Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 08:57
43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

43 ème Saint Pol - Morlaix

(362 ème Course)

Depuis 1973, cette épreuve sportive est devenue un mythe.

Ce Semi-Marathon est surnommé le « diamant breton ».

Sa 43ème édition détient le Label International. Elle permet

aux participants de se classer et se qualifier pour le

championnat de France 2016. Comme à chaque édition,

des milliers de coureurs et de spectateurs font vibrer

les terres léonardes, sur un parcours de 21.1 km,

des Flèches Saint-Politaines au Viaduc de Morlaix.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

Tout a commencé  le samedi soir avec le trail Urbain.

(Cavalcade nocture de 8 kms dans les ruelles 

de Morlaix et sur le Viaduc)

Christiane, Peggy, François et moi avons rejoint 

environ 700 personnes sur le parvis de la mairie. 

Le rendez-vous était fixé à 19h30, autour du kiosque pour

une séance d'échauffement.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

Une mise en bouche avant le Saint-Pol - Morlaix.

 Les rues du centre-ville de Morlaix ont vu débarquer tout

un tas de coureurs et marcheurs à la nuit tombée.

La Cavalcade, qui précède traditionnellement l’événement,

a eu un succès monstre pour son retour.

Les pavés, les cent marches et les rampes, rien n’arrêtait

les oiseaux de nuit que nous sommes. Nous n'avons pas

oublié de tourner la tête pour admirer Morlaix by night

 en passant sur le viaduc. L’itinéraire se fait à allure libre,

sans esprit de compétition.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

Dimanche en fin de matinée, toute l'équipe se retrouve

sur le parking du centre commercial Bretagnia à

 Saint Martin des Champs.

Chacun récupère son dossard à l'espace du Roudour,

et il est temps de prendre une petite colation.

Partir pour faire une course de cette ampleur sans avoir

mangé est une grande erreur. Cela peut te donner des

crampes d’estomac, de la faiblesse et des maux de tête.

  Il est donc important de bien manger, mais de façon

à te sentir bien et énergisé. 

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

Le ventre plein, dossard en poche, il est temps de 

rejoindre la queue se formant devant les navettes.

 On s’engage à notre tour pour attendre le car qui nous

emmènera au départ. 

Le transit aller est assez long tout de même, et dire que l'on

va faire le retour à pieds. 

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

L’épreuve reine est incontestablement le semi.

C’est peut-être l’épreuve la plus populaire et fédératrice

de l'année. Ce grand moment est attendu par les coureurs

de la "Forest à petites foulées". 

Un espace-temps où l'on peut côtoyer et se «frotter»

aux élites. Mais tous ne sont pas là pour la performance,

beaucoup sont venus pour le plaisir, et pour l’ambiance.

Aujourd'hui pour ma 7 ème participation, j'ai pour

mission d'accompagner la plupart des Forestois(es)

sous le Viaduc de Morlaix en 02h10 minutes.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

On prend le temps de s’échauffer un petit peu.

 15 min avant le départ, on se faufile au niveau

de la pancarte des 2h00, soit pratiquement au milieu

du peloton… la classe.

 Un peu d’attente… le départ est donné.

Yes !!!!!!!

Les 5 premiers kilos.

Après un km plat, suivi d’un faux plat descendant, survient

une première côte , jusqu’au 4ème km (pente à 2 %).

Entre le 4ème et le 5ème km, le parcours est plat. 

Je pars assez vite sur le premier kilomètre 5'10",

il me manquait un petit peu d'échauffement.

Une fois bien musculairement, je décide de lever le pied

et de rejoindre le groupe et attaquer notre plan.

 Allure : 6' 09" soit 9.74 km/h

Km Temps de passage
6' 09"  
12' 19"  
18' 29"  
24' 38"  
30' 48"  
36' 58"  
43' 07"  
49' 17"  
55' 27"  
10  1h 01' 36"  
  
Km Temps
11  1h 07' 46"  
12  1h 13' 56"  
13  1h 20' 05"  
14  1h 26' 15"  
15  1h 32' 25"  
16  1h 38' 34"  
17  1h 44' 44"  
18  1h 50' 54"  
19  1h 57' 03"  
20  2h 03' 13"  
  
Km Temps
21  2h 09' 23"  
21.1  2h 10' 00"    

Dans la 1ère côte, je freine le groupe,

 peur de le faire exploser.

On arrive au premier ravitaillement avec 54" d'avance

tout va bien, le moral est bon.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

du 5 au 10 ème

Une descente de 1,2 km, à fort pourcentage. Ensuite,

le parcours est plat, sinueux, entre le 6ème et le 10ème km.

J’ai un peu de mal à négocier la descente du 5ème km,

c'est dur de me freiner.

J'invite mon petit groupe à se décontracter pour essayer

de profiter au maximun de cette pente favorable.

On a l'air de se débrouiller pas mal, on double de

monbreux concurrents. A partir du sixième kilomètre,

j’ai accéléré un peu la cadence, me calant sur une allure

un poil plus rapide que ce que prévoyait le plan.

Les km s’enchainent souvent aux alentours de 5'55".

J'engrange quelques secondes dans cette partie en pensant

aux 4 bornes qui arrivent.

Passage à la mi course en 59'11 avec 2'20" d'avance.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

du 10 au 15 ème

A partir du 10,5 km, commence une longue côte, jusqu’au km 13,9

(pente moyenne : 2,5%). Un faux plat descendant, puis montant,

fait suite à cette dernière difficulté.

10 ème km, déjà, cela m'a paru assez rapide, comme quoi

tout est psychologique, et la tête est bien prête à continuer.

Il faut maintenant que tout le monde tienne dans la montée,

et ce sera parfait.

Voilà, la big montée, 3km400 de plaisir.

Ca ralentit pas mal dans le groupe, trop à mon goût

(6'35 sur le 1er km), j’ai donc donné une petite

impulsion pour monter un peu plus rapidement, ce qui

nous a permis de gagner quelques places.

( 6'16" et 6'03" sur les km suivants).

A ma surprise, nous n'avons pas eu de difficultés particulières

à maintenir l’allure.​

 Les commentaires sympathiques et bons pour le moral

commencent à fleurir sur les bornes "Le plus dur est fait" .

Cool ! 

Passage au km 15 en 01h31'29" ,  1 minute d'avance.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

du 15 au 21 ème

Au 15,5 km se profile la descente de Lannuguy (2 km), pour

terminer par un parcours entièrement plat de 4 km.

La descente de 2km se présente. Toujours un peu de mal

à en profiter. J'ai du mal à garder un rythme régulier

et sympathique. Je me force à rester aux alentours

de 10 km/h pour tenter de descendre proprement.

 On est au 17 ème km. "La fin approche" virage à droite, il nous

faut longer la rivière de Morlaix sur 4 bornes.

Dans le virage un petit bonjour à mes copines

les "Bonnes Soeurs" qui ne manqueraient pas le spectacle.

A partir de là, je sais que c'est le mental qui va

prendre le relai. Une petite vague d’émotion me parcourt,

 je sais que nous allons réussir. Il faut serrer les dents pour

les derniers kilomètres : la machine était en place, les jambes

tournaient, les souffles étaient bons. Seule la fatigue du corps

commençait à se faire sentir. Le public se densifie. 

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

A partir du 20ème kilomètre, nous sommes portés

par les encouragements d’une foule de spectateurs

massés de chaque côté de la route.

Nous avons relancé un peu l’allure. Je voyais l’arche

d’arrivée se rapprocher. Le temps est acquis, la ligne …

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

C'est main dans la main que nous avons triomphalement

passé l'arche sous l'emblématique viaduc de Morlaix 

en  2h09’45, un temps espéré. 

Le bonheur se lit sur nos visages souriants

et remplis d'émotions.

C'est le BONHEUR et la VICTOIRE. Trop fiers de nous.

 Souvenirs assurés, une belle performance, j’étais heureux

 pour tous.

Remise de la médaille et du tee-shirt avant de reprendre

des forces au ravitaillement final.

43 ème Saint Pol - Morlaix
43 ème Saint Pol - Morlaix

                      

43 ème Saint Pol - Morlaix

Au final :

Très content d’avoir fait ce semi en bonne compagnie, heureux

de l’avoir fini et surtout d’avoir atteint l’objectif initial.

Comme à la fin d'un livre, pour terminer j’adresse mes

félicitations, aux 5 Semi Marathonniennes et aux 

8 Semi Marathonniens de La "Forest Landerneau".

L'union a fait la force de la réussite.

 

Cliquez sur le lien pour la vidéo

https://irewind.com/public/video/shared/e5352ab8aef212889df5a5000aa33d1c#.VlHabRCU1sg.gmail

 

J' adore cette course. Le parcours est super, l’ambiance

au rendez-vous et l’organisation vraiment au top.

J’ai vraiment profité de ces 21,1 kilomètres.

Je reviendrai l’année prochaine, c’est certain.

Temps Officiel : 02h09'44"

Temps Reel : 02h08'35"

2263 ème sur 2588

147 ème V3h sur 189

Moyenne 09,90 km/h

soit 6'06" au kilo

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 11 kms du 

« Semi de Plouguin »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 10:37
Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Kemper Urban Noz Trail

(361 ème Course)

La 3e édition du Kemper urban noz trail (Kunt), organisée

par le Triathlon club de Quimper, aura lieu sur une

distance unique de 15 km. Le départ sera donné à 20h,

de la place Saint-Corentin, en plein centre-ville de Quimper.

L’arrivée sera également jugée place Saint-Corentin.

Cette année encore, le Kunt propose de découvrir Quimper

en empruntant ses ruelles, son mont Frugy et ses portions

boisées, sur un tracé urbain et périurbain dont certaines

 portions seront mises en lumières et en musique.

Le parcours a été modifié cette année avec la participation

de Patrice Gloux, responsable du magasin Sobhi sport de

Quimper, coureur à pied émérite et partenaire du Kunt.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

3 ème édition et troisième participation.

                                                         

Comme prévu, c'est dans mon carrosse que je véhicule

Ghislaine, Peggy et Alain vers Quimper.

Rendu dans la capitale traditionnelle de la Cornouaille

 nous allons récupérer les dossards dans la salle St François

 au-dessus des halles de Quimper puis  

les tee-shirts techniques avec le logo du Kunt sérigraphié

au milieu des halles.

Le départ n'a lieu que dans une heure, on en profite

pour faire une petite balade au pied de la cathédrale, 

 place St Corentin où aura lieu le départ et l'arrivée

cette année, une nouveauté.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Nous partons nous échauffer tranquillement en remontant

le parcours, avant de revenir sur la ligne de départ. 

Il nous faudra jouer des coudes pour nous positionner

parmi les 800 concurrents dans la zone de départ.

Lampe frontale OBLIGATOIRE.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Le départ est donné, j’abandonne Ghislaine et Alain,

et j'ouvre le chemin à Peggy avec qui je dois faire la course.

 Après environ 700 m de plat dans la vieille ville,

avec une foulée laborieuse à zigzaguer entre les coureurs,

j’informe Peggy que nous atteignons le pied du mont Frugy.

Un coureur qui souhaite me doubler me pousse gentillement,

et me demande pardon, il y a une très bonne ambiance

sur cette course.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

60% du dénivelé positif se trouvent sur les 6

premiers kilomètres.

On commence par grimper le mont Frugy sur 1200 m.

Puis très vite c'est la montée de la rue Pen ar Stang

 jusqu’aux abords du collège. Une petite pause au niveau

de la salle de sport d’Ergué-Armel et il nous faut

affronter une série de 91 marches, le plus dur est fait. 

Je règle pour du 10 km/h de vitesse moyenne. 

Je sais que Peggy à cette allure est régulière.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Il nous reste encore à remonter du vallon Saint-Laurent

vers le Braden par le boulevard Remscheid et les ruelles.

Par la suite, nous redescendrons petit à petit ce que

nous avons gravi. Le bois de Kéradennec proposera tout

de même quelques petites bosses.

Je me sens vraiment bien. La respiration est là, les jambes

suivent, pas de douleurs aux pieds…

Je cours facilement sans me poser de questions.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Le circuit est varié. Il propose des parties sur bitume,

mais aussi de larges séquences sur terrains souples,

dont des portions boisées, sur un tracé urbain et

périurbain. Chemins creux, sentiers, routes, pavés,

escaliers, franchissement de ruisseau et sous-bois

sont au programme.

Nous allons garder un bon rythme jusqu’au ravitaillement,

sur lequel on s’attarde très peu : deux gobelets avalés en

vitesse, une poignée de raisins secs et c’est reparti.

Kemper Urban Noz Trail 2015

Le chemin de halage de l’Odet, rive gauche vers le pont

Max Jacob est très animé, nous sommes sur un rythme

soutenu mais résonné, les jambes tournent bien et

derrière moi ça suit, on est à un peu plus de 9,5 km/h

 sur cette partie. Nous sommes encouragés

 par les nombreux bénévoles qui jalonnent la partie urbaine.

 Bon la fin de course semble toute tracée, il me faut

garder la vigilance et le rythme sur le tracé très exigeant

de la ville. Je connais très bien cette partie pour l'avoir

empruntée plusieurs fois lors des corridas de fin d'année. 

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

À un peu moins de 1,5 km de l’arrivée, la dernière

difficulté, il nous faut monter

sur 300 m vers la rue du Pichery à partir de la

rue de Pen ar Steir, en empruntant une nouvelle série

de marches. Enfin, le raidillon d’une petite centaine de

mètres placé dans la rue Kergariou (vieux Quimper)

marque la fin des efforts à produire en montée.

Devant nous une V2, Peggy décide de passer devant.

Une dernière accélération, un dernier virage et l'arche

se présente devant nous.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

J’arrive en 1H35, soit 10 km/h de moyenne, dans de

bonnes conditions. Ce fut une bonne séance, qui vient

s'intercaler entre mes 2 grosses courses.

Direction le ravitaillement final éléphantesque.

Merci pour ce ravitaillement final qui représente

parfaitement "Halloween" avec sa délicieuse soupe

au potiron. C’est bien gentil de courir, mais il est vraiment

indispensable d’avoir un ravitaillement final en conséquence.

Ce fût le cas.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

Prendre du plaisir selon les capacités de son corps,

voilà ce que l'on était venu chercher.

Nous avons savouré ensuite nos performances.

Très gros succès à nouveau pour le KUNT désormais

reconnu dans le domaine du trail urbain.

Kemper Urban Noz Trail 2015

Au final, le Kemper Urbain Noz Trail est une course sympa,

conviviale et quand même sujette à performance. 

On découvre la ville sous un autre oeil. 

Je vous donne rendez-vous l’année prochaine, car je

compte bien y revenir en 2016, même si je trouve que

cette année il y a eu moins d'animation sur le parcours

que les années précédentes.

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015

ésultats officiels :

Temps: 01h35'38"

595 ème sur 771

11 ème V3h sur 20

Moyenne 09,94 km/h

soit 6'02" au kilo

Kemper Urban Noz Trail 2015

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

le Semi Marathon 

« Saint Pol - Morlaix»

Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015
Kemper Urban Noz Trail 2015
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 23:46
Trail de la Vallée du Scorff

Trail de la Vallée du Scorff

(360 ème Course)

C’est aux abords de la magnifique vallée du Scorff, et

autour de la vallée du Saint Sauveur que l’association des

foulées de Cléguer ont concocté un grand week-end de Trails.

Le trail de la vallée du Scorff, course de 43 km, exigeante

est réservée aux plus expérimentés.

Un parcours 100% nature sur des chemins spécialement

ouverts pour la manifestation nous conduiront sur

les « pentes de Sainte Anne », la « côte à Mémé »,

la « bosse de Saint Yves »,  autant de difficultés techniques

qui ont fait la réputation de la vallée du Scorff.

Réveil à 05h30, départ 06h00, et en route pour  le Morbihan.

Après 01h45 de route, me voilà rendu à la salle polyvalente

de Cléguer.

Le jour se lève, je vais récupérer mon dossard, il y a autour

de moi un tapis de gelée blanche. Il fait zéro degré, et je

n'ai qu'une tenue d'été, pas de coupe vent, la météo a prévu

une belle journée ensoleillée.

Trail de la Vallée du Scorff

Attention, 5, 4, 3, 2, 1, top… Il est 8 heures c’est

parti pour la grande aventure, le départ est fluide.

J'attaque la première côte prudemment, pour sortir du

bourg en veillant à ne pas dépasser mon plan de vol,

il reste encore 1200 m de dénivelé positif.

Au bout de 45 minutes de course la "bête" se réchauffe.

La sensation de froid aux extrémités des mains, des oreilles

et du nez commence à disparaître en entrant dans un bois.

On traverse ensuite un champ, l'herbe luisait et craquait

comme du verre.

Très vite, la diversité du tracé proposé

(sentiers monotraces, passages techniques,

chemins creux, prairies…), la richesse de son territoire

et bien sûr le Scorff comme fil conducteur transforment

cette balade en un terrain de jeu difficile.

Trail de la Vallée du Scorff

Un vrai parcours trail, loin de toute vie urbaine, avec ses

sentiers qui existent à peine, des passages d’enfer qui

donnent le vertige, des points de vue à vous couper le souffle,

des descentes de folie.

Trail de la Vallée du Scorff

7 ème kilomètre, le moulin du Moustoir, au détour d'un

virage nous nous retrouvons en bordure de champ,

en léger dévers, les premières glissades apparaissent.

Voyant un coureur devant moi déraper, je redouble de vigilance.

Nous arrivons ensuite sur une portion bitumée montante

avant d'attaquer la forêt.

Après un début où j'étais assez méfiant pour mes

appuis, j'ai commencé à prendre confiance et c'est à ce

moment-là qu'une souche d'arbre a décidé de traverser

devant moi, j'ai trébuché, posé les mains au sol, mais

vraiment rien de grave.

Cette partie en forêt est vraiment très intéressante,

ça monte, ça glisse, ça descend, ça glisse, ça tourne,

ça glisse. Il faut aussi éviter les troncs et branches au sol,

baisser la tête pour éviter les arbres trop penchés,

s'accrocher comme on peut pour monter quand

ça glisse, maîtriser ses glissades en descente pour ne pas

finir sur les fesses. 

Trail de la Vallée du Scorff

14 ème kilo, dans un chemin une nuée de guêpes très

énervées par notre passage, elles me piquent, deux fois,

elles m’ agacent, mais surtout, elles me font peur.

De nombreux coureurs ont été piqué, et au ravitaillement

de St Sauveur, les secouristes desinfectent les piqures.

Les bénévoles ont tous des petits mots d'encouragements,

merci à eux ! 

La balade continue, nous sommes trois. L'esprit trail est

présent, le coureur de devant signalant de faire attention

à l'approche des troncs ou branches en travers du chemin. 

Trail de la Vallée du Scorff

On est trois depuis un bon bout de temps et après une

ènième partie de montagne russe dans les bois, on aperçoit

 les bords du Scorff.  Une longue partie roulante au bord

de l'eau s'ouvre à nous, le sentier est étroit, et  j'ai un peu

de jus, donc je préfère me la jouer solo. Tant pis pour

mes compagnons, je me dis que de toute manière

ils ne seront jamais loin derrière et qu'ils me rejoindront 

 plus tard dans la course...ou pas.

Le plaisir est réel dans cette partie, c'est un tracé roulant

qui nous emmène jusqu' au 28 ème km.

Trail de la Vallée du Scorff
Trail de la Vallée du Scorff

Ce genre d'itinéraire champêtre, on ne le rencontre qu'ici

Je pourrais en profiter pour accélérer mais je préfère opter

pour l'option d'en garder sous le pied.

Le soleil est au rendez-vous, idéal pour qui sait apprécier

les courses au bord de l'eau et ces précieux moments de

liberté que nous offre le trail.

A l'issue d'une descente particulièrement angoissante, la

traversée du Scorff. Le Scorff, ce petit fleuve côtier de 70

kilomètres de long qui prend sa source dans les Montagnes

Noires. La particularité, c'est qu'à l'endroit où nous le

traversons, nous changeons de département, en quelques

minutes on passe du Morbihan au Finistère et retour dans le

Morbihan. ( la rivière étant la frontière entre les deux départements)

Trail de la Vallée du Scorff

C'est l'automne, la belle couleur des

feuilles est passée du vert au rouge ou jaune

ou orange ou un mélange de tout cela. C'est super beau.

C'est reparti après quelques zigzags, ça monte bien,

 ça fait très mal aux cuisses au bout de 30 bornes.

 "Ouf! j'y suis arrivé en haut. Je récupère c'est le

dernier ravito, "la chapelle Sainte Anne". On ne peut

pas aller plus haut, on surplombe le Scorff.

Trail de la Vallée du Scorff
Trail de la Vallée du Scorff

C'est reparti, pour la dernière partie.

La descente vers le Scorff se fait à travers un dédale

de roches. Puis on remonte, le sentier en dévers, n'est

pas vraiment facile et demande de l'attention.

Sur la crête, un moment de récupération avec un paysage

verdoyant. On slalome ensuite dans les sous-bois en

alternant bosses et descentes.

 A cela il faut ajouter des passages de ruisseau à gué

ou sur troncs d'arbres, des passages dans des tunnels humides

et un peu d'escalade sur les rochers.

Trail de la Vallée du Scorff
Trail de la Vallée du Scorff

Je suis marqué et les jambes sont lourdes pour

franchir les dernières bosses. J'y mets toute mon

énergie. Heureusement il y a quelques passages où l'on

peut récupérer.

Trail de la Vallée du Scorff

L'arrivée est en vue. Je passe enfin l'arche sous

les applaudissements et les encouragements du speakeur.

La délivrance au bout de 06h30 d’effort. La ligne

d’arrivée franchie, la fatigue se lit sur mon visage.

La douleur laisse place à la joie. Je vais trouver un

réconfort au ravito final.

 Je suis fier de l’avoir fait. Je pourrais désormais

porter le tee-shirt aux couleurs de la Vallée du Scorff.

Trail de la Vallée du Scorff

              officiels

Temps: 06h38'25"

143 ème sur 166

      3ème V3h sur 6       

Moyenne 8,34 km/h

soit 6'34" au kilo

Trail de la Vallée du Scorff

Avec le recul, je sais que je dois progresser.

Reprendre les bases du trail que je n’ai plus, surtout

au niveau de la gestion de l’effort, et de l’intensité dans

les montées. Pour cela, je vais consacrer le mois de

novembre à acquérir de la puissance pour me sentir plus

à l’aise sur les 56 kms du Mesnestrail à Moncontour.

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

« Kemper Urban Noz Trail »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 12:06
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

21 ème Foulées Folgoatiennes

12ème épreuve du Challenge de l'Elorn

(359 ème Course)

Une course de 15 km, toujours le troisième dimanche

d'octobre. C'est la 21ème édition,  elle est intégrée

dans le Challenge de L'Elorn. Elle en est d'ailleurs la

dernière course.

Un circuit légèrement vallonné mais sans difficulté

majeure permet de découvrir la campagne environnante

ainsi que le centre de Le Folgoët.

 Deux tours à effectuer.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Direction la salle pour la remise du dossard  le "110".

La dîme locale est de 7 € pour le droit de courir.

Je récupère ensuite les invitations pour le repas

du 28 novembre à Guipavas.

On me donne un tee shirt "L" aux couleurs des "Foulées

Folgoatiennes".  Un tee shirt "L" c'est vraiment trop juste

pour un beau bébé comme moi. De plus la charmante

jeune fille qui me l'a remis m'a dit

"C'est ça et puis c'est tout", pas sympa la Miss !!!! 

  Merci  de prévoir  du XL messieurs les organisateurs,

on ne ressemble pas tous à des rayons de vélos.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Cette course est un peu particulière puisque je vais la faire

accompagné de Béatrice et François,

c’est bien sympa comme idée.

 8 représentants de la "Forest" participent à cette épreuve

Finir en 01h20mn, mais surtout terminer la course,

le mieux possible et avec l’envie de recommencer, 

voilà l’objectif à atteindre aujourd'hui. 

Les prochaines courses seront ensuite rythmées

je pense par l’envie de mieux faire.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Pour moi, cette course doit me permettre de me mettre

dans de bonnes conditions pour les 45 kms de Trail

la semaine prochaine, c’est pour ça que je vais courir avec

l'objectif de  finir en 1h20 (5'20/km). Seul petit souci,

c’est que je sens encore une petite gène au niveau du pied,

bien que non douloureux, ça ne semble pas totalement remis.

Depuis Paris, je n’ai pas eu le temps de tester la bête,

et j’avais donc dans l’idée de ne pas tenter le diable et de

ne pas disputer cette course. Mais bon voilà, je me suis

un peu engagé, et puis c’est pas tous les jours qu’on court

avec des ami(e)s.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Je me dirige vers la ligne de départ, je retrouve tous les

favoris devant, ainsi que des têtes connues.

Je rejoins mon équipe en fin de peloton,

"vivement le départ, qu’on lâche les fauves".

10h15  : le départ est donné ! Enfin, c’est parti.

Il manque un peu d'ambiance, c'est un départ tristounet....

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Mon rythme est régulier et les relances ne me posent

aucun problème. J'avance bien et j'en garde un peu sous

les pieds pour la suite.

Arrive le 3 ème kilomètre, ça monte. La montée se passe

bien, le rythme est vraiment léger en ce début de course. 

Les kms défilent, on est parfaitement bien tous les trois.

On tourne aux alentours des 11km/h, c'est parfait.

Petite pause au ravito, on repart, les sensations sont

excellentes, la météo est de la partie.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Rien à signaler de plus jusqu'au retour sur la ligne de

départ, ça déroule. Passage à la mi-course en 41'20"

tout est parfait, je suis plus que confiant car ça va.

Le deuxième tour devrait être plus facile du fait que

l'on connait cette fois le parcours. Il faut aussi avoir de

la mémoire. Finalement, la course à pieds est un sport

qui développe plus de chose que l'on peut penser.

Les supporters sur le bord de la route sont très très rares.

Comme au premier tour, j’accélère dans la côte pour la

faire passer plus vite. Arrivé en haut  je regrette de n’avoir

pas économisé mes forces, les jambes tirent un peu

mais rien d’insurmontable. 

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Deuxième pause au ravitaillement de Pen ar Pont

au kilomètre 12.

Je ne vois pas Béatrice et François, pour cause ils sont

déjà reparti. Ils sont déjà 100 mètres plus loin.

Je décide de forcer pour les rattrapper, il me faudra

presque une borne pour revenir à leur hauteur.

Dans la bataille j'ai laissé beaucoup de jus et le cardio

est au zénith. A partir de là, les kilomètres se sont

enchaînés d’une façon moins agréable.

Dans  la montée qui s’annonçait, je fus bien content

de ralentir un peu.  Faire descendre le cardio, je ne pensais

à rien d’autre, me contentant d’anticiper les changements

de direction.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Je trouve quand même le faux plat montant avant le

parc éprouvant. Heureusement, il est court et le terrain

redevient vite plat dans le parc. Il y a un peu plus de monde.

Je regarde à droite et à gauche. Je profite du peu d’ambiance 

dans la dernière ligne droite menant à l’arrivée.

C’est un grand bonheur de passer la ligne tous les trois

avec le sentiment d’une course réussie.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Je jette un oeil à ma montre : 1h22’18. 

Après avoir repris mon souffle, je me dirige avec mes

compagnons de route vers le ravito post-course.

Une bizarrerie folgoëtoise : on franchit la ligne

à trois main dans la main, et au classement de l'épreuve

un coureur se trouve classé entre nous !!!!!!!!

Je vais maintenant m’accorder une semaine complète

de footings (trail) tranquilles, avant d’aller attaquer

mon nouvel objectif dans la Vallée du Scorff

dimanche prochain.

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

officiels :

Temps: 01h22'18"

347 ème sur 410

34 ème V3h sur 41

Moyenne 11,04 km/h

soit 5'30" au kilo

Les 21 ème Foulées Folgoatiennes
Les 21 ème Foulées Folgoatiennes

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les 43 kms du 

« Trail de la vallée du Scorff »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 16:37
Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

20 km de Paris 

La capitale au pas de course

(358 ème Course)

 

Pour cette 37 ème édition, les 30000 joggeurs devront faire

une boucle dans l’ouest de la capitale, sous des conditions

météo idéales. Après s’être élancés depuis le pont d’Iéna,

les coureurs vont d’abord rejoindre les pistes du bois de

Boulogne, avant de revenir en longeant les quais de Seine

jusqu’à la tour Eiffel, où se situe la ligne d’arrivée.

Après la musique l’an dernier, la course était placée sous

le signe du cinéma, avec notamment l’actrice

Frédérique Bel en tant que marraine.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Après un excellent repas hier soir, et une bonne nuit

 chez Nathalie et Jean Marie, nous retrouvons Olivier

pour prendre tous les cinq le départ des 20km de Paris.

Pour moi, pas d’obligation particulière, l’essentiel étant de

passer la ligne d’arrivée en prenant du plaisir en moins

de deux heures. 

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

 Xavier, Benoit, Jean Marie et Olivier, me guident dans les

avenues désertes de Paris. J'éprouve un plaisir immense

d’être là, un ciel bleu, et la bonne ambiance règne.

Une petite séance photo et nous nous sommes dirigés

tranquillement dans nos SAS de départ, bien séparés.

J’ai été surpris par la facilité pour rejoindre

notre sas des 01h45. Pas besoin de jouer trop des

coudes, tout était impeccable.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

J’arrive sur cette course sans repères, parce que je

manque de kilomètres ces derniers temps. 

J’aurais préféré avoir deux ou trois sorties longues

supplémentaires avant de me lancer. Malgré mon

chrono sur le trail de dimanche dernier, qui

me remplit de confiance et ne remet pas totalement

en question l'allure que je pense être en mesure de tenir.

Je pensais avoir du mal à tenir les 5’30/km, et il s’avère

que je suis capable d’aller bien plus vite !

Serai-je capable d’en faire autant ce matin ?

Je ne cogite pas trop, mais j’ai hâte d’en découdre.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Il est 9h45. Je n'ai pas trop chaud à attendre dans le sas

des 01h45 avec Benoit et Xavier. Ambiance détendue,

soleil qui monte, Tour Eiffel sur ma droite. Je ne m’attends

pas particulièrement à “faire un chrono”, juste à une belle

balade dans un Paris libéré de son trafic automobile.

Les élites partent,  puis les 01h30, l’excitation monte.

Quelques secondes plus tard, c’est à nous ! Musique,

frissons, sourire. On marche sur 400 mètres pour

atteindre le pont Iena et le départ officiel.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Nous partons enfin à 10h20. Je passe la ligne de départ

à 10h23. J’ai conscience d’être extrêmement privilégié

sur cette course où près de 30 000 coureurs sont inscrits.

Ça monte sur le 1er kilomètre. Aux sensations, je ne cherche

pas à me mettre à une quelconque allure, juste à me

sentir bien. Ce kilomètre sera le plus lent : plus de 5’40 à

doubler dans tous les sens, en essayant de

ne pas bousculer les gens.  J'ai eu le temps de voir la

statue du Général Foch sur la place

du Trocadéro. Le premier kilomètre est difficile. Je sens qu’il 

me manque un bon échauffement, je serre les dents.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Puis c'est une longue ligne droite très large, l'avenue

Raymond Poincaré jusqu'au km 2.

Virage à gauche et c'est l'avenue Foch (l'Arc de

Triomphe dans le dos) que l'on empreinte

jusqu'à la porte Dauphine.

Je souris en voyant un Bagad posté dans un virage.

 Je suis content d’être là, je foule une nouvelle fois le bitume

parisien sans broncher, mais cette fois je regarde partout.

J'ai trouvé mon rythme, que je m’efforce de maintenir. 

En fait, j’avale les 5 premiers kilomètres jusqu’au premier

ravitaillement, presque sans m’en rendre compte.

J’attrape une bouteille d’eau, et je continue ma route.

Xavier et Benoit sont à une dizaine de mètres devant moi.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

J’apprécie le paysage du Bois de Boulogne, même si je

trouve les lignes droites un peu longues.

Mais le nombre de concurrents et les quelques orchestres

postés le long du parcours rendent tout ça moins monotone.

 Aux alentours du 6 ème kilo, on effectue un virage à 180,

on croise les coureurs, c'est rigolo. J’ai beau être au milieu

d’un peloton de plusieurs milliers de coureurs, je me

sens seul sur un petit nuage, Paris est à moi. 

2 ème ravitaillement à la porte d'Auteuil, les bouteilles

ont été remplacées par des gobelets, le sol est jonché

de déchets laissés par les vagues précédentes, ça glisse. 

J’avale un gel avec un verre d'eau et ça repart de plus belle.

Je note que mon allure a très légèrement diminuée sur le

second quart du parcours, mais je ne m’affole pas.

Benoit et Xavier sont devant et ont disparu dans la

nuée multicolore de coureurs.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Bien sûr, je sens que mes jambes donnent beaucoup,

ça tire un peu mais … Ça va très bien. Un petit regard sur

l'hippodrome avant de prendre la direction

de la porte d'Auteuil.

Plus on se rapproche des bords de Seine et plus il y a de

spectateurs à nous encourager, boulevard des Maréchaux.

Kilomètre 12, me voilà sur les quais.

Les quais sont magiques. Magiques parce qu’il y a un monde

de malade qui se masse, qui crie, qui nous encourage

copieusement, magiques parce que des coureurs s’amusent

et d'autres souffrent. Et moi, qui hallucine toujours sur

ce que je suis en train de vivre. 

Je passe le 15ème très légèrement sous les 1h20.

Rapide calcul, je suis toujours bien pour aller chercher

ce chrono que je n’osais même pas envisager.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Ravitaillement fluide, je prends une bouteille d’eau et un gel.

Les jambes déroulent bien, le souffle est maîtrisé, la course

de rêve en somme. Les kilomètres défilent et je redoute tout

de même le 17ème, sachant du haut de ma petite expérience

que les sensations peuvent vite basculer du tout au tout

dans les tunnels.

L'énorme peloton qui jusqu’ici me paraissait être une

source de motivation commence à m’ennuyer : la route

est moins large, il devient compliqué de doubler et je

suis forcé de monter et descendre régulièrement des trottoirs.

Ca n’a l’air de rien au début, mais petit à petit ça use.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Sur les quais, le public se masse sur les côtés de la route

et en haut des entrées de tunnels. Ça crie, ça encourage,

l’enthousiasme est communicatif et je continue ma route

le sourire aux lèvres. Il y a une ambiance de folie.

Arrivent les fameux tunnels. Des descentes faciles,

mais des montées plutôt raides, qui cassent le rythme.

Une chance il n'y a que des petits tunnels, tout roule.

Malgré tout, le public nombreux massé au-dessus des

ponts me fait un bien fou.

17 ème, juste le temps d'apercevoir la place de la

Concorde à gauche avant d'emprunter le quai des Tuileries.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

18 ème, on franchit la Seine par le Pont Royal.

Je suis dans ma bulle, je ne sens plus grand chose et

je suis passé en mode pilote automatique.

Courir, doubler, courir.

J’attaque le 19ème, j’ai encore des ressources.

Je ne comprends toujours pas ce qu’il m’arrive mais

je commence à y croire à ce 1h50.

La route est bien large et je n’ai aucun mal à relancer l’allure.

Je remarque des coureurs en difficulté, pas le temps de

m’inquiéter. La route se rétrécit, et à ce moment,

un seul objectif, rallier l’arrivée le plus vite possible.

 Je profite de la moindre ouverture dans le flot des coureurs

pour relancer et grappiller des secondes. 

Je vois l’arche bleue, un dernier sprint et je passe la ligne.

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Hop je passe la ligne d’arrivée et ma montre affiche 1h50.

Je suis heureux.

Je rejoins au pied de la Tour Eiffel, Benoit et Xavier.

Je remonte sur mon petit nuage en apprenant mon

temps officiel : 1h50 et 03secondes et surtout en

voyant la régularité de mon rythme, même si les

derniers 5km sont moins rapides. 

Je passe les 5km en 26'42, les 10km en 53'27 

et les 15km en 1h20'30. Je suis content, c’est ce que je

travaille, une allure fixe et régulière. 

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Les 20 km de Paris, une excellente course, fluide, animée,

au parcours super agréable, avec une ambiance de dingue.

 Un GRAND merci à Xavier et Benoit qui m’ont offert des

conditions de luxe pour cette course Parisienne.  

Merci à Nathalie et Jean-Marie qui nous ont accueilli à 

Brétigny sur Orge et permis de dormir le samedi soir. 

Et enfin merci à Nadège et Eric qui nous ont reçu

à Mézy sur Seine après la course. 

Pour l’heure… Je savoure. Je suis heu-reux.

A refaire..................

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

officiels :

Temps: 01h50'03"

11956 ème sur 25362

164 ème V3h sur 585

Moyenne 10,98 km/h

soit 5'30" au kilo

Les 20 kms de Paris
Les 20 kms de Paris

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser

des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un

moment avec moi et à la

semaine prochaine pour

les « Foulées du Folgoët »

Vitesse

Vitesse

Denivelé

Denivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:04
6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

 Trail de la Baie du Kernic

(357 ème Course)

La 6e édition du Trail de la baie du Kernic a connu une belle

fréquentation, puisque 840 athlètes ont participé,

à l'ensemble des cinq rendez-vous sportifs.

Cette année encore, je me suis inscrit sur le 15 km avec

Ghislaine et Alain. Une course nature pour ceux et celles qui

souhaitent courir tout en découvrant la côte et la campagne

plouescataise. Le parcours 2015 a été modifié à 80%.

Les organisateurs ayant décidé de modifier très largement

le parcours "entre mer et nature".

Pour cet événement sportif, une armée de bénévoles

étaient mobilisés.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Les dossards sont épinglés, et après quelques foulées

dans les alentours, nous regagnons la zone de départ.

Un petit échauffement sur un air de zumba, nous est 

proposé par l'animatrice "Marine".

Les 410 concurrents se regroupent sous l'arche,

prêts à partir courir pour la matinée, il est 9h30 ...

Le départ est donné............

Le temps est frais avec cette bise soufflant du nord,

ça picouille un peu au départ, heureusement ça se

rechauffera un peu par la suite. 

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Très motivés tous les trois nous avons pris un départ cool.

Tout se déroule parfaitement, on enchaîne la première

 difficulté sur les rochers en croisant de nombreux

bénévoles super sympas. L’occasion également de discuter

avec de nombreux traileurs. 

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Au kilomètre 2, nous quittons le bord de mer pour nous

enfoncer dans la campagne à travers les champs d'artichauts.

Nous avons fait une bonne partie du parcours avec

un groupe de filles très sympa qui avaient la langue

bien pendue, c’était super marrant et très agréable 

de les écouter.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Kilomètre 6, on rejoint le fond de la baie de Kernic,

notre moyenne est inférieure à 8,5 km/h.

Au bout d'une longue ligne droite j'aperçois

Marie et Daniel, je m'autorise une petite

pause pour les saluer. 

On approche de la deuxième difficulté, une montée

sur 1500 mètres. J'ai des fourmis dans les jambes.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

 Depuis le début du parcours, j’attendais cette difficulté

pour tester mon pied une dernière fois avant Paris.

Au début de la grimpette, j’annonce que je vais faire

l’ascension à fond.

Je relance souvent, je grimpe plutôt pas mal.

Une fois arrivé en haut, quelle récompense !

C'est juste MA-GNI-FI-QUE.

Oui, je sais, vous lisez la même chose à chacun de mes

comptes-rendus ces derniers temps, mais c'est la vérité. 

Je me ravitaille rapidement.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

J’attends un peu en haut, je ne vois pas mes compagnons

de route revenir. Je décide à ce moment de repartir 

et de basculer dans la descente au même rythme

pour ne pas prendre froid.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Nous profitons d'une grande descente large,

ça fait du bien.

Je m'étonne de doubler des traileurs qui semblent

patiner dans la semoule, alors que moi, je me sens bien.

Au kilomètre 10, nous avons droit au passage sous un pont.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Nous retrouvons la baie de Kernic au kilomètre 11.

Cette partie comprend un long passage relativement plat,

avant d'attaquer la traversée de la Baie.

Connaissant ce passage, je décide de bien relancer,

sachant que la suite s'annonce bien plus compliquée.

Je suis relativement en forme, j'arrive à avancer sans

forcer, j'oscille autour des 11km/h.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Je passe en méthode "longe côte" et c'est parti pour

un petit kilo avec de l'eau au dessus des genoux.

Les jambes et les bras travaillent. En me penchant un peu

en avant, et en cherchant à m'appuyer sur l'eau avec les mains,

j'avance légèrement plus vite.

Inévitablement, je remonte de nombreux concurrents.

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Sorti de l'eau, ma montre me fait comprendre qu’il

m’était possible d’atteindre un objectif de 1h45,

et peut être même de faire mieux. Je décidais alors de

profiter pleinement du moment et j’essaie d'accélérer.

Quand tout va bien, les sensations peuvent atteindre des

degrés extrêmes lorsque l’on vit la course. La soif de

performance, le dépassement de soi, des pensées, des

envies peuvent surgir du plus profond de soi

et traverser l’esprit.  

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Je continue la rage au ventre. L'arrivée est en vue,

le décor est splendide, j’en prends plein les yeux et

c’est à ce moment là que je me dis ! 

«aucun regret de m'être levé si tôt un dimanche matin»  

A chaque fois que j’ai rattrapé un autre concurrent, j’ai

adapté ma vitesse à la sienne pour discuter un petit peu

avant de repartir. Ces petits moments de plaisir

de dépasser un autre sont ainsi « transcendés » par 

un mot d’encouragement. 

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Nous terminons par un chemin côtier jusqu'au centre nautique.

Après 1 heure 47 de course direction l'énorme buffet final, 

où m' attendent de délicieuses crêpes.

Superbe moment dans un cadre idyllique.

Un point important "la qualité de l’accueil", c’est dans une

ambiance partagée avec les bénévoles et organisateurs très

chaleureux que se termine l’épreuve.

Un magnifique parcours qui a d’ailleurs plu à tous

les concurrents. 

6 ème Trail de la Baie du Kernic
6 ème Trail de la Baie du Kernic

Temps: 01h47'08"

352 ème sur 387

14 ème V3h sur 20

Moyenne 9,24 km/h

soit 6'30" au kilo

 

Un joli Mug en cadeau

6 ème Trail de la Baie du Kernic

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des

commentaires dans le lien en bas

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment

avec moi et à la semaine prochaine

pour les « 20 kms de Paris »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 19:22
2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Le 2 ème Trail pour Owen

(356 ème Course)

Une course nature sur l'estran à Plouguerneau.

Les coureurs passeront d'une île à l'autre à

marée basse et traverseront l'estran, puis emprunteront

des chemins côtiers (très peu de route) sous le magnifique

panorama de l'île Vierge et de la côte plouguernéenne. 

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

La Route En Toute Conscience 

Le Challenge Pour Owen

dont l’objectif est de lutter contre la violence routière, en

particulier celle provoquée par l’absorption de médicaments

altérant la conduite, et plus généralement lorsque le conducteur

n’a pas ou plus la capacité de conduire.

Pour Owen, il est malheureusement trop tard, pour vous et vos

proches nous pouvons agir, rejoignez-nous !

http://www.larouteentouteconscience.fr/demande-don.html​

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

La deuxième édition du Trail Pour Owen est un nouveau

succès avec  près de 1300 participants,

toutes épreuves confondues.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Brieffing avant le départ des trails de 25 et 15 kms.

Une quinzaine de traileurs et marcheurs de

"La Forest à petites foulées" se sont mobilisés pour

cette bonne cause en participant, aux différentes épreuves

proposées par l'association.

Le départ fictif est donné dans une ambiance conviviale.

(Le vrai départ étant donné à la corne de brume,

un kilomètre plus loin)

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Le soleil est au rendez-vous pour cette deuxième édition.

C'est parti, avec un kilomètre d'échauffement pour

regagner le départ officiel à Kéridadouen et en route

 pour 15 bornes de plaisir.

Le parcours a été légèrement modifié cette année.

On débute par un kilomètre de mono trace dans un bois

privé en mode touriste, suivi de deux bornes de chemin en

compagnie de mon ami Albert pour rejoindre les bords

de l'Aberwrac'h.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Puis changement de décor après la campagne bretonne

 le bord de mer, les rochers, le sable pour longer

l'Aber Wrac'h jusqu'à Saint Antoine.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Le temps passe, les kilomètres défilent. Je suis vraiment

à l’aise, une allure de sénateur, je ne force pas et je passe

les obstacles facilement. Encore quelques hectomètres et

me voilà les pieds dans l'eau.  Un passage entre

l'Ile aux Américains ( île Enez Terc'h - ancienne base

d'hydravion en 1917) et le littoral.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

On débouche ensuite dans les parcs à huîtres, on patauge.

La basse mer nous ouvre une voie royale

qui nous mène au pied de l'île Wrac'h.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Arpenter en courant les rivages de Plouguerneau,

courir d'île en île, s'imprégner d'images de cartes

postales, respirer l'air frais du large, savourer

chaque kilomètre sauvage.

La perfection ! 

Sur un parcours comme celui-là, courir doit rester un jeu. 

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

 Après un passage au pied du phare de l'île Wrac'h, 

on regagne la plage de Saint Cava pour le ravitaillement.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

C'est ensuite l'île aux Moutons puis l'île Vénan, connue

pour son cairn (fouillé au xixe siècle, ce qui lui a donné son aspect actuel

en forme de cratère de volcan), je peux vous dire que,

WOUAW, c'est une expérience inoubliable.

La mer joue également, l'eau commence à reprendre

possession de l'estran, pour nous donner de

nouvelles sensations.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Ghislaine et Michel m'accompagnent pour regagner la

terre ferme. Une allure tranquille de rigueur, je suis

en mode promenade, mais les adducteurs dégustent.  

Et maintenant un petit kilomètre avec de l'eau jusqu'au

genou. Courir ou marcher, c’est bon pour la santé,

mais dans l’eau, c’est encore meilleur. Nous sommes

passés en mode "longe-côte", une activité excellente

pour le cœur, le dos, et l’équilibre…

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

De retour sur le continent, on retrouve le final du 

regretté trail  "Sur le Sentier du Phare"

pour conclure cette belle épreuve et oui déjà de

retour à la case départ !

Je regarde ma montre 02h02'.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

Place au ravitaillement avec dégustation d'huîtres.

A l'issu, repas sous les barnums,  jambon à l'os, frites

 suivi d'une tarte aux pommes. 

Et pour terminer cette surperbe journée, café gâteaux

(maison) devant le camping-car d'Eric.

2 ème trail Pour Owen
2 ème trail Pour Owen

 

Temps: 02h02'23"

339 ème sur 374

71 ème V3h sur 101

Moyenne 8,44 km/h

2 ème trail Pour Owen

Cadeau souvenir

 

Conclusion:

En résumé, course agréable, juste pour le plaisir de

courir ensemble dans la bonne humeur.

Parcours admirable, extraordinaire panorama,

ambiance et organisation remarquable, le tout couronné

d'une équipe de bénévoles dévoués et sympathiques.

Je réserve déjà un dossard pour l'édition 2016.

Tout le monde était enthousiaste d'avoir

participé et apporté sa petite contribution à l’association.

2 ème trail Pour Owen

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez laisser des commentaires

dans le lien en bas.

"écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment

avec moi et à la semaine prochaine

pour le trail de 15 km à Plouescat

 «Baie du Kernic»

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 12:08
Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Le Trail de la Mignonne

(355 ème course)

8 ème épreuve du Challenge Armorik Trail

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

D’ores et déjà entrer dans le classement avec 5 épreuves,

j'ai pris l’engagement de prendre le départ du 12 kms non pas

 pour améliorer mon rang dans le classement final, mais pour

tester le pied après le marathon du Médoc.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Ghislaine, Eric et Alain se sont joint à moi pour

cette petite expédition.

Après le petit coup de fatigue dû au Médoc, une semaine

de repos et c'est parti pour le trail de la Mignonne 12 kms.

Une petite demi heure de route et nous voilà au centre

de St Urbain, C'est  super, il y a de la place pour se garer

pas loin de la salle "Ty-Kreisker", où nous devons

récupérer nos dossards. 

Trail de la Mignonne

Comme l'année dernière, Naturvan souhaite, soutenir

l'association AJD : Aide aux Jeunes Diabétiques.

Pour chaque inscription 1€ sera reversé à l'AJD.

Trail de la Mignonne

Les dossards fixés nous allons assister au départ des 26 kms.

Il nous reste une demi heure, pour un petit échauffement

sur le site de départ. 

J'ai décidé de partir tranquille et de faire la course avec

Ghislaine, Alain et Eric

Je m'autoriserai une ou deux accélérations dans les montées

pour tester mon pied droit.

 
Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

A la différence de l’an passé, je me place directement en

fin de peloton bien décidé à partir cool et d'éviter la

bousculade en arrivant dans le premier single.

Le départ est donné, je suis dans le groupe de fin.

Tous les favoris sont partis très vite devant.

Bien entendu, j'ai salué les têtes connues avant le coup

de pistolet, car je ne les reverrai plus aujourd'hui.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Direction le centre bourg avec un passage place de la mairie

avant de prendre les chemins dans la campagne environnante.

Le premier kilo en 5'38".

Les conditions météo, en ce samedi après midi, sont excellentes. 

On quitte des parties roulantes pour des chemins

empierrés et ça court moins vite. 

On arrive très vite à la première petite bosse.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Dans la première grimpette je cours sans difficulté et

j'arrive à accélérer dans la fin. Vraiment de bonnes

sensations dans cette montée. En haut j'attends mes

compagnons de route.

Trail de la Mignonne

On traverse un bois magnifique. Habité par de

magnifiques chênes, on court tantôt dans de larges

chemins, tantôt dans des sentiers monotraces.

Un vrai régal pour des trailers d’autant plus que le sol

est meuble à souhait. Pas trop dur ni trop boueux.

Juste quelques passages jonchés de cailloux et de

branches pas très confortable pour les pieds.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Les kilomètres défilent tranquillement et après le premier

ravitaillement (km 6), on attaque la première 

grosse difficulté. Une jolie montée de presque 2000 mètres,

pas très pentue, mais interminable.

Après cette montée, je me rassure, la chaleur de l’articulation

aidant, j’oublie un peu mon pied, je m’installe dans l'allure

de mes compagnons et profite de la course. Sincèrement,

c’est une jolie épreuve. On croise des coureurs du long

qui se sont sans doute perdus.

Trail de la Mignonne

A la sortie du bois, la première surprise, un passage de

tourbière, mangeuse de chaussures.

Une boue profonde et collante, les pieds sont vite mouillés.

Après cette petite partie très collante et humide, nous prenons

un sentier que nous allons monter au petit trot. Ici le chemin

n’est pas large et parfois technique. Nous revenons sur

des coureurs dans une partie un peu moins raide et ils

ne chercheront pas à nous accompagner.

Pour le moment tout va bien, les jambes ne demandent

qu’à dérouler mais mes camarades me poussent à la retenue.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

On enchaîne ensuite sur la deuxième surprise, au lieu dit

"Creach Balbe", côte en Breton,

qui ne sera pas démenti par les coureurs. 

Cette ascension située à quelques encablures de l’arrivée

restera dans les annales. Il ne fallait surtout pas lever

la tête sous peine d’être démoralisé et de voir son moral

tomber dans les chaussettes.

Une côte, que dis-je, un mur, qui imposa une gentille

grimpette à quatre pattes.

Trail de la Mignonne
Trail de la Mignonne

Le dernier kilomètre demeure un aboutissement.

L'esprit s'allège dans les dernières foulées. C’est l’arrivée, 

je déroule jusqu’à la ligne dans un bon état de fraîcheur.

Le but est atteint, 1h45’ de sortie à 7 de moyenne, par une

belle après midi d’automne, dans un magnifique cadre.

 Sans vouloir  préjuger de la suite, je vois l’avenir sous

un bon œil.

ésultats officiels :

Temps: 01h43'29"

301 ème sur 327.

12 ème V3h sur 19

Moyenne 7 km/h

Classement Armorik Trail

108 ème sur 178

8 ème V3 sur 16

 

 

Trail de la Mignonne

Je file au ravito, je déguste, une bière pression et un

sandwich jambon. Trop bonnnnnnnnnnnnnn!

Tous les ingrédients d’un beau trail étaient réunis,

des sentiers encaissés, de l'eau, de la boue, des cailloux,

des chemins en devers…des montées et des descentes

et j’en passe. Bref vous l’aurez compris, le circuit proposé

 était à la fois technique et ludique.

Voilà, un samedi inoubliable. Merci Naturvan!

Ne changez rien, c’est parfait !

Gros merci à toute l’équipe !

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des

commentaires dans le lien en bas

"écrire un commentaire".

Merci d'être venu passer un moment

avec moi et à la semaine prochaine

pour le « Trail Pour Owen »

Vitesse

Vitesse

Dénivelé

Dénivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 12:42
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Le Marathon du Médoc

(354 ème Course)

 

Je crois aux contes de fée, ils nous disent que les dragons existent mais surtout qu’on peut les battre.

 

Je n’ai pas eu le feu vert pour reprendre la course à pied 

et avec la diminution des temps de course depuis 3 semaines,

c’est dans l’incertitude que je prends quand même la

direction de Pauillac.

Le Marathon du Médoc se met sur son "31"

 thème de cette édition.

Les 23 coureurs de la "Forest de Landerneau" ont revêtu

leur plus belle tenue pour affronter la distance mythique.

Comme à l'accoutumée "Le Médoc" a mis les petits plats

dans les grands (ou les petits verres dans les grands)

 pour nous accueillir dans les meilleures conditions.

Côté parcours, nous nous élancerons de Pauillac vers

Saint Estèphe côté terre avec un retour en longeant

l'estuaire de la Gironde vers Saint Julien Beychevelle

et finir triomphalement sur les quais de Pauillac.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Sur le parcours 22 points de ravitaillement, une vingtaine

de tests "œno-sportifs" (dégustation de grands crus à dose

modérée !) 55 animations et points de dégustations variés

(huitres, entrecôte, fromage, raisins, glaces etc.)

Même si c'est un marathon festif, le "Médoc" est un vrai

Marathon, 42,195 km mesuré officiellement. La qualité de

son organisation et la beauté de son parcours lui valent de

figurer chaque année dans le groupe de tête des marathons

internationaux, avec de plus en plus d'étrangers présents.

En une seule boucle, ce Marathon serpente sur un circuit

étourdissant de beauté à travers plus de 50 châteaux.

Le "Médoc" assure plus que tout autre la promotion pour

le sport avec ses 3500 bénévoles.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

A 9 h, l’organisation nous offre un spectacle, des acrobates

qui réalisent des figures avec des tissus aériens sous une

énorme sphère.
Un peu avant 09h30 le speaker lance le décompte,

et dans un broua indescriptible le peloton se met en route.

Comme nous sommes 8 500 et que la rue est un peu étroite,

le vrai départ se trouve 700 m après l’arche. C’est une feinte

pour nous faire courir un peu plus. Nous y allons en trottinant,

admirant les déguisements autour de nous.

Tout le monde est heureux, avec le sourire, jamais on

croirait qu'on part pour plus de 42 kilomètres

 Pas facile de se retrouver dans la foule.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Nous rejoignons en trottinant la ligne de départ officiel :

un festival de couleurs, de costumes, de musique…

très impressionnant et totalement différent d’un départ de

course habituel.

Pas de doute, c’est le côté festif qui prime.

Au bout de 3 kms le petit déj’ est proposé aux coureurs,

viennoiseries et cannelé, il faut résister.

Les choses sérieuses commencent au 5ème km (28 minutes

de course), avec l'arrivée dans la cour du 1er château, et il y

en aura 25 autres d’ici l’arrivée. Je n’en ferai donc pas la liste,

mais ils sont tous plus beaux les uns que les autres, nous

traversons des parcs incroyables avec dégustation,

servie par des bénévoles tout sourire. 

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Le parcours est vallonné et exigeant, avec quelques côtes

à 3%, et des portions aux revêtements difficilement

praticables. (Sable, gravillons, terre et boue)

Le peloton de coureurs, s'étire tranquillement au milieu

des vignes. On approche du deuxième ravitaillement et

tout va bien.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Le moment tant redouté se passe au 14 ème kilomètre

après le Château Montrose. Je tire la langue, je grimace

mon pied s'est réveillé dans la côte. Ma foulée devient moins

fluide, le bitume semble vouloir le garder un peu plus avec lui.

Moins aérien, je comprends que je ne peux plus rester à cette

vitesse. Je ne peux plus suivre Peggy et mètre après mètre

la différence se fait dans cette longue ligne droite qui nous

ramène vers Pauillac.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

J'adopte un rythme plus cool, objectif finir. 

Tout s’enchaîne, les kilomètres et les châteaux, à peu près

correctement à cette allure et la douleur au pied droit ne

revient que dans les montées. 

Je continue mon petit bonhomme de chemin, toujours dans

une excellente ambiance, et j'en profite pour découvrir

toutes les magnifiques propriétés.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Je prends vraiment mon temps, pour vous dire je passe

 le semi en 2h15, bon la fatigue commence à se faire un

peu sentir, faut dire que je n'ai pas beaucoup dormi cette

nuit avec la pluie et l'orage.

Je continue la fleur au fusil et même si je prends

mon temps il faut tout de même couvrir les 42.195 km.

Des chemins sablonneux, d'autres boueux ou caillouteux,

un peu de route également, le tout au milieu d’hectares et

d’hectares de vignes plus ou moins vallonnés, avec

les châteaux en toile de fond : J'engrange les images,

les souvenirs et les kms. Je ne les vois pas passer, ces kms,

malgré le chrono qui dérape sérieusement, mais je sais

 que ce n’est plus l’objectif.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Tout roule correctement jusqu’au 33 ème km

au Château Beychevelle.

Le temps jusque là était idéal pour courir mais petit à petit

le ciel s'assombrit.

L’espace d’une vingtaine de minutes, une pluie d’une rare

intensité s’est abattue sur la route des vins, pas cool

sachant qu’il reste 9 kms.

Le moral est au plus bas, je suis trempé et j'ai froid.

Je prends mon mal en patience et j'essaie de me réchauffer

avec de petites accélérations. Il faut rallier l’arrivée.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Je me rends compte de plus en plus que le parcours n'est pas

des plus faciles, il y a quelques bonnes petites côtes qui me

font mal, mais bon j'avance, appréciant chaque

château avec son ravitaillement et ses animations

Passage au 36 ème aux alentours des 4h10

 avec la traversée d'un superbe parc. Une fois réchauffé

j'adopte un rythme légèrement plus élevé.

Ca blague de tous les côtés, c'est vraiment superbe.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

S’ensuit une alternance de ravito. Je vous avoue que je

n'ai pas vu les derniers kilomètres.

Le final reste pour tous les coureurs un souvenir inoubliable.

Une dégustation d’huîtres nous attend au 40 ème km.

Un peu plus loin, dégustation d’entrecôtes grillées sur

sarments de vignes. L’odeur des entrecôtes, c’était fou.

A plus de 100m j'en prends plein les narines et il m'a fallu

jouer des coudes pour en avoir.

Ensuite fromage et dessert, on me propose une coupe

de champagne et une glace, je vais me contenter de la glace,

puis direction la ligne d'arrivée.

Une glace dans le dernier kilo, ça fait du bien. 

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Et le 42ème km arrive : déjà ?

Ca me fait quelque peu bizarre d’être aussi lucide,

je n’avais jamais connu cette sensation auparavant.

Je suis sur le tapis rouge, les derniers mètres,

 les spectateurs, l’ambiance de folie, je vois la  ligne,

j'ai envie de crier, d’accélérer, je suis HEUREUX.

Je passe sous l'arche en 5h12 temps officiel, réel bof pas

d'importance. En attendant c'est un record dans la durée

pour moi. Je n’ai jamais mis aussi longtemps sur un

marathon, mais celui-ci est spécial, festif d’accord,

mais très dur physiquement quand même.

"C'est le Marathon le plus long du Monde" 

 

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

             ésultats officiels :

Temps: 05h12'09"

1961 ème sur 7549

110 ème V3h sur 367  

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

A l’arrivée en cadeau, on nous remets une bouteille de vin,

la médaille, une rose pour les féminines, une sacoche.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Pour reprendre des forces, un énorme buffet nous attend

sur les bords de la Gironde.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Je retourne ensuite sur la ligne d'arrivée.

Quelle émotion de voir mes amis de club devenir

marathoniens, je les sens fiers. Ils peuvent l’être.

Je suis heureux pour eux, car ce n'était pas gagné d’avance.

Toutes et tous ont franchi la ligne d’arrivée après 

environ 6h00’ de pur bonheur.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Le " Médoc " ce fût aussi 3 jours de fête et de

plaisirs partagés entre amis.

Le vendredi soir, le repas des mille-pâtes avec 1500 convives

au Château Sénilhac à Saint-Seurin de Cadourne

cloturé par un feu d'artifice.

Samedi, après l'épreuve, le ravitaillement d'après-course,

le plus délicieux au monde.

Dimanche, 4000 participants se retrouvent pour la

balade de récupération dans les vignobles de Saint

Seurin de Cadourne.

Mon quatorzième Marathon : Le Médoc
Mon quatorzième Marathon : Le Médoc

Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des

commentaires dans le lien en bas

 "écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un moment avec

moi et à la semaine prochaine

pour le « Trail de la Mignonne »

Vitesse

Vitesse

Denivelé

Denivelé

Parcours

Parcours

Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Marathons
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 18:54
2 ème trail de l'Huître

2 ème Trail de l'Huître

(353 ème course)

Les sentiers côtiers autour des magnifiques rivières de l’Aven

et du Bélon ont été privilégiés pour ce trail au pays de l'huître.

Ciblé sur la solidarité au profit de trois associations le Téléthon,

Axixtance a tan hung et un bouchon un sourire.

2 courses 13 et 23 kms sont à l'affiche au départ de la

Chapelle de Saint Léger .
Des sites remarquables ( Château de la Porte Neuve, Moulin Edouard,

Questéland, Fort du bélon, Pointe de Penquernéo... ) jalonnent les

parcours qui constituent aussi un véritable " bain nature "

( chemins creux, sous bois ... ).
2 points ravitaillement + 1 point d'eau pour le grand.

1 point ravitaillement pour le court.

Une tombola par tirage au sort dossards : nombreux lots dont 1 VTC.

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Pas de grasse matinée et une bonne heure de route pour

rejoindre le pays de l'huître plate.

Je ne pars pas seul en cornouailles, ma chérie m'accompagne.

Ce trail était coché sur mon calendrier, pas seulement parce

qu’il fait office de sortie longue, mais de plus

c’est une région que je ne connais pas. D'après les échos,

 un parcours technique et bourré de petites relances cassantes,

mais qui reste assez roulant (bon sauf sur les portions très

raides ou rocheuses où il faut mettre les mains).

Je ne sais pas pour vous, mais moi j'aime bien ne pas trop

savoir ce qui va m'attendre... 

Retrait des dossards dans une magnifique chapelle avec

comme cadeau de bienvenue « Le Télégramme »

(du jour quand même).

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Bizarrement, je me sens en pleine forme et motivé à

bloc lorsque je commence à m'échauffer dans la rue où

est placée l'arche. Très heureux de me dire que je vais

passer les prochaines heures dans des chemins et sentiers

inconnus. Seul hic, je me retrouve seul sur le départ :

pas de têtes connues, je regrette de ne pas pouvoir enlever

le petit stress de départ avec l'éternelle bonne humeur

de mes amis.

Ce matin un frémissement d’été se dessine, 

allez profitons du soleil puisqu'il veut bien nous

accompagner pour le bon déroulement de cette manifestation.

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Pour les 120 forçats du trail, ayant décidé de rendre

des comptes à leur corps sur 23 km, le top de l'épreuve

 est donné à 09h15.

Dès le départ, le ton est donné, j’ai beau m’élancer

depuis le milieu du peloton, je me trouve débordé de

toutes parts. Au bout de 500m, je dois être dans le

dernier tiers des concurrents. Pourtant je n’amuse pas

la galerie. Le premier kilomètre est parcouru en moins

de 5’20“. Dès que nous quittons l’asphalte pour

rejoindre le Gr 34 sur les rives du Bélon, les choses

rentrent tout doucement dans l’ordre et je rattrape

quelques fuyards.

2 ème trail de l'Huître

Au kilomètre 2, changement de décor, on quitte le bord de

l’eau pour s’enfoncer dans les sous bois, on traverse des

champs de blé fraîchement coupés avant de rejoindre un

chemin qui lèche Riec sur Bélon. 

J'ai pris un bon rythme sans jamais me mettre dans le

rouge, les premières bosses ont été avalées sans difficulté,

certains poussent pourtant déjà la machine alors que nous

n’avons fait que 5 km.  On attaque ensuite la descente, elle

est un peu technique il faut donc rester très vigilant, les quadris

sont encore très répondant ça passe tout seul.

2 ème trail de l'Huître

J’attaque la 2e partie du tracé en direction de Lanmeur

bien déterminé, 3 kilomètres de bois qui passent plutôt

bien, j’alterne course et marche en montée et s’en suit une

partie plus compliquée à gérer par ce temps chaud, je me

retrouve très vite à cours d’eau, c'est de ma faute je n'ai

pris qu'une petite bouteille avec moi.

Une baisse de régime nette me fait même stopper

en pleine montée… aiiie! Je dois tenir, le prochain ravito

est proche, on m’annonce 3 km, j’ai l’impression de ne pas

avancer, une féminine me dépose proprement, je n’arrive

pas à suivre.

Je suis tellement au fond que j’en perds mon chemin et

je me retrouve seul au milieu d’un petit sentier sans balisage.

Je décide de faire demi-tour … j’aperçois 2 coureurs, j’en

profite pour repartir avec eux en serrant les dents et

garder le rythme. 

2 ème trail de l'Huître

Au ravitaillement, je prends mon temps.

Ca va beaucoup mieux, shot de gel,

un grand verre d’eau, je remplis ma bouteille et ça repart.

Je faisais moins le malin il y a 10 minutes, mais maintenant

ça va nettement mieux. Je repars avec un coureur de

Concarneau, le rythme me convient, on en profite pour

échanger quelques mots, et s’en le vouloir je finis par

le semer et rattraper un autre coureur, ça fait du bien

au moral.

L’allure n’est pas la même qu’au départ, mais petit à petit,

les jambes reviennent et ça va mieux. Je reprends

quelques places perdues pendant le ravitaillement.

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Arrive rapidement le 13 ème kilomètre, et là finie la

campagne Riecoise et ses sentiers champêtres.

Nous évoluons dans un cadre magnifique à partir de

l'anse du Goulet de Riec. Les organisateurs ont fait la part

belle aux sentiers côtiers de l'Aven. 

Sur le Gr 34 le balisage est rare, et il y a de nombreuses

pattes d'oies où les coureurs se trompent, moi le premier,

je rage.

Pas sûr que tous les coureurs aient pu apprécier le paysage. 

Mais, dans ce site remarquable,  l'esprit trail s'ajoute

au plaisir des yeux.

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Le parcours est varié, les sentiers escarpés sont

très techniques. Certaines descentes nous obligent

à attraper à pleines mains des arbustes avec des épines

pour nous tenir. Tu as déjà foutu deux doigts dans une

prise de courant ? Ca fait le même effet, mais avec les

épines en plus.

Ce qui est bien avec ce type de course, c’est que ton effort,

est récompensé par une nature et un environnement

apaisant, la vue panoramique, les odeurs des sous bois.

 Ce festin de couleurs et de fleurs occupent ton esprit

et te fait oublier la dureté réelle de l’épreuve.

Une fois au 18ème km, juste avant une grosse bosse,

pas moins de 1km en montée, le ravitaillement, est plus

que bienvenu. Une pause de 2 mn est bénéfique pour moi. 

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

20 ème kilomètre - 2h15 de course, j'ai pris la foulée

de deux jeunes coureurs, je comprends  que je ne pourrais

pas suivre leur rythme. Je mets un bon kilo à accepter

cette évidence et me conditionne à terminer la course tout seul. 

Je continue tant bien que mal, jette un œil à droite à gauche,

de temps à autre pour admirer les lieux. C’est beau !

Je n’en reviens quand même pas d’être là, ni de faire ce

que je suis en train de faire. Je ne regrette pas de m’être

embarqué dans ce truc.  "Plus qu'un kilomètre"  me crie

un bénévole. L'apaisement est quasi instantané, je n’en

attendais pas autant, et  du coup je décide de terminer

mon chemin tranquillou, sans pression. J’ai mal, mais je

m’en fous. Je vais tenir encore un peu, ça va peut-être

passer, avec les endorphines, tout ça…

J'aperçois Christiane et la ligne d'arrivée.

Me voilà doublement apaisé, et  j’entends dans ma tête

cette phrase mythique de la cité de la peur : « il ne peut

plus rien t'arriver d’affreuuuux, maintenaaaaant ».

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Un cadre magnifique dans l'anse de Saint-Léger pour l'arrivée.

Je passe la ligne avec le sourire en 02h40'. 

L’organisation paraissait impeccable, le parcours magnifique

et difficile, le temps agréable, mais je quitte déçu

 le berceau de l'huitre Finistérienne. 

Certes, tout est perfectible et l’absence de classement et de

chronométrage officiel à cause d'un bug informatique

fait partie des points à améliorer.

Mais qu’importe puisque au delà de l’aspect compétitif 

c’est avant tout le plaisir de participer qui primait.

Les bénévoles ont eu droit au tee shirt à l'éffigie

de la course, pas nous.

Pas de douche, un balisage pas top-top

et je quitte Riec/Bélon sans avoir vu la moindre huître......

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître

Stoppé en plein rêve !

Ca commencait pourtant comme une belle histoire.

La préparation avance bon train.

Le travail paie et tous les voyants étaient presque au vert.

A trois semaines du marathon du Médoc, malgré

une préparation pas très académique, je me voyais

déjà aller chercher un chrono de 4 heures.

Mais voilà, la vie réserve parfois des surprises.

Tout peut basculer en une fraction de seconde.

Dimanche après les 27 bornes de trail, j'étais heureux

ne n’avoir plus aucune douleur au talon.

J'ai ressenti une légère gène au dessus du pied droit.

Avec 26 os, 16 articulations, 20 muscles et 107 ligaments,

 les pieds peuvent être le siège de diverses douleurs,

je ne m’inquiète pas.

Lundi matin le dessus du pied était légèrement enflé.

Je consulte, une radio et le couperet tombe.

Fracture de fatigue du deuxième métatarsien.

Seul le temps pourra en venir à bout maintenant.

Il faut attendre, certainement une quinzaine de jours

avant de "peut-être" pouvoir reprendre une activité normale.

Ca laisse du temps pour penser, pour revoir les objectifs

et digérer le fait que l'été 2015 ne m’a pas réussi.

C'est comme çà il faut accepter...se relever et lever la tête.

2 ème trail de l'Huître

    Si vous avez aimé cet article,

inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pouvez également laisser des commentaires dans le lien 

"écrire un commentaire"

Merci d'être venu passer un

moment avec moi. 

2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître
2 ème trail de l'Huître
Repost 0
Dominique DEBOEVRE Deboevre-court.over-blog.com - dans Courses 2015
commenter cet article

Mes Courses 2010,2011,2012,2013,2014,2015,2016,2017

  • : Le blog Dominique court.over-blog.com
  • Le blog Dominique court.over-blog.com
  • : Course à pied
  • Contact

Compteur

L'heure

Calendrier

Courir pour Owen

Distance parcourue en 2017 :

509 kms

Clic sur l'affichedossard pour Owen

Texte Libre

Clique