Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 08:34
43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Le Semi Auray - Vannes

(471 ème Course) 

Cette année encore, le très attendu semi-marathon Auray-Vannes a lieu le 10 septembre.

Plus de 5 000 passionnés seront présents à cette grande fête du sport.

Cette année encore, le semi-marathon international Auray-Vannes s’avère  très attendu des amateurs et habitués du genre. Et ce n’est pas un hasard si en 42 éditions, l’épreuve est devenue le troisième « semi » de France et surtout une fête populaire renommée où règne une ambiance particulière entre les 5 000 coureurs et le public.

Au départ de la course, des favoris ou challengers, des initiés ou amateurs, des vétérans et des plus jeunes, tous fiers de porter leurs dossards et prêts à repousser leurs limites.

Le départ du semi-marathon est donné d’Auray  à 15 h. Pour les avertis, c’est une course en ligne, sur route, dans la campagne et sur les bords du Golfe du Morbihan.

43 ème Semi Auray-Vannes

09h15, je récupère ma binôme du jour "Ramona" et c'est parti pour deux heures de route. 

C'est mon 5ème "Auray-Vannes" (après 2011, 2012, 2013, 2014) j'arrive en terrain connu mais terrain connu ne veut pas dire partie facile, lors des 4 autres éditions, je me souviens de certains passages "en souffrances". 

43 ème Semi Auray-Vannes

Bon il est temps maintenant d’aller chercher les dossards. Le village expo est accueillant, il y règne une bonne  ambiance, des sportifs partout, de la musique, et des stands qui présentent les prochaines courses importantes: Marathon de la Rochelle, Vannes, Paris, le semi St Pol Morlaix, le Raid du Golfe, …

Me voila donc avec mon dossard numéro : 1709.

Retour à la voiture, le temp passe très rapidement, nous avons juste le temps de manger, un repas léger, principalement constitué comme vous pouvez vous en douter de pâtes, pour moi.  Nous entamons la discussion sur la course, notre préparation, état, tenue etc etc, très classique. Ramona souhaite terminer en 1h55'. Aujourd'hui, je ne cours pas pour le classement, mais uniquement pour essayer de garder une allure stable aux environs de 05'30" au kilo pour terminer le semi en 01h55' avec Ramona.  Bon on verra ça après la ligne d'arrivée.

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Les prévisions météo ne sont pas bonnes, il fait gris et frais, il y a beaucoup de vent, et la pluie doit faire son apparition dans les minutes qui viennent. 

 15h00 : Le coup d’envoi est donné à une marée humaine vraiment impressionnante. 
 Je passe la ligne de départ, les dés sont jetés. Je souris et tout doucement on se fraye un chemin à travers cette multitude de runners multicolores. Il y a du monde mais pas besoin de se bousculer, il y a suffisamment d’espace pour que tout le monde court à son rythme. Le premier km en montée est un peu laborieux, comme un rodage. Ma montre indique plus de 6 mn sur ce premier kilo, je m'y attendais, c'est notre échauffement.
Au bout de 4 km, la côte de Bono, elle tire un peu cette montée mais elle passe facilement.

Ravitaillement en vue, je découvre avec stupéfaction que c’est moins la bousculade qu’à ma dernière participation. 
J’attrape une bouteille d’eau à la volée. Je bois 4 gorgées en courant ( Bien plus simple de boire avec une bouteille qu’un verre en plastique ).

On continue notre folle échappée. Passage au km 5 avec un peu plus d'une minute d'avance.

Tout ce que je peux dire, c’est que les 5 premiers kilomètres ont passé à la vitesse de la lumière. 

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Coucou les gendarmes aux 7,5 ème kilomètre. Pas vraiment de raison de nous faire flasher vu notre vitesse mais leurs encouragements nous donnent le sourire.
Les 8 premiers km, je ne les ai presque pas vus passer. Il n’y avait pas trop de montées ou descentes, c’était un peu des faux-plats par moments, mais maintenant c'est la côte de Baden.

Les ravitaillements sont bien fournis en boisson énergisante, eau, chocolat, fruits secs, sucres … je prends une bouteille d'eau et je repars. Je suis toujours à une allure moyenne de 5'20".

Passage au km 10 en 51'53" avec deux minutes d'avance sur le plan. Ma protégée a décroché un peu dans la côte, mais je pense qu'elle va revenir dans la longue descente vers le Moustoir. 

43 ème Semi Auray-Vannes

 A partir de maintenant, nous avons subi une pluie battante. J' étais tellement trempé que j'avais l'impression d'avoir pris un seau d'eau sur la tête. La pluie me laissera après quelques kilomètres, indifférent. L'ambiance reste humide et fraîche, ce qui est inhabituel  pour moi qui n'aie fait que des éditions sous le soleil et la chaleur. 

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Au 12 ème km,  le Moustoir, les choses ont commencé à se corser, autour de moi beaucoup peinent et marchent, j'ai commencé à rattraper du monde. La fameuse montée me fait lever le pied pour ne pas emballer le cardio et  pouvoir repartir sur de bonnes bases à la bascule.  Heureusement, les gens sur le bord de la route étaient nombreux à nous encourager, et pour se motiver, il n’y a vraiment rien de mieux.

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Les kilomètres ont continué à défiler. Voici la dernière côte “officielle” , les faux plats ne sont  pas pris en compte dans les descriptions de courses. La fameuse côte du Vincin, la dernière grosse difficulté au 18 ème. Elle m'a fait souffrir les autres années et j’ai décidé de la vaincre une nouvelle fois. Comme quoi tout est vraiment dans la tête, parce que quelques mètres avant j’étais à la peine, mais là dans cette fichue montée, alors que beaucoup de monde autour de moi marchent, je cours sous les encouragements du public.

Je raccourcis la foulée, je garde la cadence, je sais que derrière il y aura moyen de récupérer. C'est raide quand même.
Ayé çà devient plus roulant, je relâche. 

La dernière difficulté est passée. Maintenant c’est “facile”. 

Après, je ne sais pas si ce sont les endorphines qui se sont emballées, mais à partir de l'entrée dans Vannes, j'ai commencé à accélérer un peu. Il pleut de plus en plus, par moment j'ai du mal à garder les yeux ouverts. Les jambes fonctionnent bien, je me suis calé sur  5' au kilo. 

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Le 21 ème km est proche, un virage enfin et je rentre dans le stade, avec du public (sous des parapluies) qui  motive. La ligne finale est à l'opposé, mais que ça me paraît vraiment loin.

Et là j'accélère, j'ai des ailes, je double quelques coureurs pour l’honneur. 

Ce demi tour de stade est interminable, pourtant je suis à plus de 15 km/h, j’arrive à sprinter sur les derniers 50 m,  et je franchis l'arche final. 

Je termine en 01h51'48" 

Je n'ai pas mal aux jambes, parce qu’on a plutôt bien géré notre course, on n’a jamais tapé dans le rouge et malgré tout on a fait le temps qu’on s’était fixé. Ramona passe la ligne en 01h55'03" 

Bravo à toi , tu t’es bien battue malgré la difficulté.  Vraiment bravo pour cette performance.

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Un véritable spectacle aussi bien pour les spectateurs que pour les coureurs.

 Les célèbres côtes sont le théâtre d’un engouement hors du commun, digne du tour de France et de la folie des supporters dans les virages des plus grands cols. Les coureurs en ont chaque année des frissons. Car le programme est costaud : dès le 7 ème km, côte de Baden, on grimace ; à peine le temps de se retaper et c’est le Moustoir, puis la côte du Vincin où seuls les spectateurs vous empêcheront, peut-être, de marcher…Les kilomètres défilent ensuite plus facilement avant l' arrivée en apothéose sur la piste de Kercado.

Et parce que je ne vais pas m’arrêter là. Je cherche déjà pour l'année prochaine du monde pour venir courir le Semi-Marathon de Disney mi septembre (oui, courir au milieu du parc avec Minnie et Mickey !!!)  Un an pour préparer le déplacement, pour sortir de sa zone de confort, pour repousser ses limites… et pouvoir dire : Je l’ai fait.

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Résultats officiels :

Temps réel : 01h51'29"

Temps officiel : 01h51'48"

1464 ème sur 3187

64 ème M3h sur 187

Moyenne 11,40 km/h

soit 5'17" au kilo

 

Le bol et le tee shirt en souvenir

43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes
43 ème Semi Auray-Vannes

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

« Foulées Bleues de Concarneau »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 21:21
Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

Les Boucles de St Thonan

(470 ème Course) 

10 ème épreuve du challenge de l'élorn 2017

 

 Deux tours de 5 km autour de Saint Thonan, voilà le menu de cette épreuve du Challenge de l'Elorn. 

C'est ma septième participation sur ce circuit qui ne présente pas de difficulté particulière.

Accessible à tous, même à ceux qui n'ont pas l'habitude de courir en compétition.

Vous découvrirez en plus de la campagne saint Thonanaise, une ambiance conviviale.

Deux distances sont proposées :  5 km départ à 9h30, idéal pour une reprise en douceur, ou pour une séance de foncier pour ceux qui pratiquent un autre sport le reste de l'année.

 10 km départ à 10h30, pour les plus aguerris. La boucle de 5 km est à parcourir 2 fois, sympa pour vos supporters.

Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

Dès le lever, la journée commençait mal, même très mal : dehors, des cordes et une pluie monstre qui me cinglaient le visage, il fallait être motivé pour se présenter au départ des boucles de St Thonan version 2017.

Un petit échauffement pour stimuler  mes articulations,  un échauffement réussi, c’est l’assurance d’éviter les blessures et d’adopter rapidement l’intensité requise.

Je croise beaucoup de connaissances, je discute. Il est temps de retrouver la ligne de départ où seulement 280 participants cette année sont prêts à s'élancer.  Je rejoins le peloton avec l'idée de faire tourner les jambes à 12 km/h . Je suis en récup. de Châteaulin, c'est donc relativement confiant que je prends le départ.

Feu !. Je laisse filer l'avalanche et je regarde ma montre afin de vérifier l'allure. Je suis dans le bon tempo. Le 1er km en légère montée est réalisé en 05'07".

Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

Le 1er ravitaillement est au 4 ème km. Un coup d'oeil au temps de passage 19'35" .

A peine avons nous passé le ravito que déjà s'offre la partie sinueuse dans les hameaux de Lesnon et Mestallic, puis c'est la place St Nicolas  avant d'attaquer la côte.

 La vitesse chute à 10,7 km/h au plus raide de la bosse. Le 5ème kilomètre est situé sous l'arche et la pente devient beaucoup plus douce, mais ça monte avec un vent assez fort de face. 24'48" à la mi course toujours dans les temps. Je pense à cet instant que les 50' seront accessibles. 

Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

 II pleut comme vache qui pisse et le ciel n’annonçe guère mieux pour la deuxième boucle.Cette côte, je la réalise en conservant la même cadence cardiaque que sur le plat. Je ne veux pas me mettre dans le rouge. Arrive le sommet au km 6, ouf. On descend mais le vent et la pluie m'empêchent de profiter pleinement du léger dénivelé négatif. Je dépasse à peine les 12 km/h. Nous sommes maintenant sur du plat le long d'un champ. Ma foulée n'est plus la même, elle a perdu de son amplitude mais pas de son efficacité. Du moins c'est ce que je ressens.  

Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

Des hallebardes nous cinglent le visage, il fallait être motivé pour  se promener dans la campagne thonanaise ce dimanche matin. J'éprouve de bonnes sensations. J'ai toujours un bon  équilibre respiratoire. Je déroule et avec mon petit groupe on double encore. Les kilos défilent, deuxième passage au ravito. Pas besoin de se rafraîchir et aucune sensation de déshydratation. Il y a de la relance dans le final. Je passe le km 9. Il ne reste quasiment  plus rien. Il ne faut pas lâcher.  Je reste derrière  Yvon et dans la montée finale on accélère. Oui il en reste encore un peu.  Je vois la ligne d’arrivée. Je sprinte. J’ai mal. Le chrono qui s'affiche fait plaisir à voir.
Mais ce qui me fait encore plus plaisir c'est l'état dans lequel je termine ce deuxième 10 bornes en moins de 24 h. Pas mal aux jambes et pas vidé.

Les Boucles de Saint Thonan
Les Boucles de Saint Thonan

Je retrouve les copains pour le réconfort après l’effort au ravitaillement final.  Le débat est ouvert sur " Pour être le moins mouillé possible en cas de pluie, vaut-il mieux courir ou marcher ? " 

C'était pas le chrono espéré, un peu de déception malgré tout. De l’autre côté ce fut une bonne course de récupération. Sinon toujours une aussi bonne organisation et un bon moment de course à pied. Merci à tous, organisateurs et  bénévoles pour cette matinée.

Résultats officiels :

Temps: 00h50'44"

199 ème sur 284

22 ème M3H sur 37

Moyenne 11,80 km/h

soit 5'04" au kilo

 

Un gobelet rempli de fruits secs en souvenir.

Les Boucles de Saint Thonan

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour

le Semi-Marathon « Auray-Vannes »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 17:47
41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Les Foulées Châteaulinoises

(469 ème Course) 

Courir à Châteaulin organise la 41ème édition des Foulées Châteaulinoises. Ces foulées sont le point d'orgue de trois jours de fêtes patronales. 
La course se veut conviviale et festive puisque ce 10km mesuré se déroule en 3 boucles passant au coeur de la fête foraine et sur le halage du canal de Nantes à Brest. 
Le départ se fait à 20h00 rue Saint-Pol Roux et l'arrivée est devant la mairie de Châteaulin.
 

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Mon objectif est simple, constant à 12km/h et rester sous les 50 minutes. D'autant plus que sur le plan personnel, mon niveau d'énergie est couci-couça depuis quelques jours, et mes quadriceps avaient déjà été en meilleur état. J'aime beaucoup le circuit de Châteaulin, qui offre une belle course avec trois tours difficiles, une épreuve très bien organisée, bravo à l’organisation et aux bénévoles. 

Récupération du dossard à 6 euros, il faut le préciser ça devient rare. J'ouvre une petite parenthèse qui fera grincer les dents de certains organisateurs " De nombreux dossards sont  trop chers, et axés sur le business plutôt que sur le plaisir des coureurs " je ferme la parenthèse.  

Quinze minutes d'échauffement et je rejoins les 235 inscrits sur la ligne de départ. Le coup de pistolet est donné, c'est parti ! Une fois la ligne de départ franchie, les coureurs occupent toute la largeur de la chaussée.

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Je me suis alors rangé complètement à droite, ce qui m'a permis de dépasser sans être retardé et surtout d'être pris en photo par Christiane, qui est venue me soutenir.

Après une petite montée, direction le centre ville, on passe une première fois la ligne d'arrivée au milieu des manèges avec toutes les odeurs typiques, (beignets, nougats, barbes à papa) puis direction les berges de l'Aulne pour 1,5 km sur le chemin de halage jusqu'à l'écluse.

Honnêtement, heureusement que je suis parti sur un petit rythme car j’ai senti dès le début que mes jambes étaient encore bien fatiguées des 22 km de la semaine dernière. 

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Virage à gauche et début de la montée, une borne, là on ne rigole plus. En haut de la côte c'est le ravitaillement suivi de la descente vers le centre ville. Tout va bien, plus que deux tours.

J'ai été très facile sur ce premier tour, et me faire doubler en sachant que j'en ai sous la semelle était grisant ... pas d'affolement, je suis dans l'allure prévue et je termine cette 1ère boucle en 15'30" (12,8km/h). Dès le 2ème tour, j'ai des problèmes avec mon dossard, j'essaie tant bien que mal de régler le problème, il se déchire de nouveau (un kleenex mouillé). Je dois m’arrêter pour l'enlever et le mettre dans ma poche. Je rage un peu, il faut maintenant faire l'effort et appuyer un peu plus pour rattraper le temps perdu. Je commence donc à remonter quelques coureurs.  Vers le 5ème km, je reviens sur un groupe et continue dans la côte à mon rythme. Un peu en avance sur l'objectif, je passe au 2 ème tour  en 33'00" (12,1km/h). Je  commence à être dans le dur. Désormais, je pense que je ne pourrai pas accélérer plus dans le dernier tour et que la fin de course va être difficile, surtout la dernière montée. 

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Le troisième tour, je l’attendais car après 6 participations, je sais que c’est une difficulté plus sur le plan moral que physique, bien que quand même la côte… bref. J'ai bien récupéré sur la partie plate le long de l'Aulne, et  je me motive en me disant que cette fois-ci rien ne peut plus m’empêcher de terminer en moins de 50 minutes. Le troisième tour sera celui que j'aurai bouclé le moins rapidement, en 16'01". Je tourne tout le temps à plus de 12 de moyenne. Je fais la plupart des km à 4'45"/4'55" . Tant que je suis à cette allure, je laisse aller. Mais dès que j'arrive en haut de la côte pour la troisième fois  je décide d'allonger la foulée, ça ne devrait pas être trop risqué alors j'accélère en restant  attentif afin de maintenir une allure compatible avec le cardio. Alors, qu’est-ce que ça donne… Eh, pas mal du tout,  j’ai assez de réserves pour bien envoyer, je dépasse quelques concurrents, j’allonge au maximum et je retrouve de bonnes sensations. 

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Je passe la ligne en 49'33" ,  content de cette perf. Le chrono est correct et il y a eu la manière, ce qui me satisfait. J'ai fait le travail que j'avais prévu sans avoir trop souffert et j'ai pris du plaisir. C'est bien là l'essentiel. Le temps était  au rendez vous et le public  nous a encouragé pendant ces 10 kms.  Je suis satisfait de ma course au vu de mon état de fatigue. Direction maintenant le ravitaillement d’arrivée est WAHOU : avec les très appréciées "brochettes de fruits frais", c’est juste parfait.

41 èmes Foulées Châteaulinoises
41 èmes Foulées Châteaulinoises

Honnêtement, chapeau  pour l' organisation sans faille et un grand merci aux bénévoles.

Un dossard à six euros, un parcours sympa dans une ambiance de fête, un ravitaillement final excellent, un cadeau souvenir très apprécié, un tirage au sort et un apéro gratuit pour clôturer la fête ... sans oublier de belles photos et une vidéo de la course, que demander de plus.

Je vous invite à me rejoindre l'année prochaine pour les 42 ème foulées Châteaulinoises.

Résultats officiels :

Temps: 00h49'33"

135 ème sur 219

4 ème M3h sur 11

Moyenne 12,11 km/h

soit 4'57" au kilo

 

Un sac garni en souvenir.

Cidre, gâteaux, crêpes.

41 èmes Foulées Châteaulinoises

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à demain pour 

« Les Boucles de St Thonan »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 08:30
Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

La Marathon de Barfleur en Duo

(468 ème Course) 

Il est des marathons comme des hommes. Certains sont fait pour les meilleurs chronos, d’autres sont citadins et enfin certains ont du goût pour la nature et la beauté des sites. Le marathon de la Pointe de Barfleur fait partie de ceux là.

La création d'un marathon est une aventure pour tout le monde, l'organisation, les bénévoles, les habitants, et les coureurs. Ici l' ambition est de vous faire découvrir un territoire haut en couleurs en plus de l'exploit sportif.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Voici le récit de mon escapade à Barfleur à l’occasion du marathon en duo avec Michel.

08 h, nous nous retrouvons à "La Forest". La motivation et la bonne humeur sont déjà au rendez vous. Nous embarquons tentes et vélos dans mon carrosse, spécialement astiqué pour l'événement, et c'est parti pour 5 heures de route. Direction la pointe Est du Cotentin. Tout se déroule comme prévu. 

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Barfleur, classé parmi les plus beaux villages de France nous accueille sous un soleil magnifique. 

Cap sur le camping municipal " La Blanche Nef ".

On nous attribue un emplacement idéal, qui jouit d'un panorama remarquable sur le bourg et le phare de Gatteville.

Une bonne heure nous sera nécessaire pour l'installation. 

 

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Direction le bourg, en vélo pour retirer nos dossards.

Toutes les missions du jour sont accomplies.

 Il est donc temps de se détendre un peu. 

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Retour au camping pour les préparatifs. Un petit cérémonial qui à lui seul revêt une importance particulière à l’aube des grands jours.  Un repas moules frites ( la fameuse blonde de Barfleur) suivi d'une longue balade en vélo dans les ruelles de la cité viking pour digérer avant de regagner les bras de morphée.

Une bonne nuit, un peu perturbée par des nuisances sonores intempestives du clocher de l'église St Nicolas.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Je me réveille quand même en forme. Le jour de l'épreuve tant attendu est finalement arrivé… Nous avons une furieuse envie de découvrir enfin ce parcours mythique et on se sentait prêt à vivre cette nouvelle aventure.

On prend notre petit déjeuner, puis direction le bourg pour un bon café. Nous croisons des amis marathoniens. Les bénévoles s'activent de toute part, la sono est lancée et la musique nous met encore un peu plus dans l’ambiance. On retourne au camping pour se changer, nous sommes sereins avec le sourire….

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

L'heure fatidique approche, une photo et voilà Michel est prêt à s'élancer pour la première boucle de 20 km.

Il fait beau, le soleil chauffe déjà et pas un souffle de vent.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

09h30 c'est parti pour Michel.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Je n'ai plus qu'à attendre....

Les deuxièmes relayeurs se concentrent derrière le tapis de chronométrage et scrutent au loin l'arrivée de leur binôme.

Ça va être à mon tour je vois Michel, il franchit le tapis bleu après deux heures et quatre minutes de course.

Il a tout donné, je récupère la puce et sans un mot j'entame ma boucle en le laissant récupérer.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Une fois la course lancée, le stress et les interrogations s’évaporent avec les premières gouttes de sueur. Il ne me faut que quelques minutes pour trouver un bon rythme et partir à l’assaut de ces 22 kms. Après 15 minutes de course, je suis rassuré en voyant "Michel" me prendre en photo, il a bien récupéré.

 

Marathon de Barfleur en Duo

Les coureurs sont très éparpillés et les échanges sont limités, chacun semble concentré sur son objectif, approximativement le même que moi. Drôle d’ambiance, j’en profite pour admirer le paysage tant que j’en ai encore la lucidité. Les kilomètres défilent et ma petite voix intérieure me répète en boucle « je me sens fort, je vais y arriver ». Malgré tout, j’ai appris à ne pas trop prêter attention à cette petite voix aux pensées trop versatiles. Je la sais capable de m’envoyer dans le fossé au premier coup de moins bien. Je check la machine : pas de fatigue, pas d’essoufflement, pas de point de côté, pas de douleur…ok on continue.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Le panneau annonçant le passage de la mi parcours à peine franchie, je ressens le besoin de ralentir le rythme. Dommage, car après moins d'une heure de course, j’ai fait la moitié du chemin. Il fait de plus en plus chaud et dans ces conditions, le retour vers Barfleur le long de la côte s’annonce difficile. Et voilà que ma petite voix intérieure en profite pour me lâcher à son tour. A l’image de l’allure, le moral est en chute libre à ce moment de la course. Le ravitaillement qui se présente est des plus bénéfique. Je m'asperge, je bois et je repars avec une bouteille d'eau.

Marathon de Barfleur en Duo

Le parcours nous offre maintenant des surfaces de courses différentes, route, sentiers, chemins et  sable, sans dénivelé important mais que ça fait mal aux gambettes  les changements d’appui. Il faut immanquablement se remobiliser pour éviter de s’enfermer dans une spirale négative. Il n’est pas question de baisser les bras, ce n’est pas les quelques secondes lâchées à chaque kilomètre qui m’empêcheront de rallier l’arrivée. La machine à calculer se met en marche, le capital de temps accumulé fond comme neige au soleil. Toutefois, il est encore largement envisageable d’aller décrocher un temps sur la distance. Mais pour ça, il va falloir serrer les dents pour continuer d’avancer. Heureusement, je suis loin d’être le seul à subir les assauts de la chaleur. En observant autour de moi, je m’aperçois même que je reprends quelques places. Ma motivation est toute trouvée, je m’accroche à l’idée d’aller chercher le mec de devant, puis le suivant, et ainsi de suite.

Marathon de Barfleur en Duo

Musculairement tout de même ça commence à bien tirer, dans les mollets notamment. Un peu plus loin ce sont les ischios qui sifflent aussi. Continuant sur une allure, avec quelques secondes au kilo de plus, il n'y aura pas d’autres alertes musculaires. 

Les spectateurs massés sur les derniers kilomètres apaisent un peu la souffrance d’une foulée qui n’a plus rien d’académique mais qui permet encore d’avancer.

Je suis dans une partie aussi difficile que plate. Beaucoup de gens marchent en souffrant. A moins qu’ils ne souffrent en marchant, ce qui au final revient au même. J’aperçois le panneau 40  alors que je n’avais pas vu le 39. Ben je peux vous dire que ça a été une excellente surprise.

Marathon de Barfleur en Duo
Marathon de Barfleur en Duo

Entrée dans Barfleur tout le monde applaudit, on entend la musique de la ligne d’arrivée. Ça donne la pêche! Et là, je vois enfin Michel, en mode touriste qui me prend en photo. On franchira les derniers mètres ensemble après 04h09.

Plus que jamais la ligne d’arrivée se présente à moi comme une délivrance après deux heures et cinq minutes de course. Une nouvelle fois j’ai vaincu les 22 bornes, certes loin de mon objectif initial, mais heureux d’avoir participé à cette grande fête du sport avec Michel.

Temps réel : 04h09'43"   classement 64 ème

1 er  relai 20 km : 02h04'19"  classement 69 ème

2 ème  relai 22 km :  02h05'10" classement 61 ème

Avoir la chance de courir un marathon dans un cadre aussi majestueux, et sur un parcours aussi difficile, vaut vraiment le détour. Je ne regrette pas mon choix, et c’est avec de superbes images plein la tête que je vais maintenant pouvoir tracer ma route vers d’autres objectifs, en attendant peut-être de pouvoir revenir un jour prendre une revanche ici.

Marathon de Barfleur en Duo

Résultats officiels :

Temps: 04h09'43"

64 ème sur 84

Moyenne 10,14 km/h

soit 5'55" au kilo

 

Médaille et tee shirt en souvenir.

Marathon de Barfleur en Duo

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

« Foulées  Châteaulinoises»

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 08:30
42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

La Montée du Ménez-Hom

(467 ème Course) 

 Du haut de ses 330 m, le Ménez-Hom, guetteur paisible à l’entrée de la presqu’île de Crozon, domine de ses rondeurs la baie de Douarnenez, la plaine du Porzay au sud et la trouée de l’Aulne maritime au nord. Point culminant des Montagnes noires, il offre un magnifique panorama sur la Presqu’île de Crozon.

La 42 ème Montée du Ménez-Hom est organisée par le Comité d'Animation d'Argol qui nous propose plusieurs épreuves:

- La Montée du Ménez-Hom, course nature de 22,5 kms, avec 12,5 kms de route, 10 kms de chemins et sentiers qui nous amènent au sommet pour découvrir des paysages formidables avant de redescendre sur Argol. Départ 9h30, place de l'église.

- Marche Nordique chronométrée de 22,5 kms ( challenge Nordique de Bretagne), parcours identique à celui de la Montée du Ménez- Hom.

- L'Argolienne, course nature de 9,5 kms, nouveau parcours qui vous fera découvrir " la montagne " d'Argol en empruntant de nombreux chemins. Départ 9h45, place de l'église.

- Une marche nordique loisirs ( non chronométrée) de 9,5 kms, parcours identique à celui de l'Argolienne. 

- Une marche rando de 9,5 kms à travers la campagne d'Argol. Départ libre de 8h à 10h. 

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

La course de 22,5 kms, qui a des passages difficiles reste toujours aussi populaire, dans un esprit bien sportif. C'est l'une des plus vieilles courses du Finistère avec cette année 250 coureuses et coureurs à prendre le départ sur la place du bourg. Tout au long du parcours 5 ravitaillements sont proposés.  Quel plaisir d’épingler une nouvelle fois un dossard, pour la montée du Ménez-Hom. Retrait du sésame le "43", petit échauffement sous une légère bruine, le temps passe vite, il est déjà l’heure de se placer sur la ligne de départ. C’est donc confiant que je rejoins les autres concurrents devant l'église. J’ai quand même dans l’idée de prendre un départ prudent et de rester sage. On ne sait jamais… j'ai un semi la semaine prochaine donc pas de casse.

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

Le départ est donné. Départ tout en douceur dans la rue principale, avant d’attaquer les choses un peu plus sérieuses, 5 kilomètres de départementales, montées, descentes, faux plats montants se succèdent. 4'50" le 1er kilo, je continue sur le même rythme, je n’ai pas envie de me mettre dans le rouge. Je cours à la fréquence cardiaque en essayant de ne pas dépasser certaines limites. Je passe au kilomètre 6 en 30'40 (12km/h). Un virage à droite pour quitter le bitume et c'est une belle patate dans le bois sur un chemin assez large. Le fameux virage à droite marque le début de la longue montée vers le sommet, 270 m de D+ en 4 kilomètres. A la sortie du bois, c'est un paysage lunaire qui s'ouvre devant nous avec son long sentier caillouteux qui monte, qui monte et qui monte. Certaines parties sont roulantes au début, la pente n’excédant pas 10%. Puis arrivent des portions un peu plus raides, voir beaucoup plus raides avec 15%, je dois ralentir fortement et même marcher pour ne pas exploser le cardio. La vue sur la presqu’ile de Crozon est magnifique.

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

Un passage magnifique et mérité au sommet, accueilli par des bénévoles pleins d'enthousiasme au ravitaillement, cela fait du bien. J’avale un gel rapidement avec un peu d'eau, histoire de ne pas risquer la panne d’essence, et je reprends rapidement le large dans la longue  descente sans pour autant pouvoir recoller aux coureurs de devant. Bref, tout va bien. Je suis passé au sommet après 1h07' de course.

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

Je fais quelques calculs, je pronostique mon temps final, en 02h20'. Connaissant parfaitement le profil de la course, je sais qu’à ce moment là, il nous reste 4 kilomètres de descente, puis 7 autres bien vallonnés. La descente n’est pas très technique et vraiment roulante, on arrive en bas assez rapidement. Après les 30 minutes de déclivité, c’est finalement ici que commence la course.  Je maintiens mon allure, les quadriceps commencent à devenir douloureux. C’est de plus en plus difficile de relancer après des petits tronçons "marchés".

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

Ca remonte encore, un joli passage en sous-bois qui aide à garder le moral. Le retour sur la route, annonce la dernière difficulté puis la descente finale vers l’arrivée. J’entends que ça revient derrière, ça serait dommage de se faire dépasser maintenant. J’accélère un peu le rythme, je sais qu’il nous reste moins d’un kilomètre.  Pour finir je passe la ligne en 2h10'. J'ai tenu une moyenne au dessus de 10 km/h sur les 22.5 km et pas loin de 500 D +.  Je finis à la 182 ème place au général. Je suis très satisfait de ce résultat, j’aurais peut être même pu mettre moins avec un peu plus de culot, car j’en avais encore sous le pied,  mais je suis vraiment satisfait , et je me dis que j’ai vraiment fait le bon choix.

42 ème Montée du Ménez Hom

Résultats officiels :

Temps: 02h10'09"

182 ème sur 238

12 ème M3h sur 17

Moyenne 10,40 km/h

soit 5'47" au kilo

 

Une serviette  en souvenir

42 ème Montée du Ménez Hom

 Une douche et je rejoins avec Christiane le "TEAM CAM" (Daniel, Jean No,Yves Marie, Jean Claude et Ghislaine) pour participer dans la bonne humeur au repas organisé par les  jeunes agriculteurs de la région.

Menu : kir (s), Jambon à l'os, frites, crêpe, café. 

La Montée du Ménez-Hom a été une nouvelle fois un succès avec plus de 500 participants.  Merci aux organisateurs et aux bénévoles pour l’accueil sympathique.

L’année prochaine, n’hésitez pas, venez, pour le parcours, pour la vue, pour l’ambiance et l’état d’esprit, vous ne le regretterez pas.

42 ème Montée du Ménez Hom
42 ème Montée du Ménez Hom

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le

« Marathon de Barfleur en Duo »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 19:19
33 ème Foulées de Brasparts
33 ème Foulées de Brasparts

Les Foulées de Brasparts

(466 ème Course) 

Déjà un an que toute l’équipe des Marsupilamis de Brasparts vous a concocté et fait découvrir ses nouveaux circuits au cœur des Monts d’Arrée dans le Yeun Elez.

Deux distances au choix, avec les départs du sommet du mythique Mont St Michel, qui se trouve sur la commune de St Rivoal, et les arrivées au bourg de Brasparts. Le départ du 11 km se fera à 16h30 et celui du 20km à 17h00. Les dossards seront distribués à la salle des fêtes à partir de 14h30. Des navettes vont vous conduire tout au long de l’après-midi jusqu’au point de départ.

La sécurité de tous les coureurs est une des préoccupations, c’est pourquoi un médecin et une infirmière sillonneront en quad les circuits pour pouvoir intervenir rapidement. Ils seront aidés par une équipe de sapeurs-pompiers du centre de secours.

Mais les Foulées de Brasparts, qui mélangent sport, effort, sécurité, tourisme, amitié, convivialité, détente, ne peuvent pas se terminer à l’arrivée du dernier coureur. La soirée sera l’occasion pour la centaine de bénévoles, les coureurs, les accompagnateurs et toutes les personnes qui souhaitent passer un agréable moment dans une ambiance d’après course, de se retrouver autour du cochon grillé et du bal.

33 ème Foulées de Brasparts

Une semaine après Ploaré, je me retrouve à Brasparts pour un trail de 11 kms à travers les bois et landes.

Arrivé vers 15h00 au centre du bourg, avec Christiane nous prenons la direction de la salle des fêtes pour retirer les dossards. Aujourd’hui j’épingle  le " 69" .  Je prends place ensuite dans le car qui achemine tous les athlètes à la source de cette épreuve. Le départ se situe au Mont St Michel de Brasparts, le point culminant des Monts d'Arrée grâce à sa superbe petite chapelle qui surplombe l'ensemble des landes et le lac de Brennilis.    

33 ème Foulées de Brasparts

L'objectif,  moins d'une heure. Lorsque je me range derrière la ligne, je sais que j'ai bien récupéré de ma semaine d'entrainement. C'est ma 7 ème participation, et j'adore cet endroit où la nature offre des paysages magnifiques, et le départ de la course est toujours un moment émouvant. Nous sommes environ 250 concurrents pour parcourir les 11 kilomètres qui nous séparent de Brasparts, il nous faudra traverser,  la bruyère et les bois des alentours, des chemins parsemés de cailloux, des branches, des trous, des ruisseaux  et de la boue avec des petites et grandes montées, des longs faux plats, et des descentes très techniques. Comme j'ai de bonnes jambes en ce moment, je suis parti  avec détermination.

33 ème Foulées de Brasparts
33 ème Foulées de Brasparts

16 h 30, les coureurs se rassemblent. Je me place en  début de  peloton. Et c’est parti ! On descend d’abord  par  la route, ce qui  permet de bien étirer le peloton puis on oblique à droite, pour prendre un chemin caillouteux, toujours en descente.  Le spectacle de tous les coureurs descendant le chemin en une longue chenille multicolore, toutes générations confondues est comme toujours, impressionnant. On traverse les marais de Yeun Ellez, formés par une  terre noire gorgée d'eau, qu'on appelle aussi Tourbières. 

33 ème Foulées de Brasparts
33 ème Foulées de Brasparts

Après s'être échauffé sur 3 kilomètres de descente, il faut monter. La côte fait mal, chacun la  passe à son rythme, mais dans la descente qui suit, regroupement général. On est 5 ou 6 avec, notamment Nicolas. Retour sur des petits chemins, ça zig-zag en descendant au fond d'une vallée, je m’amuse. C' est assez étroit, je sens que j'ai de l'aisance. Les sensations sont bonnes et depuis le départ je me trouve bien calé dans un petit groupe. On alterne montées descentes,  je m'arrête au ravitaillement, un  petit verre d’eau et c’est reparti.   Je continue dans mon petit groupe, sachant que  maintenant une grande partie est en descente. 

33 ème Foulées de Brasparts
33 ème Foulées de Brasparts

Je ferai les 5 bornes suivantes en maintenant mon rythme et en m’appliquant pour garder mon équilibre dans les passages les plus délicats. Mes sensations sont bonnes, jambes légères et foulée rapide, donc je remonte progressivement sans trop compter, j’absorbe même une grosse montée sans ralentir.  On revient sur du plus roulant. Ça va vite.

Malheureusement à moins d'un kilomètre de l'arrivée, j’en oublie d’être attentif et je fais une grosse erreur de parcours qui me coûte 3 bornes supplémentaires.  Sur le coup je peste !!!!!!!!!!!!!

 Une erreur de parcours, et oui j'ai suivi comme un mouton, sans lever la tête . 15 minutes de perdues, le temps de faire une boucle pour  reprendre le bon chemin.  Je retrouve Nadine et la course reprend. La dernière montée se passe très bien en compagnie de ma copine.

 Une erreur de chemin fatale,  je m’en veux car j’ai raté un podium sur une erreur de concentration.

33 ème Foulées de Brasparts
33 ème Foulées de Brasparts

Résultats officiels :

Temps: 01h18'05"

233 ème sur 250

17 ème M3h sur 22

La soirée aurait dû se poursuivre par le traditionnel "Cochon grillé", où coureurs, accompagnateurs, et bénévoles se retrouvent dans une bonne ambiance.  

Pas cette année, j'ai un petit coup de gueule à faire passer.  Aujourd'hui les tickets repas sont passés à 12 € . Je ne suis pas Crésus , 24 € pour deux  plus 8 € d'inscription ça devient excessif.

 J'ai connu  le repas fourni comme cadeau à l'inscription puis 5, 8 et 10 euros l'année dernière.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour la

« Montée du Menez-Hom »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 22:46
35 ème Foulées de Ploaré
35 ème Foulées de Ploaré
35 ème Foulées de Ploaré

Les Foulées de Ploaré

(465 ème Course) 

Le comité des fêtes de Ploaré organise, avec l'aide d'une soixantaine de bénévoles, les 35e Foulées de Ploaré.

 Cette épreuve est la 12ème du challenge Penn Ar Bed. 

Course de 9,9 km à 50% route et 50 % chemin. Départ du stade Lesteven à Douarnenez Ploaré.

35 ème Foulées de Ploaré

10 h 15, au stade Jean-Lesteven, je rejoins sur la ligne de départ les 382 coureurs, dont 92 féminines, pour m' élancer sur le parcours de la 35 ème édition des Foulées de Ploaré, sous un beau soleil. Il nous faudra parcourir 9,9 km du stade Ploariste en passant par le bois de Coataner. La course douarneniste est la 12e épreuve du challenge Penn-ar-Bed, c'est  ma 4 ème participation.

35 ème Foulées de Ploaré
35 ème Foulées de Ploaré

Le premier kilomètre se passe très bien en 4'44, ça déroule correctement, les jambes tournent et le souffle est bon. Les premiers changements de sol arrivent, un chemin de terre se présente, puis de l'herbe, je fais très attention, pas de chute. Je termine le deuxième kilomètre en 4'52, mon allure est pour l'instant régulière. L'ambiance de la course est superbe, le plaisir est là sous le soleil.
L'allure de la course augmente mais je ne m'en aperçois pas et me laisse bêtement entraîner. Une erreur, qui se paiera plus tard et je le sais quand je vois 4'34 au troisième kilomètre.
Maintenant, il me faut ralentir et récupérer au mieux.  Je m'en veux de ne pas avoir fait attention. Les sensations sont cependant correctes. Et déjà une première entrée dans le stade avec un passage sur la ligne d'arrivée, je regarde ma montre, mon allure a chuté, je passe en 5'06. Un sentiment de déception arrive, mon espoir de terminer en moins de 50' semble compromis, on verra bien, ce n'est pas bien grave.
J'allonge ma foulée, je vais bientôt arriver à la mi-course. Les jambes sont un peu lourdes mais ça va, je me sens bien et prends énormément de plaisir à être tout simplement là.

35 ème Foulées de Ploaré

Deuxième passage devant la tribune et c'est parti pour l'ultime tour. Je redescends sous les 5' au kilomètre huit. La fameuse côte arrive, je me force à ne pas ralentir. C'est bon, les jambes suivent, elles ne me lâchent pas. Arrivé en haut, je sais que le plus dur est fait, je remets donc un petit coup d'accélération.
Dernier tour de piste, je suis pratiquement au sprint. Je passe la ligne en 49'47", je  relache mon effort. Je termine à la 209 ème place sur 356.
Je me dirige vers le stand arrivée où m'attend un bon morceau de Kouign Amann, et un joli polo.

Je ne suis pas très content de la façon dont j'ai géré ma course. 
Je remercie tous les bénévoles de cette superbe course, et vous dis à l'année prochaine....

Puis retour sur Plougastel Daoulas. 

Mission accomplie pour le challenge Penn Ar Bed.

35 ème Foulées de Ploaré

Résultats officiels :

Temps: 00h49'47"

209 ème sur 356

11 ème M3h sur 35

Moyenne 12,05 km/h

soit 4'59" au kilo

 

Un polo et la traditionnelle part de Kouign amann en souvenir.

35 ème Foulées de Ploaré
35 ème Foulées de Ploaré

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

« Foulées de Brasparts »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 08:43
51 ème Grand prix des 3 Ormes
51 ème Grand prix des 3 Ormes

Grand prix des 3 Ormes

(464 ème Course) 

Le point fort de la fête des 3 Ormes, organisée par le comité des fêtes, est la course pédestre comptant pour le challenge Penn Ar Bed, qui attirera quelques 360 coureurs. 17 h 30 « le grand prix des 3 Ormes 8 km 300 » Un circuit très vallonné : 2 boucles de 1250 mètres sur route et garenne suivies de 2 boucles de 2800 mètres sur route uniquement.

51 ème Grand prix des 3 Ormes

Dimanche après midi, avec Christiane direction Landudec. Aujourd'hui nous fêtons nos quarante ans de mariage, donc objectif 40 minutes.

Je récupère mon dossard "274", je vérifie le parcours, c'est le même depuis 2008.  Je salue Jean Claude et quelques coureurs connus avant d'aller me préparer. Je me rappelle d'un parcours difficile, avec une longue montée qu'il faudra affronter 4 fois et demi.

51 ème Grand prix des 3 Ormes
51 ème Grand prix des 3 Ormes

17h20 : Je gagne la ligne de départ. Je me place au milieu du peloton multicolore de 360 concurrents. Je décide de partir light avec juste 1 gel  au cas où… il y a un point d’eau tous les 2,5 km. Christiane s'est placée en haut de la côte pour les photos.  Comme j'ai de bonnes jambes en ce moment,  j'espère bien boucler la course en exactement 40 minutes . Je pars avec détermination pour ma 38ème épreuve de l’année. 

17h30 : Le départ est donné ...............................

51 ème Grand prix des 3 Ormes
51 ème Grand prix des 3 Ormes

Sur le 1er km descendant, je démarre sur un bon rythme, en 4’29’’, donc pas de perte de temps au départ, puis je prends mon allure de croisière proche des 5’ au kilo. Première montée sans soucis, j’essaye de ne pas grimper trop haut en fréquence cardiaque pour ne pas me griller.  Je me connais, si je pars trop vite, je vais avoir un gros coup de pompe et je vais me dégoûter. 

51 ème Grand prix des 3 Ormes

Deuxième petite boucle, les sensations sont impeccables, aucune douleur, au contraire, je commence à chauffer la machine et à me sentir bien, très bien même. Je double sans cesse. Finalement je relâche un peu mon cardio et commence à courir aux sensations, surveillant quand même l’allure et la vitesse. Je passe au km 2 en 9'10"et début de la deuxième ascension, je sais que l’allure moyenne va logiquement baisser. 

51 ème Grand prix des 3 Ormes
51 ème Grand prix des 3 Ormes

Les 3 et 4 ème km plus ou moins  plats se passent en 4’50’’. Le ciel se couvre et pendant 10 minutes, c'est sous un gros grain que les concurrents poursuivent le périple. À mi-course, je suis accroché à un petit groupe, je m'arrache pour rester au contact.  Dans l’avant dernière montée, je sens bien que j'ai plus de mal, je fais sans cesse l'accordéon avec un coureur de "Coray".  Le mental est soumis à rude épreuve mais je continue d'avancer, je veux garder les limites fixées dans ma tête. Je récupère un verre d'eau au ravito, et c’est parti pour la dernière boucle.

51 ème Grand prix des 3 Ormes

Le soleil est de retour. Je me cale bien sagement aux environs de 4’55 au kilo, et ainsi jusqu’au 7 ème, je ne vois pas passer la dernière boucle. Je suis réglé tel un métronome jusqu’au bas de la dernière difficulté.  Je sais que maintenant ça va être dur. Dernière grimpette, j'ai du mal à ventiler correctement et mes cuisses brûlent, je suis dans les temps. J'ai des coureurs en point de mire, je force, je double, je double encore du monde,  je regarde le chrono 39 minutes.

51 ème Grand prix des 3 Ormes

Je vois la ligne d’arrivée, je pousse sur les jambes, je regarde une dernière fois ma montre, les 40' sont là et finalement à l’arrivée, ce sera 40 mn 40 sec . L’émotion et une grande satisfaction m’envahissent. Ca y est, c’est fait. 

Je retrouve Christiane au ravito final, j’ai l’impression d’être passé dans une machine à laver sans essorage,  j’ai les muscles qui se font sentir, mais ça n’est rien comparé à ce chrono, rien de bien spectaculaire, mais aujourd'hui le chiffre 40 était de rigueur. Au final, et à tête reposée, je garde un excellent souvenir de cette course.

Un peu plus de 12,2 km/heure sur un parcours exigeant.

http://www.01gif-anime.com/img/alphabet/alphabet-54/r.gif ésultat

Temps: 00h40'40"

223 ème sur 358.

11 ème M3h sur 34

Moyenne 12,25 km/h

soit 4'55" au kilo 

 

Une serviette éponge en cadeau.

51 ème Grand prix des 3 Ormes

Conclusion: L'épreuve a connu un beau succès sportif et populaire. Course sympa, faisant partie du challenge Penn ar Bed, le circuit est agréable mais difficile. Pas mal de passages ombragés, une bonne côte et un long faux plat. Des bénévoles très sympas et il y avait pas mal de monde sur la ligne droite d'arrivée.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour les

« Foulées de Ploaré »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 13:55
Trail Locunolois 2017
Trail Locunolois 2017

Le Trail de Locunolé

(463 ème course)

Epreuve du challenge Armor Argoat.

Challenge Armor Argoat

Les bénévoles et les membres de Routennou An Diaoul, ont aménagé et balisé avec soin les chemins de Locunolé pour cette 10 ème éditionLe départ du trail long (24 km, dénivelé de 800 mètres) est donné à 9 h, tandis que les adeptes du trail court (13 km, dénivelé de 500 mètres), partiront à 10 h, afin de découvrir l'environnement Locunolois, tout au long du trajet. C'est à l'ombre des sous-bois, que les coureurs traverseront le mystérieux site des Roches du diable.

Trail Locunolois 2017

Le réveil sonne à 7h. La course à pied c’est vraiment un sport de maso. À cette heure le dimanche, même les chiens  dorment encore. Je me traîne péniblement hors du lit et avale mon petit-déjeuner. Après une bonne douche, je me sens un poil mieux. Je me masse les jambes à l'huile d'arnica et enfile ma tenue (après avoir longtemps hésité, non par coquetterie, mais à cause du temps).

J’ai hâte d’y être. Ça tombe bien, il est l’heure d’y aller.

Une heure de route sous des trombes d'eau avant de rejoindre mes compagnons.

Locunolé est une petite commune à 10 km de Quimperlé. Elle est surtout réputée pour le site spectaculaire des Roches du Diable, où la rivière Ellé se faufile entre d'énormes rochers polis par l'érosion.

Trail Locunolois 2017

Courir sous une pluie fine et intermittente, pourquoi pas, mais là il y a de quoi refroidir le plus courageux des bretons.

 Je me présente sur la ligne de départ du 13 km pour ma deuxième participation. Venu pour la "balade" en toute décontraction après Guerlesquin hier soir.
 Le 13 km réunit plus de 280 inscrits en plein cœur de l'été et des vacances.
Mais ce n'est plus de la pluie, c'est le déluge au-dessus des coureurs au moment du départ.

Trail Locunolois 2017

1er kilomètre, première côte, je me fais lâcher très vite par les cadors. Pas inquiet et me sentant à mon rythme, je continue accompagné d'un petit groupe. Il faut dire que sur les courses courtes, les écarts se creusent vite.  Les premiers kilos me permettent de redécouvrir le parcours très sympathique. 

Le terrain est super et bien balisé. Nous avançons en file indienne pour les montées et les descentes dans cette partie technique, mais  cela me permet de garder un rythme raisonnable, et de ne pas me faire emporter par mon enthousiasme. Je croise d’ailleurs certains coureurs qui n’ont pas cette patience, et qui me dépassent joyeusement dans cette montée au prix d’efforts bien mal considérés, pour  reprendre la file quelques places devant. Je rigole intérieurement car je sais que ces efforts se  payeront chers en fin de course. Les dénivelés positifs se succèdent et je les passe bien, c'est la mi-course.

Trail Locunolois 2017

Les bénévoles du ravito ont peu de succès sous la douche. J’ai régulièrement repris des places dans les descentes, et bien que je ne me précipite pas, je ne m’arrête que quelques secondes au ravito. Passages aux Roches du Diable, avec même un passage dans la rivière. Les rochers granitiques usés et polis par le temps, sont entremêlés sur le cours de la rivière Ellé. Ces roches aux formes étranges ont donné naissance aux légendes les plus mystérieuses. C'est le diable lui-même qui les aurait jetées à cet endroit. Malgré ce magnifique spectacle, je reste motivé par le fait que malgré tout, je suis visiblement en forme et que le passage des chaos n'est pas simple. Le parcours est beau mais très escarpé.

Trail Locunolois 2017

A ce niveau, la rivière se divise en 2 bras entourant un îlot. Un dernier coup d'oeil sur l'Ellé avant de repartir dans un sentier étroit très technique. A chacun son style sur cette partie, certains ont le pied plus montagnard que d'autres. Je descends comme un chamois, j'aime ce genre de difficultés. Après la descente, retour dans un mono trace, les kilomètres 11 et 12 s’avalent à vive allure, je rejoins deux autres coureurs avant de traverser la rivière. 

Il est déjà temps de penser à la gestion du finish, sont-ils plus rapides que moi ? ou sont-ils dans le dur ?

Je prends les devants, j'accélère, malheureusement je coince un peu, j’entends leurs foulées, ils recollent au sommet de la bosse, on arrive sur la route, j' attaque à nouveau. Il reste  encore 500 mètres, c’est trop long, je n’y arriverai pas, je lève la tête, un champ à traverser avant de pénétrer dans le stade. Je suis toujours devant, j'aperçois l’arche, c’est l’arrivée, je donne tout, je passe la ligne devant eux, c’est de bonne guerre, mais ça fait plaisir.

Trail Locunolois 2017

Les pieds qui font floc-floc dans les chaussures, les gouttes qui tombent dans les yeux, je prends la direction du ravitaillement final.

Et bien, c’est avec un grand plaisir que j'ai participé à cette épreuve sur un magnifique parcours en pleine nature, bosselé comme il faut, avec relances et zones de récupération, la rivière qui va bien, un panorama  magique, le tout organisé dans la bonne humeur et la simplicité. Un vrai trail, comme on souhaiterait en voir plus souvent.

Résultats officiels :

Temps: 01h23'00"

138 ème sur 280

8 ème M3H sur 27

Moyenne 09,90 km/h

soit 6'10" au kilo

 

Un bandeau multifonction en souvenir.

Trail Locunolois 2017

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à la semaine prochaine pour le

la course des 3 Ormes à

« Landudec »

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 22:04
1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Le 1 er Trail de Guerlesquin

(462 ème course)

Résultat de recherche d'images pour "trail de guerlesquin"

Dans le Finistère, la Petite Cité Bretonne de Guerlesquin située à la porte des Monts d’Arrée et de Plougras dans les Côtes d’Armor  présente un patrimoine historique et un environnement naturel remarquable. Cet espace splendeur nature (Zone Natura 2000) est le terrain de jeu du Team Gwerliskin.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Une première édition pleine de promesses.

Les circuits empruntent 95 % de chemin, avec des dénivelés et difficultés adaptés aux différentes catégories de coureurs.

 3 circuits sont proposés : 

La course nature « Tro Guic », 7 km avec 100 m de dénivelés

Le circuit « Ribinoù Koz », 16 km avec 300 m de dénivelés

Le circuit « Hent Menez Are », 25 km, spécialement conçu pour les experts avec près de 1 000 m de dénivelés.

Au-delà de l’aspect loisirs, Team Gwerliskin veut donner une dimension caritative à la fête, en souhaitant reverser une partie des bénéfices aux ex-salariés de Tilly-Sabco Bretagne qui ont perdu leur emploi en décembre dernier après une reprise de l’entreprise.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Pas mal de connaissances sur le parking et sur la ligne de départ.

La Team Gwerliskin a atteint ses objectifs avec 420 participants. Malgré des conditions météorologiques difficiles, cette journée sera une réussite, les concurrents y trouvant tous leur compte, un coup d'essai, un coup de maître.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Deux mois sans trail, j'ai de nouveau, la forme et envie de me dépasser. Après dix compétitions sur route, je reprends confiance en moi et j'ai retrouvé des sensations de vitesse. La route et le trail, sont deux mondes bien à part. Le plaisir face à la performance, l’amour de la nature contre le bitume urbain. Tout oppose ces deux disciplines et pourtant c'est de la course à pied.  Certains ne jurent que par le goudron, d’autres sont plutôt verdure, je ne critique ni les uns ni les autres. Au contraire face aux nombreuses incompréhensions de certains, moi j'ai besoin des deux et de la grande complémentarité qui règne entre ces  disciplines.

C’est donc à 16h25 que j’ai pris place parmi les 200 autres concurrents sur la place du bourg et à 16h30 précises nous nous sommes élancés pour 16 km en terrain inconnu. 

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

L’échauffement a été un peu trop juste à cause d'une grosse averse. Je pars donc tranquillement et heureusement car après un kilomètre, la première montée se présente.

Je la monte en courant sans aucune brûlure dans les mollets. Revenu sur le plat, je poursuis en compagnie d’un petit groupe sympa.

On traverse "Le Guic",  un cours d'eau qui délimite le Finistère et les Côtes d'Armor.

Les trois kilomètres qui suivent me permettent de me mettre dans ma course et de voir l’état de mes jambes, qui sont un peu tendues mais pas complètement à la ramasse.
Les passages dans la forêt avec une alternance de montées et de descentes rendent le parcours bien ludique, comme j’aime.

Km 7 , on traverse une nouvelle fois le "Guic" et nous voilà de retour dans le 29.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

On enchaîne pas mal de passages "single". Je laisse passer des coureurs, d’autres me laissent passer, en gros c’est une histoire qui roule. 

Les kilomètres passent vite, pas le temps de s’ennuyer sur ce genre de course, il faut toujours regarder où on met les pieds. 
Au 10 ème kilomètre je profite d’être sur du plat et sur un chemin hors des bois pour avaler un gel et compenser mon petit coup de mou.
Et hop je repars dans la forêt pour la suite de la balade. Notre petit groupe de 3 s’est un peu éparpillé. Je suis parti devant et je fais très attention de ne pas glisser ou m’étaler dans les descentes.
Pour le moment ça se passe plutôt bien et les jambes tiennent le choc.
Je me fais plaisir en courant sur les passages roulants, j’essaie de gérer à fond les descentes et lorsque je suis trop en galère dans les montées je trottine, pour mieux relancer ensuite.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Je continue seul sur une bonne portion en stabilisé. Le terrain change souvent, il faut rester concentré, les kilomètres s’enchaînent sans vraiment s’en rendre compte. 
On retourne dans la forêt et on y restera quasiment jusqu’au dernier kilo.
C’est un peu les montagnes russes, mes jambes commencent à fatiguer et j’essaie de rester vigilant, j’ai peur de me tordre la cheville avec la fatigue, ce n’est pas le moment de se louper.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Un peu plus loin après un passage humide, je retrouve un nouveau groupe avec qui je vais finir. La fin de la course est constituée d’un parcours balisé dans les rues du bourg.

La ligne d’arrivée est juste devant, je mets un petit coup d’accélérateur et je termine ce magnifique trail. Je stoppe ma montre et je suis surpris agréablement de mon temps.

1 h 33' pour 16 km et 400 de dénivelé, je n’avais aucun objectif temps, du coup je suis plutôt satisfait.

Une fois retrouvé Christiane, je ne tarde pas pour me changer et rejoindre tout le monde au ravitaillement. Mes amis(es) sont tous arrivés et nous commentons le parcours et l’organisation de façon positive. Nous restons à la remise des récompenses, et en bon traileur, cela se finit autour d’une bière. Une bien belle journée.

1 er Trail de Guerlesquin

Durant cette course, je suis passé du stress à l’excitation, de la souffrance à la joie et j’ai fini par un sentiment de fierté incroyable, comme une mini victoire personnelle.

Le trail est pour moi bien différent de la course à pied sur route, les émotions sont décuplées, je suis un spectateur de ce que la nature m'offre, c’est grandiose, merveilleux et sacrément dur. Pourtant, j’y retourne demain matin à Locunolé pour 13 bornes. 

Résultats officiels :

Temps: 01h32'52"

99 ème sur 189

7 ème M3H sur 11

Moyenne 10,50 km/h

soit 5'50" au kilo

 

Un gobelet en souvenir.

Une bière et une crêpe pour récupérer.

1 er Trail de Guerlesquin
1 er Trail de Guerlesquin

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien "écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment avec moi et à demain  pour le « trail de locunolé»

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2017
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

808 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique