus régulier possible.

 Les jambes ne sont pas trop lourdes

après les 10,6 kilomètres réalisés la veille, je ne suis pas

au top de ma forme mais aucun pépin physique ne

me gênera pendant la course.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

Les kilomètres s'accumulent doucement mais sûrement,

je ne force pas, je déroule sans accélérer. Les sensations

ne sont pas super mais ça va. Le premier tour me parait

assez long, le deuxième va me sembler meilleur et plus

court (c'est dans la tête ça !). A l’entame du deuxième tour,

je suis rejoins par un groupe de 6 coureurs.

Je m'accroche au meneur de ce groupe. Nous avalons

une nouvelle fois la longue ligne droite avec le vent de face

 ce qui ne me plait pas des masses.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

Je passe en 29 minutes à la mi parcours.

 Je sais que j’ai un peu d’avance par rapport à mon

objectif mais je reste prudent, il me reste tout de même

6 Kms et les difficultés vont arriver. Je continue malgré

tout à cette allure, sans fléchir dans les montées malgré

le cardio qui s’affole mais ça va, les jambes vont bien

et je suis décidé à prendre des risques, ce que je fais.

Je passe au 10ème kilomètre en 50’ et je suis content,

 je suis encore juste dans les temps, et ce qui est

surprenant c’est que je n’ai pas l’impression d’être

dans le rouge. 

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

J'entends la speakerine (Yolande), et sentant

l'arrivée je termine ce dernier km en 4'50" pour

achever cette foulée bien sympathique.

Côté chrono, je termine les 12,3 kilomètres en 1h01'35"

soit un poil plus de 12km/h. Je finis 14 ème Master 3

(on ne dit plus Vétéran).

Mon classement exact au scratch 133 sur 248. 

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

L'arrivée passée, le temps est venu du ravitaillement

et pas n'importe lequel.

Un buffet gargantuesque s'il vous plait.

Il fallait bien reprendre des forces après tant d'efforts. 

Je suis content de constater que je n'ai aucune courbature.

Après le ravitaillement, et un bon quart d'heure de discussion,

  je me sens comme si je n'avais pas couru. C'est bon signe

pour le Marathon, il est important d'être frais afin de

repartir en toute possession de ses moyens pour une

nouvelle séance. Maintenant que la course est passée,

j'ai comme d'objectif  à court terme, "Repos".

Départ demain matin pour Aurillac avant Annecy.

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel
18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

En bref que du bonheur ! 

Les organisateurs de cette course sont toujours

au top et savent nous accueillir. 

Un grand merci à Yolande, Jêrome et toute l'équipe pour

ce beau parcours et cette belle organisation.

A très vite pour la prochaine édition et d'ici là pour

de nouvelles aventures. 

Maintenant ne plus penser qu'au Marathon, je suis motivé

comme jamais et j'ai hâte d'y être, plus qu'une semaine.

En tout cas aujourd'hui je suis serein. 

Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 01h01'35"

133 ème sur 248

14 ème M3h sur 30

Moyenne 11,70 km/h

soit 5'08" au kilo

 

En cadeau au choix, 

un bonnet ou une ceinture

18 ème Foulée Verte de Ploudaniel18 ème Foulée Verte de Ploudaniel

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

"le Marathon d'Annecy"

 

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 11:42
Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Le Trail de l'Aber Wrach

(384 ème Course)

L’épreuve 2016 sera une édition unique.

 Pour Traileurs avertis et confirmés.

L'épreuve compte pour la 2ème étape de l'Ouest Trail Tour.


 C'est une épreuve de 53 kms en ligne avec 

un départ épique et unique, du côté mer.

La première partie de 31 kms, nous fera découvrir

la côte sauvage, avec ses plages de sable et de rochers

en passant par des sites remarquables et exceptionnels

de la côte Nord. La 2ème partie 22 kms,  sera plus technique

et plus cassante avec ses passages insolites  permanents :

cordes, escalades rocheuses, traversées de rivières,

descentes et montées infernales.

L’EXTREME TRAIL est donc cette année très varié, 

alliant le plaisir des yeux et le travail des gambettes. 

Autonomie complète de rigueur. Uniquement 3 points

d'eau sur le parcours. Un dénivelé positif de 1300 mètres

permettra de nous surpasser.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Après une première participation sur l'extrême (46 km)

 en 2014, bouclé avec Peggy en 06h53’, j’avais coché de

nouveau cette course afin d’agrapher une deuxième étape

pour le Challenge Ouest Trail Tour 2016. Pour cette raison,

je n’avais pas vraiment coupé mon entraînement après les

semis de Locronan et de Marseille. Mes dernières courses

avait été plus qu’encourageantes.

Départ samedi après-midi avec Christiane et Ghislaine en

copilotes, pour récupérer les dossards, salle des

sports du Folgoët. 

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Le réveil sonne 05h30. Un petit-déjeuner express puis

 j'enfile les fringues sagement préparées la veille,

 et hop' voilà le départ en voiture. 

6h30 départ de la navette du Folgoët pour une arrivée

à Guissény à 6h50. C'est tôt, on aura 1h40 à patienter

avant le départ, mais bon ça permet de retrouver les amis

et de boire un bon café. L'humeur est guillerette ça cause

de la course, des projets à venir...

08h00 . Nous sommes tous réunis pour le breffing,

 la tension monte. Vivement le départ, je m’impatiente.

Le manque de sommeil me terrorise un peu. Est-ce que je vais

pouvoir encaisser la distance? . Il est maintenant l’heure

de rejoindre le bout de la digue. 

Un petit échauffement cool en allant rejoindre le

 lieu du départ.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Ce n’est pas la météo un peu maussade de ce tout début de

journée qui avait découragé les 800 partants.

08h30 - Enfin nous voilà lâchés, la longue chenille s’ébroue

rapidement le long de la digue du Curnic. La prudence est

de mise sur ces premiers kilomètres en troupeau serré,

il y a des parties glissantes qui fleurtent avec l'eau.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

C'est parti pour l'aventure. Que j'aime ce type de départ, 

où ça rigole dans le peloton. Je pars donc tranquillement,

 le peloton s'étire à peine. On sent les coureurs prudents. 

 3  kilomètres, nous sommes de retour sur le

lieu de départ.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Cap sur l’ile vierge que l’on voit au loin. Le parcours

est roulant, on court tout le temps, pas de côtes

à l'horizon pour varier le rythme, plage, sable,

rochers, eau de mer sont au menu.

Je passe à Mogueran au 10 ème en 01h06.

Ma moyenne est assez élevée (trop à mon goût).

Les conditions météo ne sont pas si mal finalement.

Les kilos se succèdent sans réelles difficultés si ce

n'est la gestion de la foulée lors des passages rocheux 

ou des traversées de plages dans le sable fin.

 Le magnifique phare s'approche doucement. 

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Cette partie du circuit est connue par de nombreux

coureurs des environs. Sur le Gr 34, de  St Michel au

port de l'Aber Wrac'h, la balade est rythmée par le bruit de

la mer qui nous accompagne dans l'effort. Je me souviens

des moindres bosses et virages. Des paysages splendides

à couper le souffle. Le pays des Abers offre une côte 

sauvage de toute beauté dont je profite à chaque fois.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Après m'en être mis plein les yeux pendant quelques

minutes devant l'île Vierge, je me reconcentre sur

la course, j'en profite pour passer devant quelques

coureurs légèrement moins rapides.

Les jambes souffrent sur le sable et la vase.

Chaque nouvelle plage à parcourir est difficile

et quand on est pas un poids léger, on a tendance

à s'enfoncer un peu plus que les autres, j'ai beau essayer

sur le haut de la plage, au milieu ou sur la partie mouillée :

c'est pareil, rien de tel pour travailler les jambes.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Après deux heures de course et 20 km de parcourus,

les sensations sont bonnes même si je trouve l'allure un

peu trop rapide, vu la distance qu'il reste à parcourir,

je décide de ralentir. (plus d'une demi heure d'avance

sur le teaming)

Que dire de notre passage devant l'île Wrac'h, nous

dévoilant Landéda et le port de l'Aber Wrac'h de l'autre

côté de la rive, magnifique.

Après avoir passé la pointe St Antoine d'où l'on peut

apercevoir une partie de l'aber, on ne tarde pas à arriver

à la première grosse patate.

 De là, vont commencer les « difficultés ».

Les sensations sont toujours bonnes, je n'hésite pas à

marcher quand j'en ressens le besoin surtout que je suis

seul. J'aperçois pendant un laps de temps quelques

coureurs qui descendent en direction du pont de Paluden.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Nous longeons l'Aber jusqu'au pont de Paluden pour

changer de rive. 

Pas de grosses pentes pour rallier le ravito, mais

de la vase. Nous profitons des magnifiques vues

que nous réserve cette partie, j'en oublie même que je

cours dans le limon.

J'arrive enfin au château de Kerouartz au km 31.

 De nombreux supporters nous encouragent, ainsi

que les coureurs du Duo qui attendent leur binôme.

Il est 11h45, la barrière horaire était fixée à 12h30,

ça passe large, je ne serai pas neutralisé.

Je fais le plein de ma poche à eau, je prends mon temps,

j'avale une barre vitaminée. 

 J’ai toujours la trouille de trop manger et de devoir

recourir avec un estomac trop lesté. Il est temps de partir

après avoir bu un dernier verre d'eau, et me voilà en route.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

C'est le retour vers le Folgoët. Je rattrape des

coureurs qui commencent à peiner. La fin risque d'être

difficile pour certains, surtout que la seconde partie

est plus technique avec beaucoup de relances.

 Ce sont des sentiers en sous bois. 

Globalement c'est assez difficile il y a pas mal de montées

sans pour autant que cela soit des murs.

Ma stratégie de course est très claire maintenant

" aller au bout". Il n’est pas question

de dépasser un niveau d’effort qui me mettrait

dans le rouge. Je ralentis, je trotte, je marche dans

les montées un peu raides. 

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

A l'approche du 40 ème, ça se corse sérieusement,

succession de montées et de descentes techniques,

énormément de dévers sur des passages étroits, talus,

arbres en travers des chemins, des ponts. Par endroit

c'est difficile de courir, sur certains talus je suis presque

à quatre pattes, je m'aide avec les mains. Un circuit

pas évident, quand c'est trop technique j'ai beaucoup

de mal, mais le trail c'est cela aussi.

 Et là on les a eu nos passages originaux..........

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Le fameux "tunnel of Love" de 25m qu'il faut traverser

à 4 pattes dans le noir avec de l'eau qui coule.

Une fois à 4 pattes, c'est parti pour la traversée....

Que l'eau est froide, plutôt étroit mais sympa.

Une fois à la lumière du jour, je reprends mon rythme de

croisière et à ma grande surprise j'arrive encore à

remonter sur des coureurs qui commencent à donner

des signes de fatigue. Je me retrouve à nouveau seul

pour parcourir un tronçon les pieds dans l'eau où je

préfère marcher. A la sortie de celui-ci , je me remets à

courir afin de réchauffer mes pieds qui commencent

à geler. Heureusement que j'ai des bonnes chaussettes

et des bonnes chaussures qui évacuent bien l'eau

et qui sèchent vite.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

La suite du parcours se durcissait au fur et à mesure,

avec une successions de patates de toutes les sortes. 

Les cuisses chauffent et la moyenne commence à chuter.

 Une belle montée me permet de récupérer en marchant

mais la reprise de la course est difficile.

Je serre les dents et je repars. 

Il ne faut pas oublier les passages obligés, tel que

le passage sous le pont de Loc Brévalaire et les poutres.

Je reprends du poil de la bête : l’arrivée n’est pas loin,

et il est temps d’accélérer un peu. J’avance bien, mais

je perds du temps dans une montée où j’ai l’impression

de reculer plus que d’avancer, suivie d’une descente

en dévers dans laquelle il est vraiment dur

de ne pas tomber.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Les 5 derniers kilomètres vont être plus difficiles, 

comme pour tout le monde mais le côté positif c'est que 

je suis assez lucide pour prendre toutes les précautions

nécessaires dans les parties techniques.

La fin de parcours est plus roulante et après avoir

connu une petite baisse de régime je repars d’un bon pas.

J’avais évidemment en vue en cas de bonne forme avant le

départ, "moins de 7 h", je pense que je parviendrai à mon but.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Je monte la dernière côte un peu plus en souffrance.

La fin se fait sentir, je passe sous la flamme rouge.

 Il faut que je garde la cadence. L’arche est là et

je suis Finisher....................

Je termine à une honorable 5 ème place en V3

(inespéré) en 6h48.

Direction le copieux ravitaillement que nous a préparé

l'organisation.

Trail de l'Aber Wrach

Afficher l'image d'origine ésultats officiels :

Temps: 06h48'29"

432 ème sur 772

5 ème V3h sur 12

Moyenne 08,01 km/h

soit 7'32" au kilo

 

Un superbe polo en cadeau.

Trail de l'Aber Wrach
Trail de l'Aber Wrach

Bilan, une bonne maîtrise de la distance et du parcours,

bien dans les relances et descentes techniques, un peu

juste en montée et ça sera le travail à venir.

J'ai pris beaucoup de plaisir sur cette course, très bien

organisée, avec un balisage au top et de magnifiques paysages. 

Place à quelques jours de repos bien mérités maintenant

avant le marathon d'Annecy dans 15 jours.

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Les foulées de Ploudaniel»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 14:37
7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

La Corrida de Landerneau

(383 ème Course)

Le Pays de Landerneau Athlétisme organise la

7ème édition de la Corrida de Landerneau.  

Un très beau plateau est encore attendu cette année,

dans la lignée des précédentes éditions.

Bien qu'étant une jeune course dans le paysage breton,

la Corrida de Landerneau est déjà bien installée dans

le calendrier, ayant organisé le Championnat de Bretagne

en 2012 et aspire à devenir une course référence.

Le parcours est relativement plat, en circuit

(une boucle de 2km et deux boucles de 4km) dans

le centre ville de Landerneau, en partie le long des quais.

Au programme également: un 5 km mixte, un 1000 m

(nouveauté cette année, ce qui promet un très beau

spectacle avec une course très rapide) et des courses

enfants (inscription gratuite) qui remportent

un vif succès chaque année.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Allez, c'est parti pour la deuxième épreuve du week-end,

 sous un temps maussade, gris et venteux.

14h30 : direction la salle Kerros avec Ghislaine pour

récupérer les dossards.

Aujourd'hui le numéro "0016"  sera épinglé sur

ma poitrine. Après le trail d’hier, je n’étais pas en

grande forme et je ne pensais pas faire un chrono

extraordinaire. Je visais 55' avec 

l'occasion d'étrenner en course le fanion

"Courir pour Owen".  Je fais un petit échauffement

sur le parcours. Il est vraiment roulant ce circuit. 

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Je retrouve les  450 participants sous le porche de départ

situé rive droite dans le centre de Landerneau.

 Avec Ghislaine, nous nous trouvons assez loin de

la ligne de départ, parmi les derniers du peloton.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

 A 15h30 pétantes, top départ. Comme toute course sur

route avec beaucoup de concurrents, ça partait doucement

et en accordéon sur les 200 premiers mètres. 

Peu après la traversée du pont habité nous amenant

sur l'autre rive, j’avais réussi à prendre notre cadence

de 5’30 au kilo. Au bout du premier kilo fait en 5'40,

mon souffle est bon ça roule et les jambes tournent bien.

Le second kilomètre était lui fait en 5'16, je m'emballais

un peu mais l'objectif était de rester en 5'30. 

Pas évident de conserver un rythme stable compte-tenu

du trafic et du vent fort sur un circuit qui tourne pas mal. 

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

On me dépasse de tous les côtés. Un passage sur les

berges de l'Elorn, il y a du monde malgré le manque

flagrant de soleil.

Les premiers kms se passent sans trop de difficulté,

le parcours est super plat donc pas de souci de rythme

ou de relance. J’essaie de rester régulier malgré le

vent de face. Je me trouve lourd dans mes foulées et

pas aussi à l’aise que je voudrais. Le ravitaillement arrive

mais je décide de ne pas m’arrêter, je ne ressens pas le

besoin de manger, ni de boire comme il fait assez frais. 

Le premier tour se termine par un passage sous l'arche

de départ et donc avec du public qui nous donne un

petit coup de boost pour entamer la deuxième boucle.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Je n’ai aucune idée du temps que j’ai pu mettre sur la

première boucle et je n’ose pas regarder ma montre,

car je me sens franchement pas dedans

et je suis certain d’être dans les choux au niveau

du chrono. Après quelques kilos avec Ghislaine,

quelques autres avec Isa, les jambes commencent

à répondre.  J'accélère pour revenir sur Jean-No.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Je décide de rester avec Jean No.

Je m'arrange pour ne pas laisser trop de concurrents

venir se placer entre lui et moi.

Côté sportif, mes sensations sont revenues au beau fixe

 avec un déroulé qui s'améliore.

Arrive le 5 ème kilomètre, en un peu moins de 27' de

course et l'allure est toujours la même.

Passage au 6 ème, la cadence est stabilisée à 11,5 km/h.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

J'entre dans le dernier kilomètre, je décide d’accélérer

légèrement dans la partie descendante, je suis fatigué,

mais mes jambes semblent me suivre. Je vois l’arche

blanche et rouge au loin. J’ai envie d’accélérer et en

même temps j’ai  peur de me cramer sur les

derniers mètres. Avec le vent 

de face, cette dernière ligne droite semble durer une

éternité, mais je poursuis mon effort jusqu’au rond-point.

Je rassemble la dernière énergie que j’ai pour courir le

plus vite possible sur le pont, les yeux rivés sur l'arche.

J’ai l’impression de faire un sprint final, façon

guépard dans la savane.

En vrai, je ne ressemble plus à grand chose à part

à un coureur fatigué qui est pressé d'en finir.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Enfin je passe sous l'arche, 0h52'43'' : c'est le temps

qu'indique mon chrono au terme de cette superbe

épreuve Landernéenne.

 Ensuite vient le temps de retrouver Christiane et

Ghislaine pour partager une tranche de vie et

de rigolade avec la multitude d'amis dans

la salle pour le ravitaillement final.

Le temps de la récupération est maintenant venu.

Le rideau se baisse sur cette riche journée qui m' aura

une nouvelle fois offert de bons moments. 

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

La course est bien organisée, du retrait du dossard

au ravitaillement final, mais cher (1 euro du kilo).

Les bénévoles étaient top et quelques spectateurs

avaient même pris la peine de venir nous encourager

au bord de la route malgré le mauvais temps.

Je ne suis pas arrivé dans les meilleures dispositions

mais la course était quand même agréable à faire.

Cette course me fait une fois de plus prendre conscience

qu’avec un peu plus de rigueur dans mes entraînements,

le chrono pourrait être bien meilleur.

Mais en même temps est-ce que c’est une priorité

pour moi ? Je ne crois pas, pas pour le moment

en tout cas.

J’ai envie de courir et de m’aligner sur une course

lorsque cela me tente, juste pour le plaisir. Et si le chrono

est bon tant mieux c’est un bonus. Chaque dossard

reste un souvenir et c’est bien là le principal.

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Résultats officiels :

Temps: 00h52'43"

331ème sur 449

15ème V3h sur 20

Moyenne 11,38 km/h

soit 5'16" au kilo

 

Un tee shirt technique en cadeau

7 ème Corrida de Landerneau
7 ème Corrida de Landerneau

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 54 kms du Trail

« l’Extrême de L’Aber Wrach»

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 12:11
La P'tite Trace
La P'tite Trace

La Trace

(382 ème Course)

3 ème épreuve de l'Armor Argoat

Départ et arrivée à Kersidan (salle des Brigantines).

Les Raid FS vous proposent d'inscrire votre nom au

palmarès de cette 2 ème édition du 14 kms entre Armor

et Argoat dans une ambiance décontractée !

A 15h30  au départ du centre Les Brigantines, les

concurrents de la Petite Trace prendront la direction de

Kerascoët en passant par des chemins de campagne et

une première portion du GR34.  Après un passage

en forêt, ils pourront apercevoir l'anse de

 Rospico avant de jeter leurs

dernières forces dans un finish en bord de mer.

Au-delà de l’aspect sportif, cette manifestation a

un but caritatif : les bénéfices sont reversés à

l’association « Handi sport-co breizh » qui vient en

aide aux sportifs handicapés.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

Je suis parti samedi, emmenant dans mes bagages

deux chouettes copines Ghislaine et Nadine.

Covoiturage bien sympathique

qui nous a fait passer un voyage à une vitesse express. 

Nous sommes arrivés assez tôt sur zone, à Trégunc.

Récupération des dossards.

En arrivant sur la ligne de départ, il pleut... j'ai mis

mon coupe vent, ce qui est de l'ordre du rarissime.

 Nous attendons le départ en essayant de s'abriter le plus

possible.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

La pluie sous forme d'averses intenses s'accompagne

d'un vent violent.

Et hop, tout le monde est un peu surpris par un top donné

un peu à l'arrache.

Ça part gentiment, en tout cas pour moi, j'ai dit que j'y

allais cool au début.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

J'accélère progressivement, je suis très à l'aise avec

mes jambes. Nous essuyons une belle averse de grêle juste

avant le ravitaillement dans un joli petit village. 

J'avançe maintenant dans un bois, je double un

petit groupe, et les laisse derrière moi. Nous arrivons

au bord de mer face à l'ile Raguenès.

Je suis vraiment bien. Je me retourne

pour voir où sont mes poursuivants, je vois que l'écart

augmente. Puis c'est une descente un peu technique,

je dépasse une fille, à regarder sa foulée, la descente c'est

pas son truc. Je fais une chouette ligne droite bien

rythmée pour remonter sur un groupe de gars,

 c'est sympa, je vole.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

Les grimpettes ne sont pas très longues, faux plats et

belles descentes se succèdent.

Le paysage est un peu noyé par la pluie et la grêle, mais

quand j'arrive à lever les yeux, c'est magnifique. La pluie

me bat le visage, c'est décidé, pour noël, je commande du

soleil pour tous les trails. C'est vraiment désagréable

quand le vent froid est de face.

Le sol est terrible, par moment, de la belle terre boueuse,

des roches granuleuses qui glissent, difficile de

prendre de la vitesse. 

La P'tite Trace
La P'tite Trace

Je suis obligé de laisser partir mes amis de route, ma

chaussure droite est pleine de cailloux ramassés dans

le ruisseau de Pont Quoren, cela me donne une

démarche bancale, ce n'est pas terrible.

Je ne réussirai pas à les rejoindre.

Le trail se poursuit par des singles et des chemins plus

larges qui nous emmènent dans l'anse de Rospico.

Pas mal de relances et de faux plats, avant une dernière

montée bien sèche à quatre kilomètres de l’arrivée.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

Je sentais bien que cette partie, retour sur le GR, allait

être difficile, mais je ne pensais pas souffrir autant. 

Au départ nous avons traversé un village "Le Paradis",

maintenant me voilà pour 4 kilomètres dans "l'Enfer".

 Je lève le pied, je coupe mon effort, je continue malgré

tout ma progression.

Le GR ne monte pas vraiment, je ne sais pas trop si je

dois accélérer, je ne veux pas me griller avec ce vent de face.

 J’essaye de garder un bon rythme sur ce sentier

 pas bien large.

Les paysages restent bien cachés dans la mélasse.

La pluie qui tombe en continu se transforme en grêle de

temps en temps, le vent n’arrange pas la situation et je

trouve les 2 derniers kilos interminables.

Heureusement, j’arrive.

J'aperçois Nadine pour la photo finish...

La P'tite Trace
La P'tite Trace

J'arrive en 1h23', je suis 6ème v3 mais surtout

130 sur 322 arrivants.

Pour finir, je l'ai trouvée pas mal cette course, bien

complète avec des bosses, de la boue, des rochers et 

un long passage sur le Gr.  Seul bémol, le vent de face

sur le final, la pluie, la grêle,  je n'ai pas trop aimé.

J’ai terminé la course frigorifié. (15 bornes annoncé 14)

A retenir pour l'an prochain, une idée de destination

sympathique s'il fait beau.

Direction le ravitaillement final pour une bonne soupe

et un sandwich, après avoir rejoint Ghislaine et Nadine.

La P'tite Trace
La P'tite Trace

Résultats officiels :

Temps: 01h23'45"

130 ème sur 322

6 ème V3h sur 26

Moyenne 10,75 km/h

soit 5'35" au kilo

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à

demain pour les 10 kilos 

« La Corrida de Landerneau »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique