Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 11:39
21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

La Corrida de Quimper

(426 ème course)

La Corrida de Quimper, organisée par L'ULAQC, se déroule en nocturne, au cœur de la ville, sur un circuit en boucle valorisant la diversité du secteur piétonnier Quimpérois. Pour cette 21ème édition, l'ULAQC, en accord avec la municipalité, a avancé la date de la course car les dimanches suivants (25 et 31 décembre) n'étaient pas favorables au bon déroulement de l'épreuve. Comme les commerces seront ouverts le 18 décembre, le départ est décalé d'une heure. Une nécessité pour garantir un parcours dégagé tout en préservant la présence d'un public nombreux. Les fêtes de fin d'année, les illuminations urbaines, le public toujours très nombreux, tout participe à créer une ambiance très festive sur cette épreuve. Déguisements multiples chez les coureurs, speaker professionnel, tombola avec de multiples lots de qualité, tout est en place pour que la fête soit belle.

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

Hello tout le monde ! Je reviens aujourd’hui après quelques temps d’absence pour vous faire un petit compte-rendu de course. En effet, après 15 jours sans dossard, j’ai décidé de prendre le départ de la corrida de Noël à Quimper.  Autant vous le dire, que j’ai peur de souffrir,  je ne suis pas au top de ma forme Ces derniers jours ont été intenses en stress et en sommeil de mauvaise qualité.

Je suis rongé entre la hâte de partir et l’anxiété de ne pas tenir
ce fichu 8 km. Mon manque d’entraînement ces jours-ci me stresse un peu et je commence à culpabiliser.

La corrida de Quimper ce sera ma dernière course pour cette année. J’ai terminé l’année au ralenti. Il me fallait ça pour rechausser les runnings, une course très festive. Le but étant  de courir déguisé c’est un événement où tout le monde s’en donne à cœur joie afin de parsemer les rues de couleurs et de bonne humeur. J’ai opté pour la version 
« sans déguisement ». Je n’avais pas vraiment un
objectif mais je ne voulais pas être trop en-dessous de mon dernier chrono soit 36’32". Pourquoi ne pas essayer de faire un temps vu que le  parcours est plutôt plat. Au moins, je vais pouvoir constater l’ampleur  des dégâts vu mon manque d’entraînement depuis Moncontour.

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

La nuit est tombée, et après un petit footing d'échauffement, je rejoins la ligne de départ, et les 350 autres participants.

L'heure du départ approche, je peaufine mon échauffement en discutant au pied de la cathédrale. A peine le temps de remuer la langue que le départ est donné. Au passage de la ligne je mets le chrono en marche, c’est parti.
Le parcours est une boucle en ville d’un peu plus de 2 km à parcourir 4 fois. Le tracé est un peu sinueux mais large et par endroit glissant, ce qui laisse beaucoup de place pour dépasser, je suis là pour essayer de faire un temps, je double et je double. 
Cette corrida quimpéroise a rassemblé une fois de plus un joli cortège de gais lurons. Je suis parti sur un rythme quand même très élevé. Un premier passage devant l'arrivée, et c'est parti pour les 4 boucles. Un ensemble de virages, légers faux plats, descentes et relances de tous les instants pour boucler le 1er tour en environ 9' 18" , petit sourire au photographe et j'attaque le second tour en décidant de garder le même rythme. Je discute avec un concurrent qui trouve que ça va vite, je lui réponds que certains seront moins vigoureux au 3 ème tour.

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

Seul bémol, le sol est humide, glissant, et vu le nombre de coureurs, dans les virages il faut ralentir fortement. Ce sera un mal pour un bien, pour éviter de me griller trop tôt. Je ne verrai pas le 2 ème tour mais je passe devant le podium  en 18’09". J’arrive malgré tout à être à peu près régulier avec une moyenne de 13,8 km/h.

J'ai presque oublié que j'étais en mode course, je profite des illuminations, mais quand même je ne suis pas en promenade. Il reste deux tours. Arrive la petite montée vers la cathédrale, sympa, il y a beaucoup de spectateurs, ce qui ralentit un peu les coureurs. Devant, quelques coureurs très fatigués, sont faciles à doubler. Il faut monter la rue Verdelet (derrière la Mairie) heureusement cette partie n'est pas trop longue, je reviens sur quatre coureurs, j'en profite pour accélérer et passer devant. Ah ça c'est le moment que je préfère la descente vers l'arrivée. Je dois être aux alentours de 14 km/h (youhouuu!), je n'ose pas trop allonger car les virages sont très prononcés. Passage une dernière fois devant le podium, plus que 2 bornes.

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

La dernière ascension, je décide de me faire mal, j'appuie sur les quadriceps. Je sens que je dois forcer de plus en plus pour maintenir l'allure. La côte est passée. J'ai donc maintenant une avance confortable sur mon record et je suis super heureux. Je sais dès ce moment là que j'ai toutes les chances de réussir. Le petit km restant est en faux plat descendant, ça j'aime bien, mes jambes et mon coeur aussi. Automatiquement mon allure s'accélère sans que j'ai l'impression de forcer ou de relancer comme les 2 km précédents. Je passe les derniers virages à fond. Plus d'une minute d'avance sur l'année dernière et là je sais que c'est gagné. Pourtant je souffre. Je ne pense plus trop à mes cuisses mais je suis à court de souffle. Je ne contrôle plus du tout ma respiration. Je ne suis pas loin de la détresse respiratoire, comme les deux coureurs que je double dans la dernière ligne droite..

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

Quel bonheur de voir mon chrono afficher 35'37" sous l'arche d'arrivée. J'ai tout donné et j'ai réussi. Le bonheur m'envahit. Je regarde plusieurs fois ma montre pour être sûr de n'avoir pas rêvé. Ce n'est pas un rêve, aujourd'hui le chrono s'est bien arrêté avant de passer la barre des 36'.

Direction le ravitaillement final.

Une petite déception, les (belles) photos du site ne sont pas téléchargables. 

Afficher l'image d'origineésultats officiels :

Temps: 00h35'37"

215 ème sur 360

5 ème M3H sur 25

Moyenne 13,84 km/h

soit 4'20" au kilo

Un bouteille de bière en cadeau

21 ème Corrida de Quimper
21 ème Corrida de Quimper

                                2016

60 COURSES

28 Trails (4 de nuit - 5 superieurs à 50 kms)

5 Semi-Marathons 

2 Marathons ( Annecy - Cognac)

25 courses sur route

Classé sur 4 challenges

Ouest Trail Tour - 2 ème M3

Armorik Trail - 7 ème M3

Armor Argoat - 8 ème M3

Elorn - 19 ème M3


2755 Kilomètres de parcourus

en 250 heures

Moyenne 11 km/h.

Vitesse

Vitesse

Denivelé

Denivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 21:04
Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Le Grand Menestrail

(425 ème course)

54 Km avec 2000m de D+

Départ : 5h45 pour les filles et  6h15 pour les hommes.

Le Grand Menestrail, un passeport pour l’ultra, fait rêver : on en garde des images inoubliables comme le départ aux aurores à la frontale ou le lever de soleil sur les Monts du Méné. La nature est omniprésente. Il fait peur aussi et le dénivelé impressionne. Sur le GMT, il faudra enchaîner une quarantaine de raidillons pour atteindre 2000 m de D+ vous obligeant à relancer sans arrêt. 54 km de tôle ondulée où les parties plates de récupération sont rares, où les descentes sont infernales et où il faut en garder sous la semelle jusqu’au bout. Le tracé est en monotraces : tantôt en fonds de vallées ou en remontées de rivières, en paysages de landes et en passages rocheux techniques. Une totale immersion en pleine nature et une épopée verte.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Le Ouest Trail Tour, le challenge des trails longs en Bretagne, regroupe sans aucun doute les 7 plus beaux trails bretons.
Tous ont en commun, des tracés techniques, racés, dans des sites remarquables, en bord de mer pour Le Glazig et Le bout du Monde, en Bretagne intérieure pour Guerlédan, Brocéliande, Le Scorff et Le Menestrail et mixte pour l’Aber Wrac’h.

 Le briefing d'avant course a lieu dans la salle et pour ma troisième participation consécutive je reconnais pas mal de têtes, pour la plupart des habitués du challenge OTT.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Aujourd'hui ça se passe à Moncontour, charmante cité médiévale des Côtes-d’Armor, dont la population varie de 900 âmes en temps de paix à plusieurs milliers pour ce week-end de décembre. Ce qui rassemble ces hurluberlus, ce sont des courses pour enfants "les mini-trails", et des courses pour grands enfants, étalées sur deux jours. C'est ma troisième participation au Grаnd Mеnеstrаіl, avec toujours cette même еxcіtаtіоn. Son départ nоcturnе,  2h à 2h30 dе frоntаlе, un іmpоsаnt dénіvеlé, cе trаіl еst très еxіgеаnt, tоut еn rеlаncеs, аvеc unе succеssіоn dе rаіdіllоns, de dеscеntеs аbruptеs, un cіrcuіt cаssаnt quе cеrtаіns cоurеurs quаlіfіent dе supеr crоss, d'аutrеs d'еnfеr.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Le Menestrail, c’est un peloton de 600 coureurs intrépides, et inconscients  qui se lance à 06h15 ventre à terre dans les ruelles étroites d'un petit village médiéval. Dès les premiers hectomètres, le ton est donné, et les premières rampes pavées à gravir de Moncontour affichent la couleur, avec des pourcentages à faire mettre pied à terre un Christopher Froome. Je suis parti cool mais j’essaye de doubler le maximum de monde avant de rentrer dans la première portion de bois, car je sais que je vais être bloqué un moment si je reste derrière. Après l'excitation de la première demi-heure de course, on entre dans la forêt... Je connais bien toute cette partie et décide de gérer mon propre tempo.  Je remonte tout doucement des coureurs mais je montre de petites lacunes dans les descentes techniques nocturnes. Chose qui est un de mes points forts d'habitude se révèle un handicap et une perte de temps. Appréhension, froid certainement les deux...  Vient le temps de la difficulté, un lent et long dénivelé qui mène sur les hauteurs du mont Bel Air (322m). A chacun sa montée, à chacun son style, je ferai toute la montée dans la foulée d'un grand gaillard, je ne suis pas sûr que l'on ait souvent dépassé le 10 km/h.... C'est au sommet où le parcours revêt une toute autre physionomie que je passerai devant. Plus aucun arbre et un vent glacial sur Notre Dame du Mont Carmel, je n'ai toujours pas réussi à me réchauffer. Un bref passage dans la chapelle avant la bascule.

12 ème kilo en 1 h 22'

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Objectif maintenant rejoindre la première barrière horaire au km 22,5 avant 9 h 45. Les longs trails ont cette particularité d'être un enchaînement de phase On/Off, où l'on doit faire face à de grands moments de solitude physique enchaînée à des phases d'euphorie certes temporaires mais toujours très agréables et qui vous font oublier la détresse des moments passés...7h30, il fait toujours nuit, tout va bien. La portion qui suit est assez rapide. Il s’agit de redescendre vers le point de départ. J’avance en terrain relativement connu. La descente est annoncée comme difficile mais se fait assez facilement. Ca continue de bien rouler. Le jour se lève et un léger brouillard est présent, le panorama partiellement absent me laisse dans des pensées négatives. L'air en revanche est de plus en plus froid avec la levée du jour. Malgré ce petit tracas, la course est magnifique, la beauté de la campagne laisse sans voix. Assister au réveil de la nature au fil des heures est une expérience vraiment indescriptible. L'enchaînement des passages techniques, mêlé à ma bonne forme physique me permettent de me rapprocher du  1 er ravitaillement, je me vois déjà une boisson chaude à la main. Un premier passage dans la traditionnelle mare de boue, je suis accueilli par les encouragements de nombreux spectateurs. Un demi tour de stade et je pénètre dans la salle de sport. Rapidement un coup d'oeil à ma montre : 09h05' super....

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Le premier ravito, seulement du froid, et moi qui m'attendais à boire un bon thé brûlant, dommage. Je fais donc une très courte pause afin de rester dans mon élan, j'ai les jambes, aucune douleur pourvu que cela dure.  23 km au compteur, c'est la mi course, je lève le pied, la route est encore longue. Le plan est simple rejoindre la barrière horaire n°2 de Fetabry à Hénon avant 11h30'. Cette partie est difficile puisqu'elle concentre pas mal de dénivelé. Après avoir traversé le bourg, on retrouve le même type de terrain et le même type de difficultés, mais en pire, plus de boue, plus d'eau et en plus brrrrrr il fait toujours aussi froid. De cette seconde partie j'ai conservé le souvenir d'un chemin creux qui s'était transformé en petit torrent. Il faut le remonter jusqu'en haut. Des arbres sont couchés au milieu des chemins, il faut les franchir. Le parcours est exigeant et alterne des zones mono traces peu courables avec de larges voies à fort dénivelé. J’y prends vraiment du plaisir et ce long périple me procure un état de bien-être incroyable. Je suis au milieu des champs, sur des chemins de campagne c'est loin d’être le plus intéressant sur ce trail, mais le plus pratique pour s'alimenter et récupérer.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

10h23,  plus d'un heure d'avance à la 2 ème barrière....c'est cool. Km 34, le second "ravito", j'aperçois alors quelques connaissances du challenge OTT, qui d'habitude sont devant moi. Je me dis alors que je suis dans une bonne dynamique pour les talonner ainsi. Une soupe chaude, quelques lichouseries, un verre de cola, et c'est reparti ... me surprenant alors de m'arrêter si peu, moi qui aime bien discuter au ravitaillement, et bien ce sera au prochain, j'ai envie de courir. Envie ou besoin, je ne sais plus vraiment, mais je suis bien. La portion 35-45 est la plus difficile du parcours, très technique, boue, beaucoup de cours d'eau à remonter, des arbres en travers des chemins et du dénivelé. 

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

C'est très usant et c'est une portion où il faudra  marcher le moins possible, je suis seul, pas perturbé par ces difficultés. Je manque de tomber de nombreuses fois, par endroit mes chaussures ne trouvent plus d'accroche dans cette mélasse de boue. Ce tronçon est très difficile, c'est dur et je me pose la question "c'est moi  qui est en difficulté ou c'est le relief  qui est vraiment difficile?. Je me remonte le moral en pensant à l'année dernière, où, bien que je marchais j'étais revenu sur quelques gars devant. Après cette joyeuse péripétie, je retrouve un bon rythme et je double plusieurs personnes. Ma montre m'a lâchée, plus de gps, moyenne et temps de course reste à l'affiche ça me suffit. J’avoue que sur les sorties longues la batterie n'est plus au top. Je continue dans une partie boisée assez plate au feeling. Le dernier pointage n'est plus très loin.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Km 44, le dernier ravito, on me propose une boisson chaude qui me fait du bien. Quelques "Tucs" une deuxième boisson chaude, nous sommes chouchoutés au ravito. Je serais bien resté un peu              plus mais j'ai encore 9 kilomètres à faire. C'est reparti.          2 compagnons de route m'accompagnent, mais ils n’arriveront pas à me suivre bien longtemps. A ce moment j'étais sur la base de 6h50, mais tout va changer. Le parcours devient plus cassant, je redécouvre le long monotrace dans le bois, tout est en relance et heureusement que j'ai économisé quelques forces. Je vais d'ailleurs doubler des coureurs mal en point quelques kms plus loin dans une montée. L'aventure continue, j'aperçois au loin Moncontour. Il m'est difficile de prendre un rythme plus rapide, les chemins sont toujours étroits, pas possible de doubler. Au final ça n'est pas plus mal, ça oblige à continuer doucement. Après avoir descendu une centaine de mètres de dénivelé et être passé sous le fameux tunnel presqu' à 4 pattes, mon état de fatigue me faisait sacrément perdre en lucidité.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Km 51, l'inévitable chute, et oui, la fatigue est là. Rien de grave, je me sens obligé de marcher pendant une centaine de mètres, je rage, j'ai les jambes, j'ai envie de courir mais je ne lève plus assez les pieds. Le profil s'adoucit, ce qui me permet de relancer la machine jusqu'au pied de la cité médiévale, bien décidé cette année de gravir la rude montée de Moncontour en courant. Que nenni, je suis obligé de faire la moitié en marche rapide, mais cette fois je double plusieurs trailers. Un deuxième passage dans la flaque de boue, le demi tour de stade et c'est l'arrivée en 7h09mn, pour finir 4 ème V3 ... quelle course !

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Au final, après 7h 10' de montées, de descentes, de remontées, etc… je franchis fièrement l'arche d’arrivée. Pas de crampes, pas de douleurs anormales, enfin presque, après plus de 50 bornes ça pique de toute façon un peu. J'éprouve une immense fierté de n’avoir rien lâché.

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Et voilà, pour le dernier grand trail de l’année, c’était du lourd. Froid, de la boue et encore de la boue et du soleil dans le final. Ce trail mérite bien sa réputation, bon, en vitesse, j’étais un peu limite au 51 ème km, il m’a manqué un peu de condition pour relancer. Je ne finis pas dans le dur, je me suis fait plaisir. Je terminerai par un grand merci à l’organisation et aux bénévoles qui pour certains sont restés en plein froid pour assurer notre sécurité et nous encourager.

Le point négatif, un manque de photos.............

Le Grand Menestrail
Le Grand Menestrail

Afficher l'image d'origine ésultats officiels :

Temps: 07h09'53"

376 ème sur 471

4ème M3h

Moyenne 07,74 km/h

soit 7'6" au kilo

Un tee shirt en cadeau

Le Grand Menestrail

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter. Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien  "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour la  « Corrida de Quimper »

Le Grand Menestrail
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 08:42
Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

Les Coureurs ont du Coeur

(424 ème course)

Comme chaque année l'équipe de Brest Court nous convie pour l'évènement "les Coureurs ont du Cœur".

Une donation d'un jouet (neuf) d'une valeur de 5 euros minimum est demandée. Faute de jouets des dons peuvent être réalisés au profit du secours populaire (possibilité de s'associer pour l'achat de jouets plus conséquents).

L' inscription ne sera valide qu'après la remise d'un cadeau neuf. Charge à nous de l'acheter avant le jour J. Pour les achats groupés nous vous remercions de ne pas dépasser la somme de 40 euros. Les cadeaux ludiques, comme les jeux de sociétés, sont les bienvenus.

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

  Couché à 02h00 après la soirée de "Remise des récompenses du Challenge Armor-Argoat à Plouay, je me rends au départ de la 9 ème édition des coureurs ont du coeur.

Classement 115 ème sur 185

8 ème M3H sur 22

Une veste sans manche pour les coureurs classés.

Cette manifestation n'est pas concernée par l'interdiction de rassemblements publics prise par arrêté préfectoral. Elle a donc bien lieu. En espérant qu'elle ait le succès habituel.

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

Ici, pas de dossard, mais un bonnet rouge (de Père Noël) remis lors de l’inscription pour prendre le départ de la course nature, qui emprunte la vallée du Costour. 

Avec près de 1.400 participants et autant de cadeaux, la neuvième édition au profit du secours populaire est encore une belle réussite. A l’approche des fêtes de Noël, ces dons permettront à de nombreux parents d’offrir des cadeaux à leurs enfants le 25 décembre prochain.

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

La bonne ambiance était de mise, mais je n'étais pas là seulement pour m'amuser. Dernière sortie trail avant Moncontour, je vais faire les 8 kms dans la vallée du Costour à plus de 11 km/h si possible, sous une météo très agréable. Pour cela, je me positionne dans les premiers comme l'année dernière, pour éviter les bouchons. 10h30 le départ est donné, un tour de parking puis descente vers le Froutven. Je perds de suite mes camarades, emporté par ma fougue et dirigé par mon cerveau plein de testostérone, j'avale le 1 er kilo en 4'58" soit 12 de moyenne. Ce parcours dans la vallée du Costour, je l'ai couru plusieurs fois en solitaire et de plus c'est ma cinquième participation à cette manifestation, le parcours ne change pas beaucoup.  Comme en 2015, très peu de monde devant moi, je peux maintenir mon allure sur les petits chemins de forêt. 

Les Coureurs ont du Coeur 2016

Cette première partie de parcours est encourageante en perspective de ma prochaine course, je me suis senti relativement à l’aise sur cette allure. Km 3 ; Beaucoup moins facile et pourtant à cet instant, je comprends que les montées vont se faire sans problème. J'ai énormément de facilité à avancer. Je garde le rythme du début à la fin, la vitesse d'ascension est assez rapide (9 km/h). La descente qui suit est glissante et je ne peux pas envoyer comme je voudrais, sans danger. Chaque plat ou faux plat montant, je relance. Je me pousse à accélérer, en faisant également attention de ne pas me blesser, c'est un circuit de trail, avec ses spécificités et difficultés. 

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

Pas mal de passages roulants régulièrement entrecoupés de petites difficultés qui ralentissent bien la cadence. La vigilance est de rigueur, racines et pierres se mêlent à ma foulée. J'ai un peu de mal à relancer la machine dans une descente, les jambes sont moins légères, j’essaye de récupérer un peu de l’effort fourni dans l’ascension. J’arrive rapidement au kilomètre 5 après avoir passé le ravitaillement sans m’arrêter.  Je me sens bien, je ne souffre pas, tout va bien. Bon, en même temps je n'ai fait que 5 bornes, heureusement que ça va. Sur certaines parties trop glissantes, je préfère marcher et regarder où je pose mes semelles, prudence sur ce parcours bucolique.

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

Un faux plat au 7 ème, puis la descente vers le Froutven. Je serre les dents pour finir à plus de 11 km/h.  Traversée du Boulevard de Coataudon et c'est la montée vers le parking de Décathlon. Je passe la ligne d’arrivée en 48’13", y a du monde, c'est génial. Direction le buffet pour avaler quelques "lichouseries" avec un thé. Pour ma part, une entière satisfaction, qui vient confirmer ma bonne forme de cette fin d'année. Maintenant place à un peu de repos avant de partir pour Moncontour.

Les Coureurs ont du Coeur 2016

Une nouvelle fois j'ai pris beaucoup de plaisir. Le chrono me satisfait pleinement. La régularité a été bonne, et la gestion de course également. Les bénévoles sont tous très souriants, et l’organisation est sans faille, une superbe ambiance, un tee shirt, une casquette et le bonnet de Père Noël en souvenir. Je retrouve avec plaisir mes amis satisfaits de leur course eux aussi. Place maintenant à la récupération pour démarrer le prochain objectif : le Grand Menestrail.

Les Coureurs ont du Coeur 2016
Les Coureurs ont du Coeur 2016

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien  "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les  54 kms du « Grand Menestrail».

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:57
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

La Vallée des Seigneurs

(423 ème course)

La Foulée Renanaise organise le 8 ème trail de la Vallée des Seigneurs (13 ou 23 km) sur un circuit essentiellement composé de chemins, de traversées de cours d’eau et de sous- bois. Les habitués du 13 km auront le plaisir de découvrir un nouveau circuit. 10h départ pour le 13 km. Le retrait des dossards et l’arrivée ont lieu au Boulodrome ( à 100 m du stade d’athlétisme). Le départ sera donné au stade d’athlétisme.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Une semaine après le marathon, je prends le départ du 13 kilomètres de St Renan.  Couché à 01h30 suite à la soirée de "Remise des récompenses du Challenge de l'Elorn" à Plouénan. 

Classement 171 ème sur 278

19 ème M3H sur 39

Une grande serviette et un litre de jus de fruit pour les coureurs classés.

Le réveil  fût des plus difficiles, il n'aurait pas fallu grand chose pour que je reste bien au chaud sous la couette.  Pas de stress et petit "déj" léger vite avalé. La tempête de la nuit s’est calmée et la pluie a pris une demi journée de RTT.  Toutes mes affaires sont prêtes depuis hier afin de gagner un maximum de temps. 08h30 route vers Saint Renan, sans oublier de passer prendre Ghislaine inscrite sur le 13 également.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Revenons à la course du jour. Cette semaine s'est limitée à de simples footings car je me sens vraiment crevé suite au week-end en terre Saintongeais. Depuis c'est vraiment des sorties légères et assez courtes, et surtout je me suis contenté de ne courir qu'un jour sur deux. En ce qui concerne la course d'aujourd'hui, c'est un trail où je viens quasiment tous les ans et que je devrais faire en mode "relax". On arrive sur place vers 9 heures. Je me gare au plus près du boulodrome. Vu que nous avons un peu d'avance, on en profite pour regarder le départ du 23 avant d'aller retirer nos dossards.

Ce Trail de la vallée des Seigneurs est l’occasion également de croiser de nombreux amis traileurs .

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

On se retrouve tous finalement dans la salle, une fois les dossards retirés et épinglés. Le temps pour courir va être idéal. Le ciel est tout gris, la température est fraîche mais pas froide, pas de vent et la pluie n'est pas annoncée, parfait. Après s'être préparés, on se rend  en trottinant vers le stade voisin, lieu du départ. La tempête et les pluies diluviennes de ces derniers jours se sont chargées de transformer la terre en boue, je pense que nous sommes partis pour une pure séance d’argilothérapie sportive. 

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Je pars donc à mi-peloton mais rapidement je me rends compte que ce n'était finalement pas une si bonne idée que ça. Le trail démarre par un tour du lac de Ty-colo, donc roulant. Mes jambes ont l'air de bien tourner sur le plat. Ensuite je suis  rapidement bloqué par des bouchons dès que le chemin rétrécit ou qu'une difficulté se dresse. J'enrage un peu de ne pouvoir suivre mon rythme naturel mais je prends mon mal en patience. Zen, restons zen. Je serai comme cela sur un faux rythme jusqu'au 3 ème kilo. Ensuite on s'enfonce dans les bois, fin de la route civilisée, c'est un peu moins dense. Nous emprentons rapidement un long mono-trace en léger dévers où l'on peut difficilement doubler.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Je suis parti vite, et je n’arrive pas à réduire l’allure comme je le fais d’habitude. Très vite le chemin devient boueux. Quand je vous dis boueux, c’est pas juste un peu sale, c’est plus un champ de bataille glissant et trempé. Les chaussettes sont des éponges, mes chaussures marrons, et je vois les premières chutes.

Je regarde bien où je mets mes pieds et parfois ils s'enfoncent gaiement dans quelques cms de boue et l’effet ventouse à chaque pas est un véritable bonheur, tant pour les pieds qui frottent dans les chaussures que pour les muscles qui n’ont pas l’habitude de ce traitement. Je remarque qu’il y a des traces de glissades plus ou moins contrôlées sur les chemins. J’en produirai moi-même un certain nombre.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Joli paysage nature, nous attaquons dans le bois un chemin qui monte doucement puis la pente s’accentue à en couper les cuisseaux  toujours sur un magnifique single.

Au sommet nous attaquons une longue descente à travers la forêt avec de nombreuses relances et quelques courts faux plats montants.

Le rythme est  proche de la sortie dominicale.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Un champs à traverser avant de remonter  à nouveau sur un chemin  recouvert par des feuilles mortes qui font fuir les appuis, puis nous redescendons, je me sens bien. Je poursuis la descente en essayant d’appuyer un peu plus sur les jambes, nous descendons à travers la forêt.

12 ème , passage au Manoir du Curu puis c'est la traversée de l'aber Ildut avant de rejoindre le stade, le complexe aquatique et enfin la ligne d'arrivée.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Je suis venu à bout des flaques, de la boue et des glissades, je fini sans casse. Maintenant je vais être honnête avec vous en donnant mon temps : 1h15... Là évidemment tout de suite cela vous donne une idée, 3 minutes de plus que l'année dernière.

Avec la tempête et les fortes pluies des jours derniers, le terrain ne pouvait pas être roulant et facile. 

Je retrouve mes amis, satisfaits de leur course. Place maintenant à la récupération pour démarrer le prochain objectif:  les 56 kms du Menestrail.

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

 Résultats officiels :

Temps: 01h14'58"

180 ème sur 450

7 ème M3H sur 19

Moyenne 09,94 km/h

soit 6'02" au kilo

 

Un bandeau multifonction en cadeau.

 

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs

Magnifique vidéo du 23 kms de LAURENT HALL

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

               les 8 kms du Trail                                 «Les Coureurs ont du Coeur»

Vitesse

Vitesse

8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
8 ème Trail de la Vallée des Seigneurs
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 16:02
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Semi Marathon Saint Pol - Morlaix

(421 ème course)

Dimanche en fin de matinée, toute l'équipe de  « Forestois »  se retrouve sur le parking du centre commercial Bretagnia à Saint Martin des Champs. Chacun récupère son dossard à l'espace du Roudour, et il est temps de prendre une petite collation. Partir pour faire une course de cette ampleur sans avoir mangé est une grosse erreur. Cela peut donner des crampes d’estomac, de la faiblesse et des maux de tête.  Il est donc important de manger, mais juste de façon à te sentir bien et énergisé. 

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Courir un Semi une semaine avant le marathon n'est pas une bêtise, même si sur ces 21.1 kms, le corps est soumis à rude épreuve. Il faut être prêt dans son corps mais aussi et avant tout dans sa tête. Imaginer que tout va bien se passer et qu’à aucun moment la fatigue mentale et physique n’apparaîtront serait une erreur de jugement. Le Marathon ce n’est pas uniquement la course mais c’est avant tout l’entraînement pour y arriver, et cela passe par un dernier Semi. Car oui, lecteurs assidus de ce fanzine électronique, je viens pour la huitième fois me joindre aux quelques 3000 ogres du bitume cette année sur l'épreuve reine. Je ne suis pas là pour claquer mon record mais pour  faire une bonne dernière sortie longue avant Cognac.

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

14 h 30 c’est parti, je sais qu'il ne faut pas rester au milieu du peloton car là c'est de la marche entrecoupée par quelques foulées. Je reste bien à gauche, je me faufile dès qu’un espace se crée mais pas d’accélération brutale, mon expérience me dit de ne pas s’enflammer, de ne pas laisser de forces dans les deux premiers kilos. L'objectif sur ces 21.1 km, moins de deux heures : faire 16 kilos en allure marathon (soit 11.1 km/h) et 5,1 kilos au seuil (soit 12 km/h). 

Dans la 1 ère côte, je freine le groupe, peur de le faire exploser. On arrive au premier ravitaillement avec 34" d'avance, tout va bien, le moral est bon.

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

5 ème km en 27'50", en haut de la première bosse ( pente moyenne à 2 %), maintenant c'est relativement roulant et je me force toujours à garder le groupe au complet. On passe le ravito  et on rejoint enfin le meneur des 02h00. Je maintiens mon effort pour rester à cette allure. Léger vent de face, pas de pluie et même quelques rayons de soleil pour l'instant, voilà les conditions qui nous sont offertes en ce jour de grand-messe de la course à pied en Bretagne. 

J’ai un peu de mal à négocier la descente du 5 ème km, c'est dur de me freiner. J'invite mon petit groupe à se décontracter pour essayer de profiter au maximum de cette pente favorable. 

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

On a l'air de se débrouiller pas mal, on double de nombreux concurrents. A partir du sixième kilomètre, j’ai accéléré un peu la cadence, me calant sur une allure un poil plus rapide que ce que prévoyait le plan. Les kms s’enchaînent souvent aux alentours de 5'20". J'engrange quelques secondes dans cette partie en pensant aux 4 bornes qui arrivent. 

10 ème km en 54'13", je m'arrête au ravitaillement, le meneur des 2h00 est loin derrière, mais pas d’excitation. A partir du 10,5 km, commence une longue montée, jusqu’ au km 14 (pente moyenne : 2,5%). Un faux plat descendant, puis un autre montant, font suite à cette dernière difficulté. Je trouve mon allure pour monter les 3 kilomètres de la côte de Penzé, la route se dégage et je suis confiant. Tout va bien, j’en ai sous la semelle, mais je préfère quand même ralentir, la côte est longue. Je continue sur un rythme léger  mais régulier, je sais que je vais pouvoir accélérer sans problème dans la descente. 

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Km 14, mes jambes accélèrent, ça doit être le fait de savoir que le plus dur est fait, je traverse la commune de Taulé.

15 ème en 01 h 22'40",  j’ai des sensations incroyables. Au 15,5 km se profilent les trois kilomètres de descente vers la rivière. J’ai l’impression de voler, que rien ne peut m’arriver, que je vais atteindre l'arrivée sans problème. J’ai la forme comme je ne l’ai jamais eu. Je n’ai plus personne avec moi , je suis dans la descente vers Morlaix, 3 Kms de pur bonheur, courus dans une fenêtre de 4'35" – 4'40", avant de reprendre le plat sur les quais.

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Et c’est parti pour les quais. Je rattrape un groupe de coureurs, on discute, je leur explique la fin du parcours. On fait un petit kilomètre  ensemble, et à 2 kms de l'arrivée j'en remets un petit coup. A l'approche du Vieux Port il y a beaucoup de monde. Je me sens bien, même très bien. Je décide de profiter de mon ressenti et j’embraye progressivement, ça tient. Le fait de remonter du monde sur ces kms me booste un peu plus.

A 1 kilomètre du but, s'affichait sur ma montre le temps de 1h50'. Je décide de boucler le dernier kilo en moins de 4'30,  pour faire moins de 1h55, mais il ne fallait surtout pas subir la moindre défaillance si près du but. Ne cédant pas à la panique malgré des jambes un peu plus lourdes, c'est la foule dans le dernier virage qui a eu l'effet de me faire monter l'adrénaline. Dans les derniers mètres, je tentais d'accélérer l'allure pour définitivement distancer mes acolytes, j'avais encore du gaz, et donc c'est à plus de 13,5 km/h que je progresse jusqu'à l'arche finale. 

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Je coupe la ligne en 1h53'45". Une course de nounourse, où  la principale idée était d'aller au bout en moins de 02h00', le départ et les 10 premiers kilomètres sont largement améliorables, de quoi aller chercher 1h45' l'année prochaine. Je suis content car j'ai été bien tout le temps sans puiser, avec d'excellentes sensations. Je ne pensais pas prendre un tel plaisir. Pour finir le chrono me satisfait pleinement, c’est assez inespéré à vrai dire ! La régularité a été bonne, et la gestion de course également.  Content aussi d'avoir rencontré plein d'amis ça c'est top !!

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Un mot de l’organisation : super ambiance, des manchettes en cadeau, une belle médaille... c’est très pro... sauf le ravito : c’était la croix et la bannière pour se rapprocher des comptoirs, mais c’est chronique chez beaucoup de coureurs, rester discuter le long des tables de ravitaillement, et empêcher ceux qui arrivent de se désaltérer, trop dommage tellement le reste est nickel (au point que ça ne m’empêchera pas de revenir l'année prochaine pour cette fois rentrer dans le top 1000 avec moins de 01h45' affaire à suivre......).

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

 Résultats officiels :

Temps Off : 01h54'59"

Temps réel: 01h53'45"

1560 ème sur 2325

87 ème M3h sur 158

Moyenne 11,13 km/h

soit 5'20" au kilo

 

Une paire de manchettes en cadeau

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour le

« Marathon du Cognac »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

44 ème Semi marathon Saint Pol - Morlaix
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 22:30
Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Kemper Urban Noz Trail

(420 ème course)

Cette année encore, le Kunt propose de découvrir Quimper en empruntant ses ruelles, son mont Frugy, en faisant un grand crochet dans la partie sud de la ville. Le circuit est varié. Il propose quelques courtes parties sur bitume, mais surtout de larges séquences sur terrains souples, dont des portions boisées, sur un tracé urbain et périurbain. Chemins creux, sentiers, routes, pavés, escaliers, franchissement de ruisseau et sous-bois seront donc au programme. Certaines portions seront mises en lumière et en musique, d’autres seront plongées dans le noir complet. Le parcours a été légèrement modifié cette année. Le tracé a été allongé avant de monter le Frugy afin d’éviter les bouchons qui s’y sont produits, en 2015 au niveau des escaliers. La sortie du Frugy sur la rue Pen ar Stang  a également été modifiée, ainsi qu’une portion du circuit dans le secteur du Braden. L’objectif a été de rajouter des sections sur chemins à la place de parties bitumées. Comparé au tracé 2015, le tracé 2016 présente un dénivelé positif un peu supérieur (+ 30 m, soit environ 10%).

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

La 4e édition et 4 ème participation au Kemper urban noz trail (Kunt), organisée par le Triathlon club de Quimper. Cette année une distance unique de 15 km. Le départ sera donné à 20h, de la place Saint-Corentin, en plein centre-ville de Quimper. L’arrivée sera également jugée au pied de la cathédrale. C'est Isabelle qui nous emmène, tous les quatre, Ghislaine, El Corsaire, Eric et Bibi, au centre de la capitale traditionnelle de Cornouaille.

Nous allons récupérer les dossards dans la salle St François au-dessus des halles de Quimper puis les tee-shirts techniques avec le logo du Kunt sérigraphié.

Le départ n'a lieu que dans 3/4 d'heure, on en profite pour  aller voir le départ de la Joëlette. Un petit échauffement, place St Corentin avant de regagner les 950 traileurs nocturnes au pied de l'imposant édifice.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Le départ est donné, j'ouvre le chemin à Ghislaine et Isa.  Après environ 270 m de plat, il faut commencer par grimper le Pichery sur une pente à environ 6%. Une fois redescendu côté rue Pen ar Steïr et après 700 m de plat dans le centre-ville, nous traversons L’Odet et  il nous faut attaquer le mont Frugy sur 1800 m (D+ 90 m, soit 5%). Les 60% du dénivelé positif se trouvent sur les 6 premiers kilomètres.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Ça bouchonne un peu pour gravir la promenade du mont Frugy, beaucoup apprécient les petites pauses forcées dans les lacets ou les escaliers. Je monte en slalomant entre les concurrents pour revenir à la hauteur d'Isa qui est reconnaissable avec sa tenue de squelette blanc. Les trails urbains induisent des difficultés différentes des trails en pleine nature. C'est l’occasion de s’exercer sur des montées et descentes d’escaliers qui constituent un excellent exercice d’entraînement, bénéfique pour bien aborder les dénivelés sur les trails et autres courses nature.  Courir la nuit change un peu les repères et les appuis sont un peu différents.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Après une belle portion d’escaliers en descente, suit très vite la montée de la rue Pen ar Stang, jusqu’aux abords du collège de la Tourelle, une section de 700 m à plus de 4%. Arrivé au niveau de la halle des sports et après avoir affronté une série de 91 marches en montant cette fois, le plus dur est fait. Nous sommes au point culminant du parcours. Restera tout de même à remonter du vallon Saint-Laurent vers le Braden par un boulevard, et une suite de ruelles et de chemins creux.

Les  kilomètres suivants nous font traverser le bois de Keradennec, une très sombre forêt débouchant sur la CCI, pour nous amener à une moyenne de 11 km/h au bord de l'Odet. Le parcours est génial, je prends beaucoup de plaisir et le balisage phosphorescent est impeccable. Je suis à l'aise, j'enchaîne plutôt pas mal les kms.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Nous arrivons sur une partie très roulante autour de l’étang. Une petite pause au ravito, et c'est reparti  le long de l'Odet. 

Courir en semi pénombre avec juste quelques éclairages de ville c’est particulier, il faut regarder où l'on pose les pieds pour éviter les plaques d’égouts, trottoirs, matériel urbain et autre tord pattes. Heureusement cette partie est assez large et roulante. Je décide d'allonger un peu.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

Il faut  maintenant longer l'Odet sur 1,5 kilomètres. Le retour vers le centre ville et les quais me laisse présager un final assez facile. Je gère correctement ce long tracé rectiligne parsemé de marches. Nous doublons du monde sur les relances, nous avons même l'occasion de dépasser quelques groupes de concurrents avant d'enjamber l'Odet. Bon la fin de course semble toute tracée, il me faut garder la vigilance et le rythme sur la partie très exigeante de la vieille ville. Dans le dernier kilomètre, quelques belles petites ruelles à fort pourcentage où il faut courir sans cesse pour ne pas perdre de temps. Je connais très bien cette partie pour l'avoir empruntée plusieurs fois lors des corridas de fin d'année. 

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

La Cathédrale est en vue et les dernières difficultés arrivent dans le vieux Quimper. Au km 14, on se trouve dans le bas de la rue Kéréon et nous serpentons dans les ruelles historiques.   900 m de pavés, des relances et deux  jolis raidillons d’une  centaine de mètres font mal. Nous finissons bien la course avec quelques accélérations pour gagner quelques places dans le final, je suis content. L'objectif était de faire 1h30,  je franchis l'arche avec Isa en  1h41, il faut dire qu'il y a eu quelques ralentissements. Une très belle organisation, sans faille, pour un tracé physique au départ et roulant ensuite, qui se  termine dans les rues du vieux Quimper avec une arrivée au pied de la Cathédrale. Un régal, j’aime cette course atypique qui ne ressemble à aucune autre et il y a des chances de me revoir encore l'année prochaine.

Kemper Urban NozTrail 2016
Kemper Urban NozTrail 2016

 Résultats officiels :

Temps: 01h41'20"

708 ème sur 925

12 ème V3h sur 22

Moyenne 07,70 km/h

soit 7'48" au kilo

En cadeau un tee-shirt

Kemper Urban NozTrail 2016

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

le Semi Marathon

« Saint Pol - Morlaix »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 15:39
12 ème Trail de Pleyben

Trail de Pleyben

(419 ème course)

11 ème épreuve du challenge Armorik Trail

Armorik Trail
Cette course, devenue un rendez-vous dans le monde du trail va ouvrir une nouvelle fois ses sentiers aux amoureux des courses nature. L'organisation a tout fait pour que les coureurs puissent trouver du plaisir à fouler les chemins, les sous-bois ou les prairies des environs. Le tracé des courses 22 et 12 km, ont subi, comme tous les ans, de petites retouches afin de parfaire quelques passages.
12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

Sixième participation, et une semaine après le TVS du Scorff, je ne voulais pas manquer le trail de Pleyben. Il me fallait une dernière course pour être classé au Challenge, ce sera le 12 kms cette année. Nous sommes arrivés une heure avant le départ. Toutes les conditions sont réunies pour passer une bonne matinée. Une température fraîche même si le soleil essaie de venir réchauffer les 500 traileurs présents pour cette onzième épreuve du Challenge. Le décor est planté, avec toutes ses couleurs, allant du vert au jaune en passant par l'orange, le rouge, le brun, le noir, l'ocre, sur le fond d'un ciel gris bleu automnal.

12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

09h30, c’est parti, le dernier trail du challenge 2016 est lancé.  Bon, me voilà dans la «course» cette fois. Je suis parti sur un rythme moyen, ni trop vite, ni trop lentement au milieu du peloton.  Au bout d’un kilomètre, ça bouchonne un peu, pas possible de doubler,  de toute façon j'en ai pas vraiment l’intention pour le moment. Km 2, quelques coureurs me font l'intérieur à bonne allure, j'ai pendant une demi-seconde l'envie d'accélérer, mais la raison me pousse à la prudence et je reste bien sage derrière Denis. Je me dis, "c'est une course de récupération" et demain soir, j'ai un trail de 18 bornes à Quimper.

12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

Au bout du 5 ème kilomètre, je me rends compte que la forme est là, j'enchaîne les changements de rythmes sans soucis alors qu'au départ je mettais une paire de minutes à m’adapter à chaque variation du profil.  Le chemin est  praticable et je peux  relancer sans problème. Je pars fort et je double, je double, dans une descente pas très technique. Quoi qu'il en soit, je me régale. 

12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

J'arrive à mi-parcours en 35 minutes, ça me motive.  Les espaces entre coureurs  s’intensifient, ce qui permet de mieux appréhender les sentiers rendus plus visibles. Comme il n’a pas plu ces jours ci, le sol n’est pas boueux mais bien ferme. Les kms défilent, je ne sais pas où je suis sur ce tracé très agréable. Je me sens avec un certain confort dans cet effort, et heureux d’être loin de la ville et de son brouha. Je pense aux courses à venir et je décide de courir en toute sécurité, "pas de blessures".

12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

Je rattrape des coureurs du 6 km maintenant. Sur un long single dans les bois, des jeunes en VTT qui accompagnent, ont du mal à se ranger pour nous laisser passer, par manque d’habitude je pense. C’est bon l’arrivée est proche, j’entends le speaker et je reconnais le terrain. Mes jambes reviennent et je fais le dernier kilomètre à un rythme d’enfer. Je gratte quelques concurrents (désolé c’est pas fair play mais ça motive) et j’arrive. J’ai la surprise de voir 01h10 sur ma montre,  je suis super content.  Peut être aurais je pu faire un peu mieux ? Au final ce fut une super demi-journée : une course sympa, pas de pluie, des copains et une bonne bouffe au ravito final...sans oublier un petit passage au micro, on n’est pas loin d’une journée parfaite.

Tous les ans, je demande au ravito final s'il y a des galettes de Pleyben....... Une fois de plus NON !!!!!!!!!

12 ème Trail de Pleyben
12 ème Trail de Pleyben

Bon, je n’ai peut-être pas été très original comparé à d’autres compte-rendus de courses. Pour moi qui suis un habitué des trails bretons réputés pour leurs relances, celui-ci est dans la grande moyenne. Le dénivelé « s’avale » très bien. Les paysages sont variés, chemins forestiers, avec descentes et montées, passage de champs ou de prés, mono trace, et bien sûr une rivière. … Et quelques vues imprenables de la campagne bretonne ! Merci, merci à vous tous bénévoles sans qui rien ne serait envisageable. 

Superbes reportages photos...Bravo

 Résultats officiels :

Temps: 01h10'14"

143 ème sur 264

4 ème V3h sur 18

Moyenne 09,94 km/h

soit 6'02" au kilo

Classement Challenge

93 ème et 7 ème V3

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter. Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien  "écrire un commentaire".

 Merci d'être venu passer un moment avec moi et à demain pour le

« Kemper Urban Noz Trail »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 13:43
Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Trail de la Vallée du Scorff

(418 ème course)

16 ème épreuve du challenge Armor Argoat 

6 ème épreuve du challenge Ouest Trail Tour

Afficher l'image d'origineDescription de l'image

C’est aux abords de la magnifique vallée du Scorff, et autour de la vallée du saint Sauveur que l’association des foulées de Cléguer vous concocte un grand week-end de Trails. 5 formats vous sont proposés afin de contenter l’appétit des trailers de tous niveaux. Les novices prendront goût à cette discipline dès le samedi 22 octobre au soir pour un 4,5km nocturne pendant que les coureurs plus avertis se départageront sur un 11km (le « Noz-trail »). Le dimanche, en marge du trail de la vallée du Scorff, course de 45 km, exigeante et réservée aux plus expérimentés, l’organisation, parmi les pionnières du trail en Bretagne, vous propose un 7,5km et un 16,5km. Des parcours 100% nature sur des chemins spécialement ouverts pour la manifestation vous conduiront sur les « pentes de sainte Anne », la « côte à Mémé », la « bosse de Saint Yves », « … », autant de difficultés techniques qui ont fait la réputation des trails de la vallée du Scorff.

Trail de la vallée du Scorff

Réveil à 05h00, départ 05h45 avec Ghislaine pour le Morbihan. Après 01h45, nous sommes devant la salle polyvalente de Cléguer. Le jour se lève, nous allons récupérer les dossards et boire un café. La météo prévoie de la pluie à partir de midi et un vent froid assez fort pour la journée, je m'équipe en conséquence.  Je pars avec une réserve d'eau de 1l, et pour contrer le froid, je choisis de mettre une couche supplémentaire.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

8h30 : Le départ est donné aux 220 traileurs qui piétinent dans le froid. C’est parti pour la grande aventure, le départ est fluide. Nous traversons les paisibles ruelles encore endormies. Les jambes n’ont pas l’air trop mal mais j’ai du mal à trouver ma respiration et le cœur a du mal à monter dans les tours. Sur cette partie plate je reste au contact du peloton, mais dès que le chemin se présente devant nous et que les pourcentages s’élèvent je suis obligé de laisser partir. J'attaque la première côte prudemment, en veillant à ne pas dépasser mon plan de vol, il reste encore 1300 m de dénivelé positif. Je n’ai pas visualisé le nombre de coureurs devant moi mais j’ai l’impression d'être dans le deuxième tiers.Très vite, la diversité du tracé proposé (sentiers monotraces, passages techniques, chemins creux, prairies…), la richesse de son territoire et bien sûr le Scorff comme fil conducteur transforment cette balade en un terrain de jeu difficile.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Un vrai parcours trail, loin de toute vie urbaine, avec ses sentiers qui existent à peine, des passages d’enfer qui donnent le vertige, des points de vue à vous couper le souffle, des descentes de folie. 7 ème kilomètre, le moulin du Moustoir, au détour d'un virage nous nous retrouvons en bordure de champ, en léger dévers, les premières glissades apparaissent. Voyant un coureur devant moi déraper, je redouble de vigilance. Nous arrivons ensuite sur une portion bitumée montante avant d'attaquer la forêt. Après un début où j'étais assez méfiant sur mes appuis, j'ai commencé à prendre confiance, j'en profite pour ranger mon coupe-vent. Cette partie en forêt est vraiment très intéressante, ça monte, ça glisse, ça descend, ça glisse, ça tourne, ça glisse. Il faut aussi éviter les troncs et branches au sol, baisser la tête pour éviter les arbres trop penchés, s'accrocher comme on peut pour monter quand ça glisse, maîtriser ses glissades en descente pour ne pas finir sur les fesses. 

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

15 ème kilo, la chapelle de St Sauveur, une fine pluie commence à faire son apparition. La balade continue, nous sommes trois. L'esprit trail est présent, le coureur devant signalant de faire attention à l'approche des troncs ou branches en travers du chemin. Une longue partie roulante s'ouvre à nous, le sentier est étroit, et  j'ai un peu de jus, donc je préfère me la jouer solo. Tant pis pour mes compagnons, je me dis que de toute manière ils ne seront jamais loin derrière. On est de nouveau trois  et après une ènième partie de montagne russe dans les bois, on aperçoit le château de Manehouan premier ravitaillement. 

10h45 au chrono, je repars sous le déluge avec 50' d'avance sur la barrière mais le plus dur est à venir ... 

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Le deuxième tiers du parcours enchaine des portions rendues très glissantes avec la pluie, pistes montantes, de singles avec dénivelés et de passage sous forêt et dans des champs avec une belle alternance de paysages mais un parcours très peu roulant. J’arrive au ravitaillement de Ste Anne au 31ème km en 3h20 un peu en avance sur mes prévisions (3h30-3h45) c’est très bien d’autant plus que j’ai volontairement levé le pieds 2 km avant le ravito, pour récupérer en gardant à l’esprit la deuxième barrière horaire. On m’annonce qu'il y a beaucoup d'abandons. Mon objectif  maintenant est de terminer, jusqu’ici tout va bien… Un coureur de Plouvorn arrive 1 minute après moi et me dit « tu as ralenti je te sens moins bien tu devrais boire … », c’est très sympa de sa part mais j’avais fait exprès de lever le pied, on repart ensemble mais dès la première montée je prends le large j’avais bien fait d’arriver “frais” au ravito.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Je ne vais pas revenir sur les conditions météo "atroces" mais je commence à avoir froid !!

Section de 6 km pour rallier le château Meslier, on se retrouve sur une patinoire avec des successions de montées et descentes. On longe ensuite le Scorff pour récupérer un peu avant d'attaquer encore du  hard pour rejoindre les hauteurs. Les jambes ont un peu de mal dans les bosses mais sur le reste ça passe bien et le moral reste au beau fixe. Les sentiers sont très techniques, encore une grosse patate  et on redescend. Il pleut vraiment des torrents, alors autant rester concentré, garder la tête basse et attendre que ça passe. On se tape des sous bois et des chemins bien glissants pour monter sur les plateaux qui dominent la vallée du  Scorff, le spectacle est magnifique mais le vent gâche tout. A l'issue d'une descente particulièrement angoissante, on franchit le Scorff.  Puis, c'est la côte du Gaz, la dernière difficulté avant le ravitaillement. Je sors du bois,  je relance, je sautille et je galope jusqu'à arriver devant le Château de Meslien à 13h50. C'est venté, très venté et toujours  pluvieux…  

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

J'arrive au dernier ravito avec 40' d'avance sur la barrière, c'est fini plus que 10 km !!. Je bois un verre d'eau en discutant avec les bénévoles, ça déconne, je demande s'il y a du champagne à l'arrivée, on se marre un peu, un des bénévoles me lance "t'as l'air frais " je lui rétorque "psychologiquement oui mais j'en ai plein les pattes"  La pluie cesse, j'ôte mon coupe vent et je repars seul pour les derniers kms. Le terrain est devenu dangereux et accidenté.
  Je quitte le dernier ravito. Il fallait en avoir gardé pour aborder sereinement  la redoutable "Côte à Mémé" au km 38. La dernière partie de course se distingue par sa diversité. Sur les quelques derniers kilomètres, nous empruntons des sous-bois, prairies, et landes au bord de cours d’eaux. 
La  pluie est bien loin maintenant, mais le sol est gorgé d'eau, les flaques sont abondantes et les cailloux glissants. Il faut faire attention mais le bourricot sait qu'il rentre à l'écurie… et je sais que je vais être finisher. J'enquille donc les parties techniques avec plaisir, les passages dans la boue ne me font plus rien. Je reste quand même hyper prudent, je n'ai pas envie de me blesser si proche de l'arrivée. Je m'impressionne moi même à garder un bon rythme, mon corps s'est transformé en machine, c'est bluffant.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Je me répète en permanence : “alimente-toi, mange, pense à boire”. Mais avec la fraîcheur et l'humidité c'est vraiment difficile de trouver le rythme pour boire et manger. Je prends quand même une barre énergétique. (les gels j'en peux vraiment plus). Je sens l'arrivée,  l'euphorie monte et je cours de mieux en mieux, encore 2 bornes.  C’est dur d'avancer par endroit mais je m'accroche, j'entends la sono ça m'encourage. Je discute avec un bénévole, il me congratule de pouvoir encore courir sur la fin de parcours. J'essaie de pousser encore un peu en arrivant dans le dernier kilomètre qui se déroule sur  les bords du lac. Je me retourne, et je suis soulagé de voir qu'il n'y a personne à mes trousses.  J'accélère quand même à l'approche de l'arche, le speaker à la sono me fait lever les bras et je passe sous l'arche.  L' ARRIVEE , cette ligne tant attendue est franchie en 6h49 . C'est GAGNE !!!! Je suis hyper bien, d'un point de vue fatigue, c'est étrange comme sensation : comme si mon corps pouvait encore absorber de l'effort.
On me tend le micro à l'arrivée "Je remercie les bénévoles car il leur en a fallu du courage aussi pour rester sur le parcours avec ces conditions" . Je rejoins Ghislaine qui a fait un excellent temps sur le 18 km. Je récupère mon lot de finisher et je file boire une boisson chaude.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

Au final, une course magnifique, très réussie malgré le déluge… Une course que j’ai au final vraiment pas si mal géré, j’ai été capable de me remobiliser aux moments importants.
Une cinquantaine d'abandons pour 178 arrivants. Une organisation aux petits soins pour les coureurs.

Nous avons pu découvrir sur ce magnifique parcours, la chapelle et le ruisseau Saint Sauveur, le château Manehouarn, la chapelle St Anne et son beau panorama sur la vallée du Scorff, le château de Meslien, le Moulin du Moustoir, le moulin à papier de Paou et le moulin du Roch'.

Trail de la vallée du Scorff
Trail de la vallée du Scorff

 Résultats officiels :

Temps: 06h49'37"

167 ème sur 178

4 ème M3h sur 5

Moyenne 06,60 km/h

soit 9'06" au kilo

Classement Challenge Armor-Argoat

115 ème sur 182 classé

8 ème M3 sur 20

 

Un tee-shirt en cadeau

Trail de la vallée du Scorff

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Le Trail de Pleyben »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:25
22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Foulées Folgoatiennes

(417 ème course)

12 ème épreuve du challenge de l'Elorn 2016

Challenge de l'Elorn

Six coureurs de la "Forest à petites foulées" au départ. Une journée annoncée sans pluie au Folgoët, pour accueillir les 430 adeptes de la course à pied, 70 vont s’élancer pour une boucle de 7,5 km, et  360 pour deux boucles. Certains sont venus pour la compétition, d'autres pour le plaisir. Une course de 15 km, toujours le troisième dimanche d'octobre,  intégrée dans le Challenge de l'Elorn. Elle en est d'ailleurs la dernière épreuve. Un circuit légèrement vallonné mais sans difficulté majeure permet de découvrir la campagne environnante ainsi que le centre de Le Folgoët. Deux tours à effectuer sur un parcours inchangé.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Direction la salle pour la remise du dossard  le "162". Je récupère ensuite les invitations pour le repas de clôture du challenge  qui aura lieu le 19 novembre à Plouénan.  Je reçois également le cadeau de cette 22 ème édition  des Foulées Folgoatiennes. Pour ma sixième participation pas d'objectif, juste prendre du plaisir avant le grand rendez-vous de la semaine prochaine.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Echauffement tranquille, quelques accélérations et tout le monde se place sous la banderole de départ… Il y a beaucoup de monde, du licencié affûté au simple coureur, dans une ambiance bon enfant et sympathique. Au coup de pistolet certains démarrent fort, pour ma part j’essaie de rester un peu prudent. Malgré tout, le passage au 1er km se fait en 4’43’ . Je passe le second en 9'30" et le troisième en 14'08", 12,8 de moyenne et à ma grande surprise, je ne suis presque pas essoufflé.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

En ce qui me concerne, cette première partie jusqu'au kilomètre 6 s'est déroulée comme je l'avais plus ou moins planifiée, c'est à dire sur un rythme "confort", qui m' emmène au tiers de la course en 24'32".  Même s’il n'y a pas énormement de soleil, la chaleur se fait sentir. Dès le début, j’ai donc pris le parti de me ravitailler à tous les stands. Décroché de quelques mètres à chaque arrêt, je n’ai pas éprouvé de difficulté à revenir.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Un régal ! Et plus les kilomètres défilent, mieux je me sens…A partir du 6 ème kilomètre, je me permets le luxe de remonter un à un et petit à petit les coureurs qui me précèdent. Ce n’est pas une fin en soi pour moi mais quelque part cela me rassure un peu sur mon état de forme et me laisse penser que j’ai tout de même ma place dans ce sport. Fin de la 1 ère boucle, les sensations sont bonnes, je vais essayer d’aller au moins aussi vite sur la 2 ème boucle. Après tout, autant m'entraîner à fond.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Début d'une longue remontée de coureuses et coureurs  dans les kms qui suivent. Au kilomètre 10, on sort de la route pour reprendre les sentiers et là, le petit peloton que je suis depuis un moment commence à me paraître vraiment compliqué à suivre, je décide de temporiser légèrement. Après la partie boueuse, les choses s’équilibrent un peu, quelques membres de mon ancien groupe fléchissent. Je me retrouve seul vent de face, le rythme faiblit.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Je me fais rattraper par un autre coureur mais qui semble coincer une fois devant, bon je le repasse. Et puis arrive le ravito, je le laisse du coup s'éloigner. Un verre d'eau et je repars. Je reste sagement à 11 km/h, et je rejoins mon compagnon que je double dès que le terrain s'y prête un peu plus, mince la dernière bosse, va falloir se calmer un peu.

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

L'arrivée n'est plus très loin, je gagne du terrain sur un coureur au maillot "Pour Owen". Dans les derniers hectomètres, j'ai vraiment encore du jus. J'ai même envie de sprinter dans la ligne droite avant l'arche, mais à quoi bon, l'objectif est atteint et c'est bien le plus important. En conclusion, je termine en 1 heure et 16 minutes, mon objectif  "terminer sans trop de fatigue" est  atteint. 

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

 Résultats officiels :

Temps: 01h16'55"

248 ème sur 360

23 ème M3h sur 40

Moyenne 11,70 km/h

soit 5'08" au kilo

Classement Final Challenge:

171 ème sur 278

19 ème M3h sur 39

22 ème Foulées Folgoatiennes
22 ème Foulées Folgoatiennes

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 45 kms du Trail  

« La Vallée du Scorff »

Vitesse

Vitesse

Denivele

Denivele

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 10:51
Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

Trail Tro Coatloc'h Scaër

(416 ème course)

Afficher l'image d'origine

14 ème épreuve du challenge Armor Argoat. 

Peu de changement en ce qui concerne les parcours.

 Pour ceux qui connaissent, juste quelques petites surprises et quelques rochers supplémentaires à découvrir. 

Pour ceux qui ne connaissent pas, le trail, c'est plus de 10 kms sans voir la moindre habitation. Les coureurs sont plongés dans une nature sauvage, rivières, landes, tourbières, forêts parsemées de chaos  rocheux et avec la colline du Raden à gravir, premier relief des montagnes noires.

 Le départ et l'arrivée ont lieu au grand champ, sur le site emblématique des 6 heures de Scaër, on est proche des 100% chemin.

Pas de surenchère sur les droits d'inscription bien au contraire, ils sont à la baisse 5 euros. Départ du 25 km ( Vraz) à 09h00 et du 13 km (Bihan) à 09h30.

Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

Réveil 6h, et oui ! le coureur ne connait pas le mot « grasse matinée » et encore moins un dimanche. Je passe prendre Ghislaine, et c'est parti pour Scaër, prêt à affronter les 13 kms du jour. Après le semi du Havre, j'attaque deux semaines cool, pour me refaire un peu de jus avant les 45 kms du trail de la vallée du Scorff .

Arrivés sur les lieux de la course direction le grand champ pour un passage par la fameuse case dossard puis au stand d'essayage. Cadeau qui sera remis à chaque coureur classé au challenge lors du repas de cloture

Après l' échauffement, je rejoins les concurrents sur la ligne de départ du trail tro Coatloc'h. Coatloc'h que l'on peut traduire par Bois de l'étang.

Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

Je démarre la course tranquillement au milieu du peloton.
Les trois premiers kilomètres me permettent de me mettre dans la course et de voir l’état de mes jambes, qui sont un peu tendues mais pas à la ramasse.
Le premier passage dans la forêt arrive avec une alternance de montées et de descentes qui rendent le parcours bien ludique comme j’aime.
Au 5 ème kilomètre on sort des bois pour rejoindre un champ, on monte pour descendre et remonter et redescendre… ahhh mes cuisses apprécient !
Au ravitaillement je prends juste un peu d’eau et un gel et ça repart pour la suite du parcours.
On enchaîne avec pas mal de single.  Je laisse passer des coureurs, d’autres me laissent passer, en gros c’est une histoire qui roule.

 

Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

Au  6 ème kilomètre je profite d’être sur du plat pour rejoindre un petit groupe avant d’attaquer le mont Raden. C’est une lonnnguuue montée,  je fais le fier au début, je garde un bon rythme et notre petit groupe s’est un peu éparpillé derrière. Avec moi un gars de Gourin qui me motive dans le final, ce qui est cool parce qu’il aurait pu me larguer et se barrer bien loin devant.  Au sommet la vue est magnifique. Début de la descente, je me fais plaisir, j’essaie de gérer au mieux cette portion  tout en récupérant. Les kilomètres passent vite, pas le temps de s’ennuyer sur ce genre de course il faut toujours regarder où on met les pieds. Et hop on repart dans la forêt pour la suite de la balade.

Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

Dans la forêt et on y restera quasiment jusqu’à la fin de la course. Les jambes commencent à fatiguer et j’essaie de rester vigilant. Je reste derrière quelques coureurs  qui me donnent le rythme et je progresse à bonne allure. Depuis quelques kilomètres, j’ai comme un poids sur l’estomac, le café du départ ne passe pas, je tente de ne pas trop me focaliser dessus et de continuer à avancer. Je n’ai pas envie de lâcher maintenant il me reste trop peu à faire alors j’essaie de bien respirer, de penser à autre chose.
La ligne d’arrivée est juste devant, je mets un petit coup d’accélérateur et je termine ce trail en 1h16  à la 
172 ème place sur 301, et 5 ème de ma catégorie sur 25. Je n’avais aucun objectif temps, du coup je suis plutôt satisfait.

 Direction le buffet final.

Scaër : Trail Tro Coatloc'h
Scaër : Trail Tro Coatloc'h

J’ai vraiment apprécié cette course, bien organisée, des bénévoles au top, un parcours sympa.
J’aime toujours autant la bonne ambiance et l’entraide entre coureurs dans ce genre de course que je ne retrouve pas forcément sur route. Le terrain change souvent, il faut rester concentré, les kilomètres s’en
chaînent sans vraiment s’en rendre compte.

Seul petit hic, pas de photographe et donc aucune photo de l'édition 2016.

Résultats officiels :

Temps: 01h16'02"

172 ème sur 301

5 ème M3h sur 25

Moyenne 09,94 km/h

soit 6'02" au kilo

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 15 kms des

« Foulées Folgoatiennes »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2016
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique